Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

"Mais c'est d'la merde ? -Non c'est cloud"

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Après de mois de rumeurs, Google vient enfin de dévoiler sa plateforme de cloud gaming. Elle s'appelle Stadia et elle va tenter de devenir le Netflix du jeu en streaming. L'idée est la même que pour OnLive ou Playstation Now : vos jeux favoris sont rendus dans les serveurs de Google et sont diffusés en 4K@60Hz avec HDR sur les PCs faisant tourner Chrome (Chromebooks y compris), les différents modèles de Chromecast et smartphones Pixel à condition d'avoir la bande passante pour. Google parle même de 8K et de 120Hz dans le futur.

Pour contrôler les jeux, la plupart des pads classiques seront supportés (Google Chrome va même ajouter le support du pad Switch prochainement), mais Google va aussi produire un pad spécial qui ne ressemble pas du tout aux rendus foireux diffusés récemment. Le Stadia controller comportera un bouton pour Google Assistant et le microphone qui va bien et un bouton pour capturer une vidéo et la balancer sur Youtube. Le design est un croisement des pads XBox One / PS4 et Switch. Mais Google est malin : à la place de connecter le pad en Bluetooth, il se connecte directement aux serveurs de Google en WiFi histoire de limiter le lag.

Cloud oblige, on peut interrompre sa partie sur un appareil et la reprendre instantanément sur un autre appareil, ou plus tard. Les jeux tournent sur des serveurs comportant des puces AMD crachant 10,7 teraflops nous dit-on, et qui embarquent 16Go de RAM. L'intégration avec Youtube sera poussée : on pourra regarder quelqu'un jouer et jouer avec/contre lui, tout simplement en pressant un bouton (ou direct sur la vignette, suite à une bande annonce).

Petite information : j'ai fait partie du beta test du Project Stream et le résultat était impressionnant. La qualité était impeccabe et le lag était imperceptible sur Assassin's Creed Odyssey.



Mais toute cette techno ne sert à rien sans contenu. Google a sorti un kit de dev qui supporte Unreal Engine 4 et Unity, et on nous annonce que plus de 100 studios bossent sur des jeux Stadia. Google va même ajouter une couche d'apprentissage automatique en introduisant un système assez fou qui permet d'habiller un jeu avec un nouveau style artistique en temps réel. Quant à Jade Raymond dont l'annonce de son arrivée s'est faite il y a peu, elle est en charge du jeu aussi bien en provenance des studios tiers qu'en interne. Concrètement, Google va produire ses propres jeux via sa division Stadia Games and Entertainment.

Ceci étant dit, il n'y a pour l'instant que trois jeux annoncés : Assassin's Creed Odyssey, Doom Eternal et un jeu sans titre de Q-Games (Pixeljunk). On n'a pas eu le droit au traditionnel carton avec tous les logos des studios partenaires, ce qui est assez inquiétant. Sans le support d'EA, de Tencent et d'Activision-Blizzard, le service va avoir beaucoup de mal à démarrer, même si Ubisoft sera de la partie. Google n'a pas non plus dévoilé la date de sortie (il faut se contenter d'un vague 2019), ni de prix, mais on imagine que ce sera similaire au PS Now à savoir $20/mois ou $99/an.



Au delà du catalogue et du prix, on se demande surtout qui est la cible de ce genre de service:
  • les joueurs PC ne vont pas abandonner leurs centaines de jeux Steam, leurs mods, leurs émulateurs, leurs jeux de niche et leurs jeux VR
  • les joueurs console ne vont pas abandonner leurs exclus ou leurs potes Xbox Live
  • les joueurs mobile n'aiment pas payer quoi ce soit
  • les joueurs pros n'acceptent pas un pet de lag
Mais surtout le jeu PC a évolué. Les jeux les plus populaires au monde sont gratuits à savoir Fortnite, Apex Legends, Roblox, Hearthstone, League Of Legends, Dota 2 et même Warframe. Alors pourquoi payer un abonnement pour y jouer ?

Il y a aussi un problème de connexion Internet. A Los Angeles, ma connection Internet 100 Mb/s me coûte $80/mois. Et je n'ai ni TV cablée, ni téléphone. Par contre, je fais partie des chanceux qui n'ont pas de limitation sur la bande passante utilisée par mois. Aux USA, les fournisseurs d'accès Internet imposent des quotas mensuels sur l'utilisation de la bande passante. Si vous dépassez le quota, ils facturent en général $10 les 50 Go. En moyenne, le quota est de 300 Go. 1H de streaming en 4K@60Hz tape dans les 7 Go donc avec 300 Go vous pouvez jouer à peu près 1H30 par jour à condition bien entendu que votre charmante épouse ne se fasse pas une intégrale Vikings dans le même mois...

Rechercher sur Factornews