Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

[E3 2016] Première plongée dans Abzû

Joule par Joule,  email  @j0ule  
Développeur / Editeur : 505 Games Giant Squid
Probablement éprouvés par l'accouchement difficile de Journey par thatgamecompany, son directeur artistique Matt Nava s'en est allé fonder son propre studio, avec quelques autres collègues, dont le talentueux compositeur Austin Wintory. Leur premier titre, Abzû, était une nouvelle fois jouable lors de cet E3 2016. A quelques encâblures de sa sortie sur PS4 et PC, nous avons pris notre respiration et avons plongé dans son univers.
Dès les premiers coups de palmes, on part en terrain connu. Bien évidemment dans son esthétique, par la fluidité de ses mouvements, la singularité de son monde mais aussi par quelques détails de gameplay, par exemple l'impulsion pour interagir avec son environnement, Abzû ressemble à son grand frère. 

Les déplacements de notre plongeuse se font de manière naturelle. Une simple pression de gâchette permet de nager, la croix nous fait accélérer tandis que l'on peut s'accrocher tout aussi facilement au dos d'un gros poisson pour se laisser porter et admirer la balade. On va donc devoir explorer les fonds sous-marins à la découverte de précieux items, comme par exemple des perles, qui nous feront progresser dans l'aventure. Quelques puzzles seront également de la partie, pour lesquels un sidekick sous-marin viendra nous filer un coup de main, mais le jeu sera plutôt à ranger dans la catégorie des contemplatifs.

De ce côté là, visuellement, on en aura pour notre argent avec des décors absolument magnifiques, renforcés par une faune pleine de vie et une flore fournie. Sur le peu que l'on a joué, c'était très varié, avec parfois des couleurs qui flattent la rétine mais aussi des passages abyssaux très sombres. La très chouette bande son renforce l'aspect narratif de chaque scène avec des passages bucoliques qui répondent à des sons oppressants. Même si le jeu ne devrait durer que quelques petites heures, l'immersion sera totale et intense. Le 2 août n'aura jamais paru aussi loin.

Si l'E3 décernait une palme d'or, nulle doute que celle-ci irait à Abzû.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews