Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

(Interview) Olivier Leonardi, Directeur Artistique de BRINK
D-Kalck
Membre Factor
Membre 2575 msgs
cyanur a écrit :
En faite, le joueur que je suis (grand fan des jeux Splash Damage et ayant trouvé que ETQW était la perfection du genre), risque de ne plus faire partie du public visé par SD, si je comprend bien.
Et ben, tu continueras à jouer à ETQW.
 
SD4LIFE
Membre Factor
Membre 61 msgs
cyanur a écrit :
Voila des déclarations qui me font de plus en plus douter.

Ce recadrage qui va permettre de toucher un plus grand public sera-t-il donc synonyme de simplification/automatisations comme c'est généralement le cas dans ce genre de situation ?

En faite, le joueur que je suis (grand fan des jeux Splash Damage et ayant trouvé que ETQW était la perfection du genre), risque de ne plus faire partie du public visé par SD, si je comprend bien.


Non, on peut pas parler de simplification, il n'y a pas non plus d'automatisation, la quantite de choses a faire dans le jeu, la facon de recolter des XP et de faire evoluer son personnage est tres tres variée. Je ne pense pas que ce jeu va perdre en complexité/richesse par rapport a QW...
Effacer la frontiere entre une campagne single et le multi/co-op (qui est un des principaux objectifs de Brink)c'est un tres tres gros challenge et je pense que ca en vaut la peine sinon on refait du COD rechauffé et puis on tourne en rond.
 
nitoo
La merde devient réelle.
Admin 4551 msgs
J'y vais aussi de mon petit big up yoyo et de mon message de soutien. Du peu que j'ai vu de vot' jeu, ça turbo-arrache.

Go Splash Damage ! Go ! *cheerleader*

Et je suis évidemment d'accord pour ce problème d'ouverture d'esprit concernant pas mal de gens, mais je dirais que ce n'est pas vraiment de leur faute non plus. Enormément "subissent l'image" de manière générale depuis longtemps, avec des standars et une culture visuelle médiocres si bien que quand tu soumets ces gens à un choc visuel, quelque chose qui tranche réellement avec ce à quoi ils sont habitués, la première réaction sera le rejet. Ce qui est vrai pour pas mal de choses, finalement. Donc c'est pas tant la faute des consommateurs que des devs et autres créas (et les marketteux surtout, qui brident la création et s'interposent parcequ'ilssaventmieuxquetoutlemondepourtout) qui pour beaucoup n'ont pas du chercher à prendre de risques pendant trop longtemps, tout secteurs confondus. C'est aussi un peu pour ça que je suis devenu graphiste moi-même ; certes il reste toujours la curiosité propre à chacun, m'enfin bon...

Tout ça pour dire que ça prend du temps, mais je suis confiant dans le fait que petit à petit les gens finiront par être moins rebutés et accepteront autre chose que toujours le même design, toujours les mêmes critères visuels, toujours la même soupe fadasse et facile et suivront les créatifs dans leurs expérimentations.

My two cents, of course.
 
(Interview) Olivier Leonardi, Directeur Artistique de BRINK

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews