Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Starfox Adventures

GeekMate par GeekMate,  email  @Geekmate75
Après avoir vaillamment combattu à bord de son fameux Starwing, Fox McCloud descend de son vaisseau et pose le pied à terre. Secourir le monde étant devenu un peu ringard, notre renard va devoir sauver tous un système solaire de la catastrophe. Dernière réalisation de Rare pour Nintendo avant de partir sur les terres du géant Microsoft !

The Legend of Starfox !



Fox McCloud a une nouvelle mission : sauver la planète des dinosaures ! Celle-ci est en train de se désagréger et si jamais elle explosait, cela pourrait avoir de graves conséquences sur tout le système Lylat. Choix audacieux de la part de Nintendo de nous proposer un nouvel épisode Starfox sous la forme d’un Zelda-like. Car effectivement, c’est bien de cela qu’il s’agit ! Ce Starfox Adventures s’apparente énormément à un Ocarina of Time; contrôle similaire, évolution du personnage identique et surtout le même type d’énigmes parsème toute l’aventure. Seule différence, on a droit à quelques séquences de shoot à l’ancienne (comprenez les premiers jeux sous licence Starfox) entre les différents mondes du jeu.



Rare, les maitres du gameplay



D’ailleurs, les choses n’ont pas été faites à moitié ! Quitte à reprendre un système qui a fait ses preuves, autant essayer de l’améliorer encore. Pour tout vous dire, ce Starfox Adventures atteint une qualité « Rare » en terme de gameplay. Pour combattre, notre renard découvre un bâton aux atouts nombreux : duel au corps à corps mais aussi magies diverses que l’on obtient au cours de sa progression. Fox disposera aussi durant une grande partie du jeu de l’aide de Tricky, un jeune prince Tricératops aux aptitudes nombreuses. Il faudra juste veiller à bien nourrir sa Majesté si l’on veut qu’il nous offre ses services. On retrouve la signalisation claire des boutons en croix en haut à droite de l’écran ainsi que le système de lock qui permet de tourner autour des ennemis. La grosse amélioration provient du stick jaune. Celui ci permet d’ouvrir l’inventaire sans passer par des menus figés qui coupent l’action. Il est désormais possible d’assigner des pouvoirs au bouton Y ou d’utiliser des objets de manière très simple tout en continuant à jouer. Une idée brillante qui, on l’espère, sera reprise dans d’autres productions. Pour en finir avec ce chapitre, il faut aussi souligner que chaque action possible est signalée au joueur par l’apparition du bouton sur lequel il faut appuyer. On se retrouve donc avec un gameplay tellement abouti que le jeu en devient presque trop simple !



Des séquences de shoot qui volent pas haut



Attention cependant car la perfection n’est pas de ce monde, Starfox Adventures contient effectivement quelques petits désagréments. Tout d’abord le premier tiers du jeu est d’une facilité affligeante ! Heureusement, la suite de l’aventure est plus conforme à l’attente d’un joueur confirmé. Ensuite, pour le comparer avec le légendaire Ocarina of Time, il faut dire que cela manque cruellement de quêtes secondaires, celles-là même qui allongent considérablement la durée de vie de ce type de jeu. L’aventure est donc d’une linéarité extrême et si le joueur peut s’offrir quelques ballades « pour le plaisir », il n’y aura pas grand chose à découvrir de plus. Il faut aussi parler des séquences de shoot qui sont complètement anecdotiques et qui n’apportent pas grand chose à l’affaire. Leur réalisation tout comme leur intérêt laissent vraiment à désirer.



Le Gamecube sort ses tripes !



En ce qui concerne la technique, Starfox Adventures est de très bonne facture. Les graphismes en font un des plus beaux jeux jamais vu sur console. Chaque monde est l’occasion d’admirer une nouvelle ambiance et une sacrée diversité dans les niveaux. Le jeu est même un peu trop beau, on remarque de fréquentes baisses de framerate. Mais si l’animation n’est pas toujours très fluide, cela ne gêne quasiment jamais le joueur dans son aventure. Le bilan est donc plus que positif !

Le dernier jeu de Rare pour Nintendo est un beau cadeau d’adieu pour les fans de la console. Avec son gameplay hypra abouti, Starfox Adventures pourrait presque rivaliser avec Ocarina Of Time... Manque simplement une durée de vie un peu plus conséquente dûe à sa linéarité excessive.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews