Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Quantic Dreams are made of sealed (boxes)

CBL par CBL, d'après JV.com  email  @CBL_Factor
 
Le plan machiavélique de Factor n'a pas fonctionné : Heavy Rain s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires neufs. Mais selon Guillaume de Fondaumière, le PDG de Quantic Dream, il s'est vendu un million d'exemplaires du jeu d'occasion soit un manque à gagner de 5 à 10 millions d'euros. En plus de cela, une bande d'idiots s'amuse à mettre la photo de David Cage sur la page d'accueil de leur site. On comprend donc qu'ils soient énervés.

Guillaume aimerait bien qu'éditeurs et revendeurs se réunissent pour parler du "problème" et trouver une solution. Nous on aimerait comprendre pourquoi ce qui est admis dans toutes les autres industries du même type (films, livres, musique...) est devenu un "problème" pour les jeux. On imagine que par solution il espère que GameStop et compagnie filent un pourcentage sur les ventes d'occasion. Sinon les online pass risquent de se multiplier et c'est bien connu : on finit par choper des saletés à force de multiplier les pass.
Rechercher sur Factornews