Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
Retro VGS : suite et fin de l'histoire
CBL
L.A.mming
Admin 14170 msgs
En décembre, la Retro VGS faisait son retour sous le nom de Coleco Chameleon et une seconde campagne de crowdfunding était prévue. En février, lors du salon Toy Fair, ses créateurs ont présenté un prototype de la bête expliquant qu'elle allait pouvoir émuler des vieilles consoles (Atari 2600, ColecoVision, Intellivision et SNES) afin de faire tourner leurs jeux. On s'éloigne déjà du concept d'origine et on se rapproche plus d'une RetroN 5. Les créateurs de la bécane annonçaient même un partenariat avec Atari pour licencier les 300 jeux de la 2600. Le Kickstarter devait débuter le 26 février et la console devait être vendue $150.

A la dernière minute, le Kickstarter a été annulé pour soit-disant finaliser le prototype et améliorer le contenu. Pendant ce temps, les modos de la page Facebook supprimaient des messages à tour de bras. Ils provenaient de passionnés inquiets qui ont remarqué que le prototype ressemblait furieusement à une SNES Jr planquée dans le boitier d'une Jaguar.

Le 1er mars, une nouvelle photo de la Chameleon a été postée sur la page Facebook et cette fois les experts en matos ont trouvé que la PCB était la même que celle d'une carte PCI d'acquisition vidéo. Le lendemain, les détenteurs du nom Coleco ont commencé à flipper et ont expliqué qu'ils allaient vérifier les accusations en jetant un oeil au proto. Le 5 mars, le rédac' chef de RETRO Magazine et membre actif du projet Retro VGS plaquait tout. Hier, Coleco annonçaient qu'ils se retiraient du projet. Dans la foulée, la page Facebook de la Retro VGS/Coleco Chameleon ainsi que le site web disparaissaient. Quant à l'accord avec Atari, il n'a tout simplement jamais existé selon le COO d'Atari.

En clair, il semble que ce soit la fin de l'aventure pour la Retro VGS. Si vous trouvez toute cette histoire invraisemblable, dites vous qu'il y a eu bien pire. Il y a dix ans, Nokia essayait de fourguer la N-Gage qui nécessitait d'enlever la batterie pour changer de cartouche et Tiger Telematics tentait de vendre la Gizmondo qui était soutenue par le parrain de la mafia suédoise.

Lire la suite sur le site : Retro VGS : suite et fin de l'histoire.
 
Phaxan
Fion à l'ancienne
Membre 492 msgs
Escrocs ! Faquins ! Malotrus !
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 329 msgs
Oh ben c'est pas grave... On devrait juste les brûler en place publique.
 
zouz
Membre Factor
Membre 1269 msgs
La Ngage. Hihihi.

Le pire c'est que je trouvais ça cool à l'époque, un pote à moi l'avait et refusait de la prêter parce que la batterie avait l'autonomie d'un 4x4 électrique lancé à fond sur l'autoroute.
 
Retro VGS : suite et fin de l'histoire
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews