Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : Lara Croft and the Guardian of Light : nos impressions

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
On termine notre petit tour d'horizon de la soirée de quelques uns des jeux qui alimenteront le Summer of Arcade '10 avec un rapide aperçu de Lara Croft and the Guardian of Light, nouvelle approche de l'increvable série Tomb Raider.

Dans Lara Croft and the Guardian of Light, plus question de vue TPS centrée sur le petit cul enrobé d'un short moulant de l'aventurière anglaise. Ici, tout se joue en vue isométrique, comme un bon vieux hack & slash des familles. Le gameplay est d'ailleurs beaucoup plus bourrin que les épisodes traditionnels, avec par moments des grappes d'une petite dizaine d'ennemis vous tombant sur le coin de la tête. Pour les repousser, vous saurez à votre disposition un arsenal qui s'enrichira au fil du temps, mais qui devrait rester assez classique. Ces armes possèdent des munitions illimitées, mais leur utilisation videra tout de même une jauge, qui se remplira (rapidement) avec le temps, comme une jauge de mana. Certaines munitions spéciales, plus puissantes, seront toutefois réellement à usage limité. Pour viser, il vous suffira d'orienter le stick droit, le gauche étant dédié aux déplacements. La jouabilité est instinctive et se laisse apprivoiser très rapidement, même si on pourra trouver un peu fastidieuse l'attribution des objets aux touches de raccourcis bindées sur la croix directionnelles.

Toutefois, pour satisfaire aux traditions de la série, vous devrez parfois résoudre de petites énigmes pour avancer, en utilisant les éléments du décor ou de votre inventaire. Les phases de plate-forme ont elles en revanche bel et bien disparues et se limiteront à quelques sauts au dessus de gouffres. Il faut dire que la vue ne s'y prêtait pas vraiment, donc ceux qui aimaient Tomb Raider pour ses phases de grimpette acrobatique risquent de rester réellement sur leur faim.

Néanmoins, la réelle nouveauté de cette épisode viendra de la présence d'un deuxième personnage jouable, qui pourra être contrôlé par un deuxième joueur humain ou par l'IA si vous n'avez pas d'amis. Radicalement différent de Lara dans son look comme dans son équipement, celui-ci permettra de varier les plaisirs tant dans les affrontements que dans les résolutions d'énigmes.

Graphiquement le jeu tient la route, tout est très coloré, il y a de nombreux petits éléments de décor interactifs, les personnages sont bien animés, et le tout tourne au poil. À aucun moment on ne crie au génie, mais c'est tout à fait agréable à regarder.

Lara Croft and the Guardian of Light arrivera comme de nombreux autres jeux cet été, et vous permettra de passer les vacances en bonne compagnie, même si vous les passez à la Porte de Pantin.
Rechercher sur Factornews