Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Nouveau jeu : Aliens vs. Predator
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
fwouedd a écrit :
Non, le second volet apporte des éléments en contradiction avec le premier film concernant la créature


Mais c'est exactement ce que je dis! :-)
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Ah mais je donnais mon avis à Prodigy, tu as posté entre temps ;)

Bah je critique le deuxieme uniquement comme film de SF pur et comme suite d'un chef d'oeuvre, mais ça reste un super film d'action bien au dessus des films bourrins du genre (sauf Starship Troopers).
 
Prodigy
THE Duke
Membre 6078 msgs
fwouedd a écrit :
Non, le second volet apporte des éléments en contradiction avec le premier film concernant la créature, et on quitte la vision réaliste d'un avenir lointain pour une vision hollywoodienne de l'armée du futur.


Il a la même vision du futur puisqu'elle prolonge celle du premier. Quant à la créature, on ne nous en dit rien dans le premier film ou pas grand chose, le background apporté par les bouquins c'est une chose, mais j'ai beau adorer le premier Alien (que j'ai revu y'a 1 ou 2 mois) c'est pas ce que j'appelle un film de réflexion.

Je sais qu'on aime bien opposer le côté action du second au trip très "européen" du premier et je conçois parfaitement qu'Aliens soit pas apprécié mais de là à faire de l'original une espèce de drame psychologique...
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Ah bah on nous dit pas grand chose, mais on y voit une créature qui se camoufle, qui attends patiemment, qui contourne des proies désarmées sans reine.

Dans le deux on a une reine qui donne des ordres, des proies plus dangereuses et des centaines d'aliens qui courent contre une tourelle, qui rushent sous les roues d'un tank, des créatures qui n'arrivent pas à chopper une gamine terrifiée.


Quand à la vision du futur, d'un coté on a l'épave du Nostromo crade et humide, les ouvriers qui parlent de thunes et de l'autre, des exosquelettes flambants neufs, les marines playboy qui racontent des blagues pendant une heure, du matériel militaire en plastique et des salles de repos forestières virtuelles.

Non, on a quitté le trip du premier définitivement.
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Prodigy a écrit :


Il a la même vision du futur puisqu'elle prolonge celle du premier. Quant à la créature, on ne nous en dit rien dans le premier film ou pas grand chose, le background apporté par les bouquins c'est une chose, mais j'ai beau adorer le premier Alien (que j'ai revu y'a 1 ou 2 mois) c'est pas ce que j'appelle un film de réflexion.


Non, ça fait travailler l'imaginaire, pas la reflexion, c'est différent. C'est justement parce qu'on ne sait rien sur la bestiole que c'est excitant, à partir du moment où on la raccroche à quelque chose de connu (système social semblable aux abeilles, communication entre individus, facehuggers étudiés en laboratoire...), l'histoire perd tout son mystère, et donc son intérêt pour ma part. :-)
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Oui je crois que c'est ça, plus le design morbido-sexuel de Giger, qui a fait de cette bestiole le stéréotype incontournable de la créature extraterrestre dangereuse crédible moderne. Parce qu'avant ça c'était quand même pas folichon les ET...

fwouedd a écrit :
Quand à la vision du futur, d'un coté on a l'épave du Nostromo crade et humide, les ouvriers qui parlent de thunes

Megacorporations, cyborgs, techno un peu retro-sf : en fait dès 79 Scott concrétisait déjà le visuel cyberpunk.

C'est ça qui fait d'Alien un monument : une approche différente de la SF et des ET qui se pose comme un nouveau pilier du cinéma. Et Scott remet ça avec Blade Runner 3 ans après (il fait même revoir sa copie à Gibson, entrain d'écrire Neuromancer)
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Skizomeuh a écrit :
Oui je crois que c'est ça, plus le design morbido-sexuel de Giger, qui a fait de cette bestiole le stéréotype incontournable de la créature extraterrestre dangereuse crédible moderne.


Et là, tout est dit \o/

Megacorporations, cyborgs, techno un peu retro-sf : en fait dès 79 Scott concrétisait déjà le visuel cyberpunk.


Complètement, Alien est souvent classé dans les films Cyberpunk pour ces éléments.
 
__MaX__
David Croquette
Admin 3786 msgs
"J'avais vraiment trouvé ridicule le fait que la mère Alien "parlent" à ses drones pour qu'ils n'attaquent pas Ripley dans Aliens"

Perso, j'hallucine toujours quand je lis les impressions des gens autour des films, on dirait que le cerveau se ferme de toute référence culturelle ou scientifique. T'es entrain de dire en gros que les insectes sont des moules quoi... les fourmis ou les abeilles ne communiquent pas, ne se regroupent pas sur la reine quand il y a danger ou quoi...

Ceci dit, je comprends le fait que tu ne puisses pas apprécier, mais ça reste juste inspiré du fonctionnement réel d'une ruche. Les insectes obéissent à tous les ordres de la reine.

Sinon je rejoins BTK, l'histoire du derelict je suis vraiment intéressé. Il semblerait que les space Jokey soient a l'origine de la création des Aliens, et ça serait excellent de découvrir pourquoi ils ont disparu.

Sinon sérieux, Je crois que c'est Prodigy ou Joule je ne sais plus qui disait que yavait que les deux premiers qui étaient bien... le 3 défonce quand même, c'est vraiment une bonne cloture à une "trilogie" a l'époque. Et le 4, artistiquement parlant est excellent, juste que scénaristiquement parlant, c'est moins *l*o*l* (haha je savais même pas qu'il y avait un filtre sur 1o1 a l'ajout du commentaire).
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Je dévie un peu mais c'est très interessant de passer image par image les scènes de la sortie du facehugger et le perçage de crâne de Harry Dean Stanton : énormément de détails dans si peu de secondes...
 
Ze_PilOt
Membre Factor
Redac 3282 msgs
J'ai pas lu le bouquin, mais je trouve assez ridicule l'idée qu'une race ET qui arrive à defoncer les aliens sans sourciller arrive avec un plan aussi à la con.

Space Jokeys > aliens > humain.

Donc
Space Jokeys > humain.

pourquoi ils y vont pas direct, ca fait moins de boulot à priori..
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
__MaX__ a écrit :
"J'avais vraiment trouvé ridicule le fait que la mère Alien "parlent" à ses drones pour qu'ils n'attaquent pas Ripley dans Aliens"

Perso, j'hallucine toujours quand je lis les impressions des gens autour des films, on dirait que le cerveau se ferme de toute référence culturelle ou scientifique. T'es entrain de dire en gros que les insectes sont des moules quoi... les fourmis ou les abeilles ne communiquent pas, ne se regroupent pas sur la reine quand il y a danger ou quoi...


Ce qui me dérange, c'est que d'une part, le système social (s'il y en a jamais eu un sous-entendu dans le 1er film) soit rattaché à un système social connu (encore une fois, il n'y a plus de mystère et pourquoi la facilité de le faire ressembler à une ruche plutot que d'en créer un avec ses propores modes de fonctionnement? J'aurais surtout préféré ne rien savoir) et d'autre part, dans les reportages, je n'ai jamais vu une reine abeille qui d'un signe de tête fait se reculer ses drones...encore une fois c'est trop "joué", ça casse l'ambiance.

Sinon sérieux, Je crois que c'est Prodigy ou Joule je ne sais plus qui disait que yavait que les deux premiers qui étaient bien... le 3 défonce quand même, c'est vraiment une bonne cloture à une "trilogie" a l'époque.


là on est d'accord :-)
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Je cite le Wiki :
Le système reproductif, incluant la Reine et donnant une aspect de société de type "insecte", est une invention de James Cameron. En effet, la version longue du film Alien -le huitième passager, montre que la victime de l'alien se transforme petit à petit en cocon, comme l'avait imaginé Giger, le tout formant un cycle : l'œuf donne un facehugger, qui féconde une victime, qui donne naissance à un alien qui transforme une autre victime en œuf et ainsi de suite. On le voit avec le personnage Brett, lorsque Ripley retrouve Dallas, qui est à un stade de transformation avancée. Ce cycle reproductif autonome donne une autre vision du film. Par exemple, le champ d'oeufs découvert par l'équipage du Nostromo s'apparente plus à un cimetière et non à une succession de pontes issue d'une Reine.


A noter aussi que la queue de l'Alien est à l'origine orientée vers l'avant comme un sexe et pas vers l'arrière comme un appendice d'équilibre. Une autre variante apportée par Cameron.

Mais je vous arrête tout de suite, j'aime bien le 2, mais il arrive en 3ème position après le 1 et le 3...
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Skizomeuh a écrit :
Je cite le Wiki :


A noter aussi que la queue de l'Alien est à l'origine orientée vers l'avant comme un sexe et pas vers l'arrière comme un appendice d'équilibre. Une autre variante apportée par Cameron.

Mais je vous arrête tout de suite, j'aime bien le 2, mais il arrive en 3ème position après le 1 et le 3...


"En effet, la version longue du film Alien -le huitième passager, montre que la victime de l'alien se transforme petit à petit en cocon"

C'est même une des scènes les plus dérangeantes et flippantes de tout le film, quel dommage qu'elle ait été coupée de l'édition normale...
 
Prodigy
THE Duke
Membre 6078 msgs
Skizomeuh a écrit :
Megacorporations, cyborgs, techno un peu retro-sf : en fait dès 79 Scott concrétisait déjà le visuel cyberpunk.

C'est ça qui fait d'Alien un monument : une approche différente de la SF et des ET qui se pose comme un nouveau pilier du cinéma. Et Scott remet ça avec Blade Runner 3 ans après (il fait même revoir sa copie à Gibson, entrain d'écrire Neuromancer)


Ouais enfin il était pas tout seul, faut pas l'oublier. Scott c'est aussi l'homme de G.I. Jane de Gladiator ou de Black Hawk Down, pas vraiment un chantre de la subtilité. Si Alien est ce qu'il est c'est surtout en partie grâce au talent des équipes artistiques.

Quant à l'Alien qu'on voit peu c'est aussi un peu à cause des contraintes techniques. D'ailleurs à part la reine qu'on voit sous tous les angles on les voit pas beaucoup non plus dans le 2, toujours dans la semi obscurité ou par bribes.

Pour moi les deux premiers se complètent parfaitement, refaire le même film n'aurait eu aucun intérêt ni aucun sens. Que les sensibilité de Scott/Giger et de Cameron soient différentes, c'est un fait, mais à la fin du 2 pour moi la boucle est bouclée, elle a affronté son traumatisme là où dans le premier c'était presque une victime de slasher qui flippait dans les couloirs pour éviter la bête, histoire terminée.

Quant aux aspects soi-disant militaristes de la suite, vu qu'ils finissent tous crevés ou amochés, qu'on nous montre des soldats flipettes qui se la racontent et se font moucher la gueule (je sais pas si t'as bien regardé le match à la télé !) ou des GI Joe pleurnichards qui se font remotiver par une gonzesse, j'ai des gros doutes :o
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Justement, ça aurait été plus intéressant qu'il prenne ces références là Starship troopers, plutôt que d'en garder les exoarmures et faire une bande de guignols plein de matos qui se comportent comme des joueurs de Counter Strike lambda.

C'est finalement pour ça que je trouve le second assez moyen en tant que film de SF, il n'amène aucune réflexion ou question tout en apportant des réponses que je trouve inadaptées au premier film.
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Prodigy a écrit :


Ouais enfin il était pas tout seul, faut pas l'oublier. Scott c'est aussi l'homme de G.I. Jane de Gladiator ou de Black Hawk Down, pas vraiment un chantre de la subtilité. Si Alien est ce qu'il est c'est surtout en partie grâce au talent des équipes artistiques.


Tu te rends compte ce que tu es en train de dire? parce qu'il y a des scènes d'action dans certains de ses films (Gi Jane et Gladiator, bonjour la comparaison...et encore, Gladiator, c'est un peu le seul film qui propose une réflexion sur le charisme), ça veut dire qu'il est pas capable de faire des films avec un aspect psychologique? Alien n'est pas un classique que pour sa partie artistique: les seconds roles existent, la direction d'acteurs est très solide, la "vision" à contre-courant des films de SF de l'époque (l'époque des rigolos jawas et des wookies poilus), il fallait avoir les couilles de la porter. Oui, Ridley Scott n'a pas fait que des bons films, mais là je suis pas d'accord avec tes arguments.

D'autant que pour moi, Cameron a fait un chef d'oeuvre (Terminator) et quelques films corrects mais sabordés par leur aspect grand public (tu as vu la fin qu'il voulait pour Abyss? La version longue de T2?...dans le genre lourd il se pose là)

Quant à l'Alien qu'on voit peu c'est aussi un peu à cause des contraintes techniques. D'ailleurs à part la reine qu'on voit sous tous les angles on les voit pas beaucoup non plus dans le 2, toujours dans la semi obscurité ou par bribes.
Ah mais complètement, sauf que dans le 1, ça sert l'ambiance, comme dans les Dents de la Mer: le film ne fait plus peur une fois qu'on voir le requin.

Pour moi les deux premiers se complètent parfaitement, refaire le même film n'aurait eu aucun intérêt ni aucun sens. Que les sensibilité de Scott/Giger et de Cameron soient différentes, c'est un fait, mais à la fin du 2 pour moi la boucle est bouclée, elle a affronté son traumatisme là où dans le premier c'était presque une victime de slasher qui flippait dans les couloirs pour éviter la bête, histoire terminée.
ouais, enfin repartir chercher Newt, c'était complètement débile, et survivre avec 3 balles et un lance flammes dans l'antre des aliens alors que 10 marines se font "torcher le cul", ça décridibilise complètement le film, juste pour que la ménagère de moins de 50 ans s'identifie à cette pseudo-maman de choc jusqu'au happy end.
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Prodigy a écrit :
les deux autres n'existent pas.
J'aimais pas non plus Alien 3, mais je l'ai redécouvert avec la version director's cut. Je saurais pas dire comment ni pourquoi, mais il a changé ma façon de voir le film et je l'apprécie vraiment maintenant.
 
Prodigy
THE Duke
Membre 6078 msgs
Cyberpunk a écrit :
Tu te rends compte ce que tu es en train de dire? parce qu'il y a des scènes d'action dans certains de ses films (Gi Jane et Gladiator, bonjour la comparaison...et encore, Gladiator, c'est un peu le seul film qui propose une réflexion sur le charisme), ça veut dire qu'il est pas capable de faire des films avec un aspect psychologique? x


Tu as lu ce que j'ai écrit ? Jusqu'au bout ?

Quant à la propension de Scott à faire des films militaristes ou à glorifier certains aspects bourrins, y'a pas que moi qui le dit.

la "vision" à contre-courant des films de SF de l'époque (l'époque des rigolos jawas et des wookies poilus)


Non mais tout à fait, et je minimise pas le rôle de Scott, j'adore ce film je répète, mais faut pas oublier qu'à la base Scott reste un pubeux, un faiseur d'images qu'on a appelé sur ces films principalement pour cette raison. Les influences du film c'est quand même beaucoup Giger, Dan O'Bannon, ou même un peu Moebius, en plus du talent de Scott...

D'autant que pour moi, Cameron a fait un chef d'oeuvre (Terminator) et quelques films corrects mais sabordés par leur aspect grand public (tu as vu la fin qu'il voulait pour Abyss? La version longue de T2?...dans le genre lourd il se pose là)


Oui oui j'ai vu tout ça et je persiste à croire que ses films fonctionnent beaucoup mieux dans leurs versions "resserées" donc courtes, notamment celle d'Aliens complètement foutue par terre par les scènes sur LV-426. Que Cameron soit pas très fin dans son utilisation de la symbolique (la mère, tout ça), ça je suis le premier à le dire, mais ça n'enlève rien à la qualité des ses films (fan absolu d'Abyss malgré la fin über tarte).

juste pour que la ménagère de moins de 50 ans s'identifie à cette pseudo-maman de choc jusqu'au happy end.


Ouais enfin ça c'est le procès d'intention habituel. Alien n'a pas été produit par un studio indépendant et il se finit bien aussi. C'était tout autant un blockbuster que le second, auquel personnne ne croyait d'ailleurs.
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Cyberpunk a écrit :
J'avais vraiment trouvé ridicule le fait que la mère Alien "parle" à ses drones pour qu'ils n'attaquent pas Ripley dans Aliens: vouloir doter de conscience un alien pour l'humaniser
L'un des instincts commun à tout être vivant, c'est l'instinct de survie. N'importe quel animal est capable de sentir une menace et de s'en protéger. Rajoute à côté de ça le côté "fourmi" aux aliens, et il semble pas plus déconnant que ça qu'une "Mère" puisse communiquer avec ses "sujets".
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Prodigy a écrit :


Tu as lu ce que j'ai écrit ? Jusqu'au bout ?


Pour moi, tu disais que si Alien est bien c'est grace à ses artistes et pas à Ridley Scott, car il n'est pas capable de faire dans le subtile (je m'incris en faux dans ma réponse), mais si j'ai mal compris, je veux bien que tu corriges :-)

Quant à la propension de Scott à faire des films militaristes ou à glorifier certains aspects bourrins, y'a pas que moi qui le dit.

Je n'ai pas réagit sur ce point, moi-même détestant les films de guerre, je n'ai pas vu BHD, je ne me permettrai pas de rentrer dans ce débat.



Non mais tout à fait, et je minimise pas le rôle de Scott, j'adore ce film je répète, mais faut pas oublier qu'à la base Scott reste un pubeux, un faiseur d'images qu'on a appelé sur ces films principalement pour cette raison.
oui, comme David Fincher, mais ça n'enlève rien à ses qualités, et ce n'est pas parce qu'il a commencé dans la pub qu'il n'est pas capable s'insufler du contenu à ses films :-)



Oui oui j'ai vu tout ça et je persiste à croire que ses films fonctionnent beaucoup mieux dans leurs versions "resserées" donc courtes,
On est d'accord
Que Cameron soit pas très fin dans son utilisation de la symbolique (la mère, tout ça), ça je suis le premier à le dire, mais ça n'enlève rien à la qualité des ses films (fan absolu d'Abyss malgré la fin über tarte).


Moi aussi, j'aime ses films après Terminator 1 (pour moi Abyss est son 2ème meilleur film, malgré sa fin bidon comme tu le soulignes justement), mais je suis d'autant plus frustré qu'il avait à chaque fois les moyens de faire des bijoux et qu'il saborde des scènes cruciales pour faire du public-service, pour que ce soit visible par tout le monde, contrairement à Terminator. Ses films ont de très grandes qualités qui font qu'on les aime quoiqu'il en soit: il sait instaurer une ambiance, il connait les effets spéciaux, il dirige très bien ses acteurs principaux...Il est juste devenu frileux. J'attends quand même Avatar ;-)
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews