Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Virtua Fighter 4 Evolution

Fakir Bleu par Fakir Bleu,  email
Nous voici donc devant le remix du quatrième opus de la fameuse série de jeux de combat du prestigieux studio AM2. Ce remix va-t-il corriger les défauts de la précédente version ? Ne faisons pas traîner le suspense, la réponse est oui, et qui plus est, ils ont relevé le gant avec brio.

The new kids in town


A l’instar de son grand frère, ce nouvel épisode marque lui aussi l’arrivée de deux nouveaux combattants. Cela porte le nombre de combattants à 15, on ne pourra donc plus reprocher à la série son manque de personnages. Le premier petit nouveau est Brad Burns, kick boxeur de son état. C’est un personnage aux commandes assez basiques qui possède de bons enchaînements à travailler mais qui n’est pas vraiment surprenant. Le second est Hinonami Goh, qui pratique un style proche qui judo, et qui lui se joue a base de choppes. Plus dur à maîtriser, il représente un challenge nouveau et rafraîchissant pour les amateurs de la série.



The Quest (non, non, pas le film)


L’autre nouveauté de cet opus Evolution est la disparition du mode Kumite, à qui l’on reprochait la fastidieuse longueur pour gagner des items. Il est avantageusement remplacé par un mode Quest. Au cours de ce mode, vous serez amené à affronter des joueurs dans des salles d’arcades avec au final, un tournoi pour devenir le champion de la salle et débloquer ainsi l’accès à une nouvelle salle d’arcade dans laquelle vous attendent bien évidemment des joueurs plus forts… Certains de ces combats vous permettront de gagner des objets, d’autres de progresser de rang (kyu, dan, champion…). Dans chacune de ces salles, de petits challenges vous seront proposés ( mettre 30 fois au sol des adversaires, battre un certain nombre d’adversaires de rang, etc…) afin de gagner des objets et de l’argent pour aller le dépenser au magasin.



Au bal masqué ohé ohé


Cela doit être parce que Yu Suzuki rime avec Barbie que l’on doit pouvoir customiser ses personnages à ce point. En effet, pour avoir effectué le mode quest avec le p’tit nouveau Brad, au bout d’une centaine de combats, il ne ressemblait plus du tout à ce qu’il était au début. Il s’est retrouvé affublé d’une crête rouge digne de Barracuda, de boucles d’oreilles, lunettes de soleil flashy et de bracelets pesant au bas mot 10 kg chacun. C’est vraiment sympa de pouvoir faire un peu ce que l’on veut de son combattant pour le meilleur, et souvent le pire (Bientôt vos combattants sur Fashion Tv ?)…



Et l’aliasing ?


Et bien il a disparu ma bonne dame… En effet, fini les scintillements gênants de la première mouture du titre. Maintenant l’ennemi juré de la PS2 a quasiment disparu pour le plus grand bonheur de nos yeux. Les décors avec leur sable et leur neige sont de très haute tenue. On regrettera juste que la modélisation n’ait pas été légèrement revue, le problème avec certain attitudes ou mouvements ou les persos qui semblent légèrement désarticulés étant toujours présent, mais c’est vraiment pour trouver un léger défaut au jeu.



Un bon jeu. Oui, mais pour qui ?


Attention, ce qui fait la qualité de la série auprès des aficionados peut aussi être son principal défaut aux yeux de certains. En effet, les Virtua Fighter sont des jeux exigeants, avec des timings serrés auxquels les gens peuvent ne pas accrocher du fait de son élitisme. C’est un jeu qui se travaille énormément avec des combos précis, pas le genre que l’on joue pour passer un quart d’heure sympa avec son petit cousin (à moins de vouloir lui faire payer la raclée qu’il vous a mis à Super Smash Brothers…). Donc si vous êtes déjà un fan ou que ce concept vous intéresse, cette nouvelle version va vous ravir et vous vous devez de la posséder.

Virtua Fighter 4 : Evolution se révèle être le jeu le plus technique dotée de la meilleure durée de vie du genre. Les défauts de la précédente version étant gommés et le présence de nouveaux personnages étant fort appréciable, il constitue un achat indispensable pour tous les fans de jeu de combat.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews