Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Half-Life 2 : Episode 1

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
Toujours dans l'impossibilité de livrer ses jeux à temps, VALVe a finalement réussi à boucler son Half-Life 2 : Episode 1 après avoir accumulé de nombreux mois de retard : l'occasion de reprendre le contrôle du toujours très muet Gordon Freeman, qui va devoir une fois de plus endosser son costume de sauveur de l'humanité.

Half-Life 2 : Episode 1 reprend exactement là où s'achevait Half-Life² : la mystérieuse Citadelle est sur le point de se désintégrer, et Freeman se retrouve enseveli sous les décombres, bien vite dégagé par le Chien d'Alyx. Même pas le temps d'épousseter sa belle combinaison orange, le Docteur Kleiner informe les deux héros-malgré-eux qu'il va leur falloir retourner dans la Citadelle pour empêcher celle-ci d'exploser.


Du coop en solo


L'une des petites innovations de ce Half-Life 2 : Episode 1, mis à part son mode de diffusion, est de nous proposer une aventure où l'on ne sera pas seul contre tous : en effet, durant la quasi-totalité du titre, on sera accompagné d'Alyx, qui nous prêtera main forte lors les combats. Bien sûr, on avait l'habitude d'être accompagné de seconds couteaux anonymes qui se faisaient généralement dessouder au premier affrontement. Ici, Alyx s'avère plutôt résistante aux coups (mais pas immortelle non plus), et ne se met jamais en travers du chemin du joueur, ce qui est finalement très agréable : on se sent moins seul, la jeune fille étant du genre plutôt bavarde sans être non plus agaçante. Elle vous conseillera également au cas très improbable où vous auriez du mal à venir à bout des énigmes du jeu (bien moins nombreuses que dans HL²), et vous préviendra si un ennemi tente de venir vous chatouiller les omoplates.

Pour le reste, on retrouve le gameplay classique de HL² : on avance dans des décors ultra-linéaires, on bute des ennemis pas très malins, et on déclenche des événements scriptés. C'est pas original, certes, mais ça fonctionne, et pour peu que vous ayez aimé HL², il y a de fortes chances que vous aimiez tout autant ce Half-Life 2 : Episode 1.


Retour au Source


Techniquement (et à l'instar du gameplay), Half-Life 2 : Episode 1 est dans la continuité de Half-Life² : c'est pas ébouriffant, malgré le rajout du HDR, mais c'est joli et le design de l'ensemble est toujours aussi chouette et cohérent, même si là encore, on cherche la nouveauté par rapport au "premier" HL² : les décors sont certes bien détaillés, mais donnent l'impression d'avoir déjà été tous visités. Les personnages sont fort bien modélisés et animés, notamment Alyx, et le lipsynch fait toujours autant de miracles, tout comme les différents shaders (en particulier celui de l'eau, le moteur Source proposant toujours l'un des plus beaux rendus de l'élément liquide à l'heure actuelle), vraiment très esthétiques. Le tout tourne sans problème sur un PC moyen, et il n'y a donc pas besoin d'avoir une machine de guerrier pour afficher quelque chose de correct. La partie sonore reste très classique : bons bruitages, musique techno assez rare, et VF dans la moyenne haute.

Bien sûr, les faiblesses du Source Engine sont toujours présentes : bégaiements dans les dialogues et chargements interminables en tête de liste. Mais les plus gros défauts du jeu sont évidemment sa linéarité absolue, complètement revendiquée par VALVe, et sa durée de vie ultra-réduite (trois-quatre heures si vous êtes mauvais comme moi), les développeurs n'ayant même pas essayé de l'allonger artificiellement à la manière de SiN Episodes en corsant la fin. Ici, on avance tranquillement, on descend des soldats et des zombies par dizaines, et on se laisse porter par l'histoire, un peu moins absconse que dans HL². Certes, ce n'est qu'un premier épisode, mais on a connu des mods gratuits aussi consistants, si ce n'est plus. Quant au contenu, le jeu n'apporte aucune réelle nouveauté non plus : les armes sont les mêmes que dans le jeu original, les ennemis également (à l'exception d'un nouveau modèle de zombie armé d'une grenade). Pour un add-on stand-alone, ça fait quand même léger.

Half-Life 2 : Episode 1 n'apporte strictement rien à son illustre aîné, c'est un fait : mêmes environnements, mêmes armes, mêmes personnages, même gameplay, même réalisation, le tout emballé dans quelques très courtes heures facturées une vingtaine d'euros. Malgré tout, le jeu est vraiment agréable, pas prise de tête pour un rond, très bien fini, et pour peu que vous ne soyez pas réfractaire au genre ou à l'ambiance HL², il y a de fortes chances que ce Half-Life 2 : Episode 1 vous satisfasse au moins autant que HL², malgré un début d'aventure un peu mollasson. C'est déjà pas mal, mais on espère quand même que VALVe prendra un peu plus de risques pour l'Episode 2.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews