Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Wildstar gone wild

Nyu par Nyu,  email
 
​Après Lineage, Aion et les deux opus de Guildwars, NC Soft lance son nouveau MMORPG qui pourrait bien réussir à faire parler de lui. Développé par l’équipe de Carbine Studios et étant leur tout premier jeu, je vous propose un petit tour d’horizon de ce que nous réserve : Wildstar.
La planete Nexus vient d’être découverte et sans aucune raison apparente les Eldans, l’ancienne civilisation qui y habitait, a complètement disparu, laissant la planète déserte et leurs anciennes technologies disponibles à qui aura le courage de venir les chercher. Deux factions vont répondre à l’appel : les Exilés, peuple composé de hors-la-loi et de mercenaires chassés de leur planête natale et le Dominion, un empire controllant la galaxie depuis des lustres. Devinez qui a chassé les Exilés de leur planête ? Dans le mille, le Dominion étant responsable, la prise de la planête Nexus ne se fera pas sans difficulté.

Planète hurlante

En quête d’une nouvelle planête native ou vouloir la faire vôtre car vous controllez déjà toute la galaxie, cela sera déterminé lors de la création de votre avatar et le choix de l’une des huit races disponibles dans le jeu ainsi que parmi une des six classes. Je ne vais pas vous faire la liste car on reste dans le classique du MMORPG, aussi bien pour les races que les classes. Je vais plus  m’attarder sur les rôles que vous allez devoir choisir pour votre personnage. Le rôle est, pour moi, un des points fort du jeu car il va vous offrir du contenu selon votre style de jeu. Je m’explique : si vous êtes quelqu’un qui aime juste taper du monstre, être soldat est fait pour vous. Vous aurez à défendre des points contre les vagues de monstres, tuer des cibles spéciales disséminées sur la carte. Pour ceux qui aiment découvrir chaque recoins d’une carte, trouver des endroits insolites, l’explorateur comblera vos attentes. Le colon quant à lui aidera tous les autres joueurs en recoltant des ressources et en construisant des batiments limités dans le temps qui donneront des quêtes supplémentaire ou des bonus de statistiques tels que un gain de vie ou de vitesse de course. Pour finir, ceux qui aiment lire l’histoire d’un jeu se tourneront vers le rôle de savant qui offrira une grosse quantité de lecture sur l’histoire de la planête Nexus.



Une fois votre avatar créé et avant d’aller fouler le sol de planete, vous allez devoir passer par la zone débutant qui prend place dans le vaisseau de votre faction. Vous y apprendrez, comme dans tous les MMORPG, à déplacer votre personnage et à vous battre à l’aide de quête. Dans Wildstar, celles ci sont généralement bien variées, on ne fait pas que tuer dix loups afin que le villageois du coin nous donne un peu d’argent. Au menu, il y a des objets à trouver, escorter des personnages et j’en passe. La phase de montée en niveau n’est pas trop lassante. Le système de quêtes n’est pas l’unique raison. La direction artistique y est pour beaucoup, ici on n'est pas le héro qui va sauver le monde des forces du mal (comme c’est le cas dans la majorité des MMOs). Nous ne sommes qu’un pion parmi tant d’autre et nous sommes là pour botter les fesses de nos ennemis.
Ceci est amené avec énormément d’humour, attention quand même c’est un humour un peu à la Duke Nukem à base de “Kick Ass & Chew Bubble Gum”, mais au final c’est très rafraichissant car cela donne un ton complétement décalé. Le jeu mise énormément sur les sons, par exemple la plupart des quêtes ne vous sont expliquées qu’avec quelques lignes présentes dans une bulle au-dessus des personnages à qui vous parlez et sont dictées. Couplé à cela, les graphismes un peu cartoon collent parfaitement, ce n’est pas sans nous rappeler le bon vieux World of Warcraft. Ce qui est normal car une partie des employés de Carbine sont des anciens de Blizzard. Pour coller avec la bande son, ils ont du créé un monde complètement décallé. Vous trouverez donc une bonne variété d'environnements différents chacun avec sa petite spécificité, par exemple une forêt dont les arbres sont à moitié robotisés.
 En tout cas le resultat est vraiment réussi et je me suis étonné moi même à me balader au hasard dans la carte afin de trouver quelque chose ou de parler à des NPCs voir si je pouvais pas lancer un dialogue histoire de tomber sur une petite vanne et cela faisait longtemps que j’avais pas fait ça dans un MMO.

Star Wars

Au niveau du contenu disponible, vous n’aurez franchement pas le temps de vous ennuyer. Durant votre progression parmis les différentes quêtes, vous allez pouvoir tomber sur des évènements comme des défis pour avoir des récompenses supplémentaires, des évènemments publics qui nécéssitent de la coopération afin de tuer un boss, voire même des missions qui vous enmèneront dans l’espace pour des missions spéciales. Les donjons sont également de la partie et on signe le retour des raids à 40 joueurs, ce qui promet des épreuves difficiles où il faut de la coordination. En ce qui concerne le contenu PvP, Wildstar voit aussi les choses en grand. Vous trouverez ce que l’on a l’habitude de voir dans tous les MMOs, c’est à dire le PvP sauvage, les arènes (2c2, 3c3 et 5c5) ainsi que les champs de bataille à 10 contre 10 mais également les guerres à 40 contre 40. On sent que Carbine a voulu faire un jeu complet ou plutot que chaque joueur va pouvoir faire ce qui lui plaît vraiment.
 
Le contenu ne fait pas tout, dans ce genre de jeu : si le système de combat est à la ramasse, on s’ennuie vite. Ici, ce n’est plus un système de combat “passif”, cela reprend un peu le système de TERA mais le pousse encore plus loin. Chaque sort que vous allez lancer a une zone d’effet, même pour votre sort de base. Le combat devient alors beaucoup plus dynamique car vous devez passer votre temps à esquiver les zones d’effet ennemies afin de ne pas prendre de dégats, tout en devant aligner votre cible dans votre viseur. Là ou Wildstar va encore plus loin, c’est dans la gestion du Crowd Control (CC). Dans la plupart des MMOs, lorsque vous vous faites aveugler, la seule information le notifiant est une icone ou le fait que vous ne touchez pas votre cible. Dans Wildstar, lorsque vous êtes aveuglé votre écran vire au noir avec un leger halo blanc au centre vous permettant de distinguer vaguement quelque chose.

Pour chaque type de CC, vous allez avoir un effet différent qui vous permettra ou non de vous en sortir plus rapidement. Je m’explique à travers quelques exemples : vous êtes désarmé ? Votre arme est balancée sur le champs de bataille, à vous d’aller vite la récupérer pour retourner au combat. Vous êtes désorienté ? Vos touches de déplacement sont mélangées, débrouillez-vous pour vous battre le temps que l’effet s’estompe. Je ne comprends pas que personne n’ait eu l’idée de mettre en place ce système tellement ca rend les combats certe un peu bordéliques mais vraiment amusants. Ce qui est vraiment un gros point positif peut être à double tranchant, les combats étant basés sur la reactivité de chacun, une fois que le lag s’en mele ils deviennent frustrants et on sait tous comment se passe le lancement d’un MMO si les serveurs se sont pas correctement dimensionnés. On verra bien lors de la sortie mais je sens déjà que beaucoup de joueurs vont râler à cause des lags qui plombent radicalement le jeu, ça s’est vu lors de la bêta mais bon une bêta reste une bêta.
 
Pour finir nous allons faire un rapide tour de ce que vous allez pouvoir personaliser dans le jeu en commencant par le housing. Pour ceux qui ne connaissent pas, le housing est le fait de pouvoir construire sa propre maison n’importe où et la personaliser selon nos envies. Pour realiser cela, vous allez pouvoir trouver sur les monstres des objets ou alors les construire vous-même en les craftant. Le système de craft couvre également les armes et armures dès que vous allez rendre visite au NPC correspondant au métier que vous voulez faire. Une fois le metier appris, il faudra aller récolter des ressources afin de construire des objets et monter en compétence. Si vous avez votre propre maison, à partir d’un certain moment, vous n’aurez plus besoin d’aller en ville pour accéder au craft car vous pouvez installer l’équipement nécéssaire dans votre jardin.

 
À l’heure où j’ecris ces lignes, les précommandes de Wildstar sont déjà lancées et vous donnent accès au weekend de bêta en attendant la sortie début juin. Ce MMO reste prometteur car il couvre un peu tous les styles de gameplay que peut attendre un joueur. Rendez-vous donc en juin afin de découvrir si Wildstar tient ses promesses ou non.
Rechercher sur Factornews