Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Les stagiaires dans le JV, c'est plus ce que c'était
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4762 msgs
Tu as fait des études de conception mais aucun prototype à montrer pour ton portfolio ?

Après vu le nombre de boites de jeux qui se cassent la gueule, de projets kickstarter qui échouent, déçoivent, d'indépendants qui sont à peine rentables, non le jeu vidéo n'est pas le super eldorado. Ça coute trop cher et c'est difficile à fabriquer malgré la tonne d'étudiants qui sortent chaque année des écoles.
 
Groumphff
Membre Factor
Membre 35 msgs
Crusing Sans aucune poursuite. C'est cool quand quand même.
Il ne s'est pas fait balancer à l'URSSAF ou bien j'ai mal compris?
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
Memoire a écrit :
Et désolé mais c'est aussi la faute a tout ces gens qui disent oui a tout, oui a ne pas être payé, oui a faire le taf pour 10e eux ca les aident sur le moment mais sur le long terme ca détruit le métier, ca le dévalorise. Mais aujourd'hui on sait plus dire non, c'est mal vu.

Franchement pas se faire payé alors que la loi l'oblige, dire oui et garder le silence sans en parler et signé une feuille qui dit qu'on a été payé, c'est juste fou. Encore ne pas avoir de maitre de stage je peux comprendre, ou te faire travailler comme un salarié c'est déjà limite, mais alors ne pas être payé et mentir c'est encore pire.


Le problème c'est que la pression sociale et financière fait que tu es obligé d'accepter. Je ne sais pas comment c'est pour les écoles de JV, mais à la fac c'était déjà bien dur de trouver un stage, et si t'en avais pas un tu foirais ton année, pur et simple.
Si c'est pareil dans une école de JV, à 7000 boules l'année, bien sûr que tu dis oui à tout.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4762 msgs
De toute façon si le métier tourne uniquement avec des stagiaires, c'est qu'il n'a pas autant de valeurs qu'on veut bien lui en donner.
Pourtant il y a des tonnes d'écoles avec toujours le même discours, "oui madame, les débouchés dans l'infographie sont grands, il pourra travailler dans les jeux vidéos, le cinéma ou la pub !".

Mais tu finiras au rayonnage dans un Auchan.
 
Joule
Big boss
Admin 8924 msgs
Crusing a écrit :
Sans aucune poursuite. C'est cool quand quand même.

Il semblerait que les stagiaires en question s'organisent pour donner une suite à tout ça, justement.
 
lirian
Membre Factor
Membre 661 msgs
J'espère bien qu'il va prendre cher le mec, parce que s'il y a bien un truc que j'aime pas, c'est les voleurs et les fils de pute.
 
PoF.be
Membre Factor
Membre 976 msgs
lirian a écrit :
J'espère bien qu'il va prendre cher le mec, parce que s'il y a bien un truc que j'aime pas, c'est les voleurs et les fils de pute.


Déjà que le projet était à la limite du plagiat. "On a pas de scénar'. on ne sait pas où on va. Mais on va faire un truc qui ressemble tellement à du Miyazaki que les gens seront assez cons pour croire à la beauté du projet... même s'il est daubé"
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 330 msgs
Le pire dans l'histoire, c'est que le phénomène "Bac + 5 ou rien" devient la norme en France.

Si j'ai un conseil à donner aux jeunes qui passeraient dans le coin: vous aimez la programmation et espérez bosser dans les jeux vidéo plus tard ou à défaut sur des projets intéressants dans d'autres secteurs? Fuyez! Faîtes-en en tant que hobby si vous avez la niaque, mais sérieusement, trouvez autre chose pour gagner votre vie! C'est un métier ingrat où vous ne serez pas récompensés comme il se doit (dans l'cul) pour votre travail: frustrations, doute de soit, envies de changer de métier, voilà les effets pervers de cette branche.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2276 msgs
Sebultura a écrit :
Le pire dans l'histoire, c'est que le phénomène "Bac + 5 ou rien" devient la norme en France.

Si j'ai un conseil à donner aux jeunes qui passeraient dans le coin: vous aimez la programmation et espérez bosser dans les jeux vidéo plus tard ou à défaut sur des projets intéressants dans d'autres secteurs? Fuyez! Faîtes-en en tant que hobby si vous avez la niaque, mais sérieusement, trouvez autre chose pour gagner votre vie! C'est un métier ingrat où vous ne serez pas récompensés comme il se doit (dans l'cul) pour votre travail: frustrations, doute de soit, envies de changer de métier, voilà les effets pervers de cette branche.

Et c'est valable pour les graphistes aussi, rejoindre un gros studio pour passer 6 mois à faire du mobilier urbain et des cailloux, c'est pas la chose la plus excitante du monde.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3049 msgs
Sebultura a écrit :
frustrations, doute de soit, envies de changer de métier, voilà les effets pervers de cette branche.

Sans parler du risque d’être blasé et dégouté à vie des JV.

Joule a écrit :
Crusing a écrit :
Sans aucune poursuite. C'est cool quand quand même.

Il semblerait que les stagiaires en question s'organisent pour donner une suite à tout ça, justement.

La Ligue des Stagiaires Extraordinaires.
 
__MaX__
David Croquette
Admin 3812 msgs
Alors oui oui, et double oui à pas mal de trucs qui ont été dits. Mais un autre truc à pas oublier, et ça c'est valable pour pas mal de cursus vu que j'ai ce retour dans pas mal de domaines : il y a les gens qui s'arrachent et qui à presque 30 berges sont incapables de trouver un truc potable.

Et puis il y a le reste... la bonne poignée d'étudiants sortants de l'école à un niveau bac +3 ou bac +5 qui dans leur cursus sont incapables d'avoir les bases. Le gars qui sort avec un bac +5 en dév et qui pour t'expliquer une variable utiliser les termes "c'est une boite dans laquelle on peut stocker des trucs"... oui un ingénieur dit ça.

Et puis aussi, ceux qui à 22/23 ans, sont déjà fatigués à 17h et t'expliquent qu'ils ont une vie eux et qu'il faut qu'ils rentrent à l'heure au moment d'une mise en prod de leur projet.

Oui il y a des gens compétents qui sont pas estimés, qui tombent dans les mauvaises équipes et mauvaises boîtes qui ont des équipes pourries jusqu'à la moelle et qui sont pourtant compétents et mériteraient mieux.

Mais par expérience à la boite, par des potes, des proches ou de la famille qui ont monté des boîtes et des équipes... dans divers domaines ; aujourd'hui on tombe quand même beaucoup plus sur des jeunes avec des niveaux mini bac +3 et supérieur qui ont un niveau, une motivation et une implication proche de celle du mollusque... que des jeunes motivés, qui veulent faire leur trou et ont une attitude professionnelle.

( Il faut garder à l'esprit que je parle de structure type PME et non pas des très grosses entreprises qui utilisent les ficelles de la loi et se gavent sur les postes précaires et exploitent leurs employés )

PS : quand je parle de niveau, je parle de niveau théoriquement acquis à la sortie d'un cursus. Et non pas d'une exigence surréaliste qui demanderait plusieurs années d'expérience.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3049 msgs
En même temps, les mecs passionnés, qui ont du talent, la technique, et qui n'en veulent, ils vont primo, savoir se faire remarquer, être remarqués, et deuzio, en toute logique ne pas rester longtemps à des postes de larbin, quand ils ne sautent pas directement cette case.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
Domaine de la prestation de santé à domicile, j'ai été embauché pour mon stage de M1 de management par une manageure hyper cool qui se souciait vraiment de mon apprentissage et me coachait alors qu'elle était ma N+2, tout ça payé au double du minimum légal (700-800 par mois au lieu des 430). Je faisais du bon boulot intéressant pour tout le monde, de la gestion de projet pour améliorer le travail ET les conditions de travail d'un service aux activités et contraintes pas évidentes. Un putain de privilège au regard du stagiaire lambda en France. Ça s'est hyper bien passé.

Ça se passait tellement bien qu'ils m'ont laissé un peu plus de responsabilités et que je me suis retrouvé en charge du service pendant des congés. Avec embauche d'intérimaires, par exemple. Ouaip, en tant que stagiaire, j'ai embauché (et donc fait la formation d'accueil) des intérimaires. (OK ça c'est complètement illégal et n'aurait jamais du arriver, mais sur le moment tu te dis "putain, les mecs me font confiance de ouf".)

Naturellement je suis retourné la voir pour mon stage de M2. Sauf que 1° en un an les rapports de force avaient changé dans l'entreprise et le service où j'étais en stage échappait désormais à sa responsabilité 2° un autre service pouvait avoir besoin de moi mais avec moins de gestion de projet et plus de taf journalier en soutien de l'équipe. Aveuglé par ma première expérience, j'ai accepté. Je l'ai pas mal regretté.

J'ai abattu énormément de taf (autant que les autres personnes dans le service, qui était sous-staffé mais rempli de gens biens), sans avoir le temps de prendre du recul pour apporter de la plus-value ailleurs que dans le taf quotidien. C'était étourdissant, abrutissant, et incroyablement frustrant d'être le compagnon de galère de collègues anesthésiés par des années de taf difficile mais routinier, d'avoir la capacité théorique de les aider en optimisant leurs fonctionnements, mais d'être physiquement incapable de le faire parce que trop fatigué. En plus mon N+1 s'est avéré être un gros nul et ma N+2 géniale avait moins de temps à me consacrer. Elle a quand même réussi à me caser sur un projet régional vite réglé et a failli me recaser à une belle place dans le groupe, sans succès, et au bout du compte j'ai bidonné un mémoire que mon maître de stage n'a même pas lu. Heureusement c'était toujours aussi bien payé, et ma N+2 a fait le forcing pour qu'on m'offre un CDD pour services rendus (sérieux, quelle femme <3 Au final elle a changé de poste et moi je me suis barré à la fin du CDD pour ne pas m'enfermer dans un taf de merde).

Tout ça pour dire : même entreprise, même personne qui m'embauche, salaire de privilégié, mais un an d'intervalle et la situation change du tout au tout. Je ne me plaint pas (faudrait être une belle merde pour se plaindre d'un stage bien payé qui débouche sur un CDD), mais la qualité d'un stage dépend parfois d'éléments externes.

(Merci Berthier, c'était vraiment très intéressant.)
 
Memoire
Membre Factor
Membre 81 msgs
hohun a écrit :
Le problème c'est que la pression sociale et financière fait que tu es obligé d'accepter. Je ne sais pas comment c'est pour les écoles de JV, mais à la fac c'était déjà bien dur de trouver un stage, et si t'en avais pas un tu foirais ton année, pur et simple.
Si c'est pareil dans une école de JV, à 7000 boules l'année, bien sûr que tu dis oui à tout.


Oui, je sais bien je comprends tout à fait j'aimerai pouvoir me battre aussi, mais je suis dans le même cas, je suis apprenti et je galère a trouvé une boite pouvant m'enseigner des choses, m'apprendre, me professionnaliser, avoir des méthodes de travail.
Au lieu de ça j'tombe dans une boite naze ou je suis tout seul et j'dois non seulement être responsable de travaux coutant plusieurs milliers d'euros d'impression mais en plus choisir et former des stagiaires et pour seul appui un freelance qui bosse a 300km du bureau et qui fini a l'hôpital en burn-out 3mois après mon arrivé. Et le crédo du patron ? "Vite fait, mal fait". J'ai eu l'impression de régresser dans mon travail, de désapprendre ce que l'école t'apprends pour t'adapter a ce crédo.

Pour reprendre Max, oui dans ce cas là je suis fatigué a 18h c'est sur, et oui je fais passé ma vie avant celle de mon patron, parce que lui en rien à foutre de la mienne, clairement (Même si bien sur quand y'avais impression urgente et travail urgent j'suis déjà resté jusqu'a 22h, mais ca me faisais pas plaisir du tout.)
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
Déja, ya la culture franco-francaise du stagiaire (bon, je vais pas trop taper dessus parce que sans elle je serais pas la ou je suis aujourd'hui). Outre Manche ca n'existe quasiment pas (en 6 ans et 3 boites, j'ai du croiser 4 stagiaires).

Apres, ya un décalage monstre entre l'offre et la demande. Les écoles poussent et s'agrandissent pour surfer sur la popularité du secteur, sans se demander si les boites (qui ne sont pas si nombreuses que ca) ont besoin de main d'oeuvre.

En 2008, quand il n'y avait que 3-4 écoles avec des classes de 10 personnes, moins d'un tiers des gens trouvaient du taf a la sortie. J'imagine pas la galere que ca doit etre aujourd'hui.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
Sebultura a écrit :
Le pire dans l'histoire, c'est que le phénomène "Bac + 5 ou rien" devient la norme en France.


Vécu dans la traduction aussi : 8 ans d'expérience ; bossé comme trad interne, chef de projet, trad indépendant ; bossé pour les plus grosses boîtes du secteur IT (Microsoft, Hitachi, Citrix, Cisco). Je vois une offre intéressante d'une boîte de traduction, le mec me refuse parce que j'ai pas bac + 5, au motif qu'il a eu "trop de mauvaises surprises". Sans déconner.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3049 msgs
Et oui! les mauvaises surprises, c'est anxiogène. C'est quelqu'un qui ne supporte pas les jumpscares dans les films et les jeux.

Mougli a écrit :
Déja, ya la culture franco-francaise du stagiaire

A force de voyager, je me suis rendu compte d'une chose, et je dis ça sérieusement, c'est que les "Français" ont la culture de la creuvardise, et ce n'est pas une question de crise.
 
__MaX__
David Croquette
Admin 3812 msgs
Memoire a écrit :
Pour reprendre Max, oui dans ce cas là je suis fatigué a 18h c'est sur, et oui je fais passé ma vie avant celle de mon patron, parce que lui en rien à foutre de la mienne, clairement (Même si bien sur quand y'avais impression urgente et travail urgent j'suis déjà resté jusqu'a 22h, mais ca me faisais pas plaisir du tout.)


Attention, je parle d'une certaine portion de gens et j'exagère un peu le trait. Tu sembles être quelqu'un qui semble investit et professionnel d'après tes dires, quand je dis ça pour le "17h" c'est plutôt un résumé d'un ensemble de chose : le manque d'implication, de professionnalisme, de rigueur et de sérieux. Je ne cherche pas à généraliser même si c'est un constat assez récurrent que je fais autour de moi... de ma soeur à mes cousins en passant par les stagiaires ou recrues sorties de l'école.

Il n'y a pas de raison particulière de faire des heures si tu bosses et que tu fais correctement ton taf... même si bien sûr quand tu sors de l'école il y a un gouffre entre ce que tu sais et ce qu'un employé qui a 10 ans de background sait et est capable de produire et gérer sur une semaine. Et aujourd'hui pour une partie des gens qu'on a tenté d'embaucher, il semble être hors de question de s'impliquer et de tenter de faire son trou ou de gagner sa place dans une équipe avec le minimum de sueur que ça peut demander. Je n'avais pas du tout la même sensation il y a pus de dix ans en arrière où tous mes collègues de promo et moi inclus étions flippés et nous arrachions comme des malades sur nos premiers postes pour être sûr d'être gardés à l'issue de la période d'essai.

Et puis il y a aussi ceux qui ont 3/4 ans d'expérience, qui ont pondu quelques applis mobiles ou bidouillé trois lignes de code à droite à gauche dans des projets et arrivent la bouche en coeur en pensant avoir tout compris, n'ont jamais tort et qui se barrent au bout de six mois parce qu'ils pensent que c'est l'équipe en place qui est dysfonctionnelle.

C'est difficile de trouver de bons employés, et c'est difficile de trouver de bonne boîtes... on est vraiment pas sortis de l'auberge ouais :]
 
Lutherian
Membre Factor
Membre 221 msgs
Kickstarter a annulé le projet et Toralli l'a également annulé.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1442 msgs
Crusing a écrit :
Et oui! les mauvaises surprises, c'est anxiogène. C'est quelqu'un qui ne supporte pas les jumpscares dans les films et les jeux.

Mougli a écrit :
Déja, ya la culture franco-francaise du stagiaire

A force de voyager, je me suis rendu compte d'une chose, et je dis ça sérieusement, c'est que les "Français" ont la culture de la creuvardise, et ce n'est pas une question de crise.


Tu parles des patrons et des responsable ou de tout le monde ?
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews