Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

Surviving Mars

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
Développeur / Editeur : Haemimont
Supports : PC / Mac / Xbox One / PS4 / Linux
Depuis que Elon Musk a annoncé ses plans pour conquérir Mars, la planète rouge connaît un regain d’attention de la part des Terriens. La dernière fois qu’on s’intéressait autant à cet astre, c’était au milieu des années 50, pendant l’âge d’or de la Science-Fiction. Et c’est là bas que les mecs de Haemimont Games ont décidé de puiser l’inspiration pour leur prochain jeu, Surviving Mars.
Vous voilà donc à la tête d’un groupe de colons qui ont pour but d’habiter Mars. Les devs veulent proposer quelque chose de réaliste, on part donc sur un niveau de détail assez fin : vos bâtiments demandent un entretien constant car de la poussière rouge de la planète s’infiltre et corrode tous les recoins de votre base, les colons ont des traits de caractère qui conditionnent leur efficacité dans leurs jobs, vous allez devoir gérer vos relations avec la Terre, en exportant des métaux rares et en important des ressources inaccessibles sur place. Au-delà du cadre, on se retrouve devant un jeu de survie / gestion classique : il faut récolter des ressources, construire des bâtiments, optimiser la consommation de matériaux et gérer les imprévus, tout ça avec l’aide d’une pause active et d’une ribambelle de notifications. Pensez Oxygen Not Included, mais en 3D et à plus grande échelle. En premier, on commence par accumuler de l’oxygène et de la flotte, puis on stocke l’énergie et la bouffe, et enfin on commence à explorer l’environnement et faire des recherches dans l’arbre technologique. Sauf qu’ici, les réplicants sont remplacés par une armée de drones semi-autonomes et une poignée d’humains.

Deux drones coupe faim

Les parties que nous avons pu lancer nous mettaient aux commandes de bases assez avancées, productives et sans problèmes immédiats mis à part l’usure des bâtiments, on aura donc du mal à évaluer le temps de jeu (et le nombre d’essais) nécessaire pour en arriver là. Le premier constat, c’est que le titre semble assez riche au niveau du contenu, avec beaucoup de bâtiments, ressources et recherches technologiques à prendre en main. Le second, c’est que l’interface risque de poser un problème. Entre l’impossibilité de contrôler le zoom de la caméra et le menu de construction qui s’ouvre sur un clic droit (en surimpression), on sent que le jeu n’a pas été développé uniquement pour PC, mais également pour PS4 et XboxONE. On peut espérer qu’ils retravaillent un peu l’UI avant la sortie sur PC, parce qu’en l’état, profiter de la profondeur du jeu risque d’être assez difficile.



Voilà pour le côté science, on va maintenant passer à la fiction. Si les bâtiments et les moyens utilisés pour créer une colonie sur Mars se veulent réalistes, les évènements une fois sur place vont aller un peu plus loin. Blocs de matière noire qui sortent de nulle part, traces de vie dans les météorites qui vont se crasher sur la surface, des mystères vont venir rythmer vos parties (et perturber l’équilibre précaire nécessaire à votre survie). Nous n’avons pas eu le temps de vraiment explorer cet aspect du jeu, mais tout ce qui rajoute de la variété est bon à prendre.
Pour un premier contact (vous l’avez ?), Surviving Mars promet de belles choses. Le seul point noir, c’est l’interface, qui risque de rebuter les joueurs PC. Il faudra attendre d’avoir pu y jouer plus longuement pour se faire une opinion définitive. Ca tombe bien, le jeu sort le 15 Mars prochain.
Rechercher sur Factornews