Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Vivendi lance une OPA sur Gameloft

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Pendant qu'Yves Guillemot était en train de faire des papouilles aux investisseurs (en soulignant le manque de synergie entre Ubisoft et Vivendi), Vincent Bolloré tabassait son frère Michel dans la cour de récré : Vivendi a monté sa participation dans Gameloft à 30% et lancé une OPA à hauteur de 6€ l'action. Ce prix est à comparer au cours actuel, 5€48 l'action à la cloture ce soir, et aux 4€ du 14 octobre 2015, avant le début de l'opération blitzkrieg de Bollo.

La semaine dernière, la famille Guillemot avait tenté de résister en montant sa participation à 19% du capital de Gameloft (soit 27,26% des droits de vote), mais il semblerait que cette bataille soit désormais... quelque peu mal engagée.

Sur l'autre front, Vivendi possède actuellement 14,9% d'Ubisoft, contre 9 % du capital pour la famille Guillemot avec un droit de vote double. Aucune opération de prise de contrôle n'a encore été lancée, mais le patron d'Ubi est dans une position délicate : les résultats du Q3 (présentés le 11 février) ont été décevants pour les actionnaires, et l'année fiscale qui s'annonce va être la première sans le porte-étendard Assassin's Creed depuis des années. La conférence avec les investisseurs que l'on évoquait au-dessus avait donc pour but de rassurer sur le futur et de resserrer les rangs : Yves Guillemot a notamment promis rien de moins que des résultats records de 2,2 milliards € pour 2018.



Le calcul s'est révélé plutôt efficace, puisque l'action a rebondi de 11% pour retrouver son niveau d'avant la présentation des derniers résultats - mais pas celui du début de l'année. Il est bien entendu crucial pour Yves Guillemot que le cours de l'action soit aussi haut que possible, afin de dissuader Vincent Bolloré de lancer dans une autre OPA sur Ubisoft à grands frais. 
Rechercher sur Factornews