Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
[HS] Interview Kaena : la prophetie
Niko
Nostrach !
Admin 14196 msgs
C'est demain que sort officiellement Kaena : la prophetie, le premier CG film réalisé par une équipe francophone et l'aboutissement de 7 ans de travail pour l'initiateur du projet, Chris Delaporte.

En attendant de vous faire une idée par vous-même - les premier echos faisant état d'un film assez décevent - nos confrères de 3Dvf proposent une interview du réalisateur du projet, essentiellement tournée vers la technique.

Au détour des questions, on apprend également que le jeu tiré du film, développé par Namco, sera assez proche d'Onimusha.

Lire l'interview
Site officiel du film

Lire la suite sur le site : [HS] Interview Kaena : la prophetie.
 
groovykid
Membre Factor
Membre 106 msgs
mon avis
j'ai eu la "chance" de voir Kaena hiers soir en avant-première à l'ugc bercy à Paris, grace à la revue cinélive.

J'attendais énormément de ce 1er film français en image de synthèse. J'attendais qu'il soit au moins à la hauteur de ces prédecesseurs; et j'espérais un film poétique, contenant cette french touch, cette magie que l'on rencontre dans amélie poulain, gandahar, les maitres du temps...
J'en attendais donc trop et j'ai été extrèmement déçu du résultat final.

A vrai dire, à voir les bandes annonces, le film s'annonçait prometteur. Certes, l'animation et les techniques 3D semblaient un cran en dessous de ce que les derniers films en image de synthèses Américains nous avaient proposés. Mais l'univers et le scénario semblait riche, inventif, fourmillant d'idées. Les couleurs étaient chatoillantes et l'héroïne, si sympatique.

Ma première déception fut un problème d'ordre technique lors de la projection : le volume sonore était tellement fort dans la salle que j'ai été obligé de me crééer des boules kiess de fortune en déchirant un kleenex. C'est bien la première fois que je rencontre ça et j'ai bien remarqué certain de mes voisins pester contre le son.
Ce problème résolu m'a tout de même empéché d'apprécier à sa juste valeur la "séquence d'introduction" du film qui est un "ride". C'est un travelling de 5mn à la manière de l'ouverture du film "contact", pour les connaisseurs : la caméra part de notre planète pour arriver aux limites de l'univers. Ici, nous visitons en une séquence l'univers de Kaena : Axis, l'arbre gigantesque.
Avec le recul, cette séquence est l'une des plus réussis du film, avec la "séquence de fin" et qq autres scènes, comme celle du monstre Maraudeur.

L'histoire de Kaena :
Kaena est donc une jolie adolescente à l'apparence humaine, de 17 ans, vivant dans une tribue situé au coeur d'un monde appelé AXIS.
Axis est un gigantesque Arbre de 150km de long, coincé entre 2 épaisses couches de nuages qui marquent les limites du territoire connu.
Le village de Kaena est le seul village d'être humains dans ce micro monde. il est composé d'une 30aine d'indigènes, guidé par un prêtre.
Ces villageois sont les esclaves d'un dieu pour lequel ils doivent récolter la sève des arbres.
Ils se nourissent de fruits et d'énormes "vers" de la taille d'un mouton.
Kaena est différente des autres; elle a des visions qui vont l'inciter à désobéir et se rebeller contre le grand prêtre et les dieux pour se faire chasser du village. Elle part en quête d'identité , explorer les racines de son monde.

Voila pour l'introduction. Le scénario n'est pas très inventif mais le monde de Kaéna à l'air fantastique. Il comporte une faune et une flore ainsi que des Dieux d'une grande originalité.
Malheureusement, si les idées sont bonnes, la réalisation de l'ensemble est mauvaise, médiocre voir parfois excécrable.

Si l'univers de Kaéna aurait pu etre la base d'un excellent jeu d'aventure, avec tout son bestiaire, il a été décidé que Kaéna serait un long métrage. En 90 minutes, on essaie de nous faire avaler un univers complexe en nous donnant de nombreux noms communs ainsi que des légendes impossible à retenir. Ce film contient un scénario complexe mais mal exploité, desservie par un synopsis et un storyboard mal réalisé.

A la base, Kaena aurait du etre un jeu d'aventure avec plus de 50 heures de jeux mais ici , on nous fait découvrir un univers et on nous donne l'enigme puis la solution de cet univers d'une traite, sans nous laisser le temps de se reposer, de connaitre les protagonistes et de visiter cet univers.
Trop, il y en a beaucoup trop dans ce film. Le réalisateur nous submerge de ces idées et en oublie toute la magie et la poésie d'un univers à la "dark cristal".
Imaginez que "dark cristal" vous soit conté de facon mécanique, par un narrateur qui doit vous lire 150 pages coute que coute, et tant pis pour la diction monotone, et vous aurez une idée de ce que j'ai éprouvé en voyant Kaena.
Concernant le Jeu des Acteurs, celui des Acteurs Virtuel de Kaena est sans doute parmis les plus mauvais jamais créés. C'est la superbe "cécile de france" qui prete sa voix à Kaéna, mais elle ne peux sauver une réalisation virtuelle effectué par des débutants, ou les acteurs parlent sans se laisser de répits, de temps morts; Où le jeu des acteurs virtuels est des plus grossier.
Concernant le storyboard et le montage du film, celui ci pose problème à plusieurs reprises.
Tout d'abord les effets de transitions sont quasi inexistants. On passe d'un lieu à un autre sans aucun ménagement pour le spectateur. Pire; On nous balance des séquences d'images de 3 secondes impossible à déchiffrer.
j'avais parfois le sentiment d'avoir vu un gros tas de pixel en gros plan avec un joli effet sonore pour cacher un manque de moyen. Tout cela est médiocre.
Le manque de moyen, on le sent bien dans la réalisation du film : certes, la qualité des images de synthèse n'est pas toujours au top mais surtout, le cadrage du film est principalement constitué de gros plans sur les indigènes et protagonistes aux visages peu agréable (nottament les indigènes et leur dents carrés , ainsi que les vers à pattes - les prothésistes).
Nous ne voyons que trop peu de plan d'ensemble et plan larges du monde de Kaena et il faut se contenter des descriptions fournis de haute voix par les personnages pour imaginer ce que le l'univers aurait pu etre si nous avions l'occasion de nous y ballader comme dans un jeu.

En définitive, le film a été réalisé par des débutants français qui auraient mérité d'être encadré par de vrais professionnels du cinéma.
La revue Cinélive nous apprends que le synopsys a été ré-écris plus de 10 fois et que le storyboard a été concus par un non spécialiste.
Il y a un véritable Gachis dans ce film de synthèse. S'il y a de nombreuses séquences de synthèses magnifiques, aucune poésie ne ressors de la quete de kaena, dont on se contrefiche.

PS : merci d'avoir lu (et désolé, j'ai la flemme de me relire)
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
je confirme, ce sont pour la plupart des débutant en 3D qui ont fait et réalisé ce film.

l'interview du réalisateur "megalo" par 3dvf appuye deja mon opinion.

Ce film a été fait en 7 année. ou quatre seulement. C'est quand meme une honte quand on voit ce que peut faire squaresoft en 4 années.
 
Reno
Membre Factor
Membre 149 msgs
d'un autre côté je comprends pas pkoi tout le monde le descend comme ca, c paske c francais ou koi ? c'est clair que c pas du niveau de ce que fait square, mais en meme tps ils ne pretendent pas le contraire...
C'est loin d'être simple, ce qu'ils ont fait, c'est déjà pas mal pour une si petite équipe avec un tel budget.
 
Netsabes
Mesquin du monde
Membre 2158 msgs
Le jeu n'est pas fait par Namco (je sais pas où t'as vu ça dans l'interview, vraiment :), mais par Xilam.
 
groovykid
Membre Factor
Membre 106 msgs
j'aurais du nuancer un peu mes propos.

Il faut que j'avoue qu'à la base, j'espérais un chef d'oeuvre.
Pour vous rassurer, j'avais vu le 1er matrix au grand rex en avant première et j'avais été un peu déçu (après avoir vu 3 fois existenz). Avec matrix 2 , j'ai de nouveau revu et apprécié le 1 à sa juste valeur. Donc, les gouts et les couleurs.
Pour Kaena, C'est finalement un petit film sympatique mais avec un peu trop de défauts à mon gout.
Je lui met quand même 12/20 et, si ca peut vous rassurer, le public a applaudit environ 10 secondes a la fin du film (mais pas plus) et certain disaient meme que "c'était bien, hein !", comme pour se rassurer.
De toute façon, le film doit être vu par tout amoureux d'images de synthèses qui se respecte.
De plus, si vous partez en tête avec l'idée que c'est un film moyen, vous serez agréablement surpris ! j'en suis sur.
Si le film est assez mal monté, certaines séquences se suffisent à elle même et méritent le détour.
en plus des idées originales ---- spoiler ---- comme les êtres de Sèves et l'enracinement du monde ---- fin spoiler ---- , il y a aussi beaucoup d'emprunts à d'autres films : Aliens, la mutante, predator, le monstre du retour du jedi, le t1000 liquide, les mondes engloutis, fraggle rock et dark cristal, entre autre.

et si ca peux vous rassurer, les espagnoles viennent aussi de sortir un film en image de synthèse qui est, parait-il, complètement nul : "el bosque animado"

Si vous voulez voir un film poétique en image de synthèse, un peu dans l'esprit de kaena mais sans parole et pourtant 10 fois mieux, cherchez le récent court métrage "The Cathedral" dont voici le trailer http://www.pocketmovies.net/detail_212.html

voila, je m'en vais laisser un 6/10 à kaena sur imdb.com
 
Visiteur
Visiteur
Membre 1 msg
N'ecoutez pas les commentaires de ces irreductibles et allez le voir absolument. La technique aussi bien que l'histoire sont génial!!
 
Arnaud
MMOtiste
Redac 3574 msgs
Faut voir que les films fulL CG américains qui ne sont pas "cartoon" y'a quoi... Final Fantasy ? Et Square USA a eu de gros problèmes d'argent, je sais pas s'ils les ont résolu.

Le reste c'est les boites d'effets spéciaux 3D (ILM, DreamWorks) ou de CF "cartoon" (Pixar, même si eux y déchirent grave :) qui ont des budgets énormes, donc en conséquence les meilleurs artistes du monde, et *beaucoup* d'entre eux. Notez que chez ILM par exemple on parle français autant qu'anglais dans les couloirs, la plupart étant des artistes ayant au moins fait leurs études à Paris. Donc je pense pas que ça soit "parce que c'est français" que c'est tant critiqué.
 
Adeher
Comic
Redac 2119 msgs
normal que ca parle francais à ILM, c'est les initiales d'Issy-les-Moulineaux !

pouloum poum tchi
 
groovykid
Membre Factor
Membre 106 msgs
allez le voir sinon la pauvre kaena ne fera meme pas 1 million d'entrée.
Pour sa première scéance sur paris, elle totalise 420 entrées.
C'est la fin des haricots pour les films de synthèses français
 
groovykid
Membre Factor
Membre 106 msgs
zut, j'voulais dire, les haricotte sont cuites pour les films de synthèse français. Tant pis, il nous restera les intros de synthèse des futurs jeux de cryo, delphine software et kalisto... euhhh
 
Niko
Nostrach !
Admin 14196 msgs
C'est quoi ce mauvais esprit, Mr groovykid ?
 
[HS] Interview Kaena : la prophetie
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews