Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Code Avarice et les avaricieux
Joule
Big boss
Admin 8920 msgs
L'affaire a fait grand bruit de l'autre côté de l'Atlantique ce weekend. Les développeurs du nouveau studio Code Avarice avaient posé, comme beaucoup d'indépendants de nos jours, leur projet sur Steam Greenlight. Une campagne compliquée pour un nouveau venu sur la scène du développement, un coup de fil d'un éditeur qui veut ajouter le jeu à son catalogue en promettant une sortie sur Steam, du marketing et de la com, et voila que Paranautical Activity va passer par la case classique du publishing.

Petit problème, ça ne plait pas à Valve, qui refuse d'approuver le jeu sur Steam, pour ne pas "envoyer le message que les indés peuvent utiliser Greenlight pour se faire connaître pour le contourner en prenant un éditeur". Totalement dans l'impasse, les développeurs ont hésité à faire sortir l'histoire pour ne pas être en froid avec Steam. Et finalement se sont décidés à tout raconter sur leur site officiel via une interviews vidéo. Et d'envoyer quelques piques sur le système de Greenlight, son opacité et le fait de devoir racoler pour obtenir un maximum de votes.

De l'autre côté, Valve semble camper sur ses positions pour le moment. Voila qui pourrait créer un précédent assez dangereux pour l'industrie et la scène indépendante. Si Valve commence à faire la loi sur le côté business, cela risque de ne pas plaire à tout le monde. Et Microsoft pourra témoigner avec sa 360 que l'on peut passer de meilleur ami d'un développeur indépendant à pire ennemi en un clin d'oeil.

Lire la suite sur le site : Code Avarice et les avaricieux.
 
Jerc
Membre Factor
Membre 799 msgs
"Si Valve commence à faire la loi sur le côté business, cela risque de ne pas plaire à tout le monde."

On peut approuver ou pas leur decision qui est discutable, mais on peut difficilement leur repprocher de faire la loi sur leur propre magasin.
 
Niko
Nostrach !
Admin 14175 msgs
Valve a apparemment une politique à géométrie variable sur le coup, car si j'en crois le dernier CPC, passer par un éditeur pour court-circuiter une campagne greenlight qui piétine, c'est ce qu'à fait Expeditions: Conquistador sans que cela pose le moindre problème.
 
Joule
Big boss
Admin 8920 msgs
Jerc a écrit :
On peut approuver ou pas leur decision qui est discutable, mais on peut difficilement leur repprocher de faire la loi sur leur propre magasin.

Y'a deux chosent qui me dérangent quand même :
- les décisions nébuleuses et à géométrie variable, comme le dit Niko
- Le côté chantage qui revient de plus en plus

Sinon, tu as raison, ils font ce qu'ils veulent (ce que je ne remets pas en cause, c'est effectivement leur boutique), mais attention au retour de flammes.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2255 msgs
Steam a pris une trop grande importance dans le domaine de la distrib PC, sa position dominante est dangereuse pour tout le monde.

Mais c'est bien connu, le JV ce n'est pas sérieux, pas besoin d’autorités Antitrust...
 
Jibece
Membre Factor
Membre 39 msgs
Je comprend le raisonnement de Valve dans cette affaire, mais ça crée surtout une mauvaise pub pour Greenlight, qui donne l'impression qu'il aurait presque été plus simple d'entrer sur Steam sans passer par cette plate-forme.
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
La partie où ils disent "ya des jeux pourris qui se font greenlighter", ça fait un peu les gars qui découvrent que c'est pas parce que le public a le pouvoir de décision qu'il est moins susceptible aux techniques de marketing.
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7783 msgs
Mougli a écrit :
La partie où ils disent "ya des jeux pourris qui se font greenlighter", ça fait un peu les gars qui découvrent que c'est pas parce que le public a le pouvoir de décision qu'il est moins susceptible aux techniques de marketing.

Ni qu'il a forcément bon goût :)
 
FolkenIII
Membre Factor
Membre 790 msgs
Eh bien pour le coup je comprends la position de Steam. Certes, ils sont un peu sévére sur le coup ... mais Greenlight doit rester une plateforme POUR les indépendants, et non pas une vitrine à 100$.
C'est un peu comme la personne qui profite d'un mariage ou d'un gala pour distribuer sa carte de visite, on peut pas dire grand chose, mais je le vois pas du bon œil ...
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
FolkenIII a écrit :
Eh bien pour le coup je comprends la position de Steam. Certes, ils sont un peu sévére sur le coup ... mais Greenlight doit rester une plateforme POUR les indépendants, et non pas une vitrine à 100$.
Et pourtant, ça en est une, de vitrine.

FolkenIII a écrit :
C'est un peu comme la personne qui profite d'un mariage ou d'un gala pour distribuer sa carte de visite, on peut pas dire grand chose, mais je le vois pas du bon œil ...
Ta métaphore ne tient pas, ou alors, ça serait plutôt un salon de l'emploi où tout le monde distribue sa carte de visite et son, CV, mais y'a rien de choquant à ça.

Valve vient juste de prouver que leur système est très con, sous prétexte que t'es sur greenlight, t'as pas le droit de dire oui à un éditeur ??
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7783 msgs
@FolkenIII :

Ouais mais tu peux pas empêcher qu'un projet soumis à Greenlight soit vu aussi par des éditeurs, qui peuvent vouloir (de bonne foi) soutenir le projet. Difficile d'éviter que Greenlight serve un peu de thermomètre.

La réponse de Lombardi :
When Valve's Doug Lombardi was reached for comment on the issue, he said "We review Greenlight votes, reviews, and a variety of factors in the Greenlight process," adding "Our message to indies regarding publishers is do it for your own reasons, but do not split your royalties with a publisher expecting an automatic 'Yes' on Greenlight."
Read more at http://www.escapistmagazine.com/news/view/124544-Valve-to-Indie-Devs-Dont-Use-Publishers-to-Bypass-Greenlight?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=news#LyWFcM5l9TILijJ3.99

Le fait que s'inscrire à Greenlight soit un engagement ferme à ce canal là sans alternative c'est con. Pas moyen d'annuler la soumission ? Quid de commercialiser le jeu sur une autre plateforme ?

Et en même temps, c'est vrai qu'il est sain que des éditeurs ne puissent pas se servir de ce système comme outil de mkg à 100$ l'accès aux stats des utilisateurs Steam. Un peu comme les tentatives de projets Kickstarter soi-disant indé, commandités en fait par des gros éditeurs.

C'est complexe comme problème. J'espère que Valve va communiquer comme il faut là-dessus sinon ça risque de laisser des traces.
 
pu3t
Membre Factor
Membre 23 msgs
D-Kalcke a écrit :
Et pourtant, ça en est une, de vitrine.

Ta métaphore ne tient pas, ou alors, ça serait plutôt un salon de l'emploi où tout le monde distribue sa carte de visite et son, CV, mais y'a rien de choquant à ça.

Valve vient juste de prouver que leur système est très con, sous prétexte que t'es sur greenlight, t'as pas le droit de dire oui à un éditeur ??


Valve veut absolument éviter la situation ou un studio utilise greenlight comme vulgaire panneau publicitaire, imagine un studio qui a deja signer un contrat "secret" avec un gros éditeur et qui donc sera de toute manier publier de manier classic, si y en a trop qui s'amuse a ca, sa va finir par nuire à l'image de greenlight et au passage au autre studio indé qui veulent utiliser la plateforme pour ce qu'elle est vraiment.

De la a imaginer que certains gros major seraient prêt a financer des indé de cette manier, pour nuire a un modèle économique qu'ils n'apprécie pas...

Donc même si valve est loin d'être un société a but non lucratif, leur réaction n'est pas si déplacer que ca.
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Si la visibilité d'un jeu sur Greenlight est si élevée que ça et que ça fasse un outil marketing à 100$ ils ont qu'à augmenter le prix, et le passer à 500$.
Mais sur les 1285, je suis pas sur qu'un jeu ressorte si bien que ça si il donne pas un minimum envie.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 4757 msgs
D-Kalcke a écrit :
Si la visibilité d'un jeu sur Greenlight est si élevée que ça et que ça fasse un outil marketing à 100$ ils ont qu'à augmenter le prix, et le passer à 500$.
Mais sur les 1285, je suis pas sur qu'un jeu ressorte si bien que ça si il donne pas un minimum envie.



Mouais, présente le jeu pour donner envie, et propose de donner le jeu aux gens qui le greenlight, tu vas voir ce qui se passe, le jeu peut-être une turbobouse, si tu l'as bien présenté et proposé une carotte comme ça c'est bon.

Et ce même si au final tu n'offres rien, parce que bon, on est un enculé ou on l'est pas...
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Tu noteras que je parle pas de qualité du jeu, hein. Je reste sur le plan du marketing, que le jeu soit bon ou pas, c'est clairement hors sujet.
 
Temujin
Membre Factor
Membre 2136 msgs
Je sais pas mais quand tu crees une plateforme (qui te coute hein) pour promouvoir des jeux qui sans ca auraient peu de chances de sortir, c'est normal que ca te la foute mal si les mecs se barrent une fois le boulot fait.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 4757 msgs
Cmplêtement d'accord.

J'ai pas matté les termes d'utilisation de Greenlight, mais ce qui serait bien c'est que Valve impose une durée minimale de greenlight, et que si au delà de cette durée le jeu ne passe pas, les devs aient la possibilité de retirer leur jeu de greenlight et passer par un editeur.

Par contre si le jeu est greenlighté, c'est sans editeur, point barre.

En faisant ça ils eviteraient les parasites, et ça ferait prendre conscience a certains devs que le greenlight est un échange de bon procédé, pas un truc qu'on abuse, et que c'est aussi a double tranchant (durée d'engagement).
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2255 msgs
Temujin a écrit :
Je sais pas mais quand tu crees une plateforme (qui te coute hein) pour promouvoir des jeux qui sans ca auraient peu de chances de sortir, c'est normal que ca te la foute mal si les mecs se barrent une fois le boulot fait.


Oui, et pour chaque Upvote, Valve offre un repas aux restos du cœur.

Valve, c'est pas une assos caritative, Greenlight est rentable.

Ce n'est pas Greenlight qui promeut les jeux, c'est la presse, les blogs et le bouche à oreille.
 
spook
Quand c'est nouveau, c'est mauvais. Ne jamais pas avoir peur !
Membre 2438 msgs
Et le fait de pas devoir chercher les jeux un peu partout sur le web et qu'ils soient sur une seule plateforme qui domine le marché n'a rien à voir. Ouais.
 
cyanur
Membre Factor
Membre 597 msgs
Ca fait quelques mois que Valve/greenlight me sort par les yeux.
A chaque nouvelle vague, on se retrouve avec une flopée de jeux en cours de dev tandis que des titres qui devraient avoir leur place sur steam depuis un bon nombre d'années (The hunter, Alea Jacta Est, Dominion, etc.) se retrouvent bloqués par greenlight.

Vu le monopole de Steam sur le marché du dématérialisé et son importance en termes de visibilité, se voir refusé l'accès à Steam peut représenter une perte énorme.
Il doit être difficile pour Ageod de correctement lutter contre la concurrence quand Paradox peut acquérir une grande visibilité pour ses wargames grâce à steam et profiter du système des promos.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews