Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Crusing
Membre Factor
Membre 2803 msgs
The Visit (film vu sans aucun apriori, ni trailer, ni pitch préalables VOST)
Je n'aimais pas Night Shyamalan à cause de toutes les daubes pompeuses et toutes basées sur le même schéma lourd récurant qu'il a accumulé après incassable. Mais ce film m'a peut être réconcilié avec lui, il commence peut être à apprendre de ses erreurs, c'est un film moyen hein, mais il innove en un sens, je ne peux pas trop en parler sous peine de spoiler, ça reprend la traditionnelle recette éculée shyamalan en jouant avec les "shaky cam fear movie" de ces dernières années, mais y'a comme une mise en abyme plus maline que d'habitude, et surtout une grosse dose de second degré limite proche d'un south park à un certain niveau de lecture. Si bien que j'ai eu du mal à savoir si le film était un film d'horreur, un thriller ou une comédie. (les 3 à la fois en fait, un pastiche d'horreur)
Du coup je me demande si Phénomènes, si bashé, n'est pas avant tout en fait une comédie "gore" plutot qu'autre chose, un peu comme les "destinations finales" pour faire simple.
En bref, quand on a moins de budget,on est bien plus intéressant.

Edit : j'avais oublié qu'il était réal sur l'impardonnable After Earth de cette plaie de will smith.
Fulgurance : Merde je crois qu'en fait, kev adams est en passe de devenir le will smith français. /o\
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1513 msgs
The martian : excellent.

Crimson Peak : malheureusement j'en attendais un peu plus et.. bein c'est pas terrible :(.
 
Dragonir
Membre Factor
Membre 1072 msgs
The Green Inferno, on aime ou pas le style d'Eli Roth, mais ce mec arrive à faire du film-troll un vrai truc divertissant. Gros hommage à Cannibal Holocaust, on perd un peu l'esprit "glauque-réaliste" de l'époque mais on gagne en critique des faux rebelles de maintenant.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2803 msgs
Ah, j'ai eu de très mauvais retour de Green Inferno, qu'on m'a décrit comme un cannibal holocaust creux et baclé (quelqu'un de pourtant bon public pour le genre).
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2158 msgs

North by Northwest
Pas grand chose à dire, c'est maîtrisé de bout en bout, limite parfait.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1428 msgs
Sicario
film d'action sur les opérations très borderlines de la CIA contre le trafic de drogue venant du Mexique : mise en scène très bien maitrisée avec son lot de scènes chocs ou tout simplement marquantes (le "feu d'artifices" sur le toit). C'est très efficace, très rythmé et plutôt bien interprété entre Benicio Del Toro, Emily Blunt. Mais je reste un peu perplexe : d'un côté un film d'action bien mené, de l'autre les prémisces d'un discours dénonciateur ou politique dont on peine à voir les contours et la cohérence, contrairement à Traffic par exemple (même sujet mais pas tout le même genre tout de même...).
A voir tout de même si le sujet/genre vous branche (et je serais curieux de lire votre avis). Les critiques sont plutôt très bonnes mais très partagées...

Ps : je viens d'apprendre que c'est le même réalisateur (Denis Villeneuve) qui allait faire Blade Runner 2. Difficile de dire ce que ça vaudra, mais le projet n'est pas entre les mains d'un manche.
 
Crocopower
Membre Factor
Membre 81 msgs
Sicario

Je suis pas persuadé qu'on puisse le ranger dans la catégorie action, parce que tout compte fait il y en a très peu. Par contre la violence est crue (le film n'invente rien malheureusement) et tension est permanente. La réal produit une atmosphère qui parvient à être ultra pesante et en même temps complètement fascinante. Un truc tout con mais qui m'a marqué, le cortège de 4x4 US qui s'engouffre de l'autre côté de la frontière est filmé comme un être vivant, un truc bestial et magnétique.

C'est finalement plus ce côté sensoriel que je retiens, et c'est peut-être comme ça que le film place son propos. Il se contente pas de démontrer que la situation est merdique ET sans issue, il fait vivre cette décomposition générale, notamment au travers de son impact sur le perso d'Emily Blunt.
C'est le 3ème film de Villeneuve que je vois, après Enemy et Prisoners, et décomposition ouais, je trouve que ça qualifie bien le fil rouge de ce réal.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
J'ai bien aimé Darksiders et Mortal Kombat X.
Pour ceux qui sont tentés par l'expérience "regarder un jeu vidéo" je conseille de commencer par BioShock Infinite.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2803 msgs
Turbo Kid
1997, le futur, sombre et apocalyptique, le héro de skate or die(enfin l'équivalent BMX, je sais qu'y en avait un) BMX Bandits ride le monde de fallout sur du synthwave gras.
La même que kung fury, dans un vrai format, et sans le coté débilo potache baclé.
Un film pour toi kmplt242, si c'est pas déjà fait.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2158 msgs
Crusing a écrit :
Turbo Kid
1997, le futur, sombre et apocalyptique, le héro de skate or die(enfin l'équivalent BMX, je sais qu'y en avait un) BMX Bandits ride le monde de fallout sur du synthwave gras.
La même que kung fury, dans un vrai format, et sans le coté débilo potache baclé.
Un film pour toi kmplt242, si c'est pas déjà fait.

Vu et approuvé, merci de la découverte.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2158 msgs

John Dies at the End

C'est un peu un mix entre les euvres de Lovecraft et Fear and Loathing in Las Vegas, perso j'ai adoré mais je pense que c'est pas forcément du gout de tout le monde.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4681 msgs
John Dies at the End
C'était rigolo merci pour cette découverte, par contre je n'ai pas pensé une seule fois à Lovecraft ni las vegas parano.

C'est un film "d'horreur" loufoque très léger sans véritable enjeux dans lequel Bruce Campbell aurait pu jouer. Ça manque un peu de sel mais ça n'est pas désagréable.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2803 msgs
choo.t a écrit :

John Dies at the End

C'est un peu un mix entre les euvres de Lovecraft et Fear and Loathing in Las Vegas, perso j'ai adoré mais je pense que c'est pas forcément du gout de tout le monde.

J'ai une affiche d'1m50 de Fear and Loathing in Las Vegas au dessus de mon PC, je prends.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4681 msgs
Les deux films n'ont vraiment fondamentalement rien en commun.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2158 msgs
Le vertueux a écrit :
Les deux films n'ont vraiment fondamentalement rien en commun.

Ça fait une petite dizaine d'année que je ne l'ai plus vu, mais de souvenir, les deux titres partageaient un protagoniste ne sachant pas vraiment si il est témoin d'une réalité qu'il ignorée ou simplement dans un total bad-trip. Mais effectivement, après un petit revisionnage en diagonale de Fear & Loathing, c'est pas le même trip.

Par contre, pour Lovecraft, je maintient, rien que Korrok, sa secte et les occultistes, la paranoïa grandissante du héro, l’effondrement de sa perception de la réalité et 2-3 autres trucs.
Bien-sur, le traitement comique appliqué à l'ensemble diffère de Lovecraft, mais y'a pas mal de point de rencontre.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4715 msgs
Pour ceux qui aiment David Wong, il est un contributeur régulier de Cracked.com, le site de listes/tops qui a inspiré tous les autres moins bien écrits et moins drôles.
 
wata_
Membre Factor
Membre 1645 msgs
Sympathique effectivement John Dies At The End (faiblard sur l'histoire mais l'univers est marrant), merci ; moi ca m'a rapplelé Brain Dead pour le côté "fait de bric et de broc, et ce qu'il faut de talent pour que ca fonctionne néanmoins".
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
John Dies at the End, c'est l'adaptation de la série TV Supernatural.
Du peu que j'en ai vu, film et série sont aussi navrant l'un que l'autre.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2803 msgs
Hitman : Agent 47 (2015)
Mettons tout de suite de coté le casting de seconde zone constitué de seconds rôles de séries (sylar zachary quinto ça compte pas) qui amha est complètement foiré et nuit au film, mais passons direct à l'histoire, pour faire simple, c'est une sorte de mix de Lucy (oui il y a du surnaturel), le transporteur, et n'importe quel film resident evil, pour situer le niveau de la production. C'est complètement bancal à tous les niveaux. Non vraiment si vous voulez un bon film Hitman restez sur Collateral ou Equalizer, ou même John wick à la limite. (ou un james bond..)

Southpaw (la rage au ventre)
J'ai eu le malheur de me fier à la notation IMDB et à jake gyllenhaal, une sorte de remake de Rocky qui se veut être une analogie de 8 miles...
Tous les clichés sont là, le champion du monde qui doit réapprendre 3 mois après à boxer dans une salle miteuse où il y découvre... l'esquive, bein oui il est que champion du monde après tout, il lui reste du chemin!; le méchant adversaire qui a peut etre tué la femme du héros; la lutte pour retrouver son honneur sa fille blablabla gnagnagna, bref c'est presque aussi risible que les Rocky 4 mais sans le coté 80's rigolo. Et puis cette ambiance ghetto badass hétéro fait vraiment beauf à pleurer, mais c'est la dragée habituelle d'Antoine Fuqua [/applause].



Voilà pour les films de merde.

Ah si j'ai aussi vu (en faisant autre chose) les deux "Labyrinthe", aka teen-hunger-games-divergente avec un labyrinthe, qui fait ressortir clairement pourquoi il est impossible de prendre le moindre plaisir à regarder ce genre de film, et l'importance du PG13 : on sait pertinemment qu'on ne pourra pas être choqué, que l'histoire sera cousue de fil blanc (bon ca c'est pas la faute au PG13) alors qu'elle se veut twistante, j'imagine qu'il faut avoir moins de 8 ans pour ne pas sentir venir les rebondissements, cette platitude formatée digne d'une matrice de création, qu'on retrouve dans les pixar/dreamworks et consorts, c'est vraiment une bride énorme à l'imagination, à la surprise et à l’innovation. Et là la notion de "débrancher le cerveau" prend tout son sens.

Reste la production, qui comme sur tous les films de ce genre (teenmovie SF) est completement disproportionnée, on a l'impression d'avoir confié une lamborghini à un livreur de Domino's pizza, c'est sur il a de l'allure, mais il fait n'importe quoi, et puis ça reste un livreur de pizza en train de livrer, des pizzas, tièdes.
Et surtout tout ces films découpés en 3 voire 4 volets ont en fait une histoire à peine assez dense pour faire un seul film unique.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews