Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Code Avarice et les avaricieux

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
L'affaire a fait grand bruit de l'autre côté de l'Atlantique ce weekend. Les développeurs du nouveau studio Code Avarice avaient posé, comme beaucoup d'indépendants de nos jours, leur projet sur Steam Greenlight. Une campagne compliquée pour un nouveau venu sur la scène du développement, un coup de fil d'un éditeur qui veut ajouter le jeu à son catalogue en promettant une sortie sur Steam, du marketing et de la com, et voila que Paranautical Activity va passer par la case classique du publishing.

Petit problème, ça ne plait pas à Valve, qui refuse d'approuver le jeu sur Steam, pour ne pas "envoyer le message que les indés peuvent utiliser Greenlight pour se faire connaître pour le contourner en prenant un éditeur". Totalement dans l'impasse, les développeurs ont hésité à faire sortir l'histoire pour ne pas être en froid avec Steam. Et finalement se sont décidés à tout raconter sur leur site officiel via une interviews vidéo. Et d'envoyer quelques piques sur le système de Greenlight, son opacité et le fait de devoir racoler pour obtenir un maximum de votes.

De l'autre côté, Valve semble camper sur ses positions pour le moment. Voila qui pourrait créer un précédent assez dangereux pour l'industrie et la scène indépendante. Si Valve commence à faire la loi sur le côté business, cela risque de ne pas plaire à tout le monde. Et Microsoft pourra témoigner avec sa 360 que l'on peut passer de meilleur ami d'un développeur indépendant à pire ennemi en un clin d'oeil.

Rechercher sur Factornews