Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Semi remarque
CBL
L.A.mming
Admin 14160 msgs
On se doutait bien que le développement de Bodycount ne s'était pas passé en douceur. Le jeu a été terminé dans la douleur et le studio de Guildford qui l'a développé a été fermé après la sortie du jeu.

Semi Essessi a bossé comme un dingue sur le jeu et s'est fendu d'un long message sur son blog qui charge à mort Codemasters. Comme d'habitude, ça parle de conditions de travail épouvantables, d'un management à la ramasse, d'absences d'augmentation / de promotion et surtout de 400 heures supplémentaires non payées. C'est argumenté, complet et documenté.

Lire la suite sur le site : Semi remarque.
 
wdaq
Membre Factor
Membre 153 msgs
.
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7783 msgs
Codemasters and servants.
 
Turom
Membre Factor
Membre 151 msgs
 
karakistou
Membre Factor
Membre 508 msgs
Bienvenue dans le jeu video les mecs.
 
Anarchy
Membre Factor
Membre 1168 msgs
karakistou a écrit :
Bienvenue dans le jeu video les mecs.

C'est bien ce que j'me disais, un gars dans l'industrie me disait que c'etait quasi la normalite meme pour le plus pourri des jeux du genre Pauline profession gynecologue.
 
The Real Phoenix
Membre Factor
Membre 762 msgs
karakistou a écrit :
Bienvenue dans le jeu video les mecs.


Le crunch c'est moche, c'est majoritairement évitable si le projet est bien géré (ce qui est hélas pas souvent le cas) mais c'est aussi parfois nécessaire (demo pour un salon/licencing/shits happens) et oui il faut se battre pour que ce soit dédommagé d'une manière ou d'une autre (jour de repos/RTT/vacs si le studio peut/veut pas payer).

Non pour le coup ca va plus loin que ca.
De ce que j'ai compris, les employés ont reçu ce qu'ils pensaient être une prime, au mieux pour qu'ils la ferment, au pire une maigre compensation des HS non payées.
Ca c'est malheursement trop commun.

Mais Codmaster leur a sommé, en prériode de fêtes, de les rembourser sous pretexte d'une erreur sous menace de saisie/procès, sans pour autant les rembourser de leur HS ou des notes de frais.
J'avais encore jamais vu ou entendu ça.
 
The Real Phoenix
Membre Factor
Membre 762 msgs
Anarchy a écrit :

C'est bien ce que j'me disais, un gars dans l'industrie me disait que c'etait quasi la normalite meme pour le plus pourri des jeux du genre Pauline profession gynecologue.

C'est SURTOUT ceux-là qui sont touchés, avec des stagiaires en HS et des juniors "on vous paiera avec les ventes/pense à l'expérience que ca te donne/je suis connu dans le milieu si tu l'ouvres tu trouvera jamais plus de travail".
 
Jthiboust
Membre Factor
Membre 663 msgs
Anarchy a écrit :

C'est bien ce que j'me disais, un gars dans l'industrie me disait que c'etait quasi la normalite meme pour le plus pourri des jeux du genre Pauline profession gynecologue.


C'est pas vrai, c'est pas partout comme ca, et c'est justement important d'avoir des reaction comme celle de l'auteur pour pas que ca le devienne.
 
2vic
Membre Factor
Membre 1236 msgs
Valve les mecs. Faut être très fort et bosser chez Valve.

Edit : et effectivement, il a tout à fait raison de rendre ça public : l'affaire des EA spouse a énormément contribué à l'amélioration des conditions de travail chez EA.

De plus, je sais bien qu'il y a un gap énorme entre théorie et pratique, mais il existe des lois sur les droits des salariés, et une compagnie qui demande à ses employés de faire plusieurs semaines ( voire plusieurs mois ) d'affilés en crunch time est, me semble-t-il, dans l'illégalité.
 
channie
Membre Factor
Membre 572 msgs
Son problème c'est qu'il a fermé sa gueule trop longtemps. 400 heures supp en 8 mois (et encore c'est une estimation basse selon lui) ? Je pense qu'à un moment il faut savoir rage quit et aller ailleurs. En code, ce ne sont pas les jobs qui manquent.

Codemasters a répondu chez Eurogamer d'ailleurs.
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
2vic a écrit :
De plus, je sais bien qu'il y a un gap énorme entre théorie et pratique, mais il existe des lois sur les droits des salariés, et une compagnie qui demande à ses employés de faire plusieurs semaines ( voire plusieurs mois ) d'affilés en crunch time est, me semble-t-il, dans l'illégalité.


Ben oui, mais pour faire l'avocat du diable, si on respecte la loi à la lettre et qu'on installe des pointeuses dans les studios, si la boite sait toujours pas gérer ses projets et estimer des délais, elle va vite se retrouver incapable de les payer, ces heures sup.
 
Ttask
L'homme à 120Hz
Membre 1020 msgs
karakistou a écrit :
Bienvenue dans le jeu video les mecs.

A chaque fois qu'il y a une anecdote de ce type, il faut que quelqu'un revienne avec ce lieu commun. C'est aussi pertinent que de regarder un fait divers à la télé et balancer après un "Bienvenue en France les mecs". Comme le dit channie, si le type se laisse marcher sur les pieds, malheureusement, tant pis pour lui. Les belles opportunités ne manquent pas dans le jeu vidéo.
 
karakistou
Membre Factor
Membre 508 msgs
Quoi? C'est pas vrai que dans le jeu video on doit faire enormement d'heures supps? C'est pas vrai que les équipes sont en grosse majorité gérées a la va-vite par des mecs qui ne comprennent pas toujours ce qu'on fait (et qui eux, au final, ne sont pas souvent concernés quand il y a des licenciements massifs en fin de projet)?

Je ne connais pas une seule grosse boite ou il n'y a pas de crunch time en fin de projet. Moi perso, j'aime ca, parce qu'après avoir vu un projet qui stagne pendant des mois, tu vois enfin de gros changements et des prises de décisions. Dommage que les mecs en fin de chaines (j'en fais partie) doivent payer de leur santé et de leur vie. Pourquoi ca s'est pas fait avant, hein? A force des mettre a la tête des projets des gars qui attendent d'être au pied du mur pour prendre des décisions raisonnées, faut pas s'étonner que les jeux partent en couille.

Y'a de belles opportunités dans le jeu video, oui, c'est clair, mais faut pas que les mecs esperent bosser 35 ou 40h par semaine, faut pas qu'ils esperent se reposer sur leur lauriers avec leur expérience 3d qui remonte a la nintendo 64, etc... C'est un milieu difficile, comme beaucoup d'autres, c'est tout.

Je veux bien qu'on se batte pour changer ca, mais moi la solution je la vois plus dans le développement indépendant (et la aussi tu en payes de ta vie, peut-être même beaucoup plus).
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
Ya quand même une sacrée différence entre faire des heures sups parce qu'on veut être fier d'avoir bossé sur ce projet et faire des heures sups parce que quelqu'un était pas foutu de faire son taf correctement.
 
karakistou
Membre Factor
Membre 508 msgs
Bah quand tu fais du crunch time, c'est forcement la faute a quelqu'un, dirons-nous. C'est pas les betes heures supps que tu fais ici et la.
Après les gens sont aussi libres de faire des heures supps ou de ne pas en faire. Un pote qui bossait justement a Guilford en faisait très souvent mais ne m'a jamais dit qu'on l'avait forcé.

Bref c'est une triste réalité. Une solution serait de ne pas s'imposer de deadline infaisaibles, comme Blizzard ou Valve, mais c'est pas donné a tout le monde. Ca devrait quand meme etre faisable dans les boites qui s'autoproduisent. Plutot que de sortir un jeu moyen qui ne se vendra pas, autant prendre le temps de bien le fignoler. Je pense que faire un jeu pendant 4 ans avec 50 mecs donnera toujours de meilleurs resultats qu'un jeu en 2 ans avec 100 mecs.
 
Jthiboust
Membre Factor
Membre 663 msgs
karakistou a écrit :
Bah quand tu fais du crunch time, c'est forcement la faute a quelqu'un, dirons-nous. C'est pas les betes heures supps que tu fais ici et la.
Après les gens sont aussi libres de faire des heures supps ou de ne pas en faire. Un pote qui bossait justement a Guilford en faisait très souvent mais ne m'a jamais dit qu'on l'avait forcé.

Bref c'est une triste réalité. Une solution serait de ne pas s'imposer de deadline infaisaibles, comme Blizzard ou Valve, mais c'est pas donné a tout le monde. Ca devrait quand meme etre faisable dans les boites qui s'autoproduisent. Plutot que de sortir un jeu moyen qui ne se vendra pas, autant prendre le temps de bien le fignoler. Je pense que faire un jeu pendant 4 ans avec 50 mecs donnera toujours de meilleurs resultats qu'un jeu en 2 ans avec 100 mecs.


Mais non c'est pas toujours la faute a quelqu'un, c'est aussi parfois une volonté d'en faire plus de la part de l'equipe.

Et le crunch en soit c'est pas un mal, mais y'a une difference entre faire du crunch, et abusé de ces employés a coup justement d'arguments du genre "C'est ca le jeu video! Estime toi heureux de travailler dans l'industrie deja!"

Car ca c'est vraiment du foutage de gueule.
 
karakistou
Membre Factor
Membre 508 msgs
Oui, clairement.

Après pour la volonté d'en faire plus, je suis d'accord aussi, je le ressens personnellement comme ca. Mais très souvent, tu te tournes presque les pouces pendant 3 mois, et ensuite on te demande de finir un truc pas faisable, en 1 semaine. Et la je considère ca vraiment comme une erreur de management des équipes.
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
karakistou a écrit :
Oui, clairement.

Après pour la volonté d'en faire plus, je suis d'accord aussi, je le ressens personnellement comme ca. Mais très souvent, tu te tournes presque les pouces pendant 3 mois, et ensuite on te demande de finir un truc pas faisable, en 1 semaine. Et la je considère ca vraiment comme une erreur de management des équipes.


Personne pourra te contredire là-dessus. Mais si des mecs se tournent les pouces pendant 3 mois à cause d'un mauvais management et personne dit rien, ya un problème aussi.

L'utilisation efficace du temps de dev, c'est pas seulement la responsabilité des producers et des chefs de projets. C'est à chacun d'y mettre du sien. Mais bon, je sais bien que quand on est dans une structure assez verticale, on tombe facilement dans la mentalité "ah mais faut que j'attende que la proposition de modifications soit validée"

Sinon le crunch ça peut se gérer pour être le plus court et le moins désagréable possible. Par contre, je m'attends pas à ce que soit un jour payé. Payer le crunch, ça revient à avoir une extension de budget. A ce compte là, autant négocier une nouvelle deadline et ne pas cruncher. A moins que la boite ne puise dans ses économies (mais les boites sont très certainement en flux tendu au niveau des finances).
 
Ttask
L'homme à 120Hz
Membre 1020 msgs
karakistou a écrit :
Après pour la volonté d'en faire plus, je suis d'accord aussi, je le ressens personnellement comme ca. Mais très souvent, tu te tournes presque les pouces pendant 3 mois, et ensuite on te demande de finir un truc pas faisable, en 1 semaine. Et la je considère ca vraiment comme une erreur de management des équipes.

C'est complètement irresponsable de ta part si tu te tournes les pouces pendant 3 mois en attendant d'arriver à une semaine de ta milestone pour qu'on vienne te rappeler que t'as du boulot à faire. Je veux bien que les objectifs changent parfois en cours de route, mais si tu as une équipe ou personne n'est un peu pro-actif, c'est pas forcément la faute des managers si ça se termine en crunch abusif... Je trouve ça hallucinant ce genre de réflexions.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews