Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Les nouveaux visages du jeu vidéo
das_Branleur
Membre Factor
Redac 949 msgs
CBL a écrit :
...

Quand Nintendo voit son CA divisé par trois en 3 ans et qu'ils annoncent des pertes pour la première fois depuis une éternité, c'est que ça pue vraiment.


Non, en ce qui les concerne, c'est à mes yeux comme pour Zynga : ça prouve qu'il y aura eu une justice. A nous vendre de la merde sans nom en prétextant des jeux videos accessibles à tous avec la Wii et la Wii U, les gens se sont lassés. Pareil avec Zynga qui a pas su utiliser intelligemment sa machine à fric.

Maintenant pour le reste, les Candy Crush & Co. et quand je vois le fric que font les boites de jeux sociaux/Fb, je suis aussi très très amer.
Je trouve ça décourageant de voir qu'il n'y a que des jeux de merde, ultra optimisés pour les débiles mentaux, la viralité et l'addictivité, qui font vraiment du fric et dans les quels les gens dépensent de l'argent.
Angry Birds (de loin), FarmVille, Draw Something, SongPop, maintenant Candy Crush Saga... Ca me dégoûte pas mal.

Après, comme dit plus haut, ce sont des boites super fragiles. On a un studio français à Nantes, Madala Games, qui donnait là dedans; il a fermé du jour au lendemain à cause d'un "simple" partenariat foiré.
Ca serait intéressant d'interviewer Nadia Jahan sur ces sujets.
 
trankzen
Membre Factor
Membre 839 msgs
Je ne comprends pas cette amertume en fait. Candy Crush Saga, par exemple, c'est un jeu qui fait jouer mes parents. Mes parents qui sont retraités, et qui avant ça jouaient au Solitaire, à Freecell ou au Démineur.

C'est un nouveau marché, pas comme si il n'y avait pas de place pour que ce genre de jeu cohabite avec ceux auxquels nous joueurs jouons. Simplement toutes ces boîtes s'adressent à des gens qui n'ont pas notre vécu et nos exigences en termes de jeu. Ca ne me pose pas de problème qu'elles fassent autant de fric. A côté de ça il y a toujours de l'offre pour nous.

Surtout je ne vais pas cracher sur le fait que le jeu vidéo touche aussi les générations qui nous précèdent. Pas que j'ai eu à me confronter à l'incompréhension de mes parents sur les jeux, mais ils en font aujourd'hui leur propre expérience et je trouve ça cool. C'est juste des choses que je peux partager en plus avec eux, même si je ne jouerai jamais à ce à quoi ils jouent.

Le truc c'est que le jeu vidéo n'est plus ce ghetto qu'il a plus être, c'est maintenant un loisir transverse, qui touche un peu tout le monde (et beaucoup nous). J'imagine que c'est simplement l'étape suivante dans la maturation de l'industrie, et surtout, en tant que joueur vétéran je ne me sens absolument pas amer vis à vis de ce phénomène.
 
thedan
Membre Factor
Membre 1513 msgs
das_Branleur a écrit :


Non, en ce qui les concerne, c'est à mes yeux comme pour Zynga : ça prouve qu'il y aura eu une justice. A nous vendre de la merde sans nom en prétextant des jeux videos accessibles à tous avec la Wii et la Wii U, les gens se sont lassés. Pareil avec Zynga qui a pas su utiliser intelligemment sa machine à fric.

Maintenant pour le reste, les Candy Crush & Co. et quand je vois le fric que font les boites de jeux sociaux/Fb, je suis aussi très très amer.
Je trouve ça décourageant de voir qu'il n'y a que des jeux de merde, ultra optimisés pour les débiles mentaux, la viralité et l'addictivité, qui font vraiment du fric et dans les quels les gens dépensent de l'argent.
Angry Birds (de loin), FarmVille, Draw Something, SongPop, maintenant Candy Crush Saga... Ca me dégoûte pas mal.

Après, comme dit plus haut, ce sont des boites super fragiles. On a un studio français à Nantes, Madala Games, qui donnait là dedans; il a fermé du jour au lendemain à cause d'un "simple" partenariat foiré.
Ca serait intéressant d'interviewer Nadia Jahan sur ces sujets.


C'est pas des jeux de "merde" (enfin si de mon point de vue aussi)... Ça réponds à un besoin. Si je te cite le cas de ma femme, de sa meilleure amie (que l'on héberge actuellement) et de ma fille de 13 ans. Elles font toutes ces jeux à la con sur FB. Ça m’énerve au plus haut point alors que j'ai ouvert une session à ma femme avec accès à tous mes jeux steam (en plus très variés) et elle a quand même entre les mains une machine de guerre (Crysis 3 TAF et Beta de Battelfield4 TAF)...

Ben non elle préfère jouer à candy crush et toutes ces conneries : "quand tu poses la question : pourquoi tu joues à ces merdes? t'as plusieurs réponse : "ça me détends, ça dure pas longtemps (alors qu'elle passe 3 heures sur un jeu FB), tes jeux sont trop compliqués, c'est pas prise de tête, c'est gratuit, tu lances ça marche"

conclusion : c'est exactement le même public que la wii...
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1559 msgs
Le problème, c'est qu'à partir du moment où les gens qui possèdent les boites de JV ne sont pas intéressés par le produit en lui-même, et qu'ils voient qu'une autre façon de faire la "même" chose coute 1000x moins en terme de développement, mais rapporte 10x plus, ils vont forcément chercher à pousser l'entreprise qu'ils possèdent vers le milieu le plus rentable.

Personnellement c'est une crainte que j'ai depuis l'ouverture grand public de la Wii. Nintendo a ouvert la boite de Pandore, en montrant que la ménagère de moins de 50ans pouvait aussi jouer, et du coup, mon poids en tant que consommateur de JV moyen devient insignifiant comparé à la masse de ménagères de moins de 50ans.

A terme, le risque, c'est que "nous" n'ayons plus que leurs jeux à jouer.
 
trankzen
Membre Factor
Membre 839 msgs
Ce risque, c'est du fantasme. Le segment de marché que nous représentons (même si ce 'nous' est illusoire, j'en ai bien conscience) existera tant que nous même demanderons un genre de jeu qui ne soit pas casual.

Simplement tant qu'il y aura de la demande, il y aura de l'offre.
 
Tribe
Membre Factor
Membre 157 msgs
Clair que le segment n'est pas prêt de disparaitre, et l'avènement de Kickstarter devrait te rassurer de ce point de vue là.
Il y a clairement une demande pour des jeux hardcore gamer ou old school.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1559 msgs
Oui et non. Des productions types indé, qui ont des taux de rentabilités extrêmement bas continueront d'exister, même si il n'y a que 1000 pelés pour l'acheter.

Les productions intermédiaires, finançables par crowfunding (si ce modèle économique se pérennise, ce qui n'est pas encore assuré, il va falloir attendre de voir quelques projets se planter/être au cœur d'affaires judiciaires pour voir si les gens sont prêts à continuer à prendre des risques), pourraient survivre aussi.

Mais les grosses prod peuvent clairement en crever, étant donnés qu'elles ont besoin de dizaines de millions d'euros, investis des années avant d'avoir le moindre retour sur investissement. Les coûts du nouveau Killzone ont quadruplé par rapport aux précédents, d'après Guerilla. Ces prod ont besoin d'éditeurs puissants, et ces éditeurs puissants ont besoin d'actionnaires, qui eux vont pousser dans la direction qui rapportera le plus.
 
Tribe
Membre Factor
Membre 157 msgs
La vie trouve toujours un chemin (merci jurassic park). Si les grosses prod crèvent on verra surgir de nouveaux modèles, je suis optimiste là dessus.

Ce qui coute le plus cher actuellement dans le AAA c'est le marketing. On reviendra peut être à des pratiques moins délirantes à l'avenir.
 
Atchoum_
Membre Factor
Membre 443 msgs
Putain ce que j'aurai adoré être né 20 ans plus tôt et avoir connu l'Age d'Or du jeu vidéo et être aujourd'hui suffisamment vieux pour ne plus m'intéresser au jeu vidéo et ne plus avoir le temps de jouer afin de ne pas avoir à assister à cette débâcle totale (AAA merdiques et jeux mobiles, il est joli le tableau).
 
trankzen
Membre Factor
Membre 839 msgs
Pas moi qui me plaindrai si les AAA viennent à disparaître. A mon sens le "toujours plus" c'est une mauvaise orientation pour le jeu vidéo. Les risques financiers sont tellement énormes que les studios ne prennent aucune sorte de risque technique (au sens gameplay) ou artistique.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Atchoum_ a écrit :
Putain ce que j'aurai adoré être né 20 ans plus tôt et avoir connu l'Age d'Or du jeu vidéo et être aujourd'hui suffisamment vieux pour ne plus m'intéresser au jeu vidéo et ne plus avoir le temps de jouer afin de ne pas avoir à assister à cette débâcle totale (AAA merdiques et jeux mobiles, il est joli le tableau).


A mon avis, ton jugement est biaisé par ton environnement ludique :
Y'a plus de jeux que jamais.
Y'a plus de AAA (merdiques) que jamais.
Y'a plus de jeux indé que jamais.
Y'a plus de jeux hardcore que jamais.
Y'a plus de communautés qui font vivre des vieux jeux que jamais.
Y'a plus de mods que jamais sur un nombre de jeux en évolution exponentielle.

Alors ouais, le jeu vidéo est assez souvent un gros business juteux moribond, les joueurs sont majoritairement devenu des consommateurs compulsifs qui vivent dans l'annonce d'un prochain titre (en témoigne le désintérêt pour GTA 5 remplacé immédiatement par l'attente baveuse de BF4) et ça renforce le phénomène, mais suffit de regarder dans une autre direction pour avoir de superbes perspectives.
 
Turom_
Membre Factor
Membre 731 msgs
From Software notre messie nous sauvera de l'apocalypse. Amen.
 
das_Branleur
Membre Factor
Redac 949 msgs
trankzen thedan :

Non, ces jeux ne sont pas complètement merdiques, puisque même sans un marketing de fou, ils ont réussi à réunir autant de "joueurs". Ils sont extrêmement travaillés et étudiés pour être "bons".

Le problème, comme le souligne Yolteotl et dont on partage la crainte depuis le succès de la Wii, c'est que ce succès des jeux qu'on qualifie de merdiques détruit notre potentiel à nous d'avoir de bons jeux AAA.

Trankzen, tu dis qu'on est un autre segment et qu'on sera toujours servi; pas si sûr! Pour rappel, comme le dit CBL avec amerthume, les AAA ne rapportent presque plus rien, ou sont en tout cas devenus de gigantesques prises de risques pour les éditeurs. Parce que le "peuple" (les veaux), lui, il kiffe la merde et il peut pas s'empêcher de claquer son SMIC dedans et dans toute la merde que les industries lui servent.
Le risque donc, c'est que les éditeurs se rendent sérieusement compte que les "gamers du dimanche" (pour éviter d'être insultant) représentent un paquet de fric beaucoup plus conséquent qu'une petite communauté de joueurs d'AAA de qualité, potentiellement piratins, et qui plus est jamais contents.

Tu n'es pas d'accord?
Pourtant c'est exactement ce qui s'est passé à la TV, au Cinéma, dans la Musique et même avec les bouquins!
Tu me donneras des exemples récents de succès pour des films ou émissions requérant une acuité intellectuelle supérieure celle requise pour ouvrir un paquet de chips; je suis curieux!
Et tu n'hésiteras pas à mettre en valeur le ratio entre les moyens mis dans des immondices 'à la' Michael Bay contre ceux mis dans des productions qui essayent vraiment de relever le niveau... Qui de toute façon, si tant est qu'elles arrivent à s'auto-produire, ne sont même pas distribuées parce que les veaux s'en foutent.
On voit bien comme les chanteurs/groupes de musique indépendants et franchement intéressants galèrent...
Mais la TV reste de loin l'exemple le plus flagrant, où l'abrutissement des masses semble être une règle d'or et où on est prêt à investir 99% du budget de la chaîne. Des mecs comme Pivot peuvent en pleurer ou s'en exaspérer, les dirigeants s'en tapent le fion par terre: le fric facile, c'est mieux.

Avec nos AAA on est comme des intellos du JV, maintenant... ^^
 
thedan
Membre Factor
Membre 1513 msgs
das_Branleur a écrit :
Bla Bla


D'accord pour la tv, mais pas pour le cinéma : la preuve : Gravity (pas encore vu) a l'air de justement faire tourner les neurones, je te parie que la vie d'Adéle va cartonner (et je prend que des exemples très récents)... Et je te précise enfin que la dernier Bay (No Pain, No Gain) n'est pas si con que ça... (comme quoi tout arrive.

Apres il faut étre vigilant
 
divide
Membre Factor
Redac 1710 msgs
das_Branleur a écrit :
[...] même sans un marketing de fou[...]


Euh... Si on parle de Candy Crush Saga, la dépense marketing est colossale. C'est bien le seul facteur qui le distingue des dizaines de jeux dont il est une copie et qui lui permet d'être aussi rentable.
 
das_Branleur
Membre Factor
Redac 949 msgs
thedan a écrit :
D'accord pour la tv, mais pas pour le cinéma : la preuve : Gravity (pas encore vu) a l'air de justement faire tourner les neurones, je te parie que la vie d'Adéle va cartonner (et je prend que des exemples très récents)... Et je te précise enfin que la dernier Bay (No Pain, No Gain) n'est pas si con que ça... (comme quoi tout arrive.

Apres il faut étre vigilant


[En mode vieux con et HS]:
Gravity, l'exception qui confirme (probablement, car pas vu) la règle.
Mais en comparaison des budgets alloués aux autres productions merdiquissimes, ça reste trop faible IMHO.
On en fait plus des comme Rumble Fish ou Badlands :')


EDIT @ divide:
Ouais enfin CCS ça reste rien en comparaison des autres AAA qui gagnent moins. Et les autres jeux genre Draw Something ou SongPop, zéro marketing.
 
Fouraflon
Membre Factor
Membre 714 msgs
divide a écrit :
Euh... Si on parle de Candy Crush Saga, la dépense marketing est colossale. C'est bien le seul facteur qui le distingue des dizaines de jeux dont il est une copie et qui lui permet d'être aussi rentable.


Quand j'y pense je regarde rarement la tété et malgré ça j'ai vu plusieurs fois la pub pour Candy Crush alors que pour GTA5 j'ai rien vu du tout.

Pour ce qui est du gamer du dimanche tout comme la menagere de 50 ans c'est beau mais y a pas moins fidelité client. Est-ce qu'ils ont suivis Nintendo sur la WiiU ? Est-ce qu'il ont suivi Zynga ?
Ce sont peut être des pigeons dans le sens ou ils sont prêt a acheter des vies 3,50€ pour finir un niveau avant leurs potes facebook mais la roue tourne très vite.

Nous les soit disant "gamers" somment aussi des pigeons a notre façon, acheter le même jeu chaque année plein pot pour ce qui devrait etre considéré comme un addon, payer des dlc qui sont ni plus ni moins que des parties du jeu qui ont été amputé avant la release. On est même sur le point d'acheter des nouvelles consoles a 400/500€ qui ne proposent ni plus ni moins que de jouer aux même jeux mais sur du 720p upscalé.

Tout ça pour dire messieurs ne jetez pas la pierre tout le monde devrait se remettre en question.
 
MarcoDjo
Membre Factor
Membre 18 msgs
Bien joué ! un petit titre de news gentillette et sans prévenir, la claque du dernier paragraphe ... bienvenue dans le futur du gaming

De l'autre côté du spectre, n'oublions pas B2S (pas frapper, pas frapper)
 
trankzen
Membre Factor
Membre 839 msgs
Atchoum_ a écrit :
Putain ce que j'aurai adoré être né 20 ans plus tôt et avoir connu l'Age d'Or du jeu vidéo et être aujourd'hui suffisamment vieux pour ne plus m'intéresser au jeu vidéo et ne plus avoir le temps de jouer afin de ne pas avoir à assister à cette débâcle totale (AAA merdiques et jeux mobiles, il est joli le tableau).



Je sais pas quand tu es né ni exactement de quel Age d'Or du parles, mais j'ai commencé les jeux vidéo un peu avant le milieu des années 80 et ça m'intéresse toujours. Mieux, je ne dis pas que c'était mieux avant, parce que ce n'est pas le cas. Je crois pas qu'on soit en train de vivre une débâcle, bien au contraire.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14010 msgs
Tonolito_ a écrit :
On sait quelle part des royalties passe chez les actionnaires et ce qui reste vraiment ds la poche de l'éditeur ?


C'est comme dans toutes les entreprises : si l'éditeur ne fait pas de bénéfices, les actionnaires ne touchent rien. S'il en fait, la distribution de dividendes est soumise à l'approbation du conseil d'administration.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews