Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le topic des BD
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
J'y vais de ma petite contribution.

Je conseille Y The Last Man (suite à une épidémie fulgurante qui ne semble toucher que les mammifères mâles, Le dernier mec sur Terre part à la recherche de sa copine à l'autre bout du monde)



Et pis en BD bien de chez nous, je recommande chaudement Joe Bar Team.

 
clott
Membre Factor
Membre 499 msgs
Sinon pour les gens qui veulent se mettre au comics mais qui ne supportent pas les super-héros en collant je conseille la série Punisher MAX:

less 3 premiers tomes sur 18 :







Ce qu'il y a de chouette avec cette série c'est que l'on est dans un monde réaliste, très noir, et sans aucun super-héros. Il n'y a que Franck Castle et des mafieux/bandits.
Il devient difficile de se procurer les premiers volumes à un prix décent mais pour les amateurs de série noir c'est à lire.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1411 msgs
Mougli a écrit :
Et pis en BD bien de chez nous, je recommande chaudement Joe Bar Team.

http://butchersmotorcycles.com/photos/Joe%20Bar%20Team%20French/Joe%20Bar%20Team%20-%20T05/01-400.jpg



Joe bar, j'accroche vraiment pas. Les cases sont ultra chargées (encrage et montage) ca en devient bordelique et vraiment pas agréable a lire.

Dommage, car c'est bien marrant. Mais visuellement c'est assez indécent pour mes yeux.
 
das_Branleur
Membre Factor
Redac 945 msgs
 
DVLish
Membre Factor
Membre 431 msgs
Merci pour les idées d'achats futurs !

Une sélection de mes grands kifs en BD :

Kabuki Métamorphose (lien wikipedia anglais).

C'est un gros "graphic novel" (une reliure de 9 volumes originaux en fait), qui peut certainement paraître très pompeux, arty, snob etc. mais moi, j'ai vraiment accroché, david Mack utilise énormément de styles différents : pinceaux, crayonnés, collages, scans et photo de ses montages, il joue sur la typo, la mise en place des textes, je trouve ça plutôt ambitieux et réussi. Accessoirement, ça parle d'une tueuse balafrée à la recherche de son identité.



Par contre, le tirage français est épuisé.

Elekra

Une de mes BD préférées. Pour commencer, je suis très peu familier des super héros, tout juste je sais qu'Elektra existe dans l'univers de Daredevil, j'aime en général que les gros one shots (ici c'est une intégrale, mais je l'ai découvert comme un one shot).
Donc ça ressemble un peu à Kabuki dans les thèmes, on a aussi un truc un peu touffu dans la narration, mais le style de Sienkiewicz est tellement abouti ici qu'on s'accroche quand même sans mal. (c'est aussi le dessinateur de 30 jours de nuits (entres autres), dont j'aime bizarrement beaucoup moins le graphisme).



Ranx



On est dans du très connu, mais l'intégrale est très bien, et j'ai découvert le dernier tome (moins bon je trouve) à cette occasion, avec la grande surprise d'y trouver Alain Chabat au scénar.
J'ai aussi réalisé un peu tard que certaines planches pouvaient mettre tout le monde mal à l'aise quand on lit ça dans le métro. Lubna, la copine de Ranx est très jeune et les dessins très explicites.

Zero Absolu (3 tomes, dispo en intégrale)

Avant Sanctuaire, Christophe Bec a bossé sur une autre série, que je trouve meilleure, grosse ambiance entre mysticisme et science fiction, une sorte de cousin d'Event Horizon en plus pesant.
Le dessin de Bec est pas toujours au top avec ses visages un peu durs à différencier, mais vraiment, ici, c'est avant tout l'ambiance qui fait la réussite de cette série.



L'île Panorama,
La jeune fille aux camélias,
La Chenille,
Vampyre (2 tomes)
...
Bref du Suehiro Maruo





Bon, là on est pour un public très averti, On n'est pas pour autant dans du porno mais le sexe est très présent, même s'il est rarement conventionnel.

"La chenille", c'est tentant de le présenter comme le récit d'une femme qui va sombrer dans un fétichisme d'amputation et autre mutilations, mais c'est surtout une histoire humaine, qui profite de la monstruosité pour raconter quelque chose de fort.
La jeune fille aux camélias et les 2 tomes de Vampires vont peut-être encore plus loin. Ça m'a rappelé du Georges Bataille, toutes proportions gardées.
Les moins capables d'affronter coprophagie, mutilation, et d'autres chose encore moins safe for work, peuvent se tourner vers l'île diaporama, superbe et beaucoup plus soft (mais bien barré dans le fond quand même) avec une représentation d'architecture art nouveau, jardins fantasmagoriques etc. à tomber par terre.

La suite plus tard si ça intéresse du monde, j'ai encore beaucoup de trucs que j'adore en réserve !
 
vasquaal
Dumber
Membre 2822 msgs
Dernier gros coup de coeur, moi qui ne lisait presque plus que des mangas et quelques comics, voilà que je tombe sur la nouvelle bd de Frederik Peeters, dont deux volumes sont déjà sorti, et je dois dire que ça fait du bien.

J'ai toujours beaucoup aimé le travail de Peeters, même si je n'ai pas lu toute son oeuvre à ce jour.

Aâma est une bande dessinée de science-fiction.



Sur le graphisme, je ne m'étendrai pas trop. Personnellement j'adore le coup de crayon de Peeters. Un côté simple et épuré, mais pourtant soigné, beau, et détaillé comme il faut.
Son style rend ses bd très agréables à lire, car non surchargée en détails inutiles (j'aime aussi parfois les détails inutiles, quand c'est bien fait).

L'histoire, elle, démarre de façon assez simple. Le héros, si on peut appeler ce gars un héros, est un gars paumé, qui a décidé de lui-même de s'isoler du monde depuis que sa femme l'a quitté, et que par décision de justice, il lui est interdit de revoir sa fille.
Heureusement ou malheureusement pour lui, son jeune frère le retrouve et l'invite à le suivre dans sa mission : aller sur la planète ona(ji).

Bon je m'arrête là, je voudrai ne rien spoiler par inadvertance, mais malgré la simplicité de ce qui se passe dans cette histoire, et malgré le manque d'action, je suis resté scotché à cette bd, avec l'envie d'aller m'acheter dès lundi le tome 2.
C'est ici que se trouve toute la qualité d'un auteur comme Peeters. Si je ne peux juger avec un seul volume de la qualité de l'intrigue générale, ne sachant pas à la fin de celui-ci où réellement son auteur veut en venir (grand mystère de la vie, quête aventureuse, ou simplement réflexion personnelle du héros sur lui-même,...), ce qui m'a plu, ce sont les personnages. Ils sont intéressants et très humains. Le héros est relativement franc dans ce qu'il pense, tout du moins en voix off. Il y a beaucoup d’ambiguïté dans la relation qu'il entretient avec son jeune frère avec lequel tout semble opposer. Et pour le moment, il est impossible à dire qui est un ennemi, et qui est un allié.
Tout n'est pas forcément clair, et cette aura de mystère a le mérite de me faire accrocher.

C'est réellement, pour ce premier volume, une très bonne surprise. Une bd que je recommande chaudement à tout amateur de bd sf.
 
Ozgarden
Membre Factor
Membre 1151 msgs
vasquaal a écrit :
C'est réellement, pour ce premier volume, une très bonne surprise. Une bd que je recommande chaudement à tout amateur de bd sf.


Oui donc tu vas adorer Lupus : D

Il a un peu changé ces dernières années Fred avec le succès. Mais il a un blog où traînent quelques crobards de temps en temps.

Toujours pas lu le deuxième tome qui vient de sortir. Hâte de le découvrir mais pas les sous pour l'instant.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1411 msgs
Alors, la je vous colle une BD plutôt classique dans sa composition mais d'une très grande qualité narrative:
Il était une fois en France



De part le sujet et la periode choisie, les auteurs s'en sortent plus que bien.
Le style est efficace et monte en pression tout au long des tomes. Si je devais faire un parallèle ce serait avec Monster d'Urasawa.


http://www.planetebd.com/bd/glenat/il-etait-une-fois-en-france/la-terre-promise/17655.html#serie
 
FeelXzCat
Membre Factor
Membre 143 msgs
Un petit passage pour vous signaler que Sandman de Neil Gaiman est ré-édité chez Vertigo et donc disponible un peu partout..

FONCEZ !
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
En classique/chef d’œuvre Sf : L'Incal.
Sinon, j'ai bien aimé "Je suis légion".

Dans les immanquables, à lire absolument y a aussi : Les passagers du vents et RanXerox.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1544 msgs
Si vous cherchez de la lecture illustrée: (cliquez sur les images pour agrandir)

- XXème Ciel.com d'Yslaire. Fiche bedetheque. 4 Tomes; série achevée.

À 98 ans, la psychanalyste Eva Stern a traversé le siècle. Aujourd’hui, au crépuscule de sa vie, Eva est hantée par des images de son siècle remplies d’anges et de violence, qui lui sont envoyées via internet par le mystérieux @nonimous. Elle ne peut s’empêcher d’y voir un signe de l’existence de son frère, Frank Stern, pourtant décédé sur le front en 1917 en prenant une photo de l’avion qui le tua.

Franck, ange énigmatique, semble parcourir le siècle. Était-il le cadavre qu’Eva a officiellement reconnu à l’infirmerie militaire ? Ou bien a-t-il été l’amant de Farouge l’intrépide aviatrice ? Était-il photographe pour cet étrange journal : Le XXe ciel ?

Malgré les doutes et mystères qui entourent le personnage de Frank Stern, son visage et ses photos le montrent éternellement jeune et toujours au cœur des événements marquants du XXe siècle.


Ça ne ressemble pas à une bd habituelle, on est plus dans le graphic novel avec une mise en page très particulière (voire planche), mais ça tue à peu près à tous les niveaux.

http://books.gigaimg.com/avaxhome/avaxhome/2008-05-28/XXe_ciel.comM1.jpg][img=http://books.gigaimg.com/avaxhome/avaxhome/2008-05-28/XXe_ciel.comH3.jpg

Planches:
http://tof.canardpc.com/preview/7a422bb2-2d6d-4ed0-baac-89338c0d5dbf.jpg]
 
zouz
Membre Factor
Membre 1213 msgs
Un petit up à ce topic qui mérite un peu d'attention.

Je viens de chopper le dernier Tony Chu (Tome 7)



Cette série gagne vraiment à être connu, c'est super drôle, très bien mis en scène et les dessins pètent la classe avec des couleurs super bien rendues.

Côté histoire je copie/colle le résumé plutôt bien foutu de chez bedetheque :
L'inspecteur Tony Chu possède un don pour le moins étrange : il est cibopathe. Cela signifie qu'il est capable de retracer psychiquement la nature, l'origine, l'histoire, et même les émotions, de tout ce qu'il mange. Ce qui ne l'empêche pas d'être aussi un policier tout à fait respectable... lorsqu'il ne goûte pas à la victime d'un meurtre afin de découvrir l'identité du coupable et ses motifs.




Sinon j'ai mis la main sur les tomes 18 et 19 de Walking Dead. Ca se relance plutot bien avec un méchant qui a un charisme de dingue, à voir sur la suite mais j'espère une fin rapide à ce comics (oui je rêve...).

Ca commence à faire cher la plaisanterie là.
 
Tribe
Membre Factor
Membre 154 msgs
nitoo a écrit :
Tiens, Hellblazer, ça vaut le coup ?

Le film Constantine dont c'est inspiré (voir adapté ? Je sais pas) a beau être franchement moyen, j'ai beaucoup aimé l'univers et les vieilles batailles Enfer / Paradis avec des humains au milieu ça m'a toujours bien fait kiffer.

Mais je connais pas du tout le comic, donc je me demande si il est vraiment bien.


Hellblazer. Alors je vais pas forcément être très objectif par ce que je suis un fanboy, mais vu que c'est la seule réponse pour le moment faudra t'en contenter :)

Le film n'est pas génial certes, il est inspiré d'un arc du comics, mais surtout il est complètement à côté de la plaque concernant le personnage. Constantine n'a rien à voir avec l'espèce de pleurnicheur émo du film.
Le comics est vraiment très noir, c'est une des série les plus dark de DC. Tous ceux qui s'approchent du héros prennent cher et lui s'en sort toujours.

Le gros problème au final c'est qu'il est difficile de commencer la série vu qu'il n'y a pas vraiment eu de trad suivi. On se retrouve avec des albums et des bouts d'arc narratif paru chez différents éditeurs. Par contre tu peux trouver des One shot très sympa qui te donneront une bonne idée de l'ambiance. Je te conseille chaudement Toute ses machines et Dark Entries chez Panini, tu peux aussi trouver Mauvais Sang et Pandemonium chez Urban comics.
Si tu aimes tu peux essayer de mettre la main sur le run écrit par Mike Carey qui a été publié chez Panini, il comporte 7 albums et est assez génial. Il démarre avec l'album Les fleurs noires.

Actuellement Hellblazer vient de subir un reboot chez DC, avec le new 52 je crois j'ai pas trop suivi. L'ancien Hellblazer est donc terminé jusqu'à nouvel ordre. En tout cas c'est un comics qui vaut le coup d'oeil ne serait que pour son personnage principal charismatique, antipathique, drogué, punk, qui joue au plus burné avec des démons.

Bref je conseille chaudement.



 
Requiem
Membre Factor
Membre 384 msgs
Dernièrement acquis toutes les BDs de Ultimex et la seul BD de Paf et Hencule. J'ai rarement ri comme ça depuis Edika et Gotlib, qui sont, je vous l'accorde, pas du tout de la même veine, mais vraiment très drôle.

Paf en Hencule, petite BD en trois cases, rapide à lire:


Ultimex:

 
noir_desir
Membre Factor
Membre 1659 msgs
Requiem chevalier vampire excellent, fait par Ledroit aussi .


 
zouz
Membre Factor
Membre 1213 msgs
Le 4ème et dernier tome de Blast est sorti.

Un thriller bien glauque qui m'a changé de mes lectures habituelles. Captivant.



A part ça j'ai (enfin) mis la main sur Universal War Two, je pense attendre au moins 5 ans avant de de continuer la série pour laisser le temps aux albums de sortir.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1544 msgs
Quelques recommandations: (cliquer sur image pour agrandir)

- Melvile de Romain Renard. One Shot. Dispo.
MELVILE est une ville imaginaire, un lieu mystérieux où tout est possible. Les paysages, grands espaces et forêts, ainsi que les décors créent une ambiance entre polar et western moderne à l'américaine. Melvile est un lieu tellement particulier qu'il influence les personnages qui y vivent. Autour d'eux, plane l'ombre de l'homme-cerf dont la légende hante Melvile, légende qui n'est pas sans lien avec l'histoire personnelle de Samuel Beauclair.
Samuel Beauclair a besoin de recul. Il décide de s'isoler et s'installe à Melvile, dans la vieille cabane où, enfant, il avait passé de nombreuses vacances en compagnie de son père. Sur place, il fait la connaissance de David et de sa sœur Rachel qu'il aide à retaper leur maison. À la croisée des chemins, il va devoir choisir : faire le deuil de son passé pour aller de l'avant ou sombrer, miné par les remords.





- Un Printemps à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage. One Shot. Dispo.
26 avril 1986. À Tchernobyl, le coeur du réacteur de la centrale nucléaire commence à fondre. Un nuage chargé de radionucléides parcourt des milliers de kilomètres. Sans que personne ne le sache… et ne s’en protège. C’est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Qui fera des dizaines de milliers de victimes. À cette époque, Emmanuel Lepage a 19 ans. Il regarde et écoute, incrédule, les informations à la télévision.
22 ans plus tard, en avril 2008, il se rend à Tchernobyl pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Quand il décide de partir là-bas, à la demande de l’association les Dessin’acteurs, Emmanuel a le sentiment de défier la mort. Quand il se retrouve dans le train qui le mène en Ukraine, où est située l’ancienne centrale, une question taraude son esprit : que suis-je venu faire ici ?





- La légende des nuées écarlates de Saverio Tenuta. Tétralogie. Dispo.
Les Samouraïs n'acceptent pas les instruments de bambou pour leur entrainement. Seules les vraies lames parce qu'elles sont mortelles peuvent atteindre la vérité. Et l'enseignement d'un guerrier est basé sur la recherche d'un instant crucial, cette étincelle fugitive qui au combat décide de la vie et de la mort. Le coup d'épée unique et foudroyant qui fait s'écouler le sang a terre et emporte la vie dans sa pluie écarlate. Peu importe qui sera le vainqueur et qui sera le vaincu. Seul compte ce moment décisif.
Raido, le rônin amnésique voyage en quête de son passé jusqu'au jour où il arrive dans la ville qui parle au ciel. Il y fait la connaissance de la troublante Meiki, gracieuse marionnettiste et conteuse de charme. À l'époque où les esprits de la nature règnent encore, Tenuta nous invite dans un monde onirique japonais.





- Kililana Song de Benjamin Flao. Diptyque. Dispo.
Dans l’archipel de Lamu, au large du Kenya, Naim, un orphelin de 11 ans habite chez sa tante Maïmounia, qu’il adore. Refusant d’aller à l’école coranique car peu enclin à la discipline, il préfère l’école buissonnière, et malgré son frère Hassan qui le course régulièrement, il passe son temps à flâner, déambuler et traîner dans les faubourgs de la ville, vivant de petites magouilles. D’un naturel curieux, ouvert à la vie et aux autres, chaque moment de ses journées, chaque rencontres qu’il fait, lui donnent matière à réfléchir avec le bon sens qui le caractérise. Il croise ainsi Günter, un capitaine de marine hollandais, échoué sur ces côtes pour cause de trafic illicite de hash, qui se doit de trouver dare-dare 70 000 dollars afin de récupérer et son navire et ses papiers.




- La Confrérie du Crabe de Mathieu Gallié (scénar) et Jean-Baptiste Andréae (planches). Triptyque. Dispo.
Tu sais, ces crabes plus ou moins entiers, ces pinces, ces antennes, ces pattes, ces carapaces, ils attendent d'en avoir assez pour commencer à les assembler, les coudre, les souder... Et le créer... Lui ! L'horrible, l'indicible, l’écœurant, l'inconcevable, l'innommable... Lui... ! Le monstre qui mangera le monde !
Quatre enfants hospitalisés révèlent à un nouveau venu la vérité sur son état de santé : s’il partage la même chambre qu’eux, c’est que lui aussi est sous l’emprise du Crabe. Ils le désignent comme le cinquième membre de leur confrérie dont le but est de combattre le monstre ultime. En partance, sans le savoir, pour un étrange voyage, tous ignorent ce dont ils sont capables et ce qu’ils vont affronter…


]


- Un léger bruit dans le moteur de Gaet's (scénar) et Jonathan Munos (planches). One Shot. Dispo.
Dans un village isolé où la moindre voiture qui passe est l'objet d'émerveillement, une série de meurtres horribles est perpétrée. Un récit à la première personne d'un enfant meurtrier.

"inutile de chercher un peu de lumière dans cette histoire à la fois malsaine et oppressante. Un léger bruit dans le moteur est un album qui ne manquera pas de troubler son lecteur."
"un incroyable rendu d’une enfance qu’on n’a pas vécu ainsi, mais dont on se surprend à comprendre les ressorts machiavéliques. C’est fort, c’est puissant, c’est dérangeant, c’est fascinant."




- Azimut de W. Lupano (scénar) et JB Andreae (planches). 4 Tomes prévus. 2 dispo.
L'épopée tragi-comique de héros qui ne se résignent pas. Quelque part dans le vaste capharnaüm des mondes possibles, il en existe un où, plus qu'ailleurs, on reste profondément outré par l'idée de la vieillesse et de son issue tragique : la mort. Mais a-t-on la possibilité d'y échapper ? Ailleurs peut-être pas, mais dans ce monde-là, il est permis de le penser. C'est en tout cas la théorie du vieux professeur Aristide Breloquinte, qui occupe son temps à étudier les caprices du temps à bord du Laps, son navire laboratoire. C'est aussi l'avis de la belle Manie Ganza, qui semble convaincue que le temps, c'est de l'argent, et même des espèces sonnantes et trébuchantes. Chimère ! Diront certains. Non-sens diront les autres. Et puisqu'on parle de non-sens, signalons tout de même ce fait étrange : depuis quelques temps déjà, on a perdu le pôle nord. Ça n'a probablement rien à voir. Ou alors, c'est tout l'inverse. En compagnie d'une myriade de personnages fantastiques que n'aurait pas reniés Lewis Carroll, embarquez pour un fabuleux voyage qui vous emmènera tout autant dans les sphères éthérées de l'imagination qu'au cœur des préoccupations existentielles humaines.




- Les Contes de L'Ere Du Cobra d'Enrique Fernández. Ditpyque. Dispo.
Laissez-vous emporter par la magie d’un conte chatoyant et réjouissant ! « Permettez que je caresse vos âmes avec mon histoire, tissée des fils de cent autres histoires? ». C'est ainsi que commence, pour notre plus grand plaisir, le récit d'un habile conteur masqué. Son histoire, c'est d'abord celle de la belle Sian, une fleur née dans le fumier, et d'Irvi, un étrange jeune homme qui a la capacité de traverser la ville sans jamais poser les pieds au sol. Sian doit être emmenée dans la maison des princesses, foirail de jeunes vierges mises en vente par leurs parents. Irvi compte bien entendu s'y opposer! Mais le destin en a décidé autrement. Et c'est alors que commence une épopée pleine de rebondissements tous plus drôles, émouvants et palpitants les uns que les autres! Le magicien Enrique Fernandez nous enchante à chaque case avec ce conte incroyable, plein d'amour, de guerriers et de magiciens.

Du Disney sans la guimauve, parfois cru même.




- Herakles d'Edouard Cour. Triptyque. 2 Tomes dispo.
Une relecture du mythe d’Héraklès, fils de Zeus le roi des Dieux et de l’humaine Alcmène (fille d’Amphitryon et d’Electryon, lui même fils d’Andromède et de Persée, lui-même fils de Zeus et de...

[


- Urban de Luc Brunschwig (scénar) et Roberto Ricci (planches). 6 Tomes prévus. 2 Tomes dispo. Tome 3 à sortir le 15 septembre.
Zacchary Buzz quitte sa famille de fermiers pour se rendre à Monplaisir, une immense cité dédiée aux loisirs, aux jeux, aux plaisirs... Avec pour modèle Overtime, le plus grand justicier de tous les temps, il rêve d'intégrer la meilleure police du monde : les Urban Interceptor.

Monplaisir est une société hyper contrôlée, dirigée par l'omniprésent Springy Fool. A grands renforts de caméras et d'écrans géants, toute la ville peut suivre en direct les moindres faits et gestes de ses habitants. Monplaisir est également sous le contrôle d A.L.I.C.E., un système automatisé composé de robots nettoyeurs qui font la chasse aux voleurs, avec des méthodes plutôt musclées... Ce système permet aux policiers de s'occuper des vrais crimes, car derrière la fête et l'amusement, on retrouve les corps mutilés de plusieurs jeunes filles. Devenant trop gênant, l'enquêteur principal est lui même assassiné par Antiochus Ebrahimi. On met alors sur le coup le meilleur Urban Interceptor : Isham El Ghellab. Cette traque est mise en scène en direct sous forme de jeu télévisé, où les spectateurs peuvent parier sur la mise à mort d'un des deux protagonistes. Zach, qui rêvait de justice, en découvre une toute autre...


 
Murgen
Membre Factor
Membre 5 msgs


Hello tout le monde :)

Tout d'abord, pardon pour la pub sauvage.
Je viens vous présenter Dungeon Skippers, un webcomic sur lequel je travaille depuis quelques années, et qui a repris il y a quelques mois, après une longue période d’arrêt.

http://www.dungeon-skippers.fr

La série met en scène Kyrus, Taj’Naar, Pikwik et Wulfgar, 4 personnages de jeu de rôle qui passent leur temps à boire et glander à la taverne et tuer des poules plutôt que de faire des donjons.

Y’a de la bière, du sang, des lapins, de l’humour rôliste (mais pas que), de la misogynie, des enfants qui se font maltraiter, bref, que du bonheur.



Je précise juste que les premiers épisodes sont pas folichons (ils ont été faits y’a quelques années, j’en suis plus très fier) et servent surtout à mettre en place les personnages etc. Si vous êtes sceptiques je vous invite à jeter un œil à quelques épisodes de la saison 2, bien mieux travaillée en terme de mise en scène, de dialogues, etc.

Quelques extraits :
Saison 1 Episode 10
Saison 2 Episode 8
Saison 2 Episode 14
 
Doc_Nimbus
Membre Factor
Membre 607 msgs
Avec quelques mois de retard, je viens de terminer l'intégrale 6 de The Boys qui clôture admirablement l'histoire. Vraiment, du début à la fin, pas un temps mort, des perso fouillés, pas de questions sans réponses et une série qui reste en tête même quand on referme le bouquin.
Je conseille à tous ceux qui aiment (ou qui détestent) les super-slips et la violence.

 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Plaisir de relire : "La ballade de la mer salée".
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews