Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Remède contre la peur.
Ash_95
Membre Factor
Membre 1289 msgs
Message supprimé à la demande d'Ashtivision
 
Zoup
Farinelli
Membre 1049 msgs
Nous on est pas des tafioles !

Plus sérieusement c'est bien la première fois que j'entend parler de quelqu'un aussi handicapé par la peur. Parce que les scènes que tu racontes m'ont fait flipper moi aussi mais sans répercution à long terme quoi :/

Je peux très bien sursauter en sachant très bien qu'il va y avoir un truc qui fait peur mais je pense que c'est naturel. De la même manière j'ai déjà joué à des jeux qui m'ont foutu des putains de jetons (pas joué à Fear mais un niveau de Vampire The Masquerade) au point d'arrêter de jouer au casque. Et cette ffs de gamine brune de merde de Ring (la version originale pas ricaine en tout cas) où après visionnage du film je voyais sa tête apparaitre dans le noir pendant que j'allais aux chiottes à tatons pour pas réveiller la maisonnée...

Ca c'est vraiment des situations qui me font peur alors que je ne risque absolument rien. C'est tellement bien fait que ça fait ressortir nos instincts animaux.

Donc tout ça c'est normal, c'est juste que t'as l'air de pas super bien le gérer. Tu pourrais peut-être te forcer à regarder sans broncher mais à mon avis tu as déjà essayé... Sinon je pourrai aussi faire mon psychologue de magazine féminin et te conseiller de "consulter" ! (et te demander si petit tu rêvais de sauter ta mère ou tuer ton père ou bien si tu as découvert ta sexualité avec un curé fort entreprenant)

Voilà. T'as de la chance il est tard et je m'ennuie. D'ailleurs il fait bien nuit maintenant et ça me fait penser que
BOUH !
 
SupaPictave
Eleveur de champions
Membre 3797 msgs
Je pense honnêtement qu'il ne faut pas t'attendre à beaucoup de conseils ultra pertinents sur le forum de Factor... Peut-être plus des expériences comme Zoup, mais qui risquent de pas beaucoup t'aider.

Mais pour répondre à ta question, personnellement je ne fais rien pour "garder mon sang-froid", c'est juste naturel, y a des situations que j'aime pas, et d'autres que j'aime provoquer. Combien de fois j'ai refait la campagne Marines de Alien VS Predator, juste pour sentir mon dos se hérisser dans le niveau du Ticonderoga.
Idem dans des jeux récents comme STALKER (les laboratoires, brrr) ou Condmned... Son à fond, la plupart du temps dans le noir.
Ou encore dans Resident Evil sur Gamecube, qui en plus de l'effroi apporte une représentation très réaliste de l'environnement. Parfois le simple souffle d'un zombi que je ne pouvais pas voir suffisait à m'arrêter et à me faire hésiter à bouger pendant un bon quart d'heure.
Mais bon, je finis toujours par y aller, parce que merde quoi, ça reste un média, et que je me fais lamentablement bouffer, je reprends à la sauvegarde précédente.
Puis que ça soit au ciné, à la télé ou dans les JV, j'avoue que y a pas grand chose qui m'effraie, que ça soit de l'occulte, du fantastique, des zombis, des créatures bizarroïdes ou des situations franchement dérangeantes. Parfois je m'en délecte même (raaah, l'asile de Shadowman sur N64).

Au final, le seul truc qui m'a vraiment traumatisé quand j'étais gamin, et j'en garde des traces, c'est les extraterrestres. Pas les Aliens et autres bestioles caricaturales, violentes et bruyantes, mais bien les petits gris, Roswell et toutes ces conneries qui extirpent les gens de leur sommeil dans une grande lumière blanche pour leur faire des trucs bizarres.
Ca a commencé avec E.T., je me souviens l'avoir vu en primaire, et ça m'a traumatisé, littéralement. C'est dingue ce que l'imagination d'un gamin de 6 ans peut inventer ensuite. Surtout avec des scènes à la con comme celle de l'astronaute qui vient chercher ET malade dans la maison (une des scènes les plus traumatisante du cinéma moderne à mon goût). Puis ensuite y a eu les débuts de Xfiles en France. J'étais encore pas mal jeune, et je m'efforçais de pas regarder quand je traversais le salon et que ma sœur était devant la télé. Mais j'ai quand même vu des trucs qui m'ont vraiment fait gamberger, et même si aujourd'hui je suis moi même un gros fan des premières saisons, y a toujours des trucs qui me dérangent (comme quand Mulder tombe sur le cadavre d'un petit gris lors d'une plongée de nuit dans un lac noir dans l'épisode Tempus Fugit -S4-). Puis le pire ça été je pense quand les pub pour la cassette de l'autre connard sur la dissection d'un petit gris passait aux heures de grandes écoutes...
Et dès que j'entends parler d'OVNI dans une émission à sensations le soir, ben j'ai vachement de mal à dormir, même si ça tend à s'atténuer avec le temps ("tout ça c'est des conneries... Mais peut-être pas tant que ça"). Et si ça diminue, c'est je pense parce qu'à une époque je me suis décider à ne plus détourner le regard devant un épisode comme Tempus Fugit, et que si ça me dérange toujours un peu, au moins maintenant je fais face. Mais quand même, en éteignant les lumières de la grande maison de mes parents la nuit quand je suis seul, je traîne pas pour rejoindre ma piaule. Même si c'est con comme attitude, et que je le sais. Dans mon appart' de 35m2 c'est déjà plus facile.

M'enfin par rapport à ton cas, c'est plutôt anecdotique.
 
Ash_95
Membre Factor
Membre 1289 msgs
Message supprimé à la demande d'Ashtivision
 
hohun
Membre Factor
Redac 4714 msgs
Ca viendra avec le temps. Ca prend juste un petit peu plus de temps pour toi...
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Moi tout ce que je peux te dire, c'est déjà de le dire à ta copine, ça aidera un peu !

Ensuite, étant gosse mes parents m'ont privé d'un tas de films flippant, mais arrivé au collège, échange de VHS avec les copains, tout ça, j'ai donc torché les aliens/prédator/robocop/terminator à l'age de 11 ans. Alien m'a hanté un bon moment, je crois que j'ai du dormir avec la lumière du couloir éclairé jusqu'à 15 ans. Chaque coin sombre de ma piaule était un prétexte à planquer un alien collé au plafond :)

Aujourd'hui encore je me fais facilement peur (Undying, Fear, Condemned, Doom 3 en jeux vidéo, The Descent ou The Blairwitch Project en films) mais sans trop de conséquences on va dire. Mais je me souviens d'une période ou la flippe était telle que je pouvais me mettre à courir chez moi pour vite me retrouver dans ma piaule (je vis au rez de chaussé d'une grande maison ou seul les pieces ou je vis sont aménagées, tout le reste est inhabité et sert de débarras). Genre, je voyais le truc qui me faisait peur un peu partout juste pour aller aux chiottes qui se trouvent au pallier :)

Pendant un moment, un truc qui marchait, c'était genre "vient, montre ta tête de con sale alien, je vais t'éclater la tronche" :)

Ceci dit, j'ai jamais flippé au point que tu le décris. Je pense que si t'as des gens proches de toi qui le savent, ça peut aider.
 
Mad_Dog
Membre Factor
Membre 265 msgs
Salut !

C'est drôle j'ai refais la scène de Vampire : Mascarade lundi soir, et c'est vraiment l'une des scène les plus flippantes des derniers jv que j'ai pu tester. Une montée d'adrénaline vraiment bien gérée par la croissance de la peur.

Ash : La peur est un élément qui se travaille. Je m'explique :
Déjà il faut savoir que tout ce que tu ressens (le coeur, les mains moites, les sueurs froides, etc...) est normal. C'est ce que la plupart des gens ressentent, n'en varie que l'intensité.

Quand tu nous parle de la barraque de tes grands parents, je ne repère rien d'anormal. Quand j'avais 12 - 13 ans j'ai matté "ça" (ou "il" / "it"), ca m'a fais un sacré choc... Si je me rappelle bien, le film en soi est pas super mais titille la corde du clown qui est censé être le copain des nenfants, pas une saloperie vicieuse avec des grandes dents. Mais ca m'avait quand meme fichu une sacré trouille. Dans un même temps je me paluchais les Alone In The Dark (en fait surtout le premier, bien chtulhien), c'est à dire les premiers "survival". Et boum deuxième choc : entre les tableaux tueurs, la bête de la bibliothèque et la valse du danube bleu il y avait de quoi faire carburer l'imagination.

Peu de temps après est sortit le premier Resident Evil, et c'est là où j'ai commencé à relativiser. Il m'a en fait suffit de tourner le jeu en dérision pour comprendre que ca pouvait s'appliquer à tous les jeux et tous les films de ce genre.
Donc en fait, on allait y jouer avec deux ou trois potes pendant les pauses midi du collège (midi, RE, 4 potes, vous comprenez ?) et on dénigrais complètement les zombis (uuuuun fraaaaaanc pooour maaaanger) les chiens (viens chercher nonos en plomb) et même la saloperie de gardien qui perd ses glandes. Je crois que c'est à partir de ce jour ou j'ai pu aborder les survival et autres films à frisson "sereinement". Non pas parce que je continuais à les tourner en dérision, mais plutot parce que je sais que j'ai la capacité de le faire. En effet, après cet épisode collègien, j'étais capable de me dire "ok c'est du faux, c'est fait pour flipper pendant un temps définis qui commencera et s'arretera avec le média, que ce soit jeux vidéo ou film". Alors dans ce cas je ne voyais aucun problème à jouer le jeu, et c'est plaisant ! S'en suivi une bonne liste de jeux bien comme il faut (blood, sanitarium, nocturne, FEAR) ainsi que de films (Ring, Kairo (ah la peur à la japonaise, bien plus délectable que celle à l'américaine), descent, et même le ultra gore / froid / que-je-ne-recommande-pas trouble every day).

Ash, loin de moi l'idée de jouer les psy de comptoir, mais accepte tu cette peur ? Si tu la refuse, alors elle se prononcera sous forme plus violente : d'un coté tu essayeras de la repousser et de l'autre tu sais qu'elle est déja la : de quoi poser un sacré probème métaphysique non ?

FEAR, puisqu'on en parle, est d'ailleurs un très bon exutoire vu qu'il alterne, selon moi, de très bon passage de flippe avec les passage bourrins. Du coup il y a monté en pression durant les scène avec la ptiote, mais cette pression est complètement évacuée quand ca pète de partout !

Bref, t'en fais pas. Ce que tu ressens est normal, mais un chouilla amplifié. Il faut parfois avoir confiance en les réalisateurs (que ce soit de films ou de jeux) et les accompagner jusqu'au bout. Par exemple l'effet papillon possède de très bonnes scènes un peu dérangeantes, propose pas mal de sursauts mais pour une très bonne histoire. Cela doit durer le temps du film, sans plus ni moins.

Et il ne faut pas oublier le fameux addage : on a peur de ce que l'on ne connait pas. Je ne sais pas à quel point cela peut s'appliquer dans ton cas, mais ca rejoints ce que je disais tout à l'heure : la démystification. Peut être pourrais tu te renseigner sur les techniques utilisées dans le cinéma / les jv pour créer la peur. Déjà tout à l'heure je parlais des deux grands courants que sont la peur japonaise et l'américaine.
 
snoopers
Padophile
Redac 1904 msgs
Ash_95Zoup> Allez voir un(e) psy, j'y ai pensé mais je trouve ça assez glauque. Surtout que bon dans leurs tête les psys vont pas chercher bien loins la raison de mon problème : ado qui joue aux jeux video et qui écoute dans du rock = mal dans sa peau il transforme ça en peur (point).


Tu as 20 ans, tu n'es plus vraiment un adolescent. Et les psy, c'est quand même leur métier. Vu les symptômes que tu nous décris, il semble clair que c'est pas parce que t'as trop écouté Nine Inch Nails en jouant à Doom. Je pense que tu devrais tenter.
 
pouletmagique
P S G
Membre 2639 msgs
Wé surtout que bon, un psy, c'est pas quelqu'un qui fait des raccourcis.
Vu ton cas, c'est toujours la réponse la plus pertinente.

Perso, depuis que ma soeur alors que j'étais tout gamin, m'a ruiné avec l'exorciste et poltergeist, ben j'ai plus jamais (ou alors très rarement, genre un ou deux par an) regardé un film d'horreur.
C'est pas que j'ai peur (enfin si quand meme) mais c'est qu'en fait je "revis" la nuit la rediff des deux films cités précédement.

Au niveau du JV, Silent hill 2 restera le jeux vidéo le plus "affreux" à jouer. Je devais faire des pauses toutes les heures pour breaker nerveusement, ou alors je rigolais ou parlais tout seul pour me redonner du courage. Affreux.

Sinon, la peur, de toute façon, est légitime. Elle fait partie de notre quotidien. Dans ton cas, c'est juste qu'elle prend trop de place et que tu dois arriver à la contenir.

Le mieux, c'est un psy ou alors, ben tu fais de l'escalade avec mon beauf puis la, après, t'auras plus peur de rien (bon tu seras peut etre mort aussi).
 
Ash_95
Membre Factor
Membre 1289 msgs
Message supprimé à la demande d'Ashtivision
 
vasquaal
Dumber
Membre 2822 msgs
La peur n'est pas rationnelle tu sais, alors il n'y a pas vraiment d'explication.
Parfois c'est lié à un souvenir qui peut paraître anodin mais qui t'a profondément marqué dans ton esprit et t'a formaté dans un sens où tu es devenu trop sensible.

Peut-être est-ce lié à la mort ? Tu n'as jamais su t'y confronter, et du coup ta peur en découle quelque part.
Il y a tellement de possibilités, souvent absurdes, que c'est difficile à dire, et effectivement, je te souhaiterai de trouver quelqu'un de compétent qui arrivera à te faire faire un retour sur toi même et tes angoisses.

La peur est différente pour chacun. Je n'ai pas peur des araignées, mais certains, si. Pareil pour les serpents etc...
Mais tu me sembles atteint à un niveau pathologique tout de même.

Moi j'ai peur, parfois devant un film, un jeu, voir le soir tout seul dehors dans un quartier louche avec des bruits louches... Hum.
Mais bon, il est vrai, pas au point que ma vie en soit paralysée.
Remarque, quand on a un con de père comme le mien, on a pas vraiment le temps d'avoir peur....
 
pomkucel
Membre Factor
Membre 1831 msgs
Moi jsuis comme toi j'ai peur ! Pour Bisoshok je vais me motiver ...
Pour canaliser ma peur je matte que des pornos et des dessins animés !

Plus sérieusement le mieux c'est d'aller voir un vrai psy comme snooper te conseille car cette peur est réellement handicapante, il faut pas avoir honte! En plus t'as 20 piges, c'est remboursé par la sécu, donc n'hésite pas ! Plus tu attends plus ca va être long à guérir, on est dans une société violente ou la peur est omniprésente et le sera de plus en plus , tu risques à terme de chopper un ulcère et la tu pourras légitimement avoir peur !
 
FleXmaN
Membre Factor
Membre 778 msgs
Au delà de la peur qui posséde une partie très psychologique, y a un phénomene médical tout bête :

Parait t'il que les gens sujet à des peurs comme ça, des sursautsetc... sont sujet à des crises de spasmophilie ...Un pote était comme ça, depuis qu'il suit un traitement il à presque 3 de tension (disons que c'est toujours un peu le cas mais moins).
 
Requiem
Membre Factor
Membre 384 msgs
Ca alors j'avais jamais entendu quelqu'un qui avait des peurs comme ca, pour un cas moins grave j'aurais dis il faut combattre le mal par le mal, genre jouer à Silent hill 2 la nuit quand il pleut avec un casque 5.1 sur les zoreilles, mais pour toi cette méthode pourrait faire, vulgairement parlé: des degats.

Apres comme disent les autres, parle en à tes proches, ou penses à un psy.
 
RouDy
gros con
Membre 1448 msgs
Reagarde Edward aux mains d'argent, tu verras que les monstres sont en fait tres gentils. Serieux hein, c'est un super film.
 
FolkenIII
Membre Factor
Membre 790 msgs
Comment t'as pu avoir peur avec cette bouse de The Ring 2 ?
Au faite, tu as peut plutot angoisse et montée d'adrénaline ou alors angoisse renfermement sur toi même ?
 
Ash_95
Membre Factor
Membre 1289 msgs
Message supprimé à la demande d'Ashtivision
 
RouDy
gros con
Membre 1448 msgs
En gros, elle te dit que t'es cuit quoi ?
 
nitoo
La merde devient réelle.
Admin 4551 msgs
RouDy a écrit :
En gros, elle te dit que t'es cuit quoi ?


Rhoo gringo, un peu d'empathie quoi.

Sinon perso, j'ai toujours trouvé super flippant les espèces de boules chevelues dans les vieux Mc Donald's, en compagnie de Ronald là. Ha, et la masquotte verte de cetelem avec sa vielle tête toute ronde.

Je sais pas, je les trouve creepy moi.

Sinon Ash, moi j'ai eu une expérience un peu similaire à la tienne. Etant gamin, c'était Michael Jackson et son foutu clip "Thriller" qui m'ont sérieusement traumatisé. Je m'en souviens vaguement, mais mon père aime me raconter qu'une fois, j'étais complètement hystérique, je hurlais que je voyais sa tête sous le lavabo de la salle de bain, je le VOYAIS réellement. Mon père a du me prendre par la peau du cul et me foutre la tronche sous l'eau froide pour me sortir de cet espèce d'état de "transe" et me calmer un peu.

Alors je dirais que je suis du même avis que toof : quand des trucs me faisaient un peu trop peur et que ça commençait à être trop "oppressant", et ben je me disais "RAF ! Je fonce ! J'ai pas peur moi qu'est-ce qu'y a !" Et ça marchait à chaque coup. Se faire violence, tout bêtement.

Cela dit, de toute évidence c'est pas aussi simple pour toi, c'est limite pathologique là. Sans conotation péjorative / alarmiste aucune biensur. Enfin j'en sais trop rien.
 
Cowboy

 Superdupont 
Membre 870 msgs
Tout le monde gère ca différement en fonction de ces expériences personelles.
Tout le monde aura peur de l'hôtel abandonné de Bloodlines car on a quasiment tous vu les mêmes films/histoires.

Plutot que de l'éviter, tu peut l'affronter et arreter de te dire que c'est flippant. N'essaye pas de penser à autre chose au contraire penser y et concentre toi dessus.

Bien évidement, je ne suis pas responsable si tu venais à mourrir de peur (possible je crois).

Bonux
Ce que j'aime imaginer dans tout couloir sombre :
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews