Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premières savonnettes dans The Escapists 2

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
On a attaqué le salon en avance cette année, avec un rendez-vous à 12h chez Team17 que l’on a pu entamer vers 11h30 grâce à nos talents d’infiltration. Ces derniers sont mis à l’épreuve dès la première présentation du jour puisque je me suis collé sur The Escapists 2, la suite du jeu d’évasion plutôt sympatoche.
Et c’est bizarrement par une sorte de mea cupa que je fus accueilli par le développeur m’accompagnant durant la démo. Malgré le succès commercial du premier, le studio Mouldy Toof a su se remettre en question sur quelques points gênants : une difficulté trop disparate, un manque flagrant d’explication des mécaniques et un craft beaucoup trop compliqué.


 
C’est donc avec un vrai bon tuto des familles qu’on a débuté la démo. On se retrouve sur une île déserte avec un ex-détenu du nom de Robinson qui nous raconte comment il s’est échappé de prison. Cette séquence de mémoire est entièrement jouable et permet au fur et à mesure du récit de survoler toutes les mécaniques de jeu : obéissance aux règles pour ne pas se faire remarquer ; explication des jauges de vie, d’endurance et de danger ; craft ; utilisation d’outils ; et enfin quelques actions pour s’évader. Le tout est bien évidemment très dirigiste mais permet de se familiariser rapidement avec les contrôles et les possibilités offertes.
 
C’est donc avec une certaine assurance que j’ai pu me lancer dans une véritable partie au sein d’une prison sur le thème du far west. A noter que chacune des différentes prisons possède son propre level design et ses propres règles. D’ailleurs, les séquences d’intro de chaque prison permettent d’en voir les règles et offrent quelques pistes à creuser pour en trouver les faiblesses. Seules les mini-quêtes de PNJ sont générées aléatoirement. Ces quêtes permettent de se faire un peu d’argent de poche ou de récupérer de précieux objets qui pourront servir à l’élaboration de notre évasion. On pourra les réaliser durant son temps libre, le reste étant accaparé par les tâches quotidiennes comme l’appel, le travail, la cantine, le sport et j’en passe. Il est primordial de bien réaliser ces tâches pour ne pas éveiller la suspicion des gardes, avec qui il sera important d’entretenir de bonnes relations.

 
Chaque PNJ du jeu, que ce soit les gardes ou les co-détenus, disposent d’une fiche de personnage remplie de différentes stats que l’on peut consulter à tout moment. A noter que le comportement de ces PNJ pourra changer en fonction de nos actions vis-à-vis d’eux. Il faudra donc jongler entre relations sociales, combats (qui ont entièrement été retravaillés), augmentation des capacités de son perso par des activités comme la muscu et surtout une bonne dose d’observation pour espérer s’évader.
 
Mais la grosse nouveauté, c’est l’ajout du mode multijoueur. Comme toujours avec cet E3 2017, la plus grosse feature d’un jeu n’est évidemment pas présentée...On sait donc que chaque partie proposera du multi coopératif en drop-in drop-out, que ce soit en local avec splitscreen ou en ligne. On pourra reprendre sa partie ‘importe où, avec ou sans ses amis. Il y aura également un mode Versus qui lui proposera des parties plus courtes, de l’ordre d’une vingtaine de minutes, avec des règles différentes et une progression beaucoup plus rapide. 
On ne change pas une formule qui gagne : The Escapists 2 reprend les grandes lignes de son âiné, en y ajoutant plus d’accessibilité et un mode multijoueur ultra complet. Il y a du coup de grandes chances que ce soit bien.
Rechercher sur Factornews