Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

L'occase tue la créativité des éditeurs
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Plutôt que de tirer sans retenue sur EA, il faudrait peut être voir le problème plus globalement. A moins avis, y'a pas bcp d'éditeurs qui rechigneraient à toucher des deniers sur les jeux revendus d'occase.
 
Nadeo
Membre 331 msgs
ils devraient faire des réductions pour les bons acheteurs: 4 jeux neufs pour seulement 260 euros!

du coup, tout le monde sera content!
 
Kai.oss
Membre Factor
Membre 62 msgs
on verra bien ce qui se passeras. Mais je crois pas que les Editeurs remporteront gains de causes. C'est du n'importe quoi. Comme Valve et leur Steam.
 
Akshell
Pedobear à poil roux
Membre 4167 msgs
Il n'y a aucun changement de statut, vous n'avez jamais acheté de jeu, seulement un support physique et un droit limité d'y jouer.
Avant l'éditeur n'avait aucun moyen de controler ce droit d'y jouer, avec Internet et les DRM maintenant il peut espérer le contrôler en permanence.
 
vasquaal
Dumber
Membre 2822 msgs
Osez virer le marché de l'occasion du JV au Royaume-Uni est une véritable folie. Ce sont les rois de la "seconde main".
Alors que certains refusent par éthique de pirater les jeux (30€ pour une connection chez un FAI, et presque tous les jeux sont à vous), mais doivent se contenter de l'occaz à défaut d'avoir les sous, les éditeurs avident d'avoir du fric cherchent à détruire ce à quoi les joueurs les moins fortunés se rattachent. Ce genre de décision amènera comme pour la musique, le particulier à vouloir pirater de plus en plus.
Et on ne peut emprisonner tous ce public là, car sans eux (sans nous), qui achèterait leurs jeux ?

(D'ailleurs, je vous conseille plus la revente de particulier à particulier, car en grande majorité, les revendeurs en magasin spécialisé vous arnaquent. Même pour un jeu à peine sorti, vous le leur revendez pour des clopinettes, alors qu'ils se font des couilles en or, dixit l'article d'Overgame et mon expérience personnelle).

Pour ce qui est de faire en sorte que les jeux que l'on achètent soient rattachés à une seule et unique machine, c'est complètement ridicule dans la mesure où si votre machine tombe en panne, ou même rend l'âme, cela voudrait donc dire que vos jeux ne marcheraient pas sur la machine toute neuve que vous rachèteriez. Surtout qu'à mon avis, le prix des jeux ne serait pas en conséquence très bas pour compenser cette limitation abusive.

70€, c'est déjà beaucoup trop cher (et pour l'instant j'achète seulement parce-qu'il n'y a rien d'autre sur 360, mais dès que possible, je me remet comme beaucoup au marché de l'occasion), alors en plus pour de simples suites, qui plus est limitées à une seule machine, je dis non merci, pas pour moi.

Comme beaucoup de joueurs, je me cantonne souvent au marché de l'occaz en raison des prix, même si des fois je n'hésite pas à me fendre de quelques dizaines d'euros en plus pour un killer-ap comme MGS2, pour l'avoir dès sa sortie....

Le problème, c'est que les éditeurs de JV sont trop avides. Qu'espèrent-ils récuperer ? SI un joueur achète de l'occaz, c'est qu'il ne peut se permettre l'achat d'un jeu à plus de 60€ ! Et même si je pense que passer les jeux à ne serait-ce qu'à moins de 50€ (un peu comme les jeux Ds qui coûtent moins de 40) serait une bonne idée, les éditeurs ne pensent pas comme cela. Croient-ils vraiment qu'un joueur qui achètent un jeu d'occaz à moins de 50€ l'achètera si celui-ci n'est trouvable qu'à 70€ ? Non, et tout au pire, il le poussera de plus en plus vers des solutions alternatives comme le piratage, que même la loi DADVSI n'empêchera jamais. Ridicule.

Je trouve cela aberrant que les éditeurs pensent perdre d'importantes parts de marché à cause de l'occaz. Je n'aurais JAMAIS acheté certains jeux que j'ai sans cela. Donc pas plus de fric pour eux (j'ai envie de dire "connards", excusez-moi).

D'un certain côté, je suis pour les moyens de vente comme Steam qui permettent aux petits développeurs de récolter le fruit de leur effort ( et non un simple forfait de la part de l'éditeur couvrant les frais de dév, alors qu'il récupère tous les fruits du travail des autres), mais d'un autre côté, devoir re-télécharger le contenu à chaque fois qu'on le perd, ne pas avoir une trace physique du jeu, des prix souvent semblable à ce qu'on trouve en magasin (alors qu'il n'y a ni boîte, ni manuel, ni intermédiaires), et surtout grande question, notamment pour Hl², penseront-ils à sortir un ultime patch pour qu'on puisse y jouer sans l'internet une fois que le jeu sera, disons plus proche de l'abondonware que de la nouveauté. J'ai peur qu'on ne puisse plus l'installer et y jouer si le support de Steam disparait, alors qu'on l'a payé.
En tout cas, une chose est sûr, l'intégration d'un bon mode online au jeu empêche fortement celui-ci de basculer dans les victimes du warez.
 
gregoire1fr
Membre Factor
Membre 497 msgs
suis le seul a penser qu'empecher la revente d'un jeu video entrainera plutôt une baisse généralisé des ventes pour les éditeurs qui adopteront le systéme?

je m'explique, je pense que si les editeurs interdisent la revente des jeux, les joueurs feront beaucoups plus attention a ce qu'il vont achéter, et hesiteront plus a acheter un jeu si ils ne peuvent plus en retiré le produit de la revente.

les joueurs ayant les moyens d'acheter les jeux neuf en prendront moins, car leur moyens ne sont pas illimité non plus, et ceux qui prennait d'habitude les jeux en occase se contenteront soit de les telechargers sur internet, soit d'attendre leur sortie en collection budget.
 
CaptainCaverne
Membre Factor
Membre 209 msgs
toof a écrit :
A moins avis, y'a pas bcp d'éditeurs qui rechigneraient à toucher des deniers sur les jeux revendus d'occase.

Non mais ça c'est une évidence, mais en quel honneur ??? Larius parlait plus haut des bagnoles, on peut étendre ça à n'importe quoi : musique, bouquins ou autre. J'ai jamais entendu un auteur couiner pasque ses cds ou livres ou bds étaient revendus d'occasion et qu'il touchait pas un kopek dessus.

Il faudrait savoir aussi quel est la proportion de vente jeux neuf <-> jeux d'occasion en magasin... Sachant que les grandes enseignes (FNAC et assimilés ou les grandes surfaces) ne font pas d'occasion.
(A moins qu'en UK, on trouve de l'ocassion vraiment partout...)
 
ekianjo
Membre Factor
Membre 1002 msgs
vous allez voir qu'un jour ils vont nous coller une taxe à la revente...
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
Mais qu'est-ce qui faut pas lire...
 
ClémentXVII
Membre Factor
Redac 2722 msgs
Et quoi, si un jeu ne nous plait pas, on ne peut pas le revendre?

On achète le jeu a prix plein parce qu'il n'existe pas de démo, et qu'on a cru quelques reviews, il s'avère ensuite que le jeu n'est pas du tout ce qu'on pensait.

Le magasin n'en veut plus (eh, oh, vous avez ouvert le cellophane, on ne reprend pas les cd/dvd ouverts), l'éditeur n'en a rien à cirer (après un coup de fil au service consommateurs, où l'on dit qu'on n'est pas content, on reçoit un mail nous demandant de qualifier le service reçu au téléphone: la personne était courtoise?... mais aucune question ne se rapporte au fait que le jeu pourrait/ ne pourrait pas plaire), mais vous connaissez quelqu'un qui pourrait aimer le jeu. Pourquoi ne pourrait-on pas le revendre, ou tout simplement le donner?

Pis les DRM, si un jeu est tatoué pour fonctionner sur le PC, et que ce PC est le PC des parents. Lorsqu'on quitte le nid familial, et/ou qu'on achète son propre PC, peut-on encore joué au jeu qu'on a acheté?

Y a-t-il encore moyen d'offrir des jeux en téléchargement? Je sais qu'il existe un moyen pour les modules premium NWN de Bioware, mais pour le reste?

Bref, vive les pingouins!
 
Reblochon
Membre Factor
Membre 1119 msgs
SupaPictave a écrit :
si on m'avait dit "les éditeurs veulent zigouiller le marché de l'occaz", je crois que la première chose qui me serait venue à l'esprit c'est : "tient, encore un coup de EA"...
Ah ! J'aurais dit : "tient, encore un coup de stEAm"

Prochaine etape, interdire la distribution de graticiel !
 
SupaPictave
Eleveur de champions
Membre 3797 msgs
Reblochon a écrit :
Ah ! J'aurais dit : "tient, encore un coup de stEAm"


Bah, EA distribue la version Xbox de Half Life 2, alors on retombe sur nos pattes!
 
Lama colérique
Membre Factor
Membre 146 msgs
toof a écrit :
Ils peuvent tout simplement inclure dans le contrat de vente que la revente du produit est interdite. A partir de la, les boutiques de jeux vidéo, qu'elles soient "physiques" ou online, seront dans l'illégalité et s'exposeront à des risques judiciaires en revendant des jeux d'occase.
Euh, je ne suis pas sûr qu'ils puissent t'interdire de vendre un bien qui t'appartient.
Et puis pourquoi interdire alors que steam a montré qu'il est tout à fait possible de rendre la revente impossible. On a le droit mais ce n'est pas possible techniquement d'effectuer le transfert d'une seule application d'un compte à l'autre.
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
angelinthedark a écrit :
Vive les gratuiciels!
On va finir par avoir d'un coté les jeux à 100€ et de l'autre coté les jeux gratuits développés par les passionnés. ... Je pense que les petits studios on de l'avenir.


C'est pas très clair tout ça.

Tu les situes où les petits studios qui ont de l'avenir ?

Qui est censé développer des jeux gratuits pour que tu puisses t'amuser sur ton PC ? Ces petits studios ?
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
Lorsqu'on achète un jeu d'occasion, estimez-vous que l'éditeur doit tout de même en assurer le service après vente ?

Par exemple, remplacer le CD s'il a été rayé ou endommagé ?

Le jeu acheté se joue surtout en ligne, comportant donc une clé multijoueur (sur PC).

Or vous découvrez que cette clé est toujours utilisée par l'ancien propriétaire du jeu (le malin, il a revendu son jeu mais continue d'y jouer sur le Net grâce à un crack no-CD-zizi), qu'est-ce que vous faites ? Vous contactez le support de l'éditeur ?
 
SupaPictave
Eleveur de champions
Membre 3797 msgs
C'est bien le freeware (j'aime pas les techno-néologio-idiotismes, désolé), mais ça demande quand même une sacrée abnégation, non?
Cela dit, je me rappelle l'époque où nombre de jeux (et donc de studios) émergeaient grace au shareware.

De toute manière, comme je l'ai dit plus haut, vu le tollé que ça risque de susciter chez les revendeurs, à mon avis c'est pas encore demain que le marché de l'occaz disparaitra.

Peut-être après-demain...
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
SupaPictave a écrit :
C'est bien le freeware (j'aime pas les techno-néologio-idiotismes, désolé), mais ça demande quand même une sacrée abnégation, non?


Je crois qu'il n'est même pas nécessaire de se poser la question. Malheureusement ce fléau qu'est l'individualisme, empêche certains de se mettrent à la place des autres.
 
CaptNCook
Membre Factor
Membre 82 msgs
C'est dingue cet argument concernant le SAV. Ils considèrent que le fait qu'il y ait un transfert de propriété (comprenant alors le SAV), n'implique pas que le SAV doit être disponible pour le nouveau propriétaire du jeu :s
 
tempirate
troll à mi-temps
Membre 390 msgs
Ca doit être parce que dans leur esprit, un jeu n'est d'ores et déjà plus un produit mais un service - comme ça a déjà été évoqué plus haut.
 
amano
Membre Factor
Membre 763 msgs
Lama colérique a écrit :
Euh, je ne suis pas sûr qu'ils puissent t'interdire de vendre un bien qui t'appartient.
Et puis pourquoi interdire alors que steam a montré qu'il est tout à fait possible de rendre la revente impossible. On a le droit mais ce n'est pas possible techniquement d'effectuer le transfert d'une seule application d'un compte à l'autre.


Ils peuvent même l'autoriser et prendre une dîme au passage ...
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews