Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
L'ESRB ne teste pas (trop) les jeux
Ozgarden
Membre Factor
Membre 1152 msgs
En 2007, Manhunt 2 avait réveillé les foudres de la presse généraliste, alimentant un buzz basé sur une violence jugée outrancière par nos bonnes familles de France. Véritable scandale à l'époque, il s'était vu attribuer un classement Adult Only par l'ESRB. Si certains titres se retrouvent dans leur collimateur, la majorité du catalogue annuel passe entre les mailles du système.

Eliot Mizrach, un des représentants de l'organe, tente brièvement de justifier les raisons qui poussent l'organisme américain à ne pas tester les jeux dans leur intégralité, évoquant notamment des contraintes de temps.
"Lorsque les jeux nous sont soumis, il n'est pas rare qu'ils soient encore en cours de finalisation. Ils n'ont donc pas forcément encore été testés. La tâche est d'autant plus ardue puisque la ratification se base sur une version bêta. Le contrat établi entre la fondation et l'éditeur, à réception du titre, devrait suffire à assurer un classement en bonne et due forme."
Il surenchérit en mentionnant un système d'amende qui pousse à la véracité des informations qui leur sont fournies. Avec plus d'un millier de titres ratifiés annuellement, l'ESRB se base donc dans la plupart des cas sur un vague système déclaratif de la part des éditeurs, et parfois sur un survol superficiel des titres qu'il doit évaluer. On émet quelques doutes quant à la fiabilité de cette mascarade.

Lire la suite sur le site : L'ESRB ne teste pas (trop) les jeux.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4674 msgs
Cela dit, pas besoin de tester des heures un jeu pour pouvoir le classifier.
Et certains jeux n'ont même pas besoin d'être testé du tout, comme c'est le cas avec des jeux comme sudoku ou flight simulator.

Un peu de bon sens quand même.
 
JoWn3
Mini-Draikin
Membre 530 msgs
Moi je m'en fout ça fait bien longtemps que j'ai dépassé l'âge.

Il devrait faire une signalétique inverse, genre ne pas jouer à call of duty ou god of war quand on a plus de 22ans, car cause de jeu pour neuneus débordants d'hormones suintantes.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1559 msgs
Mettre Call of Duty et God of war cote à cote. Il faut oser.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4674 msgs
car cause de jeu pour neuneus débordants

On sent que derrière cette phrase il y a un individu qui se distingue par son intelligence et sa sagesse.
Sérieusement, es tu débiles ? Si god of war et les cod sont des jeux pour neuneus, alors ils sont fait pour toi.
 
Daz
Membre Factor
Membre 617 msgs
Faudrait que ce soit la presse spé jeu-vidéo qui classifie les jeux x) Genre réunion Skype inter-testeurs pour un jeu donné.
D'un côté, leur boulot c'est de tester les jeux donc ils seraient bien placés, et de l'autre, ça éviterait le blacklisting =/
Bon après, c'est sur qu'avec le nombre de sites jv qui se créent chaque jour...
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1513 msgs
"Avec plus d'un millier de titres ratifiés annuellement, l'ESRB se base donc dans la plupart des cas sur un vague système déclaratif de la part des éditeurs, et parfois sur un survol superficiel des titres qu'il doit évaluer. On émet quelques doutes quant à la fiabilité de cette mascarade."

l'ESRB ce sont les éditeurs eux-mêmes. Quel est leur intérêt de mentir sur la déclaration (mod hot coffee nonobstant) ?

"Masquarade" ? "Entre les mailles du filet" ?
heink ?
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4054 msgs
LeGreg a écrit :
l'ESRB ce sont les éditeurs eux-mêmes. Quel est leur intérêt de mentir sur la déclaration (mod hot coffee nonobstant) ?
Ouais, surtout que le mod hot coffee, c'était pas censé être accessible en jouant normalement, donc bon.

LeGreg a écrit :
"Masquarade" ? "Entre les mailles du filet" ?
heink ?
Tout pareil, je vois pas où est la masquarade là dedans, et comme le disait Le vertueux, y'a pas besoin de jouer des heures à un jeu pour pouvoir le classifier.
 
Niko
Nostrach !
Admin 14102 msgs
C'est un peu comme si on demandait aux éditeurs de noter leurs propres jeux dans les magazines en leur disant "attention les gars, si vous n'êtes pas de bonne foi, on vous filera une amende".

Bon, j'exagère un peu, mais l'idée est là. D'ailleurs, il y a eu des exemples de la non-fiabilité de ce système (sans parler du cas Hot Coffee, un peu à part) : Oblivion a été requalifié de T à M quand l'organisme s'est rendu compte que le jeu était plus gore que prévu.

Quant au bénéfice que les éditeurs tirent en "sous qualifiant" leur jeu, il est évident : dans de nombreux pays, la carrière de Manhunt 2 s'est arrêtée avec son classement AO (par exemple, les jeux *un peu* trop gores n'arrivent jamais en Australie, sont édulcorés en Allemagne, ...)
 
Gnaf
Membre Factor
Membre 408 msgs
"attention les gars, si vous n'êtes pas de bonne foi, on vous filera une amande".


Enrobée de chocolat ?
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4054 msgs
Niko a écrit :
C'est un peu comme si on demandait aux éditeurs de noter leurs propres jeux dans les magazines en leur disant "attention les gars, si vous n'êtes pas de bonne foi, on vous filera une amende".

Bon, j'exagère un peu, mais l'idée est là.
Ben, ouais, t'exagère, parceque la note, c'est la qualité du jeu. La classification, c'est "juste" ce que contient le jeu.

Niko a écrit :
D'ailleurs, il y a eu des exemples de la non-fiabilité de ce système (sans parler du cas Hot Coffee, un peu à part) : Oblivion a été requalifié de T à M quand l'organisme s'est rendu compte que le jeu était plus gore que prévu.
Pour pouvoir parler de mascarade, faudrait chiffrer le nombre de jeux qui sont "passés entre les mailles du système".

Niko a écrit :
Quant au bénéfice que les éditeurs tirent en "sous qualifiant" leur jeu, il est évident : dans de nombreux pays, la carrière de Manhunt 2 s'est arrêtée avec son classement AO (par exemple, les jeux *un peu* trop gores n'arrivent jamais en Australie, sont édulcorés en Allemagne, ...)
D'un autre côté, y'a des jeux qui sont bien content d'arborer un 18+ sur leur jaquette pour vendre sur le côté "interdit" du jeu. Alors, ceux là, ils mentent pas sur leur contenu, mais bon, je pense pas que ce soit toujours dans l'intérêt des éditeurs de sous-classifier leur jeu. De toute manière, je pense que si un jeu passe entre les mailles du filet en Allemagne ou en Australie, ça va pas bien se passer pour lui.

Tout ça pour dire que je pense que vous faites un faux procès aux organismes de classification.
 
BHTGO
Membre Factor
Membre 142 msgs
A noter aussi que les organismes de notations ont souvent un système à double vitesse : le PEGI et l'USK par exemple proposent un tarif simple pour une notation lente (en un mois environ) et un tarif rapide (comme la poste?) pour que le jeu choppe son age rating en une semaine. C'est le double de frais pour l'éditeur, mais je pense que les vérifications sont alors sacrément light...
 
Max3dmoon
Membre Factor
Membre 108 msgs
Mouais...enfin c'est pas aussi simple que ca.
Tout d'abord les gros éditeurs font beaucoup de travail pré-mâché pour les organismes de rating.

Exemple: vidéo complète du jeu du début a la fin -quand c'est faisable-.
Ils (organismes de rating) peuvent se contenter de regarder, ils n'ont pas a jouer + courte séquences vidéos de toutes les scènes a problèmes (exemple toutes les animations d'attaques, de membre coupes si il y en a, de nudités etc...).

Il y a des gens dont c'est l'unique métier (gerer les ratings/soumissions) chez les éditeurs , les producteurs et les game director, creative director etc...sont tous formes a ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire car il faut comprendre que dans le mandat du jeu (donc genre 3 ans avant la sortie du jeu lui meme pour un gros AAA) son "target rating" est deja fixe.
Conclusion l'equipe de production est charge de respecte ce mandat et ils ont aucun intérêt a foirer...c'est un sale coup pour ta carrière.
Les editeurs (a part cas rarissime) ne veulent pas jouer aux cons avec les organismes de rating.
Si jamais il y a des problemes, le politique se ferait un plaisir de remplacer ca par quelque chose de beaucoup plus contraignant (qui a dit comme l'allemagne ?).
Donc l'industrie dans son immense majorité cherche a prouver sa capacité a s'auto-réguler, ils ont trop a perdre.

Maintenant inutile de me signaler des cas a problème, je les connais déjà.
Je focalise sur l'immense majorité des cas par sur les accidents isoles.

PS: ce ne sont pas des spéculations que je vous livre mais de l’expérience vécue.
 
L'ESRB ne teste pas (trop) les jeux
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews