Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Premier tour en ville pour Driver San Francisco

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Toujours chez Ubisoft, nous sommes passés voir à quoi ressemblait le nouveau Driver San Francisco, dévoilé lundi lors de la conférence de l'éditeur. Le jeu contient du solo et du multi : nous avons pu voir le premier, et nous essayer au second.

Première bonne nouvelle, Driver San Francisco abandonne les horribles phases de shoot à pieds qui participaient activement à rendre systématiquement très médiocres tous les épisodes depuis le deuxième. Tanner ne quittera donc pas son volant... ou presque.

En effet, pour une raison que l'on ignore pour l'instant, il est capable de prendre contrôle à distance de n'importe quel véhicule en circulation, ou plus précisément de rentrer dans la tête de son conducteur. D'un pression sur un bouton, la caméra prendra alors de l'altitude, et vous pourrez déplacer un petit viseur pour choisir quel véhicule vous souhaitez contrôler. Ainsi, lors d'une poursuite, il sera possible de prendre de l'altitude et prendre le contrôle d'un gros camion pour venir barrer la route du fuyard.




Le mode multijoueur que nous avons essayé reprend bien évidemment cette feature. Il s'agissait ici de poursuivre une voiture pour rester le plus longtemps possible dans son sillage et marquer le plus de points. Si jamais votre voiture venait à trop morfler, faire un tête à queue ou se révélait simplement trop lente, vous n'aurez qu'à choisir n'importe quel autre véhicule passant dans le coin et vous remettre instantanément en course.

Les véhicules sont d'ailleurs pour la première fois de la série tous des modèles existants. C'est une bonne chose même si je doute qu'il y ait autant de Pagani Zonda en circulation dans San Francisco. La conduite des véhicules est plutôt agréable, les voitures sont bien lourdes et dérapent facilement, comme dans le premier Driver. Bonne nouvelle, le jeu dispose d'une vue intérieure, évoquant celle (excellente) du dernier Midnight Club Los Angeles.

Graphiquement, soyons honnêtes, le jeu est pour l'instant super moche. Il est certes très fluide, mais vu ce qu'il affiche ça semble être la moindre des choses. Il reste heureusement quelques mois aux développeurs pour améliorer tout ça, donc pour l'instant il n'y a pas de raison de paniquer. La ville semble assez vaste et vivante, les passants étant vraiment très nombreux.

Ce premier contact avec Driver San Francisco ne nous a pas franchement bouleversés, mais on est au moins rassurés quant au fait qu'Ubi semble bien parti pour virer une bonne partie des défauts des derniers épisodes. On s'interroge un peu sur l'ajout de cette possibilité de passer d'une voiture à l'autre à la volée, qui semble quand même un peu gadget. On verra bien comment celle-ci s'intègre dans la version finale du produit.
Rechercher sur Factornews