Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Dead Rising

toof par toof,  email
Capcom, déjà auteur de très nombreux hits depuis bien longtemps et sur de nombreuses plateformes vient enfin sur Xbox 360. Avec le déjà très prometteur Lost Planet, le développeur japonais nous offre Dead Rising, inspiré des films de zombies de Romero.

Mais, pas si vite. Avant de commencer, il est bon de préciser une chose importante : Dead Rising n'est pas le jeu que vous imaginiez. Vous pensiez à un bête beat'em all, avec un début, une fin, des checkpoints en cas d'échec, un scénario pour donner un peu de substance à un nettoyage de zombies, avec par ci par là des missions secondaires pour varier les plaisirs ? Et bien non. Prenez une feuille blanche, et commençons.

72H Chrono


A bord d'un hélicoptère, nous découvrons Frank West, photographe à la recherche du scoop, ainsi que son pilote. Après un survol d'une petite bourgade américaine, ce dernier lâche notre reporter sur le toit d'un centre commercial, unique point d'attraction de cette ville de rednecks dont l'occupation principale semble être désormais de foutre le bordel. Après une premier inspection, Frank West découvre que les lieux sont infestés de zombies, rentre en contact avec les premiers survivants et rejoint tout ce beau petit monde qui se barricade dans une zone sécurisée du mall. Des zombies ? Pourquoi ? Comment ? Combien ? La seule chose sûre : l'hélico sera de retour dans 72 heures et d'ici là, il va falloir s'occuper et surtout, survivre.

Autant prévenir tout de suite, les premières heures de jeu de Dead Rising sont difficiles, décourageantes, voire même souvent frustrantes. Lorsque l'on commence le jeu, on s'élance dans le centre commercial avec la ferme intention de dessouder du zombies, mais voilà, Frank West est aussi sportif et doué qu'un geek planté devant son ordinateur depuis la sortie de World of Warcraft. Du coup, les points de vie fondent comme neige au soleil et les quelques cases de l'inventaire ne suffisent pas pour emporter assez d'armes et de nourriture pour organiser un vrai raid punitif. Afin de remédier à celà, de nombreux moyens sont mis à la disposition du joueur. Avant tout, pour faire progresser physiquement le personnage, il faut gagner des niveaux. Comment ? Il suffit remplir la barre de progression, en marquant des PP, les Points de Prestige. Pour ce faire, il va falloir user de l'appareil photo, en prenant des clichés remplis de zombies, morts ou encore plus morts, en train de répandre leur sang, escorter des PNJ, faire des petites actions débiles au sein de l'aire de jeu et le leveling de notre bonhomme va être l'un des premiers jeux dans le jeu, et surtout l'un des points centraux du gameplay.

Pendant ces 72 heures pendant lesquelles il va falloir survivre, nous, en tant que joueur, n'allons pas chômer, ça non. Parmi les premières personnes rencontrées se trouvent des gens qui semblent avoir quelques informations sur les raisons de ce bordel ambiant, mais ne sont pas très enclin à parler. Ces personnes vont constituer le nerf de la trame principale du jeu, et c'est en collaborant avec eux que l'on va en apprendre plus sur l'histoire. Les objectifs vont se découper en "cas" qu'il va falloir impérativement réussir sous peine d'échec au niveau de la trame principale, sans toutefois subir le redouté Game Over. Nous y reviendrons plus tard. Mais ce n'est pas tout : dans la zone sécurisée de départ se trouve Otis, qui tout au long du jeu va nous donner tout un tas d'indications pour partir à la recherche et à la rescousse d'autres personnes se trouvant encore dans le centre commercial.Go West
A partir de là, le joueur est libre. Libre de jouer et d'évoluer comme il l'entend. Mais tous les "manières" de jouer vont se recouper, se compléter. On veut s'élancer dans le centre commercial pour mettre une patée à ces stupides zombies ? Pas de problème, mais avec la limitation du départ du perso, la durée de survie est très courte. Alors, pour massacrer efficacement et méticuleusement, il va falloir beaucoup de vie et un large inventaire. Pour y parvenir ? Marquer des PP pour faire évoluer le personnage. Pour ça, réaliser des escortes et les cas. Pour les réaliser, il va falloir se dépêcher et là, on se heurte à cette marée mouvante que sont les zombies. Un véritable obstacle plus qu'un adversaire, ces derniers étant incarnés par les différents boss, les psychopathes, que l'on rencontre à certains moments clés du scénario. L'autre adversaire, c'est le temps, puisque chaque escorte et CAS doivent être réalisés dans le temps imparti. Dead Rising est un jeu dans lequel on échoue souvent. Le système sauvegarde avec son unique slot n'est là que pour permettre de stopper et reprendre une partie en cours, mais rarement pour rattraper une partie qui tournerait mal. Toutefois, lorsque l'on meurt, il faut choisir entre recharger la sauvegarde ou recommencer le jeu. Ce qu'il faut savoir, c'est que lorsque l'on choisit de recommencer, le niveau et les PP déjà acquis sont repris dès le début de la nouvelle partie. Et bien souvent le gain effectué au niveau des PP depuis la dernière sauvegarde est tel qu'il sera bien souvent plus profitable de recommencer le scénario. Ainsi, au fur et à mesure des parties, le jeu va s'étoffer, devenir plus agréable à jouer car le skill du joueur aura progressé, parce qu'on connaît mieux au fil des parties l'emplacement des armes et objets, l'agencement du mall, etc, mais aussi celui du personnage, qui aura toujours plus de coups à sa disposition, plus de points de vie, un inventaire plus conséquent.

Au final, après plusieurs heures où l'on aura bien profité du terrain de jeu qu'offre le centre commercial, on pourra alors s'attaquer sérieusement aux cas, afin d'en savoir plus sur la trame principale, tout en secourant les différentes personnes se trouvant dans le mall et en les laissant nous accompagner parfois pour nous prêter main forte, en leur refilant quelques armes conservées spécialement pour eux dans l'inventaire. Le mall devient alors un immense terrain de jeu. Les zombies, qui étaient jusqu'à maintenant plus des obstacles hostiles, deviennent alors une source d'amusement aux possibilités innombrables. Au fur et à mesure que le niveau de Frank progresse, divers coups sont réalisables, permettant de s'en tirer à mains nues là où une arme était indispensable au départ. Ensuite, il est possible de se tourner vers les centaines d'objets utilisables que l'on peut ramasser partout dans le centre commercial, et là, tout y passe : couteau, barre de fer, matraque, ballon de foot, batte de base-ball, caddie, tondeuse à gazon, parasol, guitare électrique, et autres jouets, articles de sports ou objets de construction, tout un tas d'objets qui serviront bien sûr un tout autre dessein : latter du zombies. En plus des objets offensifs, on croise de nombreux mets afin de se refaire une santé. Mieux, il sera possible de les combiner dans un mixer, par exemple, afin d'augmenter leur efficacité ou même leur donner d'autres attributs : le personnage peut devenir intouchable, un appât à zombies ou encore rendre un simple crachat mortel pour les zombies. De nombreuses combinaisons à découvrir afin de se faciliter la tâche, et de fait, servir à provoquer d'encore plus énormes massacres de zombies.Un million de zombies, et moi, et moi, et moi
Un fois le jeu bien pris en main, avec un Frank West pouvant encaisser un nombre correct d'attaques sans devoir faire des allers/retours à la cuisine et capable de porter un nombre suffisant d'objets, la partie beat'em all du jeu devient alors un vrai régal, avec des possibilités réellement nombreuses, originales et parfois même très drôles ; bref, c'est de la jubilation pure et dure. Il est alors temps de passer aux choses sérieuses, se lancer dans la trame principale tout en réalisant un maximum d'escortes, que l'on aura appris à gérer, tant au niveau du timing que sur la manière de les résoudre. Car tout ne se passe pas si facilement. Si les cas nous mettent nez à nez avec des boss, les personnes égarées dans le centre commercial et qu’il faut escorter ne sont pas toutes enclin à nous suivre. Et c'est les nombreuses parties réalisés jusque là qui nous aurons appris à les gérer pour finalement savoir exactement quoi faire le moment venu, tout en gardant un bon timing.

Ensuite, pour ne pas parler que des aspects réussis de Dead Rising, il faut bien aborder quelques défauts. L'aspect photographie reste quand à lui assez gadget puisqu'il servira dans certains endroits précis, à découvrir, pour marquer beaucoup de PP mais l'aspect reportage s'en trouve amoindri puisque seuls des lieux ou situations clés permettront de vraiment ramener le pactole. Ensuite, l'aspect cour de récré et la totale liberté offerte au joueur peuvent en perdre certains, qui ne savent ni par où commencer, ni comment procéder. Dead Rising devient alors une expérience frustrante, les zombies faisant bien galérer, le temps faisant bien monter le stress, les échéances des cas fondant comme neige au soleil, le système de sauvegarde étant ce qu'il est, on frôle parfois la crise de nerf, et le télescopage de manette dans un mur. Ah, et dans le genre stressant, il y a Otis. Vous savez, le gars qui file les escortes à réaliser, par téléphone. Ce gros lourd appelle toutes les cinq minutes et la sonnerie est tout ce qu’il y a de plus crispant. Si on ne décroche pas, il rappelle ; si on raccroche, pour finir d’éclater un zombie par exemple, et bien il rappelle aussi. Et bien sûr, impossible de couper, ou même de changer cette sonnerie. Une horreur.

Pour finir, un petit mot sur l'aspect technique du jeu, qui finalement passe au second plan tant tout le reste attire toute notre attention. Même si Dead Rising n'est pas dans la catégorie "décollage de rétine permanent", il assure tout à fait d'un point de vue graphique, les textures pour les différents lieux et magasins étant très variées, les zombies parfois présents par centaines à l'écran sans qu'aucune baisse de framerate ne se fasse sentir, et en se permettant de s'offrir une modélisation et une animation des personnages tout à fait remarquable, laissant paraître toutes les émotions. Gros point noir toutefois, et là c'est carton rouge pour Capcom, le jeu n'ayant pas subit de test sur des téléviseurs ne supportant pas la haute définition, beaucoup de textes et dialogues sont illisibles et la correction du problème ne semble pas à l'ordre du jour. Un scandale.
Dead Rising réalise un exploit : proposer un jeu de zombies qui tient la route, face auquel on se sent vulnérable et impuissant, mais aussi un jeu dont le concept et le déroulement sont tout à fait à contre courant des jeux d'aujourd'hui. A la fois linéaire et totalement libre, offrant un challenge très corsé, avec un système de jeu complexe et riche, c'est un jeu que l'on aborde de différentes manières au fur et à mesure que l'on progresse, renouvelant constamment l'expérience qu'il propose, pendant une bonne vingtaine d'heures pour les moins coriaces, mais d’une durée de vie quasi illimitée pour les autres. Epaulé par une réalisation solide, Dead Rising s'assure une place bien méritée parmi les meilleurs titres Xbox 360, mais également comme référence des genres qu'il mélange judicieusement.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
nitoo
 
P'tain elle est bonasse !

Sinon ben......snif, a pas 360 ouin
Gundy
 
bon test.
sinon personne n'a des problemes avec le jeu - le disque devient illisible - alors que lorsque je debranche le HD totu fonctionne normalement (j'ai juste téléchargé de nouvelles fringues).
bizarre tout ca.
xiam
 
exellent test qui se rapproche bien de ce que j'ai pensé du jeu.
Dommage , je n'en verrais jamais la fin.La gestion du temps m'a trop gonflé , mais c'est le but du jeu.
Sans ce foutu temps , sans Otis , ben j'y jouerai encore.
Pop Pop
 
Moi aussi j'ai malheureusement un peu laissé tombé.
Par contre si on prends l'elico avant d'avoir resolu les mission il se passe quoi? (je suis a 64H et seulement a la phase 4)On debloque quand meme le mode sans limite de temps?
toof
 
Il se passe que tu embarques avec les gens que tu as sauvé et basta. C'est la seconde "moins pire" fin. Et ça rapporte beaucoup de PP aussi :)
hohun
 
Ils auraient quand même dû faire le jeu moins imbitable au départ. Le 8/10 est relatif, pour d'autres joueurs ce sera un 5 voire 4/10.
- Ludo -
 
Excellent test. En rapport avec la difficulté, il est à noté que Capcom a quand meme bien joué le coup avec la possibilité de sauvegarder apres sa mort, et de recommencer en gardant le status de son perso. Du coup, on recommence, mais c'est moins dur du coup, donc plus sympa.

Enfin, à noter que chacun des boss possède une tactique simple pour le battre, et lorsqu'on la connait, apres avoir bien galéré on se trouve bien con d'en avoir chié autant la premiere fois (mention spéciale à Cliff...). Bref, un excellent jeu, un bon scenar, une réalisation quasi parfaite (malgré les ralentissements en fin de jeu plutot inexplicables), une énorme rejouabilité.

Seul bémol en ce qui me concerne : le DVD flingué tout seul, à deux reprises, alors que tous les autres jeux passent sans soucis.
pouletmagique
 
En tout cas, encore une fournée de jeux de ce style qui montre que cette console a des "corones" et je me laisserais peut etre tenter. Par contre, il manque des RPGs et du truc un peu plus particulier genre Okami, SOTC ou ICO.
Le test donne bien envie.
SupaPictave
 
Ce jeu est génial, j'ai adoré. Le seul truc reloud, c'est les psychopathes, lors de la première partie, on découvre, on a un niveau faible, et certains combats sont franchement pénibles (le dingue du magasin de jardinage par exemple).
En revanche quand on recommence le jeu, que l'on a plus d'expérience, que l'on connait les bons plans pour trouver des armes efficaces, c'est beaucoup plus simple, voire trop (j'ai jamais réussi à me farcir les prisonniers en Hummer lors de ma première partie, à la deuxième z'ont pas fait long feu).

Puis le centre est d'une telle richesse, tant dans le contenu des magasins que l'on peut piller, que dans la variété des environnement. On peut passer du magasin de cosmétiques propret au garage souterrain glauque et sombre.

Un autre truc pénible, c'est les appels d'Otis, qui bien souvent interviennent à des moments embarassants. Soit on répond et on peut plus rien faire (ni attaquer, ni se soigner, ni même sauter je crois), soit on supporte des sonneries interminables et répétitives, c'est un peu énervant à la longue.

Mais bon, à part ça ce jeu est culte, ça serait dommage de passer à coté, c'est un melting pot dans lequel on retrouve du survival, de l'horreur, de l'action, de l'exploration, le tout superbement servi par une réalisation quasi sans faille (les marées de morts-vivant sont vraiment un grand moment de JV)... Très en forme Capcom, la 360 leur va bien, prochaine étape Lost Planet que j'espère au moins aussi bon.
nonmerci
 
hohun a écrit :
Ils auraient quand même dû faire le jeu moins imbitable au départ. Le 8/10 est relatif, pour d'autres joueurs ce sera un 5 voire 4/10.

En fait si on suit cette logique, en fonction des gouts de chacun la note peut aller de 0 à 10 sur 10

J'ai pas de 360, mais après avoir vu le jeu tourner ça m'a donné une envie furieuse d'en acheter une. Ces tas de zombies à dégommer, c'est le défouloir parfait après une journée de boulot bien énervante.
JiHeM
 
(quelques fautes :

Il suffit de remplir la barre de progression

latter du zombies

les nombreuses parties réalisées

Plus quelques tournures genre "impérativement réussir sous peine d'échec" mais bon on va pas chipoter :)

mode chiant off)
Zaza le Nounours
 
nonmerci a écrit :

En fait si on suit cette logique, en fonction des gouts de chacun la note peut aller de 0 à 10 sur 10

Félicitations, tu viens de comprendre pourquoi je clame depuis des années que la notation est un système complètement nase.

Soit le testeur note en toute subjectivité en fonction de ses goûts et de ce qu'il a pensé du jeu, et il risque de s'attirer les foudres des fanboys ou de ceux qui au contraire vomissent sur un titre, soit il note en faisant une moyenne de ce qu'il pense qu'attendent les joueurs, comme le font la plupart des sites "pros".

Mais dans tous les cas, ça reste de la merde pour les gens qui ont la flemme de lire le test et qui veulent un bête chiffre pour savoir si ils doivent claquer leur blé dans un jeu, sans savoir ce qui se cache derrière ce chiffre.
XIII
 
Hors sujet - Zaza >> Je crois que c'est un écueil inévitable. Que tu décides de rédiger un test avec une note à la clé ou sans échelle de notation tu t'attireras forcément les foudres des deux parties en présence : les fans boys et tous les autres .

Je crois surtout, et c'est la raison pour laquelle je surfe assiduement sur factor, que les gens qui participent au site et par conséquent aux tests sont des gamers qui aiment les jeux et jouer.
Par conséquent même si je ne suis pas toujours d'accord avec les tests, leurs arguments me touchent et me donnent matière à reflexion. Donc la note du jeu me donne envie de lire le test.
Je pense que tout le monde devrait agir de la sorte mais le monde n'est pas parfait et il y aura toujours des mécontents. - Fin Hors sujet-

En ce qui me concerne je n'ai pas acheté Dead rising par peur du dit système de sauvegarde unique et par peur du sentiment de lassitude qui surviendrait en moi après avoir recommencé une énième fois le même niveau mais à la lecture de ce test je me laisserai tenter par ce jeu en occase.
Sh_K
 
juste une question, un souci de lecture du jeu a été cité plusieurs fois... est-ce un problème récurent relatif à ce jeu ou y a t-il d'autres jeux victime de ce problème ?
jacques_benoix
 
Bravo a Toof de pas avoir cassé Dead Rising pour son système de progression "old school" (ca aurait pu etre pire en ne conservant pas la progression du perso en recommancant une partie).

J'ai en tout cas rarement vu une telle intelligence dans le systeme de progression d'un jeu (si on s y plie on en profite a 100%).

Capcom confirme son statut de meilleur développeur de jeux.
nonmerci
 
Zaza le Nounours a écrit :

Félicitations, tu viens de comprendre pourquoi je clame depuis des années que la notation est un système complètement nase.

...

Mais dans tous les cas, ça reste de la merde pour les gens qui ont la flemme de lire le test et qui veulent un bête chiffre pour savoir si ils doivent claquer leur blé dans un jeu, sans savoir ce qui se cache derrière ce chiffre.

En fait j'avais pigé depuis longtemps, pas la personne que je citais
Je suis aussi au fait des édifiantes discussions sur l'objectivité (cf test X3)

Loin de moi l'idée de gonfler ton égo mais a force de lire tes tests, et du coup en sachant que j'ai des gouts et une sensibilité proche de la tienne, en commencant par matter la note je sais directement a quoi m'en tenir. Ce test me conforte dans mon opinion.

Pour en revenir aux zombies et à l'influence du jeu de capcom, je vous invite a lire l'hilarant passage "armagedon" de penny arcade ( http://www.penny-arcade.com/comic/2006/08/09 ) qui se termine par un fantastique lancé de dé à la farador

à voir aussi, les photos de défilés de zombies dans les rues américaines
http://www.flickr.com/photos/laughingsquid/sets/72157594243603045/

Joule
 
nonmerci a écrit :
Loin de moi l'idée de gonfler ton égo mais a force de lire tes tests, et du coup en sachant que j'ai des gouts et une sensibilité proche de la tienne, en commencant par matter la note je sais directement a quoi m'en tenir. Ce test me conforte dans mon opinion.
Oui, dommage que le test soit de Toof :)
nonmerci
 
ahahah mais quelle poire je fais
cela dit, si je lis vos tests, c'est que je trouve vos avis a tous pertinants, mais j'ai un test pour les jeux que teste zaza. ayant un faible pour dead rising, j'ai cru que zaza avait fait le test :/
swan
 
Bon je vous colle un bon gros pavé que j'avais fait dans l'asile pour commenter le jeu, je sais c'est long mais c'est comme ça.

je suis très agréablement surpris par dead rising, le jeu complet n'a absolument rien à voir avec la démo, mais alors rien du tout. La sensation de jeu est complètement différente rien que par le rôle des zombies dans le gameplay, dans la démo tu as des armes, des zombies et aucun objectif, alors les zombies deviennent cet objectif et on s'amuse à les charcuter. En revanche dans le jeu complet la notion du temps est particulièrement géniale et bouscule complètement ce gameplay, je m'explique :

Tu as à chaque fois un objectif principal (un cas), généralement tu as largement assez de temps pour atteindre cet objectif, mais là où ça devient intéressant c'est que des tas de cas secondaires (quelqu'un à secourir, un gars qui a pété les plombs à neutraliser, etc...) viennent se greffer avec des écheances de temps qui vont de très court à un peu plus long que le cas principal.

Tu te dis que t'as le temps d'aller jeter un oeil pour secourir une personne, alors tu te diriges vers elle, alors que t'es en train de l'aider à regagner la zone sécurisé le téléphone sonne pour t'indiquer d'autres personnes qui ont besoin d'aide, et là ça devient assez génial car tu es devant des choix à ne pas prendre à la légère, car si tu fais un crochet pour secourir cette autre personne il faut que tu prennes en compte qu'il te faut assez de temps pour regagner la zone sécurisée puis repartir vers ton objectif principal.

Et c'est là qu'interviennent les zombies, ces derniers deviennent de véritables obstacles plutôt que des adversaires, tu ne peux pas te permettre de charcuter tout le monde, il faut bien prévoir ton itinéraire, slalomer entre certains groupes, tu peux également donner une arme à un surivant et lui indiquer de se cacher dans un magasin le temps que tu dégages un peu le passage, mais il faut faire vite !

Et c'est ça qui est profondément fabuleux, le concept de zombie est, pour la première fois dans l'histoire du jeu vidéo, complètement exploité. Ces obstacles purulents font hurler de desespoir devant sa télé, ils arrivent de partout, on avance péniblement dans une marée humaine qui essaye de nous attraper, un des survivants à la traine à cause de sa blessure fini par se faire bouffer, on regagne péniblement l'entrepot pour prendre l'ascenseur, la porte de l'ascenceur s'ouvre et ce dernier est remplis de zombies, l'heure tourne et avec la rage du désespoir on balance une étagère pour les faire chuter puis les découper. Enfin on arrive au lieu sécurisé mais il faut vite repartir et ainsi de suite. Ces trois jours sont réellement épuisants et les points de sauvegarde sont éloignés les uns des autres, et quand bien même on hésite à les utiliser quand on n'est pas sûr de pouvoir terminer l'objectif à temps...

Ces zombies sont une véritable plaie béante impossible à panser, on peu tout juste réduire l'hémoragie mais au prix de temps perdu et je te pris de croire que dans dead rising on n'a absolument pas le temps de le perdre.

Et même quand tous les cas sont résolus et qu'on a un petit crénaux pour allez se réapprovisionner, on hésite à trop s'éloigner de la zone sécurisée car entre un point A et un point B il y a toujours des milliers de zombies, et ce n'est pas un facteur qu'on prend à la légère, que ce soit au niveau du temps qu'au niveau vitale.

On passe son temps à pousser des grognements d'angoisse, oui ce jeu est très pénible à jouer, la pression est très forte et on se sent tout le temps complètement submergé, les survivants meurent les uns après les autres et leurs noms s'affichent en gros sur l'écran comme pour faire culpabiliser de ne pas avoir eu le temps de tout faire, mais il faut accepter de ne pas pouvoir sauver tout le monde... Ce n'est pas qu'on s'attache à ces pnj, mais les précieux points gagnés en le secourant réussissent à eux seules à nous faire regretter d'en laisser un derrière.

Pour ma part c'est le gameplay parfait pour un jeu de zombies, et c'est la première fois que je vois ça, on se sent vraiment vulnérable et impuissant, même avec tout cet attirail. Et pourtant je n'aime ni le temps limité ni l'escorte d'habitude... Comme quoi ! Il suffisait que ça soit bien fait.

Et même s'il possède de la légerté et qu'il parodie le genre, c'est quand même le seul jeu mettant en scène des zombies pour lequel on peut vraiment ressentir le concept des zombies, à savoir quelque chose de lent mais par lequel on se laisse surprendre à se retrouver encerclé et ralenti dans sa progression, je suis vraiment sur le cul de voir à quel point ils ont réussi à faire vivre ce sentiment extrèmement complexe et que seul les films de zombies arrivaient à faire naitre : l'agoraphobie dans toute sa splendeur, les zombies ont toujours été pour moi une espèce d'épée de damocles qui se place lentement au dessus de sa cible, et là c'est vrai en terme de temps et d'espace à la fois, chapeau !

De plus en terme de scénario c'est tout à fait ce que j'attendais, je ne vais pas spoiler mais les films de zombies ont toujours été des oeuvres utopiques, écologiques et critiques de la société des hommes (merci romero), le purgatoire sur terre pour expier les péchés de l'homme, et souvent c'est une excellente métaphore de la soif de consommation qui amène à la destruction. Et dead rising est dans cette lignée idéologique (la source de l'épidémie est bien trouvée et fidèle à cette métaphore), et j'ai beaucoup aimé le parallèle avec le terrorisme face à la civilisation américaine, c'est assez osé de faire ça après le 11 septembre, j'ai également aimé le fait que le héros progresse un poil dans sa vision des choses mais sans pour autant tomber dans la facilité de le faire devenir humaniste du jour au lendemain : il a une phrase du genre "i thought he was another terrorist scum, but all he think about was his sister, that son of a bitch...", j'ai trouvé ça finaud pour expliquer la diabolisation de la partie adverse alors que tout est question de point de vue. il y a vraiment de tout en terme de critique sociale, un vétéran du vietnam qui pète un cable en revivant l'horreur à laquelle il n'a jamais échappé dans ses rêves, des employés dont le monde s'écroule parcequ'ils perdent leurs clients, etc...

Et j'ai adoré le fait que les boss soient des humains, car ça va encore plus dans le sens que les zombies ne sont pas les vrais ennemis de l'histoire mais une sorte de maladie qui se repend dans l'homme et qui née de l'homme, l'ennemi de l'homme c'est lui même et ce jeu a tout juste. Pour avoir aussi bien synthétisé ce genre et l'adapter au jeu vidéo, j'estime que ce jeu est un jeu culte pour ceux qui s'interessent à l'idéologie romeriènne.

Et pour finir :
- Les boss ne sont pas increvables, faut juste avoir quelques bidons de jus d'orange, de bonnes armes et un peu de tactique.
- La durée de vie est très acceptable, surtout qu'il y a un quatrième jour avec des tanks, dautres décors et un autre boss.
- Je trouve le coté caricatural tout à fait décadent, se battre en robe avec une tronçoneuse dans un supermarché contre un vétéran du vietnam, je trouve ça complètement barré et ça colle bien avec la folie d'une telle situation.
- Le téléphone qui sonne sans arrêt je trouve ça très bien, c'est énnervant mais c'est le but, on est envahi de toute part par des hordes de zombies et le téléphone n'arrête pas de sonner (et ça renforce l'impression d'être débordé), de plus si on décroche on ne peut pas se battre en même temps et si on est coupé le gars reprend du début en te reprochant de lui avoir coupé la chique, je trouve ça rigolo d'être emmerdé par les gars qui sont bien au chaud dans la salle de sécurité et qui ne se rendent pas vraiment compte de la situation, d'ailleurs la réplique de jesse du genre "qu'est ce qu'il t'es arrivé ? t'as du sang sur toi." résume bien le décalage.

Dead Rising ne pouvait pas satisfaire tout le monde avec ce système de jeux et cet univers mais moi c'est justement ce qui m'a complètement accroché.

A propos de l'infinite mode :

Je viens de débloquer l'infinite mode.
Bon au début j'étais un peu déçu car je m'attendais à pouvoir flaner un peu dans les magasins en récompense des litres de sueur perdus. Mais en fait c'est plus un Survival mode qu'un infinite, on perd un carré de vie environ toutes les minutes et la bouffe n'est plus à volonté, autant dire qu'il faut être à un bon niveau (plus de 40) pour réellement apprecier ce mode. Tous les personnages du jeu refont leur apparition en tant qu'ennemis, donc il y a de nouveau du challenge. Chaque ennemi vaincu drop un boite pleine de trucs (de la bouffe et des armes), donc même si on a envie de les éviter il devient presque necessaire de les affronter.

Au final ce n'est pas plus mal, car on a quand même beaucoup plus de temps pour flaner pour peu qu'on s'organise bien. Pour ma part j'ai ramassé 3 bouquins sur la bouffe afin de multiplier par 3 l'efficacité des aliments, quand la jauge de vie descend un peu trop je mange un morceau et ça repart. C'est finalement une bonne chose d'avoir su garder une part de tension pour un mode libre, car c'est finalement ce qui fait l'interêt du jeu, la boucherie est d'autant plus tripante quand il y a un enjeu de survie.

Les petits points noirs en ce qui me concerne :

- le supermarché de north plaza est fermé, ils auraient au moins pu rationner la bouffe dans ce lieu plutôt que de le fermer complètement, je me voyais déjà faire un carnage dans les rayons, bah ça sera pour les autres modes...
- le rytme de perte de vie est un peu trop rapide, je veux bien que ça rajoute un élément de survie mais mourrir de faim en quelques heures c'est un peu exagéré.
- On ne peut plus prendre de photos ni gagner de pp, tant pis pour le leveling, il semble que les concepteurs aient privilégié ce choix afin que ceux qui souhaitent monter leur niveau se refassent le mode 72 heure ou l'overtime.
- On ne peut plus regarder sa montre, je ne vois pas l'interêt de ce choix...
- Ils auraient du rajouter le fusil d'assault des swat à l'armurerie, car on ne croise aucun swat pour lui piquer son gun.
- On ne peut pas sauvegarder, pour débloquer le succès 7 jours de survie il va falloir faire chauffer la console.

Malgré ces inconvénients ce mode est bien fun et en se mettant à l'écart des conflits et en collectionant les bouquins il y a moyen de tenir quelques heures pour visiter tous les magasins et essayer leurs produits.

Pour que le jeu soit parfait j'aurais personnelement rajouté 2 modes :

Un mode éradication (à debloquer en tenant au moins 3 jours en mode infinite) :

- Mêmes condition que l'infinite, sans les psychopates et où les zombies ne respawneraient pas, le mode se terminerait une fois tous les zombies achevés.

En terminant le mode éradication on pourait débloquer le "free mode" :

- Même chose que l'infinite, sansla perte de vie toutes les minutes, avec les sauvergardes, le leveling, les photos, la bouffe non limité et quelques swats (et pourquoi pas quelques survivants à secourir).
M0rb
 
Moi les zombies, c'est une thématique qui m'excite à peu près autant que la perspective d'un repas-légumes avec mes darons en regardant le Juste Prix. C'est dire.

Malgrés les trailers impressionant qu'un étrange jeune-homme m'imposa sur ma propre machine "pour tester le 720p" dans un grand bar parisien, ben bof.

Mais le papier de Toof me donne bien envie de s'y coller, le game design a l'air assez particulier, je suis curieux de voir comment ils ont réglé tout ce bazard.
Parcontre je n'ai pas bien saisi la part de linéarité et de liberté dans la narration. C'est du quête principale/quête secondaire, ou bien juste une succession de choix dans les "CAS" ?


Rappelez-moi, quand est-ce que je reçois ma X360 gagnée au concours ?
Ttask
 
Tu fais exactement ce que tu veux. Si tu n'as pas envie de découvrir le pourquoi de tout ça, tu ne fais pas les "cas". Si la seule chose qui compte pour toi c'est de te tirer en vie, tu peux rester 3 jours planqués dans un coin. Donc il y a une sorte de trame principale qui permet d'avancer dans le scénario, mais qu'il n'est pas nécessaire de suivre pour terminer le jeu, en plus d'une "quête" secondaire qui consiste à secourir les gens. Quand tu te promènes dans le centre commercial, tu verras souvent des survivants que tu pourras escorter en salle de sécurité. Le truc, c'est que non seulement c'est facultatif, mais en plus il est pratiquement impossible de tout faire à cause du principe du temps réel.

Ca frustrera certaines personnes, mais moi je trouve ça juste génial. Ca donne un peu l'impression d'évoluer dans un univers persistant, sentiment renforcé par le principe de la sauvegarde unique. Alors que j'escortais un groupe, il m'est arrivé d'exploser involontairement la tête d'une survivante d'un bon gros coup de masse. Dans un jeu quelconque, j'aurais rechargé ma partie pour recommencer le passage en question, mais là non, on continue l'aventure avec un mort sur la conscience. On s'immerge bien mieux. C'est la même chose dans les moment où l'on hésite entre deux branches importantes : si on sait qu'il est impossible de revenir en arrière, on apprécie beaucoup plus la situation. Ca peut paraître stressant, mais ça fait partie du jeu.
swan
 
Oui et pour préciser une peu, tu as en permanence un cas principal et des cas secondaires qui se greffent au fur et à mesure. Le cas principal peut être : se rendre à un endroit, secourir un personnage important, empêcher des bombes d'exploser, combattre un psychopathe ou revenir à la salle de sécurité avant une certaine heure. Si tu loupes le cas principal on te donne 3 choix :

- Recommencer tout le jeu en gardant ton level.
- Charger la dernière sauvegarde.
- Continuer de jouer.

Si tu continues de jouer, la "quête" principal se termine, tu n'en sauras pas plus sur le scénar, plus aucun cas principal ne te sera donné mais tu pourras continuer à secourir des gens, à combattre des psychos et à flaner dans les magasins en attendant l'hélico.
JiHeM
 
JiHeM a écrit :
quelques fautes...


Surtout vous sentez pas obligés de les corriger hein ! :p
hohun
 
nonmerci a écrit :
En fait j'avais pigé depuis longtemps, pas la personne que je citais

Ah ? Oui donc je mets en évidence (oui je sais, beaucoup de monde l'a fait avant) le problème de la notation, et tu me dis que je ne comprends pas que mettre une note, c'est idiot ? Ben si.

Ce qui me fait penser : pourquoi factor continue-t-il à mettre des notes ? Un sondage pourrait être fait là dessus, non ?

D'autre part, ce serait bien qu'il y ait un comeback des tests "à avis multiples" (les autres rédacteurs donnent leur avis sur le jeu en dessous de l'avis du rédacteur du test) comme à la belle époque d'unreal 2. Ce n'est plus possible ?
Zaza le Nounours
 
On l'a fait, le sondage "pour ou contre la notation". Et à ma non-surprise générale, tous les neuneus ont bien sûr voté en faveur de la présence de notes dans les tests, ce qui a conforté nos admins psycho-rigides dans leur position.
swan
 
Z'aimez pas les notes parceque vous êtes des r3b3l5, qu'est ce qu'on s'en fout de la note quand y'a la critique au dessus et en dessous, après si y'a des gars qui ont la flemme de lire il regarde le chiffre pour les motiver ou non à l'acheter et puis ils voient par eux même. Moi perso je lis les critiques aussi et j'essaye le jeu, d'autant qu'il y a la démo pour celui là (même si elle n'est pas très représentative dans le cas présent), mais ça sert à rien d'enlever les notes ni même de débattre sur des demi-points. Enfin moi je dis ça, je dis rien.
Edit : bah si je le dis ! tiens !
Edit2 : merde alors !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Crusing
(23h23) Crusing choo.t > dummy files!
choo.t
(20h21) choo.t Puyo Puyo Tetris 1.6Go ? Snipperclips parreil... pour Info, Fast Racing Neo c'est ±700Mo...
choo.t
(20h19) choo.t thedan > 32 Go pour DQ Heroes c'est nawak vu le rendu du jeu.
miniblob
(20h10) miniblob ignatius > Ces deux dernières années j'ai essayé avec une espèce de protection, une bâche transparente, ça marche un peu mieux mais c'est pas extra. Faut dire aussi que les nuits sont souvent fraîches dans la région.
ignatius
(20h03) ignatius (16h39) miniblob > tu leur fait un toit? une serre?
noir_desir
(19h52) noir_desir miniblob > tu pourrais soutenir les paysans venant de ta région, surtout ta camarade lambert qui surement prendre la présidence de la fnsea :)
miniblob
(18h20) miniblob noir_desir > Aucune chance que j'y mette des saletés, j'aime choisir ce qui va finir par pourrir ma santé.
noir_desir
(17h24) noir_desir miniblob > essaye les solutions fnsea :)
miniblob
(16h39) miniblob noir_desir > Il y a pas mal de trucs qui poussent bien ici, mais la tomate c'est pas vraiment ça. J'ai beau essayer tous les ans, les plants finissent tout le temps par tomber malade.
noir_desir
(16h32) noir_desir miniblob > Ca pousse bien dans le cantal la tomate, et puis la prochaine patronne du Fnsea est de chez vous :), tomate ogm pourrie pour miniblob
miniblob
(16h25) miniblob noir_desir > Je fais pas le difficile, faut bien se nourrir...
Nastyfox
(15h58) Nastyfox La switch à poil [tieba.baidu.com]
noir_desir
(15h36) noir_desir miniblob > même les tomatas pourries ?
miniblob
(15h01) miniblob Le scénar d'Horizon me fait pas trop peur, j'ai été un des seuls à avoir aimé celui du dernier Killzone (ne me jetez pas de tomates, ou alors visez la bouche)
Crusing
(14h52) Crusing Moi je m'en fous, mais ça peut en interesser.
Le vertueux
(14h49) Le vertueux Crusing > DIY ou rien !
Crusing
(14h42) Crusing G29 pas cher [amazon.co.uk]
noir_desir
(13h51) noir_desir Fougère > après c'est le 1er jeux rpg de guerrilla , et nouvelle ip a construire pour sony.
noir_desir
(13h50) noir_desir Fougère > yep,, c'est ce que j'ai compris, mais il fait bien le job, et arrive à captiver le joueur sur sa partie (il parle de 35h).
Fougère
(13h28) Fougère Laurent > D'après Boulapoire, le scénario existe pas casse pas 3 pattes à un canard
Laurent
(13h10) Laurent bixente > J'espère que c'est plus qu'un far cry 3 et que le coté narration/rpg est bein fichu
bixente
(12h28) bixente J'ai vraiment hâte de tester Horizon, ce jeu m'intrigue énormément depuis son annonce.
noir_desir
(11h49) noir_desir thedan > [lemonde.fr]
Laurent
(11h04) Laurent thedan > c'est parce que Nintendo va etre les premiers à faire du cloiud gaming... ou pas
noir_desir
(11h03) noir_desir thedan > oui mais non tu sais la gauche s'est salop qui comprennent rien à l'économie, genre même le porte parole du medef a dit que fillon avait tord quand il propose le chomage degressif
thedan
(11h02) thedan sinon les jeux sur twitch en Démat seront plus gros que les capacités de stokage de la console.... [numerama.com] cherchez l'erreur
thedan
(11h00) thedan Tiens je croyais qu'une taxe sur les robots dixit de TRES nombreux éditorialistes, journaleux etc... C’était idiot et irréaliste ... [numerama.com]
Le vertueux
(10h21) Le vertueux MrPapillon > Nan, c'est pourri !
noir_desir
(10h05) noir_desir Horizon bon mais sans plus pour gk. Je trouve que pour une 1ere ip, c'est pas mal du tout.
MrPapillon
(00h29) MrPapillon Le vertueux > D'ailleurs tu sais bien au fond de toi que j'ai raison, je le vois dans tes yeux.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Le vertueux > C'est rondouillard, ça ressemble à de vrais instruments joués par des mecs endormis, c'est mou. Celui Megadrive a un vrai charme, un truc unique jeu-vidéo/ordinateur.
dimanche 19 février 2017
Le vertueux
(23h32) Le vertueux MrPapillon > (17h10) Là encore, la première est plus mignonne.
Crusing
(22h29) Crusing (18h38) et celui là aussi
Laurent
(22h29) Laurent kmplt242 > Faut croire que les chômeurs et les fonctionnaires sortent le diamnche
Laurent
(22h27) Laurent moi j'avais le mega-stick, c'etait entre deux, la boule mais seulement 3 boutons (mais avec tir auto reglable svp !) parfait pour la conduite fine dans Virtua Racing [segaretro.org]
Crusing
(22h26) Crusing (17h10) rassure toi j'étais équipé d'un magnifique asciipad md6 turbo de cul race édition. C'était pas la peine au 3 boutond
kmplt242
(22h22) kmplt242 10 ans après, je ne sais toujours pas pourquoi le dimanche est aussi mort sur factor
kmplt242
(22h21) kmplt242 ahahaha
lirian
(21h47) lirian je l'ai pas beaucoup connu mais il a pas l'air très net le zaza [fraghero.com]
kmplt242
(18h38) kmplt242 J'avais ça [consolepassion.co.uk]
noir_desir
(18h22) noir_desir MrPapillon > monsieur connard :)
kmplt242
(17h43) kmplt242 ahahahah le connard.
MrPapillon
(17h14) MrPapillon kmplt242 > Si j'en avais une six boutons, mais les invités avaient la trois boutons. Et ça me permettait de montrer ma supériorité au combat sans trop d'efforts.
kmplt242
(17h10) kmplt242 Non mais sf2 au pad 3 boutons ? Vous pouviez pas acheter la 6 boutons bande de pauvres ? :3
MrPapillon
(17h10) MrPapillon [youtube.com] [youtube.com]
MrPapillon
(17h06) MrPapillon Le vertueux > Je me range du côté kmplt242, surtout que j'avais déjà choisi mon camp avec Aladin.
MrPapillon
(17h05) MrPapillon Crusing > Ah ouaip, le game design d'exception où il fallait appuyer sur Start pour changer entre poings et pieds.
Le vertueux
(14h42) Le vertueux La musique de jungle version mega est déguelasse, celle de la snes on entend les petites trompettes, c'est plus joli.
Crusing
(14h04) Crusing Et je ne parlerais pas de sf2 au pad trois boutons..
Crusing
(14h04) Crusing kmplt242 > jungle strike avec son bouton A qui servait à strafer lorsque maintenu, ou à tirer le plus gros missile qu'on avait en une pression. Vive la mégadrive.
kmplt242
(12h16) kmplt242 Mais sinon, c'était génial. J'ai toujours eu un faible pour les jeux en 3d Iso
kmplt242
(12h15) kmplt242 Oui gérer le carburant c'était vite chiant.
noir_desir
(12h12) noir_desir kmplt242 > Idem j'ai beaucoup aimé desert strike à l'époque, le jeu était difficile...
kmplt242
(11h49) kmplt242 Merde c'était le salon Magic à Monaco hier, si j'avais su j'y serai allé poser/troller des question sur Shenmue 3 à Shibuya Productions
kmplt242
(11h29) kmplt242 Sérieux la version SNES on dirait qu'elle est jouée par un groupe de péruviens à chatelet [youtube.com]
kmplt242
(11h27) kmplt242 C'est là qu'on voyait la supériorité du proc sonore de la MD <3
kmplt242
(11h26) kmplt242 J'ai passé des soirées entière avec mon père à jouer à ça :3
kmplt242
(11h26) kmplt242 [youtube.com]
kmplt242
(11h26) kmplt242 Et puis cette zik de desert Strike !!!
kmplt242
(11h24) kmplt242 Crusing > (19h46) urban strike était pourri, les phases à l'intérieur, atroce. Par contre Jungle Strike était vraiment génial.
samedi 18 février 2017
Crusing
(19h52) Crusing choo.t > "des graphiques photoréalistes, 98/100"
choo.t
(19h49) choo.t Oh mon dieu, tu fais remonter en moi des souvenirs de Nuclear Strike 64, dieu que c'était chiant.
Crusing
(19h46) Crusing et*
Crusing
(19h46) Crusing J'avais joué à urban strike en émulé bien après, et mon dieu cette purge. Il a fallu l'itération de trop sur PSX pour que tout le monde comprenne que c'était un gameplay 100% désué.
Crusing
(19h41) Crusing D'ailleurs c'est incroyable le succès de cette série, car avec le recul, c'était de la sacré merde, avec du fun comme quand on s'arrache un ongle.
Crusing
(19h39) Crusing high five lirian
lirian
(19h36) lirian j'enculais des scuds
lirian
(19h35) lirian à cet age je lançais des missiles air sol, des roquettes et des obus de 30 mm sur des irakiens dans desert strike
Le vertueux
(19h33) Le vertueux Tuer du nazi dans wolfenstein, c'était très bien.
Crusing
(19h31) Crusing Oui moi perso ça me dérangeait pas à 6-7 ans de bombarder des trucs dans le golfe persique ou jouer à Splatterhouse/Altered Beast.
Le vertueux
(18h55) Le vertueux Cette désinformation et propagande du CSA, payés à rien foutre oui, je vous le dis !
Le vertueux
(18h45) Le vertueux sfabien > à 7 ans il est mûre pour pratiquement n'importe quel jeu, t'emmerde pas à chercher des jeux non violents.
miniblob
(18h01) miniblob Et surtout il y a des blagues sur les flatulences (si avec ça je vends pas du rêve...)
miniblob
(18h00) miniblob Après ya un peu de bagarre mais globalement tu retransformes tes ennemis en animaux, c'est pas bien méchant
miniblob
(17h59) miniblob sfabien > J'ai connu plusieurs gamins qui ont bien trippé sur Mini Ninjas : multisupport, souvent en promo sur Steam et en plus ya une série qui passe à la téloche (pour le combo)
choo.t
(17h28) choo.t sfabien > N'importe quel prod Nintendo. Captain Toad : Treasure Tracker est super accessible, même au grands débutants.
Edhen
(16h56) Edhen sfabien > Si tu veux un truc plus moderne que Minecraft mais à peu près similaire jette un oeil à Portal Knight, c'est 'achement bien (en EA, ça sort bientôt, très bien finalisé pour l'instant).
MaVmAn
(15h51) MaVmAn "super 5 mad michel equipée survie zombies ": [leboncoin.fr]
Crusing
(15h33) Crusing sfabien > à la main ça compte pas
sfabien
(15h19) sfabien Crusing > tu me donnes envie de faire un gosse.
MrPapillon
(15h10) MrPapillon Crusing > Mon fils, je vais t'acheter un jeu vidéo : [resize-parismatch.ladmedia.fr]
Crusing
(15h08) Crusing Sinon plus simple tu choppes Mario war, et tu lui mets des branlées jusqu'à la dégoûter du JV, il gagnera un temps libre précieux pour toute la vie
Crusing
(15h04) Crusing (14h14) MrPapillon > oui voilà, ou europa universalis, et tu lui mets du jazz expérimental en fond tout en fumant du tabac brun à la pipe derrière lui en le regardant jouer, silencieusement.
Crusing
(15h01) Crusing sfabien > bein Mario galaxy / zelda alors non..?
Grostaquin
(14h39) Grostaquin M'a l'air très classe ce Narita Boy [youtube.com]
MrPapillon
(14h14) MrPapillon Ou Civilization VI, histoire de lui apprendre, dès son plus jeune âge, comment dominer le monde.
MrPapillon
(14h13) MrPapillon Laurent > Deus Ex alors, comme ça il aura le choix de ne pas être violent.
zouz
(13h16) zouz sfabien > Rayman
sfabien
(13h15) sfabien Merci, et puis la plateforme n'a pas d'importance. J'ai a peu près tout.
sfabien
(13h15) sfabien j'aime toutes ces lignes avec mon nom en gras. Je me sens important.
Laurent
(13h05) Laurent sfabien > non, ca devait etre celui-là [amazon.com]
Laurent
(12h56) Laurent MrPapillon > le monsieur a dit pas violent
Laurent
(12h55) Laurent sfabien > Les premiers harry potter, vraiment très bien pour découvrir les bases du JV (je crois que c'est celui-là que j'ai fini [amazon.com]
MrPapillon
(12h54) MrPapillon sfabien > (ou Dark Souls selon la police).
MrPapillon
(12h53) MrPapillon sfabien > Minecraft.
Crusing
(12h53) Crusing sfabien > budget cuts (comprendre: précise le support)
sfabien
(12h43) sfabien Qui connait un jeu vidéo sympa, pas violent à faire jouer à un gamin de 7 ans ? Autre qu'un lego.
kmplt242
(12h39) kmplt242 Help les 3Distes [factornews.com]
Le vertueux
(11h16) Le vertueux Nastyfox > Les dialogues en soient n'étaient pas si bons que ça, mais le premier passait encore pour finir en gros navet affligeant avec le 3.
vendredi 17 février 2017
Mimyke
(23h41) Mimyke Mods Payant: Gabe veux un deuxième round: [moddb.com]