Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Resident Evil 0

GeekMate par GeekMate,  email  @Geekmate75
On avait juré que l’on ne nous y reprendrait plus. Que si Capcom ne faisait pas évoluer sa franchise horrifique, on les laisserait tomber pour de bon ! Et évidemment, au lieu de se concentrer sur les lacunes montrées du doigt quasi unanimement par les joueurs et la presse, le développeur japonais a décidé de n’en faire qu’à sa tête…Quitte sans doute à se faire bouder par une partie du public.

Plein les mirettes !



Cette épisode Zéro démarre de la même manière que tous les précédents (enfin plutôt les suivants puisqu’il s’agit là de nous expliquer ce qui s’est passé avant le tout premier Resident Evil) : par une scène cinématique extraordinaire. Le genre à mettre bien dans l’ambiance et à donner envie grave. Puis lorsque le jeu démarre vraiment, on retrouve exactement les mêmes sensations (frustrations) que d’habitude. Déplacement délicat, séquences de chargement sous forme de portes qui s’ouvrent, inventaire rikiki… On semble parti pour goûter à nouveau la soupe habituelle.



A deux c’est mieux !


Puis Rebecca Chambers rencontre Billy Cohen et finalement on se dit qu’il y a peut être des choses intéressantes dans cette nouvelle version. Le joueur va devoir maintenant diriger alternativement deux personnages afin de pouvoir progresser dans cette aventure. Pour la petite histoire, Billy Cohen est présenté comme un dangereux meurtrier alors que Rebecca Chambers est une gentille petite S.T.A.R.S, mais il va bien falloir qu’ils se fassent confiance s’ils veulent s’en sortir ! L’interface est la même que d’habitude avec une différence puisque l’on doit aussi gérer son partenaire. Le bouton Start permet de décider si la petite équipe doit se séparer ou bien rester ensemble, l’intelligence artificielle s’occupant à ce moment là de diriger le deuxième personnage et éventuellement de le faire tirer sur les méchants zombies. Le stick jaune sert tout de même à contrôler le deuxième personnage de manière ponctuelle, c’est plus pratique dans les couloirs étroits de disposer nos deux compères exactement comme on en a envie. Enfin, le bouton X permet de passer de l’un à l’autre au gré du joueur.



Vivement le 4 !


A part ça, rien de plus… On nage dans du pur Resident Evil, évidemment les énigmes bénéficient de cette nouveauté et l’intérêt du jeu se dynamise quelque peu mais est ce vraiment suffisant pour nous satisfaire ? Graphiquement, le jeu ressemble énormément au Rebirth sorti l’année dernière et possède la même ambiance crasseuse. On note, par contre que le système d’autodéfense a malheureusement disparu. De même pour les coffres (pour cause de réalisme sans doute) mais le joueur dispose il est vrai de deux inventaires et de la possibilité (enfin !) de laisser tomber un objet, ce qui vous promet de bien jolies ballades d’un personnage a l’autre, le scénario s’amusant régulièrement à les séparer. On a plus qu’à espérer une refonte du gameplay pour le 4 et cette fois ci, pas d’entourloupe Mr Capcom !!

Toujours les mêmes défauts ! Resident Evil 0 ne doit son intérêt qu’à son nouveau système de coopération entre les personnages. Attention le jeu reste cependant uniquement solo, pas de mode coopératif possible pour autant. Les fans seront aux anges, les autres doivent quand même se poser des questions avant l’achat ou non de ce nouvel opus.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews