Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
TEST

Two Point Hospital

Ze_PilOt par Ze_PilOt,  email  @@Ze_PilOt
Développeur / Editeur : Two Points Studios
Support : PC
Une fois n’est pas coutume, commençons par la conclusion : Two Point Hospital, c’est Theme Hospital HD/Remaster (plusieurs membres de l’équipes sont d’ailleurs des ex-Bullfrog). Si vous êtes fan de l’original et que vous cherchez un trip nostalgique, jetez-vous dessus, Two Point Hospital est exactement ça.

L'infâme en blanc


C’est d’ailleurs tellement exactement ça qu’il n’y a pas grand chose de plus à dire. L’interface est remise au goût du jour, Il n’y aucune nouveauté de gameplay - même les maladies sont similaires sinon identiques-, et la musique est d’époque : quelques pistes midi qui vont vous vriller le cerveau très rapidement. On aurait voulu une petite nouveauté, mais non, il faudra se contenter d’une feature en moins : Le mode multi-joueur. Je vais donc à partir d’ici m’adresser aux gens qui n’ont pas connu le jeu d’origine.

Quand sert l'humour


J’ai longuement contemplé l’idée de ressortir des tests de l’époque et de changer le nom. Il y a certes le côté pas cool (même si des magazines actuels ne se gênent pas pour le faire), mais aussi un problème majeur : visiblement, il n’y en avait rien à en dire à l’époque non plus. Je vous laisse consulter le test de joystick - page 88, qui fleure bon le remplissage de colonnes. Ca vous donnera néanmoins une bonne idée de l’esprit du jeu, qui se veut humoristique-gentillet malgré le thème abordé.
La raison est simple : sous couvert d’un jeu de gestion, vous allez jouer à un très chouette jeu d’aquarium. L’argent coulera normalement à flot, les paramètres sur lesquels vous pouvez directement influer (le prix de chaque service) sont purement décoratifs, et la principale difficulté sera d’optimiser l’emplacement de salles et le flux des patients. On est finalement plus proche d’un Sims que de la gestion tendue et les choix cornéliens d’un Banished ou de l’équilibre fragile et les multiples systèmes interconnectés d’un Oxygen Not Included. On décore son aquarium et on le regarde vivre. C’est relaxant (si l'on a viré la musique) et plaisant, et c’est déjà pas mal.

Soigner son image HD


Quantitativement, le jeu propose une série d'hôpitaux-missions indépendants, chacun apportant une nouvelle mécanique (parfois unique), mais aucun mode “bac à sable”. Obtenir les trois étoiles dans chaque mission est cependant assez long. Côté humour, les animations sont soignées et rigolotes, les descriptions des employés sont souvent drôles, et la VF est bien traduite (même si certains jeux de mots vont se perdre). Difficile de se plaindre, même si cela reste à l’appréciation de chacun. Côté technique, si vous avez des problèmes de patients impatients, il y a de fortes chances qu’une poubelle soit en train de mettre en défaut le pathfinding un peu déficient. L’interface est simple et efficace pour ce qu’on lui demande de faire, c’est à dire peu de gestion et beaucoup de décoration. Sauver des blueprints de salles et avoir un placement des objets un peu plus efficace (distributeurs qui ne collent pas au murs,...) aurait été un bonus, mais on ne va pas bouder son plaisir là dessus.

Ca se voit que j’ai du mal à m’enthousiasmer et que cette critique devient une énumération technique ? Ne vous méprenez pas, le jeu est divertissant, mais sans plus. 20 ans après l’original, j’aurais aimé une gestion des étages/ascenseurs, des chambres privées, des visites, un vrai système d’urgences, n’importe quoi d’un peu neuf. Mais entre TPH et un Theme Hospital HD, le choix est évident, ne serait-ce que pour une question d’ergonomie. Et on espère un peu plus d’audace pour le prochain titre.
Rechercher sur Factornews