Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Apple tire la sonnette de l'ARM

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Le 22 Juin se tiendra la conférence pour développeurs d'Apple, la WWDC. Apple devrait annoncer les nouvelles versions de ses systèmes d'exploitations (iOS, macOS, watchOS...) ainsi que les changements en terme d'API. Mais surtout selon Bloomberg, Apple compterait officialiser l'abandon progressif des puces x86 d'Intel aux profits de puces ARM faites maison ce qui avait fait l'objet de nombreuses rumeurs. Ce serait donc le quatrième changement d'architecture pour Apple après le passage au 68000 en 1984 puis au PowerPC en 1994 et enfin au x86 en 2006.

Apple compte aller vite et devrait sortir pas moins de trois nouveaux appareils de la famille Mac à base de puces ARM. Il s'agirait de versions musclées de la puce A14 qui équipera l'iPhone 12. Gravée en 5nm, elle comporterait 12 coeurs (8 coeurs haute performance et 4 coeurs basse consommation) et devrait rivaliser avec les puces Intel en terme de performances. Les puces Axx font déjà des miracles donc on est curieux de voir ce qu'elles donneront avec une solution de refroidissement appropriée. Les Macs en question tourneraient avec une version ARM de macOS ce qui a lourdes conséquences.

Les applications compilées en x86 (tout ce qui existe actuellement sur macOS) ne fonctionneront tout simplement pas sur les Mac ARM. Alors que faire ? A l'époque de la transition PowerPC vers x86, Apple avait sorti Rosetta, une sorte d'émulateur haut niveau permettant de traduire à la volée les instructions PowerPC en instructions x86. "The most amazing software you'll ever see." Rien que cela. L'autre option était de fournir des applis universelles contenant à la fois les exécutables PowerPC et x86. On imagine qu'Apple fers quelque chose de similaire.

Mais tôt ou tard, cela signifie que le support d'x86 disparaitrait purement et simplement dans macOS comme ce fut le cas pour PowerPC. Pour les développeurs de jeux, le choix va être simple : recompiler son jeu ou l'abandonner. Tous les regards vont se tourner vers un développeur en particulier : Valve. Steam a offert une cure de jouvence au jeu sur Mac mais ces derniers temps Valve est plus en mode "Va te faire voir, Tim !" et en a un peu ras-le-bol des règles à la con. Donc une version ARM de Steam n'est pas garantie. Entre cela et la mort d'OpenGL sur macOS, les jeux Steam risquent de devenir une espèce en voie de disparition.

Par contre cela signifie qu'il sera beaucoup plus facile de porter les jeux iOS vers macOS. Apple ne compte pas totalement unifier les deux systèmes les jeux d'instructions et l'API graphique (Metal) sera la même entre les deux mondes. Du coup Apple Arcade risque d'être le futur du jeu sur Mac. Au passage, la rubrique de Ricardo revient bientôt. Ne manquez pas non de consulter son Google Spreadsheet qui résume les numéros précédents.

On a aussi une petite pensée émue pour ceux qui viennent de claquer un rein pour se payer un Mac Pro. ILS SE SONT FAIT ROULER ! Gag : ils pourront toujours coller Windows dessus. Ou Linux. Le premier Mac Book x86 sorti en 2006 ne supporte rien au delà de Mac OS X Lion (2011) alors qu'ils font tourner Windows 10.
Rechercher sur Factornews