Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier bouquin que vous avez bouquiné
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
Le vertueux a écrit :
J'ai essayé le premier tome d'Hyperion aussi, parfaitement ennuyeux, il ne se passe rien d’intéressant, c'est trop descriptif, il n'y a pas d'intrigue principale forte, à la place on nous conte la vie des acteurs du roman.
C'est un peu l'effet Lost, tout ce qu'on veut c'est avancer dans trame principale, que les mystères soient dévoilés, au lieu de ça on nous parle du passé des personnages que les auteurs croient intéressants ou attachants.
En plus de ça c'est rempli de néologisme et la présence de l'Eglise telle qu'on la connait aujourd'hui apparait un peu comme un anachronisme incrédible dans cet univers.
Peut être vaut il mieux lire un résumé et passer directement aux tomes suivants.


oÔ!! Ah ouai quand même. Redonne lui peut-être sa chance un jour, t'étais peut-être pas in the mood.

tergat> K Dick est une purge à lire. Idées intéressantes mais piètre écrivain.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
Loterie solaire est très bien, suffisamment court pour que la prose de Dick passe toute seule (et puis bon, Dick ça n'est pas aussi perché que Bradbury quand même).

Et puis son sujet revient sur le devant de la scène, avec les offensives récurrentes d'Etienne Chouard pour la désignation d'assemblées par tirage au sort.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2989 msgs
"Seul sur Mars" de Andy Weir



"Mark Watney est l'un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir.
Lorsqu'une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre..."

C'est écrit par un geek (je crois que le mec code toujours chez google pour le système android ?), et ça va sortir en film en novembre réalisé par ridley scotty. On va donc suivre le macguyver de l'espace qui va tout faire pour vivre le plus longtemps possible sur mars en espérant trouver un moyen de communiquer à nouveau avec la NASA sur terre.

L'auteur indique bien qu'il a pris des libertés comme le coup des tempêtes de sable qui sont quasi inoffensives de la part la pression atmosphérique sur Mars, mais bon fallait bien un truc pour que ça merde donc voilà. Une fois que l'on accepte ça..

C'est écrit à la manière d'un journal de bord avec les jours que le gars passe sur Mars avec beaucoup de détails.

J'attends maintenant de voir le film si le riddy à changer tout ou non.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
J'en suis à la moitié de Starship Troopers. Quelle horreur. Si je n'avais pas encore un mince espoir que ça se finisse en "LOL en fait je suis pas trop d'accord avec ce que j'ai dit avant sur l'armée, la peine de mort et la flagellation, c'était juste du second degré pour la vanne", j'aurais déjà reposé le bouquin pour ne plus jamais l'ouvrir.

Encore heureux que ça soit bien écrit.
 
javierulf
Membre Factor
Redac 389 msgs
Candlemoth de RJ Ellory, l'histoire d'un mec qui se trouve dans le couloir de la mort pour le meurtre de son ami qu'il n'a pas commis. Ça se situe dans les années 60 dans le Sud des USA et traite donc de l'Amérique de l'époque... Bonne lecture. Du même auteur, ma préférence va à Vendetta qui est très bon. Ça commence par le kidnapping de la fille du gouverneur de Louisiane puis s’enchaîne avec le témoignage d'un homme de main de la mafia qui raconte son histoire Chiklis style.
 
nono_le_robot
Membre Factor
Membre 1590 msgs
Nicaulas a écrit :
J'en suis à la moitié de Starship Troopers. Quelle horreur. Si je n'avais pas encore un mince espoir que ça se finisse en "LOL en fait je suis pas trop d'accord avec ce que j'ai dit avant sur l'armée, la peine de mort et la flagellation, c'était juste du second degré pour la vanne", j'aurais déjà reposé le bouquin pour ne plus jamais l'ouvrir.

Encore heureux que ça soit bien écrit.

SPOILER:
C'est parfaitement premier degré de bout en bout. C'est Verhoeven qui nous a fait croire que ça l'était pas.
Ça se laisse lire quand même je trouve, même par simple curiosité, et beaucoup plus facilement que Le meilleur des mondes ou 1984. C'est juste qu'après La guerre éternelle ça fait bizarre.
 
wata_
Membre Factor
Membre 1650 msgs
GTB a écrit :
tergat> K Dick est une purge à lire. Idées intéressantes mais piètre écrivain.


Ubik est bien sympa je trouve ; d'ailleurs je me demande ce qu'Hollywood attend pour le convertir.

En ce qui concerne Hyperion : Dan Simmons est super fort pour débuter un truc, créer un univers et etc, mais il se chie dessus sur les conclusions (enfin j'ai lu ca et l'échiquier du diable : même constat, déception à propos de la fin à la hauteur du trip pour y arriver).
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4761 msgs
Ubik est sympa oui, ça se lit facilement. Mais un livre comme le maitre du haut château c'est bien lourd. Lovecraft aussi est un peu pareil, il a de superbes idées mais n'est pas bon narrateur et son style peut être lourdingue. Il parait qu'en anglais ça passe mieux chez ce dernier.

Pour Hyperion, c'est justement le début qui est imbuvable, quant à l'univers, il n'a pas grand intérêt, voir même affligeant (avec la présence de la religion catho, je ne m'en suis pas remis) jusqu'à ce que je m'arrête en tout cas.
 
Edhen
Membre Factor
Redac 293 msgs
Le vertueux a écrit :
[...](avec la présence de la religion catho, je ne m'en suis pas remis) [...]


Je comprends pas pourquoi tu bloques dessus. Surtout que ce n'est pas la "religion" catholique, mais l'église catholique qui est représentée dans Hypérion. Il n'y a aucun mot sur la religion catholique en elle-même, pas dans Hypérion en tout cas. On en trouve éventuellement un peu dans Endymion (la suite du cycle Hypérion), mais ça ne va pas plus loin que la mention de Jésus et de ses apôtres, et quasiment pas un mot sur Dieu ou sur le contenu de l'ancien/nouveau testament.

C'est un peu l'un des propos majeur des livres d'ailleurs. Taper sur la structure de la religion, et la manière dont elle devient un parasite de l'espèce humaine, à cause des quelques individus à sa tête qui se servent de leur position pour étendre leur pouvoir. Enfin, je dis ça, mais dans Hypérion l'église catholique est moribonde, et se trouve reléguée au rang de secte qui n'existe plus que grâce à son ancienneté et son côté traditionnel, là où l'église du Gritche a le vent en poupe, notamment depuis le retour de ce dernier.

Enfin, à moins que tu sois un fervent catholique pratiquant qui trouve insultante la manière dont elle est dépeinte dans les livres, j'ai du mal à comprendre pourquoi tu as bloqué dessus.
Par contre je te comprends quand tu dis que tu n'accroches pas à la structure du récit qui passe d'un personnage à l'autre pour tisser son univers. Ca peut effectivement donner un côté un peu poussif, voire décousu, au récit, surtout quand on est pas encore plongé dedans. J'ai beaucoup plus apprécié ma deuxième lecture (pour me rafraichir la mémoire avant d'attaquer Endymion), où j'avais beaucoup moins le sentiment d'être perdu. Et la troisième était encore mieux... oui, traitez moi de fanboy T_T
Il y aussi quelques passages fortement niais à mon goût (la fin de la première partie d'Hypérion, lorsqu'ils marchent main dans la main en direction de la vallée où se trouvent les tombeaux, tout en chantant une chanson du magicien d'Oz... c'est gênant tellement c'est niais.), mais j'ai toujours trouvé que la solidité et la crédibilité de l'univers rattrapait tout le reste.

Ah, et d'ailleurs, que ce soit Dick ou Simmons, les traductions françaises sont médiocres (et bourrées de fautes pour Hypérion/Endymion), si possible il vaut mieux lire ça en anglais.
 
Adeher
Comic
Redac 2119 msgs


The Good War: An Oral History of World War II

L'auteur qui a plus qu'inspiré le style de World War Z de Max Brooks : même principe, 38 ans plus tard des gens racontent la seconde guerre mondiale. Les soldats dans le pacifique, le débarquement, les GI noirs et la ségrégation, les femmes à l'usine, les enfants bombardés en Allemagne et en Angleterre, les conseillers économiques de Roosevelt, etc etc.

J'en suis aux deux tiers, c'est simplement passionnant, on découvre réellement l'état d'esprit de ces gens à l'époque, et ça donne vraiment, mais vraiment pas envie d'aller faire la guerre.

Et personnellement, j'avais complètement écarté de ma réflexion "scolaire et cinématographique" le thème du racisme et de la ségrégation, tout bonnement incroyable de nos jours.

Si vous avez aimé World War Z (le livre hein), vous aimerez celui-ci.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4761 msgs
Edhen a écrit :
Le vertueux a écrit :
[...](avec la présence de la religion catho, je ne m'en suis pas remis) [...]


Je comprends pas pourquoi tu bloques dessus. Surtout que ce n'est pas la "religion" catholique, mais l'église catholique qui est représentée dans Hypérion. Il n'y a aucun mot sur la religion catholique en elle-même, pas dans Hypérion en tout cas. On en trouve éventuellement un peu dans Endymion (la suite du cycle Hypérion), mais ça ne va pas plus loin que la mention de Jésus et de ses apôtres, et quasiment pas un mot sur Dieu ou sur le contenu de l'ancien/nouveau testament.

C'est un peu l'un des propos majeur des livres d'ailleurs. Taper sur la structure de la religion, et la manière dont elle devient un parasite de l'espèce humaine, à cause des quelques individus à sa tête qui se servent de leur position pour étendre leur pouvoir. Enfin, je dis ça, mais dans Hypérion l'église catholique est moribonde, et se trouve reléguée au rang de secte qui n'existe plus que grâce son ancienneté et son côté traditionnel, là où l'église du Gritche a le vent en poupe, notamment depuis le retour de ce dernier.


Je bloque dessus car pour moi ça n'est pas crédible, c'est de l'ordre de l'anachronisme.
Il est tout à fait possible d'imaginer un regain de force de l'Eglise en l'an 3000, pourquoi pas, ça n'est pas très intéressant comme thème mais pourquoi pas, mais il faut que ça soit explicitement révélé au lecteur, que ça soit mis en scène, que l'on comprenne comment l'Eglise s'est adaptée à la découverte de nouveaux mondes au lieu de s'écrouler.
Là on sent que le livre est inscrit dans son temps, les années 90, quand l'Eglise avait encore de l'écho. Dans la réalité, au plus on avance au moins elle en, au plus elle est critiquée, remise en cause.
Dès lors, mettre des représentants de l'Eglise déjà branlante aujourd'hui dans un univers de SF où elle n'aurait pas pu survivre, ça m'agace. C'est un gros retour à la réalité, une cassure dans l'immersion.

M'enfin, si c'était juste ça, j'arriverai à passer outre, mais comme tu le dis, je n'accroche pas à ce type de narration et les personnages ne m’intéressent pas, encore moins leur passé. J'aurais justement voulu qu'on parle d'avantages de la trame principale, de l'univers plutôt que de s'attarder sur les persos dont je me fous complètement. C'est un peu l'effet LOST.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
wata_ a écrit :
GTB a écrit :
tergat> K Dick est une purge à lire. Idées intéressantes mais piètre écrivain.


Ubik est bien sympa je trouve ; d'ailleurs je me demande ce qu'Hollywood attend pour le convertir.

En ce qui concerne Hyperion : Dan Simmons est super fort pour débuter un truc, créer un univers et etc, mais il se chie dessus sur les conclusions (enfin j'ai lu ca et l'échiquier du diable : même constat, déception à propos de la fin à la hauteur du trip pour y arriver).


Je ne dirai pas ça. Mais bon je suis un huge fan de Simmons -enfin de ses œuvres, moins du bonhomme-. Hyperion m'obsède encore des années après sa lecture. Je ne crois pas avoir jamais lu aussi bon dans le genre.

Sinon dans la SF, Samuel R. Delany est un écrivain très intéressant. Je recommande Babel 17 entre autre. Le style d'écriture vaut le détour.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Le bouquin de Dan Simmons ce serait pas "l'échiquier du diable mal" (Carrion Comfort) ? Si oui, je l'ai lu à l'époque ou j'étais fan de "World of darkness" (cWoD), j'en garde un bon souvenir.
 
Edhen
Membre Factor
Redac 293 msgs
tergat a écrit :
Le bouquin de Dan Simmons ce serait pas "l'échiquier du diable mal" (Carrion Comfort) ?


Yep c'est ça.

edit :
Le vertueux : Je comprends tes griefs. Après comme je disais, on en sait peu sur le contenu de la religion elle-même, donc quand tu vois que dernièrement le Vatican a revu sa position sur le fait que les enfants non baptisés finissaient dans les limbes, on peut imaginer qu'une grosse politique religieuse démagogique leur a permis de se maintenir jusque là. Et comme on dit, la misère est le terreau de la religion, j'imagine qu'en l'an 3000 il y a toujours de la misère (et que le Vatican est toujours autant pété de thunes).

Maintenant je suis tout à fait d'accord avec ton sentiment que ca fait très transposition des années 90 dans le futur (au lieu d'avoir des pays d'une même planète, on a des planètes qui correspondent chacune à un pays), ça donne plus un côté anticipation que SF, et ça peut apparaître comme une faiblesse si on a du mal à se plonger dans l'univers du livre. Mais j'imagine que c'est volontaire de la part de Simmons, une mise en perspective pour mieux pointer du doigt des problématiques contemporaines.
 
wata_
Membre Factor
Membre 1650 msgs
GTB a écrit :
je suis un huge fan de Simmons


Tu me conseillerai quoi de lui ? (Donc, j'ai deja lu l'échiquier du mal (et pas du diable effectivement), les deux Hypérion (et Endymion ne me dit rien), et j'ai Les Chiens de l'hiver mais je n'ai pas réussi à me mettre dedans)
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
wata_ a écrit :
GTB a écrit :
je suis un huge fan de Simmons


Tu me conseillerai quoi de lui ? (Donc, j'ai deja lu l'échiquier du mal (et pas du diable effectivement), les deux Hypérion (et Endymion ne me dit rien), et j'ai Les Chiens de l'hiver mais je n'ai pas réussi à me mettre dedans)


J'ai pas tout lu encore donc j'ai pas une vision globale. T'as déjà lu de ses plus gros morceaux quand même là. Moi j'ai vraiment bien aimé Les Voyages d'Endymion, mais on est sur une structure plus linéaire que les Cantos. Ça porte parfaitement son nom en fait. A tenter quand même quoi. Faudrait que le lise Les Orphelins d'Helice encore, histoire de totalement bouclé l’œuvre.

Sinon le diptyque Illium/Olympos pour l'épopée SF. Les Larmes d'Icare pour un roman intimiste. Terreur et Drood pour les thrillers historique-fiction. Parait que Le Styx Coule à l'Envers vaut le coup également.
 
wata_
Membre Factor
Membre 1650 msgs
Ok, merci ; je vais tenter Ilium.

Sinon pour rester dans la SF je recommande vivement Les Seigneurs de l'instrumentalité de Cordwainer Smith

Je ne saurai pas vous le vendre si ce n'est vous dire que c'est un recueil de nouvelles qui se situent dans un même univers et que c'est écrit au début jusqu'au milieu du siècle dernier (donc une SF plus tripée que technologique).

Pendant que j'y suis je plussoie Le vertueux pour "Le monde inverti" de Priest : c'est vachement bien.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
J'ai fini Starship Troopers. Je m'engage dans l'armée pour défendre les valeurs de notre belle civilisation occidentale. Je veux franchir la barre et interposer mon corps entre les turpitudes de la vie et ma nation.

Allez, salut les hippies !
 
Tribe
Membre Factor
Membre 163 msgs
GTB a écrit :
wata_ a écrit :
GTB a écrit :
je suis un huge fan de Simmons


Tu me conseillerai quoi de lui ? (Donc, j'ai deja lu l'échiquier du mal (et pas du diable effectivement), les deux Hypérion (et Endymion ne me dit rien), et j'ai Les Chiens de l'hiver mais je n'ai pas réussi à me mettre dedans)


J'ai pas tout lu encore donc j'ai pas une vision globale. T'as déjà lu de ses plus gros morceaux quand même là. Moi j'ai vraiment bien aimé Les Voyages d'Endymion, mais on est sur une structure plus linéaire que les Cantos. Ça porte parfaitement son nom en fait. A tenter quand même quoi.


Mon seul souvenir d'Endymion c'est d'avoir voulu m'ouvrir les veines pour en finir, une purge du début à la fin ce livre... J'avais bien aimé Hyperion à l'époque mais Endymion je crois jamais avoir lu plus chiant.
L'échiquier du mal j'avais trouvé ça pas trop mal mais sans plus et beaucoup trop long. En fait avec cet auteur j'ai souvent une impression de faire un marathon pour avoir droit à un verre d'eau à la fin.

En SF je conseille de loin les auteurs suivant:
Peter F.Hamilton par ce que c'est plaisant à lire si on accepte les fins de type Deus Ex. Si les débuts des livres sont un peu lents ses romans deviennent vite des page-turner. Ses cycles L'aube de la nuit / Pandore sont bons, le reste je n'ai pas encore lu mais j'ai pas eu un écho très encourageant concernant la trilogie du Vide.
Iain Banks pour son cycle de la Culture qui contient de vraie perles, les romans se lisent indépendamment mais ont tous le même univers. L'homme des jeux et L'usage des armes m'ont bien marqué (surtout le 2e).
Vernor Vinge pour ses deux romans Un feu sur l'abîme et Au tréfonds du ciel qui développent un univers très original mais ça se lit moins facilement que les 2 auteurs précédents.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
Au delà des scénarios, ce que j'aime chez Simmons c'est le choix de ses thématiques, ses traitements, son côté incisif et cru, son style d'écriture et le fait qu'il ne prennent pas le lecteur par la main. Il écrit comme si l'univers du livre était le seul qui existe. On a pas une visite guidée du background, on le comprend et l'assimile au fur et à mesure.

Après, oui Endymion est moins excellent d'Hyperion néanmoins j'ai bien aimé ce sentiment de voyage.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews