Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Shinra Technologies ferme ses portes
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 984 msgs
En 2014, Square Enix avait annoncé la création d'une nouvelle compagnie spécialisée dans le cloud gaming, Shinra Technologies, dirigée par Yôichi Wada, l'ancien CEO du groupe jusqu'en 2013. A l'époque, Square Enix pensait vraiment que ça allait fonctionner et avait d'ailleurs approché bon nombre de sociétés, dont Ubisoft. Concrètement, Shinra Technologies aurait pu faire tourner tous les types de jeux via la puissance du Cloud et une technologie brevetée. 

Sauf que ça coûte un bras. 
Et Square Enix s'en est très vite rendu compte.

Partant de ce constat (et de celui que les expériences Onlive, Playstation Now semblent pas déclencher des passions - le premier étant déjà enterré), la société japonaise annonce la fermeture de ce service de jeu en streaming et la dissolution de Shinra Technologies. Apparemment, cela s'est fait un peu dans la douleur puisque le site officiel, le compte Twitter et même la chaîne YouTube sont déjà supprimés, ne laissant même pas le temps à Yôichi Wada d'expliquer son échec.

Dans la foulée, Square Enix annonce que cette fermeture engendrera une perte exceptionnelle de 2 milliards de yen (15,6 millions d'euros) pour l'année fiscale en cours, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle.

Lire la suite sur le site : Shinra Technologies ferme ses portes.
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Je comprends pas pourquoi dans un article parlant de Cloud Gaming tu parles d'Azure, AWS et Google Cloud plutôt que des vrais concurrents.
 
__MaX__
David Croquette
Admin 3812 msgs
Tu peux aussi formuler ça différemment en disant "Hey Frostis, sympa l'article mais il y a aussi de véritables concurrents regarde {lien} et {lien}, ça pourrait bien compléter l'article".
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
__MaX__ a écrit :
Tu peux aussi formuler ça différemment en disant "Hey Frostis, sympa l'article mais il y a aussi de véritables concurrents regarde {lien} et {lien}, ça pourrait bien compléter l'article".
Je ne pensais pas qu'il était nécessaire de les citer étant donné qu'ils sont assez connus, d'ailleurs tu (ou quelle que soit la personne ayant modifié l'article) as du les trouver sans trop de difficulté.
 
Reez
Membre Factor
Membre 561 msgs
D-Kalcke a écrit :
Je ne pensais pas qu'il était nécessaire de les citer étant donné qu'ils sont assez connus, d'ailleurs tu (ou quelle que soit la personne ayant modifié l'article) as du les trouver sans trop de difficulté.


Sauf qu'au final tu as orienté l'article vers quelque chose de moins bon.
Car Shinra c'etait pas que du streaming video a la Onlive ou Playstation Now, c'etait surtout du calcul partagé des données logiques du jeu (genre de la physique ou de la generation procedural) entre les machines client.
Donc ca a RIEN a voir avec Onlive ou PSNow en fait...
Donc l'article etait mieux avant la correction malheuresement...
 
Vahron
Membre Factor
Membre 580 msgs
Exact.
L'objectif de la Shinra n'était pas de streamer des jeux déjà existants, mais de créer une nouvelle plateforme profitant complètement de la puissance de calcul du cloud. Ca impliquait de repenser toute la façon dont on conçoit les jeux actuellement, ce qui a dû suffire à faire exploser les coûts de tout développeur potentiellement intéressé.
Il y a tout de même eu une démo technique présentée l'année dernière, c'est celle de la vidéo dans l'article.
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Donc, c'est comme le cloud de la Xbox One ?
Sinon, quand on parle de Cloud Gaming, pour moi, c'est du jeu à la demande, pas du cloud computing orienté jeux.
 
MrPapillon
Membre Factor
Membre 1336 msgs
Il y avait du jeu cloud gaming à partir du navigateur internet par Squaresoft il y a un-trois ans. J'ai essayé Hitman comme ça. C'était pas du streaming vidéo, mais du streaming de data de jeu genre textures, meshes, etc... En gros le menu du jeu c'était la page web et quand on lançait un niveau, ça chargeait que la partie du jeu qu'on voulait jouer.
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1538 msgs
D-Kalcke a écrit :
Donc, c'est comme le cloud de la Xbox One ?
Sinon, quand on parle de Cloud Gaming, pour moi, c'est du jeu à la demande, pas du cloud computing orienté jeux.


Il n'y a pas vraiment de définition standard.. Tout ce qui allège le client est probablement bon. Puisque les serveurs de jeux multijoueurs ça existe depuis perpèt, la location de machine a la demande dans les serveurs MS/Amazon/Google est un peu plus récent mais au final le détail le moins important. Il faudrait classifier en fonction de la fonction déportée : rendu, logique du jeu solo, logique multijoueur, ai multijoueurs, mondes persistants, physique uniquement, ai solo uniquement. Mais ça ne rentrerait pas dans un titre et l'un n'empêche pas l'autre non plus..
 
Gundy
Membre Factor
Membre 33 msgs
Ce qui est dommage, c'est de lire partout que le cloud gaming ne fonctionne pas.
C'est relativement faux puisqu'il existe des sociétés qui sont sur le marché depuis de nombreuses années (G-cluster, Playcast -> maintenant Gamefly, Ubitus, etc.)
De plus, la France est très bien positionné car nous avons la chance d'avoir accès à des offres de cloud gaming plutôt performantes sur SFR et Orange.

La principale difficulté pour le moment, ce sont les licences.
Les éditeurs sont encore frileux à proposer leurs jeux recents sur ce type de plateforme.
Si vous regarder attentivement les différentes offres pour la plupart, il s'agit de titres back catalog.
L'histoire est un éternel recommencement, et on se trouve dans une situation similaire à celle de la distribution digitale.
Début 2000 on ne trouvait que des vieux titres en download, et les éditeurs préféraient proposer leurs nouveautés en physique plutôt que de les distribuer en téléchargement.
Le cloud gaming pour le moment, c'est la meme chose.
Meme Nvidia, qui dispose de relations étroites avec les éditeurs (merci à leur middleware), n'arrive pas à sourcer des nouveaux titres.
Il suffit de voir sur le forum de GeforceNow les retours des utilisateurs qui se plaignent du manque de jeux AAA recents.

Pour Sony, la situation est un peu différente.
Si Playstation Now est seulement centré sur un catalogue PS3, c'est bien sur pour ne pas se mettre à dos les éditeurs de jeux sur PS4.
Cela permet à Sony de tester le marché (voir si le modele d'abonnement peut fonctionner) et de ne pas désorienter les joueurs avec de nouveaux business models.

Personnellement, je ne pense pas que le cloud gaming dans les prochaines années (2/3 ans) s'adressera à un public hardcore gamer.
Le cout d'infra, la concurrence des jeux (nb de session par serveur), la typologie des joueurs (le hardcore gamer qui passe beaucoup plus de temps à jouer), etc. font que ce public c'est pas 'rentable' à l'heure actuel.
Onlive c'est bien planté en visant ce public, Nvidia est en train de suivre le mouvement.
Le joueur casual (celui qui n'a pas forcement une console ou un pc high end) est une cible beaucoup plus interessante d'un point de vue financier.
Il est moins enclin à rechercher la nouveauté, est ok si certaines features sont absentes (multi-joueurs par ex.), joue moins (sessions courtes).
C'est ce que vise les société comme G-cluster ou meme le nouvel entrant PlayGiga.
L'avenir nous dira si cette stratégie est la meilleure :)
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 984 msgs
D-Kalcke a écrit :
Je comprends pas pourquoi dans un article parlant de Cloud Gaming tu parles d'Azure, AWS et Google Cloud plutôt que des vrais concurrents.

J'ai mis ces trois exemples pour de bonnes raisons en fait.
- Microsoft Azure est utilisé tous les jours, à chaque connexion d'un utilisateur sur le Xbox Live. D'ailleurs, le Xbox Live tourne dessus. Et Azure servira à quelques jeux, dont Crackdown 3, uniquement pour de la puissance.
- Amazon Web Service est aussi très largement utilisé, notamment chez Nintendo (DeNA sont des experts AWS) et leur miiverse, qui est sur AWS.
- Google Cloud, parce qu'ils sont là pour la puissance de calcul de certaines choses.

Maintenant, ouais, j'aurais pu parler de OnLive qui s'est cassé la gueule, de Gaikai (PS Now) qui débute timidement, de Nvidia qui va un peu au même endroit que OnLive, ou de Gamefly et Ubitus comme le souligne Gundy. Mais pour moi, les plus pertinents en terme de puissance et de taille, sont le trio Amazon, Google, Microsoft. Et encore, Amazon bouffe tout le monde en taille.
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Je sais pas, mais quand je vois parler de Cloud Gaming, parler de OnLive ou Gaikai me semble plus pertinent. Le gros problème de la news vient plutôt du fait qu'en écrivant Cloud Gaming je m'imagine (suis-je le seul ?) que Shira faisait du jeu vidéo à la demande plutôt que "surtout du calcul partagé des données logiques du jeu (genre de la physique ou de la generation procedural) entre les machines client".
 
Gundy
Membre Factor
Membre 33 msgs
d'ailleurs je precise que les plateformes de Cloud Gaming comme Nvidia et Playcast/GameFly tournent sur AWS.
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 984 msgs
D-Kalcke > si pour toi, citer Azure et AWS n'est pas pertinent pour le Cloud Gaming, je n'y peux pas grand chose :D
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
A priori, c'est pas des plateformes dédiées au Cloud Gaming, il me semble.
Puis sinon, rien ne t'empêche de remettre ces services dans ton article. Et si tu penses que parler d'Azure ou AWS est plus pertinent que OnLive ou Gaikai, faut peut être expliquer en quoi Shinra était plus proche des premiers.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14201 msgs
Azure et AWS sont des plateformes de cloud qui hébergent.
Onlive, Gaikai, Shinra... sont des services qui sont généralement hébergées sur des plateformes de cloud. Le Xbox Live et les calculs déportés de Crackdown 3 sont hébergés sur Azure par exemple.
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 984 msgs
D-Kalcke > pour OnLive, j'pense qu'il faut définitivement tourner la page. Ce service s'est arrêté en avril dernier et les brevets ont été racheté par Sony, pour Gaikai, donc PS Now.

Comme le précise CBL, si pas d'Azure ni d'AWS, pas de Cloud Gaming. Après, c'est la techno (software) qui fait le job, mais à la base, l'infra système et réseau, c'est Microsoft ou Amazon. Le Cloud Gaming n'est qu'un service hébergé. Du coup, il est bien plus pertinent de parler des boîtes qui font avancer le Cloud (AWS aura 10 ans en novembre prochain), plutôt que de service de Cloud Gaming qui se cassent la gueule au bout de 2 ans :)
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
CBL a écrit :
Azure et AWS sont des plateformes de cloud qui hébergent.
Onlive, Gaikai, Shinra... sont des services qui sont généralement hébergées sur des plateformes de cloud. Le Xbox Live et les calculs déportés de Crackdown 3 sont hébergés sur Azure par exemple.
On est d'accord, de mon point de vue, parler d'Azure ou AWS dans une news qui parle de Cloud Gaming, c'est comme parler d'OVH...
Ca a peut être un rapport, mais il semble pas évident au premier abord quand (je pense) on se dit que le Cloud Gaming c'est les services type OnLive etc. Et si Shinra ce n'est pas ça, il faut expliquer ce qu'ils faisaient.

Frostis Advance a écrit :
D-Kalcke > pour OnLive, j'pense qu'il faut définitivement tourner la page. Ce service s'est arrêté en avril dernier et les brevets ont été racheté par Sony, pour Gaikai, donc PS Now.
Ben, justement comme Shinra...

Frostis Advance a écrit :
Comme le précise CBL, si pas d'Azure ni d'AWS, pas de Cloud Gaming. Après, c'est la techno (software) qui fait le job, mais à la base, l'infra système et réseau, c'est Microsoft ou Amazon. Le Cloud Gaming n'est qu'un service hébergé. Du coup, il est bien plus pertinent de parler des boîtes qui font avancer le Cloud (AWS aura 10 ans en novembre prochain), plutôt que de service de Cloud Gaming qui se cassent la gueule au bout de 2 ans :)
Je sais plus comment tu avais tourner ta phrase, mais on aurait dit que tu parlais de concurrence.
Et puis justement, faire une news sur une service de Cloud Gaming qui ferme et parler des autres qui ferment me semble plus intéressant, mais c'est mon point de vue.
 
Frostis Advance
Membre Factor
Redac 984 msgs
Pour l'hébergement des machines de Shinra Technologies, je ne peux rien te dire pour le moment. Ils ont été un peu flou sur le sujet, en parlant de datacenter, mais pas forcément de datacenter appartenant à Square Enix. Faut savoir que ça coûte un peu un bras ce genre de construction et que tu ne fais pas ça "comme ça". Du coup, leur techno aurait très bien pu être hébergé par AWS. Faudrait regarder sur leur site (via le Google Cache par exemple), si tu veux l'info. Et encore, pas certain qu'ils en parlent.

Pour Shinra Tech, c'était peu ou prou un peu le même truc que OnLive. Donc du streaming de jeu via l'net, avec le calcul des données via un Cloud. Ca aurait aussi pu servir à des fins de développement, puisqu'Avalanche Studio s'en est pas mal servi pour développer Just Cause. Ca permet de faire quelques économies en machine de dév.

Et non, parler d'Azure et d'AWS, c'est pas comme parler d'OVH. Faudrait pas confondre :D
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4062 msgs
Frostis Advance a écrit :
.Et non, parler d'Azure et d'AWS, c'est pas comme parler d'OVH. Faudrait pas confondre :D
Ah, faudrait que tu m'expliques en quoi c'est tellement différent.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews