Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

GC : In GoG we trust !

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
Que se passe-t-il lorsque les polonais de CD Projekt RED fêtent les plus de 900.000 copies vendues pour The Witcher ? Ils fêtent ça dignement et, alors que la bière polonaise coule à flots, s'en vont dans des discussions qui recréent le monde le temps d'une soirée. Mais là où nos bières habituelles nous laissent avec un mal de crâne terrible le lendemain matin, et de vagues souvenirs sur la discussion de la veille, les bières polonaises ont la particularité d'éclaircir votre esprit et, le lendemain matin, vous vous souvenez de tout, absolument de tout.

Et lors d'une de ces soirées, ils ont décidé de révolutionner le monde du jeu vidéo - plus particulièrement des jeux qui ont bercé notre jeunesse et qui sont soit introuvables dans les magasins, soit incompatibles avec nos nouvelles machines. Telle est la genèse de Good Old Games.

L'idée derrière Good Old Games est partie d'un constat similaire à celui qu' : les jeux d'aujourd'hui ne valent pas ceux qu'on avait avant. Puis on se met à râler sur le fait que les éditeurs ne sortent pas de rééditions de nos jeux fétiches, qu'ils sont incompatibles avec les nouvelles itérations de Windows et qu'ils feraient bien de se magner les fesses pour nous sortir un patch, sinon c'est nous qui allons les leur botter.

Mais chez CD Projekt, on n'est pas comme ça. Plutôt que de râler sur le manque de support, ils se sont dit qu'ils allaient récupérer les droits de distribution pour ces jeux et s'occuper eux-même de la compatibilité avec Windows. Tous les jeux achetés sur leur site sont donc entièrement compatibles avec Windows XP et Vista, et bénéficient d'un support à vie de la part de Good Old Games. Tous ces jeux sont fournis sur leur plateforme de distribution : gog.com.

J'en entends déjà qui grognent : c'est super, mais il y a déjà tellement de plateformes de distribution qui proposent d'anciens jeux : Steam, Direct2Drive, Metaboli et j'en passe. En effet, toutes ces plateformes existent, mais elles ont un point noir (voire même une pustule) en commun : le DRM ! En effet, toutes ces plateformes nécessitent une certaine forme d'activation avant de pouvoir jouer au jeu. Il est souvent impossible de l'installer sur une machine n'ayant pas d'accès au net, et l'installation du jeu est limité à un minimum de machines.

I had a dream...



Et c'est là que l'esprit visionnaire des polonais arrive : leurs jeux seront vendus sans DRM ! Tout jeu acheté sur le site de Good Old Games pourra ainsi être téléchargé à tout moment, et il sera possible d'installer ce jeu même sur des machines non connectées au net. Alors là, on s'est demandé si les bières qu'ils nous offraient sur leur stand n'étaient pas là pour mieux faire passer le message... des vieux jeux SANS DRM? C'est complètement fou !

En effet, ça peut paraître fou, mais après avoir passé des heures à discuter avec CD Projekt, on a envie de croire en leur projet : proposer des grands classiques en téléchargement à petit prix, et sans aucun soucis pour l'acheteur. On télécharge, on installe (pas besoin de modifier des paramètres systèmes, ou d'utiliser un mode compatibilité de Windows, tout est transparent) et paf! on peut jouer, j'ai personnellement testé cela avec Freespace 2 et Messiah : rien à signaler. Ils ont même remplacé l'installshield par un installateur flash très classe, qui s'occupe de tout.

Et finalement, quand on paie un chef d'oeuvre tel que Fallout ou Sacrifice 5.99$, on se dit que c'est trois fois rien, surtout pour le support fourni ! Ah oui, j'oubliais : quand on achète un jeu, on a aussi droit à tout un package de goodies (manuel, bande originale, renders,... tout dépend du jeu) téléchargeables à tout moment. De même, si des mods existent pour un jeu, ils seront testés par GoG, et ceux-ci indiquent alors dans leur forum quels mods ont été testés et approuvés par eux.

Maintenant, ce genre de modèle de distribution ne peut faire ses preuves que si tout le monde joue le jeu. Le catalogue actuel comprend presque la totalité des jeux Interplay (eh oui, ce sont les premiers Fallout, les MDK et autres Giants ou Descent) et quelques jeux de CodeMasters (Operation Flashpoint, 1NSANE, Perimeter et TOCA Race Driver 3). Les prix sont tout à fait abordables : 5$99 pour les plus anciens, et 9$99 pour des jeux plus récents tels que Freespace 2 ou Operation Flashpoint.


Oldies and Goodies



Pour la dernière anecdote, il faut que je vous parle de la goodie box de Good Old Games. Celle-ci est un véritable clin d'oeil à tous les gamers qui ont connu la belle époque des jeux dans les boiboites en carton. Dans le goodie bag se trouvait une de ces boiboites, au nom de Good Old Games. En l'ouvrant, on était assez surpris par le contenu de la boite : en plus du CD de présentation, des badges et cartes postales Fallout et d'un petit livret se trouvait une disquette 3"1/2 ! Le livret de présentation expliquait ensuite que cette disquette contenait une surprise. Cette surprise était dans un fichier ZIP protégé par mot de passe, et que pour trouver le mot de passe du fichier, ils nous conseillaient d'essayer le cinquième mot de la dixième ligne sur la cinquième page ! Pour les plus jeunes, je précise que cette méthode de protection contre la copie était largement utilisée au temps des jeux sur disquettes, car celles-ci étaient facilement copiables. Et voici comment Good Old Games a gagné le label du Meilleur Goodie de la Games Convention 2008 !

Si tout va bien, Good Old Games devrait lancer sa plateforme de distribution dans les semaines qui viennent. Ils ont profité de la GC pour rencontrer des tas d'éditeurs afin d'essayer de grossir leur catalogue. Toujours est-il qu'une beta devrait démarrer début septembre, et que vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire sur leur site.
Rechercher sur Factornews