Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Promo Doritos : 4 semaines remboursées
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
Un mois après les faits, et même si la presse spécialisée française a largement préféré la jouer profil bas, le doritos-gate commence à trouver un écho dans la presse généraliste : le journal Libération en a parlé cette semaine dans ses pages, et Arrêt sur Images y a consacré son émission vendredi.

Ces quatre dernières semaines ont également montré que les lecteurs s'intéressent à la manière dont on les informe et aux conflits d'intérêt potentiels : les réactions suscitées par le test d'Eurogamer de Black Ops 2, écrit par l'ancien attaché de presse d'Activision, en sont la preuve.

Pour un peu mieux comprendre le jeu des pressions et la manière dont les différents sites gèrent cela, MerlanFrit a effectué un remarquable suivi en interviewant successivement le rédac chef de Gamekult et le directeur général de Jeuxvideo.com, en attendant un hypothétique entretien avec le RC de Gameblog. Moins langue de bois, Clément Apap (ex-rédac chef de GK) ressort quelques vieux dossiers assez atterrant dans dans l'excellent podcast Silence on Joue.

Plus instructive encore, l'émission d'Arrêt sur Images dont on parlait en intro est actuellement gratuite pour 24h. Regardez-la : elle montre probablement le spectre le plus large possible des points de vues sur le mélange des genres journalisme/promotion. Y sont invités Ivan Gaudé (CPC), Gaël Fouquet (GK), Usul (JV.com) et l'insupportable Julien Chièze (GB).

Lire la suite sur le site : Promo Doritos : 4 semaines remboursées.
 
_Kame_
Membre Factor
Membre 805 msgs
(Ivan Gaudé) (ces journalistes qui savent même pas vérifier des noms propres !! :D )
 
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
Je ne vois pas de quoi tu parles !
 
Nikoo
Membre Factor
Membre 98 msgs
Je ne vois pas ce qu'il a d'insupportable.
Au contraire, c'est le seul qui sait un tant soit peu défendre ses positions, les autres me font vraiment pitié.
Selon moi, le mec vraiment insupportable, c'est le présentateur qui a même pas bossé avant de venir et qui n'y connaît que dalle.
 
gertrudi
Membre Factor
Membre 235 msgs
Bravo à vous si vous avez le courage de tout regarder,
j'ai même pas tenu 30 seconde devant cette misere
 
__MaX__
David Croquette
Admin 3786 msgs
Nikoo a écrit :
c'est le seul qui sait un tant soit peu défendre ses positions


Défendre ses positions ? Quand Gael lui dit de donner des exemples pour les jeux couplés, il n'arrive pas à en donner un (il parle d'un truc rien à voir en fait), quand il s'agit de parler de ce que fait sa boite, il se fait rappeler 4 fois sur le sujet pour dire ce qu'il fait et non pas ce qu'il ne fait pas... etc etc
 
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
Nikoo a écrit :
Je ne vois pas ce qu'il a d'insupportable.
Au contraire, c'est le seul qui sait un tant soit peu défendre ses positions, les autres me font vraiment pitié.
Il monopolise la parole, fait du placement produit, se pose en victime ou balance sur les autres pour tenter d'apparaître plus "propre", ...
Par contre, oui, il est honnête. On ne peut pas lui reprocher d'avoir caché ses ménages. Mais ce n'est pas parce que c'est affiché que ça se transforme en autre chose qu'un conflit d'intérêt, à mon sens.

Je pense que les autres sont moins à l'aise en plateau. Mais si tu as lu les itws que j'ai linké précédemment, tu comprends que Gaël Fouquet est dans l'optique "on n'affiche pas, c'est de la cuisine interne". Et Ivan Gaudé fait les remarques les plus pertinentes de l'émission (notamment sur la fin).

Sinon effectivement, Daniel Schneidermann n'a pas bossé son sujet, sinon il aurait rebondi sur beaucoup de propos. Cela dit, il me semble que l'angle "généraliste" de quelqu'un étranger au milieu est intéressant également.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Robert Florence a écrit :
Those who have been angry about all this – don’t investigate the people, investigate the system.
 
Darkigo
Membre Factor
Membre 474 msgs
Bah en fait le "Silence On Joue" est bien meilleur que l'émission d'arrêt sur images !

Et Clément Apap est excellent dedans.
 
Nikoo
Membre Factor
Membre 98 msgs
J'ai jamais pu pifer JC, mais là j'ai pas senti qu'il monopolisait la parole : c'est à lui qu'on pose la majorité des questions, et la plupart du temps il se défend.

Le présentateur et son acolyte ont clairement un parti pris aussi : je veux bien qu'il y ait un angle généraliste, du mec qui n'y connaît rien, mais c'est pas seulement ça, je les ai trouvé surtout de mauvaise foi.

Le coup de l'unboxing, même après trois explications, Schneidermann a toujours pas compris que c'était une parodie, et malgré le fait que JC écrit noir sur blanc qu'il ne faut pas acheter la Wii U pour le moment, le présentateur persiste à comprendre le contraire.
Pareil pour la visite surréaliste par "l'assistant" du présentateur de gameblog.fr.
On dirait que le type visite son premier site web : alors oui y a des pubs quasiment partout, mais franchement quand il a sorti "si je me fiais à votre site mon compte bancaire serait à découvert", ça m'a fait halluciner.
Il fait donc un raccourci comme quoi en gros gameblog.fr ne donne que des bonnes notes à tous les jeux pour vendre ?
Ou encore parce qu'on se fait inviter deux jours dans un hotel de luxe on est incapable de garder un sens critique ?

A la limite moi j'm'en fous, de manière générale gameblog me fait gerber avec leurs titres racoleurs et leurs manières de vendeurs.
C'est surtout que là j'avais l'impression de voir des gamins s'allier à plusieurs contre une victime, à ricaner, à placer des piques sans savoir aligner deux phrases.
 
Bertrand
Membre Factor
Membre 11 msgs
C'est marrant de voir des journalistes se battre dans l'émission d'Arrêt sur Images :) Le début était vraiment très chiant malheureusement. En tant que joueur ça me fait peur de voir que les journalistes sont loin de ce qu'on attend d'un site d'information sur les jeux vidéos. De toute façon il n'y a que l'avis des joueurs qui est significatif!
 
ddzev
Membre Factor
Membre 28 msgs
Il y avait 3 geeks et un commercial. Trouver qui est le commercial. Vous avez 5sec.
 
Cyclope
Binoculaire
Membre 749 msgs
Pour ma part, le mec de CanardPC à l'air de maîtriser son sujet mais on ne l'entend que très peu (enfin surtout au début) et c'est dommage.

Usul à l'air de sortir d'une bringue du samedi soir.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Bertrand a écrit :
(...) De toute façon il n'y a que l'avis des joueurs qui est significatif !


Il est vrai que 30'000€ de lots c'est loin d’être insignifiant : Diablox9 joue au Père Noël - 30'000€ de lots à gagner - Gamoniac / AverMedia / StealthGamer
 
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
Nikoo a écrit :
Le présentateur et son acolyte ont clairement un parti pris aussi : je veux bien qu'il y ait un angle généraliste, du mec qui n'y connaît rien, mais c'est pas seulement ça, je les ai trouvé surtout de mauvaise foi.
Ouaip, pendant la visite guidée sur le site de GB, il y a de l'incompréhension et/ou de la mauvaise foi, notamment le coup des pubs et de la WiiU. C'est assez pénible quand ils s'attardent là dessus en faisant preuve d'une pugnacité mal placée.

Par contre, je n'ai pas ressenti le lynchage dont tu parles : Julien Chieze est certes beaucoup interrogé (car exemple vivant du mélange des genres assumé), mais d'un autre coté, il cherche clairement à se mettre en avant tout au long de l'émission. Un exemple parmi tant d'autres : sur la fin, Usul parle du blacklistage, et hop, il coupe la parole et redirige la conversation vers lui et son site.
 
Ash_______
Membre Factor
Membre 1306 msgs
Moi je reproche aux intervenants des autres rédactions de clairement manquer de punch, du coup JulienC fait ce qu'il veut.
 
Muchacho
Héros de Factor
Membre 1444 msgs
Le but n'était pas d'avoir le plus de temps de parole possible.
Pour le coup je trouve ça bien que chacun ait été "naturel". Ça permet de voir les personnes qui ont l'air humbles et les autres.
 
crevardinho
Membre Factor
Membre 4 msgs
Du classique arrêt sur images. 2 journalistes généralistes qui se font un peu les juges sur un sujet qu'il ne connaissent pas. Je trouve qu'on apprend très peu de choses...Les bonnes questions sont très rares et la plupart sont trop ciblées afin il y ait une suspicion de malhonnêteté sur une personne.

Franchement Julien C., c'est le gros bouc émissaire. Heureusement Usul est souvent là pour remettre les choses dans le contexte, notamment sur l'unboxing de la WiU. Je trouve assez ridicule, sur Factor tout autant que les autres plate-formes d'échanges, qu'un nom en particulier revienne à chaque fois. Que ce soit la traînée d'un microcosme gangréné. Ca ne fait pas du tout avancer le propos ou les choses, les vrais "coupables" doivent être bien heureux de cette diversion involontaire.
Que l'on aime pas sa gueule, son sens de la communication, c'est normal mais de là à le pointer chaque pet de travers, ça va vraiment trop loin. Même si il est s'est mis dans cette situation et qu'il en profite un peu.

Ce qui est dommage dans Arrêts sur image, c'est qu'ils ont les cartes pour créer du dialogue mais ils n'en font rien. Ils partent du début de l'affaire du Doritos Gate sans jamais parler de ce qui s'en est suivi, et particulièrement des derniers textes de Florence sur le départ et la finalité de cette communication.

Jamais l'émission n'arrive à aller aussi loin dans le propos, ce qui la rend inutile. Hormis 2/3 moments avec Ivan Gaudé mais il est trop extérieur à la chose. Puis comme les deux "présentateurs" ne connaissent pas son parcours, on perd trop de temps à le présenter et sa présence ne sert finalement qu'à dire, "un autre monde est possible".
Le gars de Gamekult n'a pas l'air inintéressant mais bon il est trop venu en freestyle débat sans y avoir une seule qualité. C'est parfois super chiant de l'écouter.
D'ailleurs les phrases de chaque participant sont rarement finies, laissant l'impression d'un gros lancée de pensées en l'air.

Du classique Arrêt sur images, à l'image de son présentateur. De l'investigation de façade. Qui permet d'évoquer des problèmes actuels chaque semaine, de se réjouir d'avoir pu nommer un coupable sans jamais faire avancer les choses car le fond est rarement évoqué.
 
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
crevardinho a écrit :
Franchement Julien C., c'est le gros bouc émissaire. Heureusement Usul est souvent là pour remettre les choses dans le contexte, notamment sur l'unboxing de la WiU. Je trouve assez ridicule, sur Factor tout autant que les autres plate-formes d'échanges, qu'un nom en particulier revienne à chaque fois. Que ce soit la traînée d'un microcosme gangréné. Ca ne fait pas du tout avancer le propos ou les choses, les vrais "coupables" doivent être bien heureux de cette diversion involontaire.
Tu as certainement raison concernant Julien Chieze : c'est un paratonerre, un exemple facile car il assume tout, gigotte, et agite les bras pour être bien visible.

Après, on a également parlé régulièrement d'autres personnes/sites moins médiatiques : des notes qui varient au grès des habillages chez les uns, du cas d'Eurogamer sur Blops2 ou des blacklists de certains sites / mags, ...

Si on ne donne pas d'exemples pour parler des pratiques qui nous semblent anormales, on va nous dire que l'on parle dans le vent. Si l'on donne des exemples, on passe des des pseudo-chevaliers blancs qui brandissent leur petite épée en plastique :)
On peut aussi ne parler de rien et laisser le système s'auto-réguler, mais on voit ce que ça donne ...

Pour revenir sur un terrain plus généraliste, tu dis que cela masque le problème de fond. Mais quel est-il ? La dépendance des sites/mags avec la pub que les éditeurs passent dessus ? C'est prendre le problème à l'envers : c'est aux responsables de sites de poser les choses clairement, de refuser certaines compromissions.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1453 msgs
La vraie question qui n'est qu'effleurée dans ASI (par Ivan Gaudé en l'occurrence), c'est : pourquoi les médias "traditionnels" maîtrisent aussi mal les sujets liés à l'industrie vidéoludique?

Je m'explique avec une anecdote personnelle: il y a 2 ans, j'ai fait le concours pour faire l'ESJ Lille. Pris à l'écrit, j'ai passé les oraux. Comme je ne m'étais pas préparé plus que ça, j'en ai chié sur les épreuves "techniques" sans être surpris. Par contre, là où je me suis fait enfoncer, c'est sur l'entretien.

Face au jury, j'ai présenté mon projet pro, à savoir suivre un cursus de journalisme classique, mais essayer d'amener dans une rédaction un traitement plus précis et plus régulier du premier bien culturel mondial, les jeux vidéos.

Sur les 5 membres du jury, 2 envoyaient des textos sur leurs portables, 2 ont eu des sourires gênés tout du long en me posant les 2-3 questions moisies habituelles (Vous vous voyez où dans 10 ans?), et un dernier semblait assez impliqué. Parce qu'ils n'y connaissaient rien, parce qu'il n'en avaient rien à foutre, parce qu'ils ne voyaient pas l'intérêt. Limite les gars tombaient de leurs chaises quand je leur expliquait qu'un épisode de CoD générait plus de CA que n'importe quel film. Il y avait une prof de l'ESJ, un journaliste de France 3, une du Figaro, un du Monde et un des Echos.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews