Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Vegas : Make It Big

Sidoine par Sidoine,  email  @sidoinedw
Moi, j'ai toujours voulu être riche. Aussi pour gagner de l'argent je suis allé à Las Vegas, j'ai construit de mes propres mains un casino et j'ai pris l'argent des pigeons de passage. Cela faisait de moi la personne adéquate pour juger de Vega$ : Make it big puisque c'est exactement le thème de ce jeu.

Las Vegas naturel


Quand je suis allé à Las Vegas, je n'avais presque rien dans les poches. Pour une bouchée de pain, j'ai acheté un petit terrain le long du Strip, la grande avenue qui traverse la ville, et j'y ai construit un premier casino. Il était minable mais ses revenus m'ont permis de construire un hôtel, un restaurant et tout un tas de boutiques sur mon terrain. Le touriste qui mettait les pieds dans ma parcelle n'en ressortait plus avant d'avoir dépensé son dernier cents. Quand les revenus ont afflué, j'ai racheté une autre parcelle plus grande pour y construire un plus grand casino clinquant, un immense hôtel et des attractions fabuleuses. Et c'est comme ça que je suis devenu la personne crainte, respectée et riche que je suis. Hé oui petit.

En gros c'est ce scénario que vous allez pouvoir suivre dans ce jeu. La carte représente une partie de Las Vegas le long du Strip, divisée en parcelles. Certaines ne sont que des zones de bureaux, d'autres sont couvertes de casinos et autres boutiques et enfin d'autres sont vides, prêtes à être achetées. Dans ces rues se promènent toute une foule de gens de catégories variées : retraité, femme d'affaire, enfant, star de cinéma, etc. Il peut y avoir jusqu'à 5 000 personnes sur la carte. Vous devrez attirer ces gens sur votre parcelle, généralement avec un casino, et ne plus les laisser sortir, grâce à des boutiques, hôtels, restaurants, bars, cinémas, piscines et attractions diverses. De la qualité de votre parcelle (adéquation avec les besoins des visiteurs, bruit, odeur, propreté, beauté,...) dépend votre réputation auprès du public.

La construction se fait simplement en choisissant les bâtiments et en les plaçant sur votre parcelle. Certains disposent d'améliorations (par exemple un chef étoilé dans un restaurant ou un DJ réputé dans une boîte de nuit) et il y a un arbre de construction qui oblige par exemple à disposer d'un grand hôtel pour construire un grand casino. Le cas des casinos (ils existent en trois tailles) est d'ailleurs un peu particulier parce que vous devez rentrer dedans pour les aménager en y plaçant des machines à sous, des tables de jeu, des décorations et tout ce qui est nécessaire en matière de restauration et de service. Vous pouvez même changer la hauteur du sol, choisir la moquette et le papier peint afin que votre casino ne ressemble pas à un grand hangar bruyant qui déplaira aux visiteurs.

Votre casino, c'est également un personnel, que vous devez choisir souriant, compétent, observateur et rapide. Il y a bien sûr l'équipe de nettoyage ou les mécaniciens mais aussi les serveuses, les agents de la sécurité, les maîtres de table ou les hôtes qui accueillent les VIP. Certains disposent d'une aire d'influence qu'il est possible d'afficher à l'écran de façon fort pratique, de même d'ailleurs que tout un tas d'autres paramètres tels que le bruit, la beauté (influencée par les statues par exemple) ou le repos (arbres, fontaines,...).



Las Vegas parano



Il y a deux modes de jeu. Le premier est le mode campagne, une suite de dix scénarios de difficulté croissante. Dans chaque scénario on doit réussir un certain nombre d'objectifs dont certains sont optionnels. Par exemple on devra faire un certain nombre d'entrées, satisfaire un visiteur spécial ou construire un bâtiment particulier. Certains objectifs se font en concurrence avec des adversaires scriptés - il s'agit alors surtout d'une course contre la montre. Les scénarios, bien que courts (ils peuvent être terminés en une heure), sont relativement difficiles de sorte que terminer la campagne vous prendra de très nombreuses heures et encore plus si vous essayez de réussir tous les objectifs secondaires, parfois très corsés.

Une fois la campagne terminée ou si vous vous en lassez vous pouvez jouer dans le mode bac à sable. Vous choisissez l'une des nombreuses cartes de Las Vegas et vous vous développez à votre rythme. Vos adversaires sont des casinos déjà en place mais à vrai dire cela ne pose pas trop de problème. Il y a également des évènements aléatoires qui peuvent être néfastes, par exemple une tempête de sable, mais globalement le jeu est très facile et vous aurez tôt fait d'acheter toutes les parcelles disponibles pour les couvrir de bâtiments. En effet une fois que vous avez dépassé vos problèmes d'argents initiaux, les dollars affluent en masse et votre croissance devient exponentielle jusqu'à ce que vous ne puissiez plus rien améliorer.



Intermède culturel



Colonisée pour la première fois en 1854 par des fermiers mormons, Las Vegas avait déjà été nommée par des hispaniques du groupe d'Antonio Armijo qui s'approvisionnèrent en eau alors qu'ils se dirigeaient vers le nord et l'ouest le long de l'ancienne route espagnole du Texas. À cette époque, quelques régions basses de la vallée de Las Vegas étaient pourvues en puits artésiens qui irriguaient d'importantes zones vertes contrastant avec le désert environnant, d'où le nom de Las Vegas, " les vallées fertiles " en Espagnol. Les mormons abandonnèrent le site en 1857 et l'armée des Etats-Unis y construisit le fort Baker en 1864. Grâce aux sources, Las Vegas était un point de ravitaillement en eau, d'abord pour les caravanes puis plus tard pour les chemins de fer, sur le chemin entre Los Angeles en Californie et l'Est, comme Albuquerque au Nouveau Mexique. Las Vegas fut fondée le 15 mai 1905 quand 110 acres, qui devinrent plus tard le centre-ville, furent mis aux enchères.

Les paris y furent légalisés en 1931 et Las Vegas commença à atteindre une renommée mondiale quand des investisseurs commencèrent à construire de grands hôtels incorporant des casinos. De telles entreprises sont réputées avoir été largement soutenues par l'argent des syndicats du crime des états de l'est. Le gangster Bugsy Siegel est largement crédité pour l'organisation et le développement du développement initial de la ville.

Le texte est la traduction d'un article de la Wikipedia. Voir là-bas pour la licence d'utilisation.



On s'en Las Vegas



Le jeu est plutôt joli (dans le style clinquant) et rapide. La représentation en 3D est claire et les bâtiments sont très variés, surtout que pour chaque parcelle vous avez le choix entre 10 styles architecturaux. Le jour et la nuit passent, les ombres s'allongent et la nuit les lampadaires s'allument. Parfois la pluie tombe. Dans les rues et les casinos des centaines de personnes se déplacent en tout sens. Pourtant d'un point de vue technique le jeu n'est pas irréprochable. D'abord le temps de chargement est insupportable, ensuite il n'est pas multi-utilisateur (mais ça je suis le seul à m'en soucier) et enfin il m'a planté dans les mains à plusieurs reprises lors d'une partie. Après l'application d'une mise à jour cela ne m'est plus arrivé mais sait-on jamais... Sinon, notons l'absence de jeu en réseau et d'éditeur de niveau. Les scénarios sont scriptés en Lua, on peut donc les modifier à la main mais il serait plutôt fastidieux de changer l'évolution des adversaires dont le comportement est, rappelons-le, complètement scripté.

De toute façon, joli ou pas, le jeu est intéressant, il y a sans cesse des choses à faire à droite à gauche, on peut toujours peaufiner son casino en rajoutant un palmier ou un banc par-ci, par-là, on peut déplacer son personnel pour satisfaire les visiteurs spéciaux, etc. La grande variété des bâtiments permet de vraiment spécialiser sa parcelle pour attirer un type particulier de visiteur. Construirez-vous des spectacles de magie et des chapiteaux de cirque pour attirer les enfants, une bijouterie et des tables de baccara pour attirer les riches ou une boîte de nuit et un motel pour attirer les motards ? Quelle sera la mise minimale pour telle ou telle table (les grosses mises attirent les riches et les petites mises attirent les pauvres) ? Et quel sera le rapport (de généreux à criminel, votre réputation en dépend) ? Les scénarios vous obligent d'ailleurs à varier votre façon de jouer. Le jeu est également pratique à jouer : on peut par exemple enregistrer l'arrangement d'un casino pour le réutiliser plus tard (en mode bac à sable il y a d'ailleurs des modèles fournis). Il a quand même quelques défauts, par exemple on ne peut pas annuler les ordres.

Avant de conclure, un petit regret. Moi, pour m'enrichir j'ai dû affronter la mafia, les braqueurs de casino et divers petits problèmes de ce genre. Or dans ce jeu tout cet aspect plus sombre est oublié. Donc les plus terribles évènements que vous pourrez rencontrer c'est une fuite de gaz ou un léger tremblement de terre.

Un jeu amusant et bien conçu mais qui est sans doute trop facile en mode bac à sable. Les scénarios e la campagne sont eux trop peu nombreux même si ils vous prendront beaucoup de temps, peut-être parce que la
progression du niveau de difficulté est du coup trop rapide. Néanmoins il y a beaucoup à découvrir et vous avez une bonne marge de progression dans votre jeu après vos premiers essais.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews