Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Les stagiaires dans le JV, c'est plus ce que c'était
Ttask
L'homme à 120Hz
Membre 1020 msgs
Sebultura a écrit :
Si j'ai un conseil à donner aux jeunes qui passeraient dans le coin: vous aimez la programmation et espérez bosser dans les jeux vidéo plus tard ou à défaut sur des projets intéressants dans d'autres secteurs? Fuyez! Faîtes-en en tant que hobby si vous avez la niaque, mais sérieusement, trouvez autre chose pour gagner votre vie! C'est un métier ingrat où vous ne serez pas récompensés comme il se doit (dans l'cul) pour votre travail: frustrations, doute de soit, envies de changer de métier, voilà les effets pervers de cette branche.

Par curiosité, as-tu la moindre expérience, ou s'agit-il de pure spéculation / étalage de lieux communs ? En particulier pour un programmeur, je donnerais bien le conseil inverse.
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 329 msgs
Oh non je sais de quoi je parle.

J'ai toujours voulu bosser dans l'industrie, mais en partant avec un Bac Electronique, puis un BTS Informatique Industrielle, (puis une formation privée non reconnue par l'Etat sur 2 ans et blahblah), tout ce que j'ai pu faire c'est trouver du taf dans du site internet/intranet (5 bonnes années), puis plus récemment sur de l'ERP Microsoft Dynamics AX (8 ans), et depuis 3 mois maintenant du Cobol, mainframe IBM dans le milieu bancaire.

En parallèle à ça je me cogne des bouquins techniques depuis un bon paquet de temps, mon trip c'est le C++ et je le fait en tant que hobby, parce que côté taf, j'ai eu droit à des entretiens merdiques qui m'ont littéralement dégoûtés à vie. Pour faire simple, je me suis lancé dans un moteur 3D et ça me prendra la vie s'il le faut, je m'en branle, c'est ce qui me plait.

Donc tu peux en tirer les conclusions que tu veux, mais le "rêve de môme de bosser dans les jeux" c'est un peu mort pour moi, j'ai 35 piges et franchement je ne crois plus à ces conneries, si ce n'est en indépendant sans aucune prétention.
 
The Real Phoenix
Membre Factor
Membre 751 msgs
Sebultura a écrit :
Oh non je sais de quoi je parle.

J'ai toujours voulu bosser dans l'industrie, mais en partant avec un Bac Electronique, puis un BTS Informatique Industrielle, (puis une formation privée non reconnue par l'Etat sur 2 ans et blahblah), tout ce que j'ai pu faire c'est trouver du taf dans du site internet/intranet (5 bonnes années), puis plus récemment sur de l'ERP Microsoft Dynamics AX (8 ans), et depuis 3 mois maintenant du Cobol, mainframe IBM dans le milieu bancaire.

En parallèle à ça je me cogne des bouquins techniques depuis un bon paquet de temps, mon trip c'est le C++ et je le fait en tant que hobby, parce que côté taf, j'ai eu droit à des entretiens merdiques qui m'ont littéralement dégoûtés à vie. Pour faire simple, je me suis lancé dans un moteur 3D et ça me prendra la vie s'il le faut, je m'en branle, c'est ce qui me plait.

Donc tu peux en tirer les conclusions que tu veux, mais le "rêve de môme de bosser dans les jeux" c'est un peu mort pour moi, j'ai 35 piges et franchement je ne crois plus à ces conneries, si ce n'est en indépendant sans aucune prétention.


[3615 mylife]
J'ai eu envie de bosser dans le milieu du JV au début des année 90 quand j'avais une 10aine d'années.
J'ai fait 3 tentatives pour avoir mon Bac S - spé physique/chimie car c'était ce la branche que les conseillers d'orientation m'avait indiqué, puis une année de fac bidon où j'ai essayé de rentrer dans des écoles privées d'infographie en vain.
S'en est suivit 2 ans de BTS Informatique de Gestion (admin reseau), puis 1 ans d'interim pour me faire une cagnotte et retenter à nouveau les écoles privées.
Je suis accepté dans 2. Je choisis celle qui fait de l'alternance.
Ca se passe mal. Je quitte l'école en milieu de seconde année pour la société ou j'étais en ""formation"" pour un CNE. C'est mal payé mais ca me permet de finir de rembourser mon prêt.
10 mois plus tard je mets fin à mon CNE car je ne m'entends pas avec le patron sur le salaire.
5/6 mois de chômage plus tard je décroche un CDD dans une boite plus respectable, qui se transformera en CDI... que je lâcherais pour un CDD de 18 mois dans une meilleur boite, qui ne me gardera pas, mais qui me rappellera à la fin de ma période carence, etc...
10 ans plus tard je suis en CDI dans une grosse boite à Montréal.

Je n'ai jamais été talentueux comme artiste. Je compense avec beaucoup de travail et bosser proprement (un truc qui s'appelle la "conscience professionnelle" qui n'existe presque plus de nos jours. Penser qu'on ne bosse pas pour une société, mais chercher à être irréprochable, et surtout par respect du travail que certains collègues qui se défoncent aussi).
Et surtout rester le plus au courant possible sur son environnement direct (projets, société employeur) et indirect (secteur, boites concurrentes, tendance).
C'est ce qui à permis ma survie.

TL;DR

Tout ca pour dire que rien n'est facile, surtout pour notre génération en plein dans une société de chômage structurel de masse, en particulier réalisé ses rêves dans une industrie de divertissement qui vacille très facilement.
Des galères j'en ai plein ma besace: du "Trouves-toi un vrai métier" de propre famille à "Tu finiras au chômage" du responsable de ma promo de l'école d'infographie. Je te passe mes rencontres avec pôle emploi ou d'entretien ou on m'a traité de tocard.

Ne jamais rien lâcher, jamais, à aucun moment.

D'ailleurs si j'étais moins une feignasse, je me sortirai les doigts pour apprendre le C# et faire enfin mon propre proto durant mon temps libre plutôt que de modifier des consoles retros.

Edit: pardon pour l'ortho
 
Ttask
L'homme à 120Hz
Membre 1020 msgs
Sebultura a écrit :
Oh non je sais de quoi je parle.

[...]


Donc en gros tu n'as aucune d'expérience professionnelle liée au jeu vidéo, c'est bien ça ? Ton histoire de métier ingrat non récompensé, ça ne représente pas du tout mon expérience ou ce que j'ai pu observer. D'une part, il n'y a rien de plus gratifiant que de voir des gens s'éclater sur un jeu que tu as fait, le finir plusieurs fois, débatre du moindre élément, etc. C'est un métier où le résultat de ton travail est potentiellement directement appréciable par un très large public. D'autre part, les studios s'arrachent les programmeurs talentueux, et c'est un secteur ou il y a globalement plus de demande que d'offre qualifiée (pour le cas particulier des programmeurs, je ne suis pas vraiment le marché du travail pour les autres corps de métier).

Je suis bien désolé que ton rêve de môme soit brisé, mais tes conseils me semblent bien peu avisés, et n'ont manifestement pas de base réelle.
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 329 msgs
Et c'est justement là qu'est le problème: comment tu la fais ton expérience professionnelle si tu n'as jamais d'opportunité pour y rentrer?

Donc ma remarque plus haut tiens pour ce que c'est: croire que la majorité des personnes ont une chance de rentrer dans ce milieu dans le domaine de la programmation est une vaste blague - pas drôle qui plus est - totalement à l'opposé de ce que tu cites: tu fais partie, et ce n'est pas une attaque ou quoique ce soit, de ces personnes privilégiées qui sont arrivées à rentrer là-dedans.

"Y'a plus de demande que d'offre qualifiée": on fait comment pour trouver des personnes "soit-disant "qualifiées? On va chercher les fils à papa en sortie directe d'écoles prestigieuses à BAC + 5 parce qu'il n'y a que ça qui "soit potable"? Y'a pleins de types motivés qui ont la niaque et pas des diplômes de folie, mais ces gars-là on en a quasiment rien à foutre.

Alors non je ne suis pas d'accord, la réalité du terrain dans la prog en France c'est une vaste majorité de français qui se tapent des boulots de merde non gratifiants et mal payés, parce qu'à un moment donné faut juste bouffer. Et le reste, c'est assez simple: si tu ne pratiques rien ayant trait au jeu vidéo en entreprise alors "tu n'as aucune expérience liée au jeu vidéo" et ça sera toujours le cas, crois-moi.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2797 msgs
En même temps, il doit rester très peu de domaines avec une offre supérieure à la demande. Et prendre le conseil de quelqu'un d'aigri qui a échoué et n'a même pas pu rentrer dans le milieu n'est pas très avisé, surtout quand cette personne considère que ceux qui y sont, y sont par magie ou grâce à la fortune de leurs parents.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2797 msgs
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 329 msgs
J'arrête ici tout commentaire, ça me saoule officiellement: y'a aucun débat et à la moindre remarque je passe pour un con. Bye les mecs j'ai pas besoin de ça pour vivre.
 
noir_desir
Membre Factor
Membre 1715 msgs
Sebultura a écrit :
J'arrête ici tout commentaire, ça me saoule officiellement: y'a aucun débat et à la moindre remarque je passe pour un con. Bye les mecs j'ai pas besoin de ça pour vivre.
... Il ne faut pas le prendre comme ça.... :(
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2797 msgs
Mmmmm vraisemblablement un manque de discernement patenté, ou une confusion avec le topic sur doom.
 
Les stagiaires dans le JV, c'est plus ce que c'était

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews