Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Un petit coup de rouge ?

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
On vous a parlé d'Intel et d'Nvidia ces derniers temps mais on a oublié de vous parler du gros rouge qui tache chauffe : AMD. Le constructeur est revenu sur le devant de la scène grâce à son architecture Zen qui est au coeur de ses CPUs ces dernières années. AMD n'arrive toujours pas à égaler Intel en terme de performances par coeur mais propose des CPUs bien moins chers et comportant souvent plus de coeurs.

Le haut de gamme, les Threadrippers, propose jusqu'à 32 coeurs par puce. Du coup Zen n'est pas encore l'architecture de choix pour les joueurs purs mais les PCistes qui font autre chose sur leur PC comme de la compression vidéo commencent à se tourner vers AMD. Mais la grosse surprise vient des GPUs AMD. On pensait qu'AMD avait abandonné le haut de gamme et ils viennent d'annoncer une nouvelle carte qui a la RTX 2080 dans son viseur. La Radeon VII (VII signifiant Vega 2) est gravée en 7nm (12nm pour les 20xx), comporte 3840 coeurs GCN cadencés à 1450 MHz (1800 en mode boost) et 16 Go de HBM2... 

La HBM2 est un type de mémoire ultra-rapide. Celle installée dans la Radeon VII est interfacée avec un bus de 4096 bits offrant ainsi une bande passante d'1 To/s par seconde. Par contre il n'est pas question d'avoir du hardware dédié pour le ray tracing ou l'apprentissage automatique. La Radeon VII sortira le 7 février à $699, soit le prix de la RTX 2080. On attend les benchmarks pour savoir si elle vaudra le coup non seulement au niveau du rapport performances/prix mais aussi performances/consommation. La bête consomme 300W contre 215W pour la RTX 2080 et le fait que le design de référence comporte trois ventilos est probablement un signe que vous pourrez cuire des cotelettes sur la carte.

Une solution similaire au DLSS d'Nvidia (le super-antialiasing à base d'apprentissage automatique) pourrait tourner sur les coeurs GCN via DirectML, l'API d'apprentissage automatique de Microsoft.  Forcément sans matos dédié, cette technique prendrait du temps GPU mais l'avantage pour les développeurs est qu'elle pourrait tourner aussi bien sur cartes Nvidia.

Microsoft et Sony bossent sur la prochaine génération de consoles et tout laisse à penser que les deux constructeurs continueront d'utiliser un APU (GPU + CPU au sein d'une même puce ) AMD histoire d'assurer la rétrocompatbilité et de simplifier la vie des développeurs. Les dernières rumeurs suggèrent que la PS5 utiliserait 8 coeurs Zen 2 pour le CPU cadencés à 3,2 GHz et un GPU Navi. Navi est la prochaine génération de GPUs AMD qui pourrait être présentée à l'E3. D'autres rumeurs suggèrent que Microsoft adopterait la même architecture, répétant ainsi le scénario de la XO et de la PS4.
Rechercher sur Factornews