Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premiers assauts sur Takedown

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
505 Games, c'est un peu le stand pour les hommes, les vrais, alors on lâche gentiment son pad et on va s'installer devant un des PCs qui font tourner une bêta (pas totalement stable) de Takedown.

L'équipe de vieux routards de Rainbow Six / Ghost recon / SWAT n'a qu'un seul mot à la bouche, réalisme. Et cela se ressent souris en main : peu d'aides, des armes léthales en une petite rafale voire une balle bien placée, et une vitesse de déplacement lente suivant les normes actuelles. Tout incite à la prudence, d'autant qu'il n'y pas de respawn et encore moins d'auto-regen. À l'ancienne, on vous dit.

La mission présentée était jouable à quatre (mais on pourra aller jusqu'à six dans le jeu final pour le coopératif), et la coordination et la préparation étaient essentielles. Cela commence dès l'écran de briefing où il faut repérer les objectifs sur la carte (ils ne seront pas matérialisés sur le HUD pendant la mission) et choisir son point d'entrée sur la map.

Une fois lancé, on progresse lentement en groupe vers les différents objectifs en essayant de se couvrir le mieux possible, en utilisant le lean et en faisant attention à notre couverture : le coefficient de pénétration des balles dans les différents matériaux est géré. Les affrontements avec les ennemis disposés de manière aléatoire sont rapides et peuvent s'avérer rapidement fatals. Oh, et le recul des armes est assez important.

Coté IA, les ennemis se mettaient à couvert aux premières rafales mais je n'en ai pas vu nous contourner pendant la session de jeu. En revanche, un petit bug à déplorer quand un ennemi n'a pas entendu que je criblais de balles son collègue à quelques mètres. En théorie, les ennemis sont sensés avoir l'oreille fine et venir investiguer dès qu'ils entendent des bruits de pas, on va donc mettre cela sur le compte de la version non-finalisée.

Hélas, je serai bien incapable de vous décrire la fin de la mission de récupération de données proposée pour cette démo E3, car malgré la présence de deux membres de l'équipe de développement dans notre squad, les ennemis de la nation nous ont mis une branlée à plusieurs reprises. Bon signe : on avait tout de suite envie de redémarrer pour essayer de corriger nos erreurs.

Takedown tourne sur l'Unreal Engine 3, le niveau était propre mais le jeu n'est pas bardé d'effets post-process à la mode ce qui lui donnerait presque un coté viellot.

Au final, la checklist de tout ce que l'on peut attendre d'un FPS tactique semble remplie, la seule inconnue restant le nombre de maps (il y en a actuellement six, mais le développeur est resté flou sur le nombre final) et la correction des petites errances de stabilité et d'IA. Si vous avez adoré un jeu comme SWAT ou les premiers Ghost Recon, et bien... vous avez probablement déjà backé Takedown lors de sa campagne Kickstarter. Et à priori, vous avez bien fait.

Sortie prévue sur PC et XBLA cet automne; des versions PSN voire next-gen seront étudiées après la sortie initiale si le jeu marche bien.