Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Red Dead Redemption

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Après une première présentation il y a plus d'un mois où n'avions pu toucher qu'avec les yeux le nouveau jeu de Rockstar, Red Dead Redemption s'est enfin laissé tripoter par nos grosses mains avides de gunfights et de chevauchées dans l'ouest sauvage.
Après une brève session de rattrapage afin de nous remettre en tête ce qui nous attend, nous avons pu découvrir une nouvelle mission où au contraire de la dernière fois, John Marston combattait cette fois-ci aux côtés de l'armée mexicaine face aux rebelles. Nous ne saurons en revanche ni comment ni pourquoi, ni même si cette mission se situe avant ou après la prise d'assaut du fort sur un char bourré d'explosifs que nous avions vue le mois dernier. Puisque nous n'étions pas aux commandes de cette mission, nous avons pu nous concentrer sur les immenses et magnifiques environnements du jeu, en l'occurrence ici une mesa bien aride au sommet de laquelle il faudra grimper en faisant le ménage dans les rangs des rebelles. Les gunfights sont toujours aussi chouettes, à base de tir à couvert sur les gus d'en face. Ceux-ci n'hésitent pas à vous aligner de loin au snipe ou à se déplacer d'un couvert à un autre.

Une fois cette petite démo terminée, on a enfin pu se jeter sur la manette tels des morts de faim et entamer une nouvelle mission. Aux côtés du shérif, on sera d'abord amenés à suivre un homme à cheval, avant d'arriver à proximité de son repaire et de se défaire de ses hommes de main pour aller le capturer vivant - ou l'abattre, d'ailleurs, puisque encore une fois les bandits pourchassés pourront être ramenés vivants (avant probablement d'être jugés impartialement et pendus en place publique) ou abattus sans autre forme de procès et abandonnés aux coyotes. Afin de faciliter la lecture des sous-titres des dialogues qui viennent rythmer les trajets à cheval, il sera possible de caler la vitesse et la direction de sa monture sur celle de la personne avec qui on chevauche : pratique.



Une fois cette mission accomplie, on reprend la route pour croiser un homme qui nous arrête, complètement pris de panique : celui-ci a vu sa fille se faire capturer. Notre cow-boy solitaire au grand cœur ira alors se défaire des ravisseurs tout seul comme un grand et coller une balle entre les deux yeux du chef des kidnappeurs (éventuellement au moyen du système Dead Eye) pour délivrer la donzelle (cette morue ne lui lâchera même pas son numéro de portable en guise de remerciement). Encore une fois les ennemis n'hésitent pas à se planquer et il faudra les contourner et même grimper sur la petite bâtisse pour aller les déloger.

La deuxième et dernière mission de cette présentation consistait à aller récupérer une bonne vieille gatling, planquée au fond d'une mine et jalousement gardée par des mineurs peu accueillants. Après une première vague de nettoyage à l'extérieur, John rentre dans les boyaux sombres à peine éclairés par des lampes à pétrole qu'on pourra faire exploser (tout comme les nombreuses caisses de TNT) histoire de mettre un peu d'ambiance - attention quand même à ne pas les faire exploser trop près de vous, sous peine d'avoir les tympans vrillés, voire de mourir. Une fois arrivé au fond de la mine, après avoir éliminé un bon paquet de mineurs, notre homme met la main sur l'objet convoité, rangé bien sagement au fond d'un chariot. Il faudra alors pousser celui-ci, tel un caddy de Super U, jusqu'à la surface. Afin de faire les choses avec classe, il sera possible de s'accrocher au chariot et de se laisser porter, et même de se planquer derrière pour tirer en mouvement sur les éventuels fauteurs de trouble.



C'est ainsi que s'est achevée cette deuxième présentation de Red Dead Redemption et on ne peut pas dire qu'on en ait appris beaucoup plus sur le jeu. En revanche, on a eu confirmation que celui-ci s'annonce vraiment prometteur avec un gameplay reprenant les bases de GTA IV pour ce qui est des affrontements, une réalisation plutôt solide (même si on ne peut pas vraiment en dire autant du framerate, par moments vraiment mis à mal) et surtout une ambiance far-west unique et parfaitement retranscrite.

Les combats semblent globalement un peu moins lourds que ceux de GTA IV, grâce à des déplacements du héros un peu plus fluides que ceux de Niko Bellic. Les échanges de civilités sont également rendus bien plus spectaculaires grâce aux animations des corps criblés de balles, réellement jamais vus et criant de réalisme très cinématographique. On appréciera également une bonne localisation des dégâts, qui permettra de faire tomber les armes des adversaires en leur tirant dans les mains, ou encore de les faire trébucher en visant les jambes. Rockstar nous promet encore de nombreuses surprises, qu'on a vraiment hâte de découvrir.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews