Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
Twitch se la joue Youtube
CBL
L.A.mming
Admin 14160 msgs
En seulement quelques années, Twitch est passé du statut de VOD pour nerds à celui de respectable entreprise qui diffuse des matchs d'une compétition internationale. Comme ils s'apprêtent à rejoindre l'ogre Google, il est temps de faire le ménage dans le contenu histoire de montrer patte blanche aux maisons de disque.

Twitch a donc lâché les chiens sur ses émissions enregistrées (le direct est pour l'instant épargné) en s'associant avec Audible Magic. Ces derniers scannent les vidéos par blocs de 30 minutes et s'ils détectent de la musique non libre de droits, l'audio est tout simplement coupé durant ces 30 minutes. Evidemment ce ne sont pas des humains qui font le boulot mais des bots et les résultats sont donc assez surprenants. Dans des jeux comme Fallout 3 qui utilise de la musique sous licence pour la BO, le son des vidéos du jeu a été coupé. Même les gros stremers sont affectés. League Of Legends cherchent par exemple des solutions au rabais. Twitch s'est même fait censurer ses propres vidéos... Parfois Audible Magic fait des choses surréalistes : ils arrivent à censurer de la musique alors qu'elle a été mise en ligne par celui qui l'a composée et que le musicien n'a même pas souscrit au service.

C'est exactement comme la Mafia : (à dire avec un accent italien foireux) "si tu ne veux pas payer pour ta protection il va t'arriver des problèmes". Derrière tout cela, le problème est toujours le même : le fait que les maisons de disque ont encore 20 ans de retard sur les nouveaux médias de diffusion et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. La plupart du temps utiliser de la musique sous licence est un excellent moyen de promouvoir le groupe en question. A chaque fois qu'une bande-annonce utilise de la musique qui claque, les réactions sont toujours du même ordre : "wow c'est mortel comme musique. C'est qui ce groupe ?". Les jeux utilisant massivement de la musique sous licence (GTA, Guitar Hero...) ont permis de booster les ventes des groupes et/ou de les faire découvrir.

Lire la suite sur le site : Twitch se la joue Youtube.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 4757 msgs
C'est complêtement n'imp j'ai réussi a me faire censurer des vidéos de petits groupes indés de chiptune et steve jablonsky avec le score de ender's game est pas touché... Go figure.
C'est très très con leur systeme, t'as déjà des pubs sur twitch (pour les gens qui veulent les voir), pourquoi ne pas reverser aux ayant droits ? Non on anihile tout le contenu c'est tellement plus vendeur pour un service de streaming.
Et on parlera pas du cas Danny Baranowsky qui relève vraiment du délire de l'automatisation. On a même une partie du catalogue overclocked remix, qui sont libres de droit qui se font muter (le tweet de Zircon dans l'article est un exemple)...
 
Palido
Carloser
Membre 856 msgs
Je mets de côté la solution automatique Audible Magic qui est complètement débile : elle est juste là pour rassurer les ayants droits et faire chier les internautes.

Je peux comprendre le point de vue des maisons de disques, dans le cas où la musique est ajoutée et a pour but d'habiller une vidéo : dans ce cas-là, je trouve ça logique qu'il y ait une compensation.

Mais dans le cas d'un jeu, si la musique fait partie du jeu vidéo, et puisque sur Twitch on ne fait que de la retransmissions de faits (à titre informatif donc), ce n'est pas du tout la même chose légalement, non ?

Après, concernant l'exemple donné des musiques utilisées pour les bandes-annonces : oui, ça fait la promotion des artistes, mais c'est payé, et même très cher. En l'occurence, dans le cas de Twitch, les maisons de disque ne touchent strictement rien ?
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
C'est clair que l'argument "ça te fera de la pub" est débile. Si la boîte qui vend des jeux ou des films a choisi la musique payante mais qui déboîte (ou qui est connue) et pas la musique libre de droit c'est pour une raison. Opposer l'un à l'autre (musicien contre dev de jeu/réalisateur de films) est idiot.
 
Orin
Membre Factor
Membre 270 msgs
Non mais faudrait tout de même arrêter d'identifier le "musicien" comme le client ou le bénéficiaire potentiel de ce système pourri, extraordinairement complexe et qui ne cherche qu'à monnayer au maximum et le plus longtemps possible une œuvre.
Les seuls vrais clients sont les majors et l'industrie du droit et les quelques rares irlandais groupes tellement pleins aux as qu'ils gèrent des fonds d'investissement et ont perdu leurs guitares.
Mettez 10 formations de niveau égal dans une salle et demandez-leur quel système elles préfèrent, cela m'étonnerait que l'on arrive à "un oligopole où les meilleurs d'entre nous ferons une fortune et les autres gagneront ce que leur laissent leurs intermédiaires".
C'est le règne du chacun pour sa gueule, on laisse jouer jusqu'au moment où cela devient rentable d'envoyer les costards-cravates discuter "royalties".

Mention spéciale au niveau de bêtise de Twitch pour un tel système, si ça se trouve ce sont des gens avec des responsabilités, des diplômes qui sont assez idiots pour mettre ça en place.
Et tu te demandes encore pour la moitié du globe a l'air de vouloir taper sur l'autre moitié ? Mais ils sont juste complètement cons !
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
Orin a écrit :
Non mais faudrait tout de même arrêter d'identifier le "musicien" comme le client ou le bénéficiaire potentiel de ce système pourri, extraordinairement complexe et qui ne cherche qu'à monnayer au maximum et le plus longtemps possible une œuvre.


Oui mais le dev de jeu est aussi une grosse boite comme EA ou Ubisoft, etc. Donc ce n'est pas une opposition très utile de mon point de vue.

Après le content id et Audible Magic, sont des gros marteaux piqueurs qui ne servent à rien et qui font que personnellement je préfèrerai héberger mes propres vidéos (parce que je n'ai pas besoin de faire d'argent je sais bien), mais là encore ils sont mis en place parce que Google et Twitch sont aussi des grosses boîtes qui sont là pour gagner de l'argent et non pas pour d'autres raisons.

En conclusion : les gens qui veulent faire de l'argent ne peuvent pas se passer de Youtube et de Twitch, donc ils restent et supportent les pistages automatiques tout pourri (et une partie de cet argent qu'ils se font d'une certaine manière vient aussi du faible coût de la plateforme en relation au nombre de vidéos hébergées). Ceux qui ne veulent pas faire d'argent peuvent aller ailleurs pour s'exprimer (j'espère). Les boîtes de jeux comme EA et UBI et les majors comme Disney ou Fox veulent vendre leur propre soupe donc ils utilisent un musicien connu (ou inconnu mais avec un thème "fort et vendeur") ce qui est un service qui s'achète, même si indirectement ça fait de la pub à l'artiste. Si ça fait de la pub à l'artiste et qu'en plus il se fait payer pour la pub c'est tant mieux pour lui, Disney/Fox/EA/Ubi n'ont aucune raison de se servir gratuitement sous ce pretexte.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14160 msgs
LeGreg a écrit :
C'est clair que l'argument "ça te fera de la pub" est débile. Si la boîte qui vend des jeux ou des films a choisi la musique payante mais qui déboîte (ou qui est connue) et pas la musique libre de droit c'est pour une raison. Opposer l'un à l'autre (musicien contre dev de jeu/réalisateur de films) est idiot.


Et pourtant les maisons de disque sont toujours gagnantes avec système. Il est fréquent que la BO d'un film/jeu soit vendue séparément. Donc le film/jeu fait la promotion des artistes et la promotion de la BO qui est éditée directement par une maison de disques. Et ils doivent payer pour cela. C'est exactement comme si MGM devait payer BMW pour utiliser leur voiture dans un James Bond. C'est l'inverse qui se produit dans les faits. Quand une maison de disque arrive à caser un de ses morceaux dans GTA V (34 millions d'exemplaires vendus), c'est du placement produit pur et simple même si derrière c'est un choix artistique de Rockstar.
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
Tu simplifies un peu trop les choses. Il y a des voitures qui sont utilisés dans des films qui ne font pas l'objet de négociations entre voituriers et producteurs, les voituriers ont relativement peu de droit à l'image (la liberté d'expression prévaut) parce que l'image de la voiture est séparée du produit qu'ils vendent (un objet physique), après si le film s'appelait Need for Ford, peut-être que Ford pourrait demander quelque chose à cause de l'utilisation de leur marque (ou feraient une campagne de co-marketing si ça les chante).
Pour la musique c'est plus complexe puisque la musique qui est écoutée est le produit même qui est vendu, ce qui fait qu'un bout de bande son peut être à la fois suivant le contexte, un produit, une prop, ou une pub. Le producteur de film va payer pour le produit et la prop, le manufacteur de musique peut payer pour la pub, mais uniquement si ça fait sens pour lui (sinon ça serait de l'extorsion). En radio on appelle cela la "payola", qui met l'accent sur le fait que la même vibration d'air peut avoir un sens différent suivant le contexte (si la radio paie pour diffuser c'est une prop, si la maison de disque paie pour diffuser c'est de la payola). etc..

Je dis juste que dire "ça leur fera de la pub" c'est beaucoup trop simpliste comme vision, et souvent l'excuse que beaucoup de clients qui peuvent payer utiliseraient pour ne pas payer.

PS: oui les maisons de disques paient aussi pour leur pub, parfois en diffusant des clips gratuitement (ou avec de la pub pour de la musique devant..). Elles peuvent payer pour des passages à la radio ou à la télé (ou avec des "goodies"). Et certains compositeurs accepteront un rabais sur leur prestation si cela leur offre effectivement une plus grosse exposition (mais au moins plusieurs compositeurs ont dit que se faire payer pour une pub, d'un autre produit, était une source de revenu meilleure que la vente de disque elle-même).
 
Edhen
Membre Factor
Redac 293 msgs
Ca fait un peu tempête dans un verre d'eau au premier abord tout ça, vu que twitch est plus un service de livestream que de VOD. Même les gars qui ont plus de 10000 viewers n'ont guère plus de 50 000 vues sur leurs VOD.
Après ça peut éventuellement devenir inquiétant si ils se mettent à scanner les streams en live et à bloquer les utilisateurs. Ca peut paraître pessimiste mais ça ne me choquerait absolument pas.

Le plus dérangeant dans tout ça pour moi ça reste la manière dont Twitch implémente ça et la communication déplorable qu'il y a autour. Ils mettent constamment leurs utilisateurs devant le fait accompli (ou plutôt le bug accompli en l'occurrence) en se prétendant ouverts aux feedbacks, alors que rien ne change a posteriori, ce qui en dit long sur leur façon de considérer la communauté.

Et le CEO de twitch c'est quand même le gars qui a balancé que la communauté Fighting Game de Twitch était la plus raciste d'internet. Alors que le staff Twitch est composé à 99% de blancs, là où a contrario la FGC (pardonnez l'acronyme anglais, mais c'est plus court !) est bien plus diversifiée. Ca en dit long sur l'idée qu'ils se font de leurs utilisateurs et sur l'hypocrisie du staff Twitch.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14160 msgs
"Il y a des voitures qui sont utilisés dans des films qui ne font pas l'objet de négociations entre voituriers et producteurs, les voituriers ont relativement peu de droit à l'image (la liberté d'expression prévaut) parce que l'image de la voiture est séparée du produit qu'ils vendent (un objet physique),"

Oui et non. Tu peux faire le même rapprochement entre designer et le constructeur qu'entre le compositeur et l'interprète. Le produit du designer est le design de la caisse et c'est bien ce qui est le plus apparent à l'écran. Si la liberté d'expression prévaut dans ce cas, pourquoi ce n'est pas le cas pour la musique ?

Je sais bien que je simplifie les choses mais c'est aussi parce que les maisons de disque ont complexifié/durci les choses à l'extrême pour tenter de garder la main-mise sur un monde qui leur échappe. On est dans cette situation absurde car elles ont dépensé des fortunes en lobbyisme pour faire passer des DMCA, des Hadopi et j'en pense plutôt que de s'adapter et d'assouplir les règles. Exemple extrême :ma femme avait monté une vidéo du road trip LA-SF qu'on avait fait avec Zaza. Il n'y avait pas de pub sur la vidéo et je ne pense même pas qu'on a dépassé les 100 vues. On s'est quand même bouffé une notice DMCA parce qu'on avait collé une bande-son d'un film des 70s...

PS : alors que si je pond un fan-art de Batman et que je le met sur DeviantArt, je ne vais pas avoir DC sur le dos...

PPS : accessoirement le système de content ID ne se préoccupe que de l'interprète. Si tu enregistres ta propre reprise et que tu la mets sur Youtube, les scans vont t'ignorer.
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
CBL a écrit :
PS : alors que si je pond un fan-art de Batman et que je le met sur DeviantArt, je ne vais pas avoir DC sur le dos...


C'est une zone grise dans la mesure où tu ne gagnes pas d'argent dessus (différent si tu faisais un film complet sorti en salle ou une bd complète vendue avec des pubs dessus.. parodies nonobstant du moins aux USA), l'éditeur ne va pas trop t'embêter.. Mais même dans cette zone grise parfois le fan art a été poursuivi ou chassé du net (non ce n'est pas un cas théorique).

CBL a écrit :
PPS : accessoirement le système de content ID ne se préoccupe que de l'interprète. Si tu enregistres ta propre reprise et que tu la mets sur Youtube, les scans vont t'ignorer.


C'est une limite de la technologie offerte par Google. Certains propriétaires d'IP vont faire des requêtes manuelles si tu fais une reprise non négociée: tu es censé passé par Limelight par exemple (ou contrat équivalent).
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
Je ne dis pas que l'exemple du film de vacances n'est pas débile, il l'est. Je dis juste que ton argument selon laquelle tu ferais de la pub à une musique n'en est pas un.

Oui Content ID est très problématique et me ferais plutôt fuir Youtube si je devais poster des vidéos. Non un dev de jeu/réalisateur de film qui fait sa pub ne peut pas juste prendre des bouts de morceaux en rationalisant (parce que ce n'est que de la rationalisation) que ça fera de la pub à son auteur (surtout si l'auteur en question n'est pas cité <- et citer n'est pas une permission non plus :) ).

De là où je suis j'ai vu les deux excès. L'un n'excusant pas l'autre.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2255 msgs
LeGreg a écrit :
CBL a écrit :
PS : alors que si je pond un fan-art de Batman et que je le met sur DeviantArt, je ne vais pas avoir DC sur le dos...


C'est une zone grise dans la mesure où tu ne gagnes pas d'argent dessus (différent si tu faisais un film complet sorti en salle ou une bd complète vendue avec des pubs dessus.. parodies nonobstant du moins aux USA), l'éditeur ne va pas trop t'embêter.. Mais même dans cette zone grise parfois le fan art a été poursuivi ou chassé du net (non ce n'est pas un cas théorique).


Et pas mal de site de t-shirt vendent des produit qui parodie les personnages Nintendo/Marvel/DC/Doctor-Who etc sans filer un centime aux ayants droits, qui mise à part Hasbro qui a porté plainte à tout vas, ça c'est bien passé.

Et ça me semble normal, c'est complètement con le principe de propriété intellectuelle sur un produit culturel, car pour que le produit devienne culte/culturel il faut que le publique se l'approprie, le parodie et y fasse référence.

Si tu devait payer des droit à chaque référence à Michel Audiard ou à Les Nuls, aucune de leur création n'aurait survécu au temps et aurait été oublier 3 mois après la sortie, et c'est pareil avec la musique, foutre un bout de The Imperial March sur ton entré dans une vidéo, pour peu que tu sois asthmatique, c'est pas du vol, c'est une référence culturelle.

C'est grâce à ce genre de d'utilisation/référence/parodie que 30 ans après, Universal se fait encore des thunes sur Back to the Future, y'a des extraits sur Youtube, des T-shirt parodique partout et des faux hoverboard sur Ebay (Quoi que, ces connards de chez d'Hasbro ont probablement porté plainte).
 
CBL
L.A.mming
Admin 14160 msgs
"Je dis juste que ton argument selon laquelle tu ferais de la pub à une musique n'en est pas un."

Et pourtant qui écouterais la moitié des morceaux que Tarentino déterre s'ils ne les mettaient pas dans ses films ?
Qui écouterais Kavinsky sans avoir vu Drive ?
Qui écouterais Sun Araw sans avoir joué à Hotline Miami ? Grâce au jeu, Horse Steppin' a dépassé les 150 000 écoutes sur Spotify contre 10 000 en moyenne pour ses autres morceaux.

Bien sur il y a des connaisseurs mais ce genre d'oeuvres majeures donne un énorme coup de boost. Bien entendu sans ces musiques ce ne serait probablement pas des oeuvres majeures. C'est donnant-donnant on va dire. Je ne dis pas que les streamers/éditeurs/cinéastes doivent se servir à volonté et gratuitement mais le système actuel est totalement à revoir.

Tu prends des chaines Youtube ultra-populaires comme Screen Junkies qui utilisent massivement des morceaux de films dans leurs émissions pas droles. Je doute qu'ils payent des droits à chaque fois. J'ai plutôt l'impression que les studios seraient prêts à tuer pour qu'ils parlent de leur dernier film/série.
 
MrPapillon
Membre Factor
Membre 1326 msgs
CBL a écrit :J'ai plutôt l'impression que les studios seraient prêts à tuer pour qu'ils parlent de leur dernier film/série.


Tuer qui ?
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1529 msgs
CBL a écrit :
Et pourtant qui écouterais la moitié des morceaux que Tarentino déterre s'ils ne les mettaient pas dans ses films ?


Et pourtant Tarantino paie probablement les artistes utilisés dans ses films.. Pareil pour les musiques des autres films et jeux.

Honnêtement je ne vois pas ce que tu défends..

Le fait que la popularité appelle la popularité (ce que personne ne nie ici), n’empêche pas que de l'argent change de main à un moment et c'est tout à fait normal.
 
Twitch se la joue Youtube
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews