Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Tu connais ? Lamplight City, steampunk, enquêtes et Lexomil

billou95 par billou95,  email  @billou_95
 
Adepte du point & click aux pixels qui tâchent, biberonné aux productions Sierra et Lucas Arts, Francisco Gonzalez vient tout juste de sortir sa nouvelle création. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais derrière lui se cache quelques-uns des meilleurs jeux d'aventure de ces dernières années : la série des Ben Jordan, A Golden Wake puis Shardlight réalisé en interne pour Wadjet Eye Games. C'est en solitaire qu'il nous revient cette année avec Lamplight City, un mélange étonnant entre jeu d'aventure très orienté enquêtes policières à la limite du visual novel et chasse à l'objet, le tout sans inventaire à triturer dans tous les sens. Un concept pour le moins original qui dessert un scénario assez bien amené.

Dans un univers steampunk inspiré par l'Angleterre Victorienne, le héros Miles Fordham et son partenaire enquêtent sur un mystérieux cambriolage chez une fleuriste de New Bretagne, jusqu'au moment où son collègue trouve la mort suite à la rencontre avec le voleur. La vraie histoire de Lamplight City démarre 3 mois plus tard. Miles, bourré aux cachetons 24h/24 est encore dévasté par ces évènements tragiques. Qui plus est, la voix de son partenaire résonne désormais dans sa tête et vient ponctuer chacun de ses choix et dialogues d'un ton pour le moins sarcastique. Le joueur reconverti en détective privé devra donc résoudre différentes affaires toutes plus mystérieuses les unes que les autres et pourquoi pas retrouver le meurtrier du partenaire de Miles.
 
Bavard mais très bien écrit (et au doublage anglais impeccable), Lamplight City a tout compris en s'affranchissant de la mécanique classique de combinaison d'objets pour laisser le joueur se concentrer sur les enquêtes et les relations entre les protagonistes. L'excellente bande originale de Mark Benis ajoute également au côté cinématographique de l'ensemble. Enfin, notez que le jeu ne possède pas de traduction française. Lamplight City est disponible depuis le 13 septembre sur PC et Mac.

Rechercher sur Factornews