Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
Vivendi lance une OPA sur Gameloft
Niko
Nostrach !
Admin 14101 msgs
Pendant qu'Yves Guillemot était en train de faire des papouilles aux investisseurs (en soulignant le manque de synergie entre Ubisoft et Vivendi), Vincent Bolloré tabassait son frère Michel dans la cour de récré : Vivendi a monté sa participation dans Gameloft à 30% et lancé une OPA à hauteur de 6€ l'action. Ce prix est à comparer au cours actuel, 5€48 l'action à la cloture ce soir, et aux 4€ du 14 octobre 2015, avant le début de l'opération blitzkrieg de Bollo.

La semaine dernière, la famille Guillemot avait tenté de résister en montant sa participation à 19% du capital de Gameloft (soit 27,26% des droits de vote), mais il semblerait que cette bataille soit désormais... quelque peu mal engagée.

Sur l'autre front, Vivendi possède actuellement 14,9% d'Ubisoft, contre 9 % du capital pour la famille Guillemot avec un droit de vote double. Aucune opération de prise de contrôle n'a encore été lancée, mais le patron d'Ubi est dans une position délicate : les résultats du Q3 (présentés le 11 février) ont été décevants pour les actionnaires, et l'année fiscale qui s'annonce va être la première sans le porte-étendard Assassin's Creed depuis des années. La conférence avec les investisseurs que l'on évoquait au-dessus avait donc pour but de rassurer sur le futur et de resserrer les rangs : Yves Guillemot a notamment promis rien de moins que des résultats records de 2,2 milliards € pour 2018.



Le calcul s'est révélé plutôt efficace, puisque l'action a rebondi de 11% pour retrouver son niveau d'avant la présentation des derniers résultats - mais pas celui du début de l'année. Il est bien entendu crucial pour Yves Guillemot que le cours de l'action soit aussi haut que possible, afin de dissuader Vincent Bolloré de lancer dans une autre OPA sur Ubisoft à grands frais. 

Lire la suite sur le site : Vivendi lance une OPA sur Gameloft.
 
Darkigo
Membre Factor
Membre 474 msgs
Il est bien entendu crucial pour Yves Guillemot que le cours de l'action soit aussi haut que possible, afin de dissuader Vincent Bolloré de lancer dans une autre OPA sur Ubisoft à grands frais.


C'est ce qu'on pourrait se dire, je ne sais pas quel est le cours max de l'action dans la tête de Bollo' mais c'est pas un cours à 20$ ou même à 25 qui doit lui faire peur. Y'en a qui doivent profiter de l'occasion pour spéculer sévère.
 
Phaxan
Fion à l'ancienne
Membre 490 msgs
Je suppose que ce n'est pas pour rien que Gameloft est attaquée en premier, diviser pour mieux "bouffer". Par contre, annoncer des profits records pour 2018, ça a fait illusion, mais 2 ans cela me semble une éternité. Les actionnaires me font le même effet qu'un banc de sardines ou un nuage d'oiseaux, voir même un nuage de criquets, si j'étais mauvaise langue.

La stratégie de Bollo en tout cas n'est pas niaise.

( bollo niaise, je voulais la faire, au revoir )
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 910 msgs
Avec un graphique, c'est vachement plus simple :D

Bollo est un con, mais il connait le marché et sait faire ses courses.
Tu dépenses pas des millions, tout en devenant riche, juste sur un coup de bol.
Si le rachat de Gameloft se fait, je donne pas cher de la peau d'Ubisoft pour l'année 2016.

- Assassin's Creed absent. Un mal pour un bien, puisque la licence perd de son intérêt. Mais niveau rentré d'argent, faudra compter sur le film.
- Watch_Dog 2 est en rumeur. Vu la déception du premier, les gens ne se laisseront peut-être pas avoir une seconde fois.
- The Division, la bêta marche plutôt bien, mais je sens le pétard mouillé et surtout, le manque de retour sur investissement.
- For Honor : on a rien vu.
- Ghost Recon, comme d'hab, ça marchera avec son public, mais pas plus.
- The Crew se fait bouffer depuis sa sortie.
- Les Lapins Crétins sont devenus un simple dessin animé. Ca marche bien pour les enfants, mais ça ne dure qu'un temps.
- FarCry pourrait bien être la vraie surprise, au final.

Franchement, ça sent pas bon et ça sent surtout le manque d’innovation pour une boîte qui espère faire 2,2 milliards en 2018.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2152 msgs
Frostis Advance a écrit :
- For Honor : on a rien vu.

Bha si on a vu du gameplay à l'E3 dernier, et ça semblait moins bullshité que pour Ghost Recon Wildlands et c'est toujours plus d'info que sur Watch Dog 2 prévu pour la même période.
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 910 msgs
Ah merde. J'étais donc totalement passé à côté de ce jeu.
https://youtu.be/ayHIEYv6Fz0

Bon. Bah je sais pourquoi maintenant :D
 
Kalyon
Membre Factor
Membre 454 msgs
"m'en fou", le sort d'Ubisoft/Gameloft/Guillemot m'indiffère totalement depuis qu'Ubisoft ne fait plus que des jeux Ubibofs (à quelques très rares exceptions).
 
channie
Membre Factor
Membre 568 msgs
Je m'intéresserait plutôt aux mouvements de foule qui vont suivre l'acquisition d'ubi par vivendi. Hâte de voir si une bonne portion des 2500 employés de Montreal se font la malle (Le problème étant que le marché ne pourra jamais absorber une telle quantité de talents).

On aura en tous cas un avant-goût avec Gameloft Montreal et ses 500 esclaves.
 
The Real Phoenix
Membre Factor
Membre 751 msgs
channie a écrit :
Je m'intéresserait plutôt aux mouvements de foule qui vont suivre l'acquisition d'ubi par vivendi. Hâte de voir si une bonne portion des 2500 employés de Montreal se font la malle (Le problème étant que le marché ne pourra jamais absorber une telle quantité de talents).

On aura en tous cas un avant-goût avec Gameloft Montreal et ses 500 esclaves.

Ca bougera peu de Ubi je pense: beaucoup sont trop confortables là bas (enfants, maison, etc.). Y aurai ptêtes 2/3 hippies qui vont bouger ou des gens qui iront ailleurs pour faire gonfler leur salaire comme d'hab.

Après si Bolloré taille dans le gras, là....

Pour Gameloft, ils ne vont déjà pas très bien je crois: ils ont bougé de leurs locaux de Rosemont pour aller il me semble du coté de Jean Talon pour réduire les couts.
 
channie
Membre Factor
Membre 568 msgs
Pas certain que Montreal coûte très cher (la preuve ils ont fermé Auckland et ses maigres 160 employés le mois dernier), je pense qu'ils ont déménagé parce qu'ils étaient à l'étroit à Rosemont (en plus vu la gueule du bâtiment le loyer devait pas être élevé).
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 910 msgs
Ouais enfin, Vivendi ne va pas racheter une boite, pour la revendre dans la foulée.
Ce serait débile et ça ne rapporterait pas d'argent.
 
Segma
Membre Factor
Membre 180 msgs
Kalyon a écrit :
"m'en fou", le sort d'Ubisoft/Gameloft/Guillemot m'indiffère totalement depuis qu'Ubisoft ne fait plus que des jeux Ubibofs (à quelques très rares exceptions).


Tout Ubisoft ne devrait pas avoir à en pâtir selon moi.
Idéalement, les artistes basés à Montreal ne seraient pas affectés (ils sont talentueux) et ceux basés à Montpellier non plus (ils sont encore plus talentueux à mon avis). Pour les autres studios je ne sais pas.
Le problème de ces artistes très talentueux, où qu'ils soient, c'est qu'ils sont limités dans leur liberté créatrice par un carcan imposé par l'Edito, un département de marketeux basé dans la région parisienne à la recherche perpétuelle "d'indicateurs objectifs de performance" (selon la formule consacrée par UnDropDansLaMare), pour des soucis de rentabilité évidents. Et encore des exemples comme Child of Light, Soldat Inconnu ou les Rayman viennent contredire cela.
Donc pour le bien du méduim (sous-entendu du jeu vidéo en tant que forme d'art et non produit commercial) et de notre passion commune, la disparition de l'Edito serait de mon point de vue une bonne chose. Mais même dans le cas d'une prise de contrôle d'Ubisoft par Vivendi cela n'arrivera sans doute jamais, l'Edito étant malheureusement en grande partie responsable (coupable ?) de la relative bonne santé financière d'Ubisoft.
 
Vivendi lance une OPA sur Gameloft
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews