Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

[Edito] Notes d'intention
Nicaulas
Footix
Redac 1454 msgs
Ces derniers mois, les vidéos d'actualité de la chaîne UnDropDansLaMare, intitulées "2 minutes pour convaincre", font pas mal parler d'elles, et pas seulement grâce à leur style vocal... heu... particulier, on va dire. Elles ont au moins le mérite de systématiquement replacer les polémiques récentes dans leurs contextes respectifs, souvent d'y apporter un éclairage différent, parfois de proposer des solutions intéressantes. Sur Factor, nous n'avons pas pour habitude d'évoquer publiquement ce qui se dit/s'écrit ailleurs, ne serait-ce que parce qu'on manque déjà de temps pour s'occuper de nos propres miches. Cela dit, le tout dernier "2 minutes pour convaincre" nous intéresse tout particulièrement, puisqu'il y est question de la notation des jeux vidéo.



Comme vous avez pu le constater, les notes ont disparu de Factornews. Cela s'est fait en deux temps : lors du passage à la vekat tout d'abord, les rédacteurs avaient à disposition des macarons "Nope", "Meh", "Okay" et "Indispensable". L'idée était que le testeur puisse donner son ressenti global sur le jeu pour les lecteurs pressés, avec dans l'idéal l'ajout ultérieur de nouveaux macarons pour sortir de la graduation qualitative. Mais ce n'était pas, et n'est toujours pas dans la liste des modifs prioritaires de la vekat. Dans un second temps, face aux dissonances d'interprétation des macarons (voir notre test de Thief), comme l'outil de rédaction permet de ne pas ajouter de macaron et suite à un lobbying intensif de certains rédacteurs (dont moi), nous avons purement et simplement décidé de supprimer la notation.

Cependant, nous ne prenons pas pour nous l'affirmation d'UnDropDansLaMare qu'il faut absolument noter les jeux. Simplement, nous ne nous sentons pas spécialement concerné. Que jeuxvideo.com ou Gamekult soient en partie des guides d'achat pour leur audience, sans doute, mais entre nous, qui achète un jeu après avoir lu son test à la bourre sur Factornews ? Ce qui ne veut pas dire que nous n'avons pas un minimum d'exigence. Nous attendons de nous-mêmes un peu plus que de collectionner les billets de blogs, et les limbes de l'outil de rédaction sont remplies d'articles plus ou moins longs que nous considérons impubliables. Nous nous rangeons du côté de la "critique" subjective des jeux, mais exigeons qu'elle s'appuie sur ce qu'est le jeu, ce que vous pourrez concrètement découvrir en y jouant.

On pourrait développer le sujet encore longtemps, mais il s'agissait surtout ici de rebondir sur la proposition de notation alternative évoquée à la fin de la vidéo. Certes, rappeler qu'un jeu sort dans un contexte et qu'il faut le noter par rapport aux standards de son époque est intéressant, car il introduit la notion de variabilité dans le temps des critères de notation. Néanmoins, ce système de barre et de curseur reste une notation chiffrée : il suffit d'ajouter des graduations sur la barre, et on retombe sur une notation classique. Sans compter, et c'est le plus délicat, que le choix des critères et leurs évaluations risquent de faire oublier ce qu'est réellement le jeu. Pour reprendre leur exemple de Fahrenheit : oui, le fait que les développeurs aient eu de grosses ambitions narratives est notable, et fait que le jeu propose plus sur ce point que le standard des autres productions. Mais ça revient à noter les intentions de réalisation, et ça ne garantit en rien la qualité du résultat final.

Dont acte.

Lire la suite sur le site : [Edito] Notes d'intention.
 
Hell Pé
Membre Factor
Redac 553 msgs
TL;DR : Nicaulas a tout à fait raison.

TL;DR mais plus long : je partage pour l'essentiel le point de vue de Tevis Thompson sur la question, qu'il a exposé dans une conférence donnée à l'occasion de L'IndieCade l'an dernier. Il y dit en gros la même chose que ci-dessus ; osef des tests, il faut faire des critiques.

Version longue : les tests ça n'existe même pas en fait.

Considérez la conclusion de la vidéo d'Undropdanslamare : elle explique clairement que leur système de notation vise à élever le regard du consommateur subjugué par le marketing des jeux AAA (ainsi que par le buzz internet des jeux à moindre budget, j'imagine). Leur objectif est de favoriser, de manière visuelle et limpide, les jeux qui s'éloignent d'un "standard" imaginaire, de récompenser l'innovation et de pointer du doigt les jeux qui prennent le moins de risque. C'est un objectif tout à fait louable ! C'est une mission éditoriale, même. C'est un parti-pris des rédacteurs, en fait. C'est un angle de vue de critique.

Et donc, vous l'aurez compris, c'est un point de vue subjectif. C'est l'inverse d'un test façon Que Choisir, qui teste les aspirateurs et les machines à laver. Dans le cas d'une machine à laver, on sait ce qu'elle veut qu'on fasse (laver du linge), on sait aussi ce qu'une telle machine occasionne accessoirement (du bruit, de la consommation d'eau). Sur la base de ces critères, on peut établir un test, parce qu'il est inconcevable que le lecteur de Que Choisir désire autre chose qu'une machine à laver qui lave son linge.

Maintenant, appliquez le même raisonnement (tordu) aux jeux vidéo et à leurs "consommateurs" et vous comprendre pourquoi Gamekult a collé un 5/10 à Portal en 2007. Ou pourquoi les "testeurs" se sont écharpés sur la durée de vie de Metal Gear Solid V Ground Zeroes en omettant presque tous de mentionner que dans le jeu y'a une bombe qui explose dans le vagin d'une fille.

Morale de l'histoire : même en croyant rédiger un "test" "objectif" de jeu vidéo, on ne fait qu'en faire une critique. Ceci accordé, le reste suit. Et les notes, ce n'est pas sale, ce n'est pas ce qui a arrêté Roger Ebert (bien que lui ne notait pas sur 100 comme Consoles+ ou Pitchfork).
 
Fougère
Membre Factor
Redac 548 msgs
Je trouve le système de notation par rapport à l'intention assez séduisant. L'idée que tu compares le jeu à sa propre intention (qui est obligatoire dans la définition même du jeux vidéo moderne. un jeu sans intention, ça serait un jeu qui sort sans avoir été annoncé nul part et sans aucune informations disponibles) permet à un joueur qui ne connais pas le genre de se faire une idée.

Exemple pratique : moi VS Life is Strange. Je spoil un peu le test que je vais rédiger, mais je n'ai jamais joué à un jeu d'aventure. Le genre ne m'attire pas, pourtant j'avais envie de jouer à Life is Strange, par curiosité. Pendant la présentation, les gens le comparaient constamment aux jeux Telltale, du coup j'étais complètement paumé. Il me manquais tout le référentiel qu'on pense acquis pour un joueur qui s'intéresse à ce type de jeu, ce qui était un poil handicapant, alors que si on m'avait décris uniquement le jeu vis à vis de son intention, je m'y serais tout de suite mieux retrouvé (enfin je pense).

Le truc, c'est que ce cas est idéal normalement. Je ne connais pas les jeux d'aventure, si j'en test un, mon avis devrait être objectif sur le jeu. Je n'ai pas de référence vis à vis du genre, donc je ne peux pas le trouver plus mauvais ou meilleur qu'autre chose. Dans les fait, ça ne se passe pas comme ça, mais j'y reviendrais dans le test.

My point is : Je n'accorde pas une attention particulière aux notes, mais ça reste un des critère qui me permet de me forger une opinion. Un système de taquet par rapport à l'intention serais à mon sens plus pertinent, mais pas plus décisif dans une prise de décision.
 
Tobias Funke
Membre Factor
Membre 36 msgs
"Mais ça revient à noter les intentions de réalisation, et ça ne garantit en rien la qualité du résultat final."

C'est justement ce que dit et défend la vidéo, non ? En gros, pas de jugement qualitatif sur le scénario, mais une information qu'il y a un travail de ce côté-là, du moins plus que la moyenne. Donc si on est un consommateur plutôt amateur d'expérience narrative, le jeu PEUT nous plaire. A chacun de se faire son idée au final.
C'est d'ailleurs la limite de cette idée de la notation qui à mon avis n'a pas de sens si elle concerne les journalistes vidéoludiques, dont on attend justement un jugement qualitatif mélangeant objectivité et subjectivité (enfin, perso, c'est ce que j'attends d'un test ou d'une critique), mais en prend beaucoup plus si elle est appliquée par les revendeurs (grandes surfaces, magasins en ligne, etc.). Ce type d'affichage ne me choque pas dans une Fnac ou un Leclerc où, effectivement, on se promène dans un rayon avec les mêmes critères de sélection qu'un produit, en plus du côté "achat à l'aveuglette". Je cherche un jeu pas trop long, plutôt joli mais pas trop exigeant techniquement et avec une histoire travaillée, je prends le jeu qui est en dessous de la moyenne en "Durée de vie", au dessus en "Direction artistique", au dessous en "Graphismes" et au dessus en "Scénario".

Mais si je clique sur "Notre test de Continent" sur un site spécialisé, c'est pour avoir un avis qualitatif sur Continent, qui sera celui du rédacteur avec sa connaissance du domaine et sa sensibilité personnelle, pas pour avoir une suite de déclarations factuelles. Parce que je suis pas sûr que la distinction "critique/test" soit si pertinente que ça, même si je vois ce qu'ils veulent dire.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Je n'ai pas regardé la vidéo "un drop dans la mare" au sous titre mensonger "2mn pour convaincre" alors que la vidéo dure 8mn40.
Contrairement à Hell Pé, j'attends d'un test qu'il soit un test et pas une critique. Je veux connaitre la taille de l'installation pour évaluer la durée du téléchargement si j’achète du démat. J'attends d'un test qu'il m'indique si je peux zapper les cinématiques, savoir si le menu d'option est complet et propose de modifier la résolution, activer ou non la vsync... C'est ce genre de choses qui m’intéressent à la lecture d'un test.
Les critiques j'en veux pas, et si j'en voulais ce n'est pas sur un site de jeuxvidéo que j'irais les chercher mais plutôt sur un site du genre sens critique.
 
D-Kalcke
L-O-U-R-D
Membre 4054 msgs
Je pense pareil que tergat, quand je lis un test de jeu vidéo, j'essaye de trouver les éléments qui vont faire que je vais aimer le jeu ou pas, j'en ai strictement rien à foutre de savoir si le testeur a aimé ou pas. Par exemple, dans un jeu de caisse, je veux savoir à partir des éléments (comportement de la voiture, tracés etc) que va donner le testeur si je vais aimer le jeu.
Si je me base sur des tests sans données objectives (et sans notes), il va falloir que j'en lise 40 pour avoir des indices sur le fait que je vais le jeu ou pas. Si je me base sur des guides d'achats (et leur note), je mettrais pas longtemps pour savoir si je vais apprécier le jeu. Evidemment, c'est pas des guides d'achat qui vont me faire acheter des jeux pour lesquels je n'ai aucune attirance à la base.
 
fraido
Membre Factor
Membre 300 msgs
Note ou pas note, si j'attendais les tests de Factor pour choisir un jeu et bien je ferais des économies :p (ceux-ci ont largement eu le temps de se retrouver en soldes.)
Pour en revenir à undrop, je trouve que c'est une très bonne analyse mais je suis pas d'accord avec leur système d'intention ça revient à donner une note comme le dit Fougère.En plus, nombre de jeux entre leur annonce et leur sortie sont modifiés ou repartent de zéro (rust, ff14...).Du coup ça fausse le truc.Comme le dit très bien la vidéo chacun apprécie différemment le coté artistique d'un jeu (LD,scénario,etc...). Mais par contre l'aspect technique peut ,lui, être évalué parce qu'il existe des standards ( lesquels doivent être réactualiser bien entendu).
Ils ont raison aussi quand ils disent que la note est une façon rapide pour acheter un jeu (mais c'est tellement marketing)
Un dernier point pour ceux qui sont accrocs à la notation. Il serait bien d'évaluer un jeu et ses éventuels travers à sa sortie: Pay2win, bugs ( AC unity ...!), sortie retardée, dlc foireux , j'en passe et des meilleurs.
Là on est plus complet dans l'objectivité je crois.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2981 msgs
Ça reste des notes avec des glissières en gros ? J'ai l'impression qu'ils veulent juste que le lecteur joue de son imagination et non lus juste se focaliser sur les mots d'une note. Je préfère les critiques sans notes ou conneries en guise de notes. Par contre des indications sur bugs à la sortie, NDA jusqu'à sa sortie sauf pour les chanceux journalistes/ yentubeurs vendus du jeu vidéo qui tend à se méfier du dit jeu...
 
Darkigo
Membre Factor
Membre 474 msgs
D-Kalcke a écrit :
Par exemple, dans un jeu de caisse, je veux savoir à partir des éléments (comportement de la voiture, tracés etc) que va donner le testeur si je vais aimer le jeu.


Ah c'est intéressant ! Mais est-ce que c'est valable uniquement pour des simus ? Pour un jeu de plateforme, Captain Toad sur lequel je m'éclate en ce moment par exemple, savoir le nombre de niveaux ou le nombre d'actions différentes dans le jeu (2 boutons quoi ! On ne peut pas sauter !) ne m'aurait pas aidé à choisir le jeu. Au contraire, l'avis d'un lecteur ou critique disant qu'ils s'est bien marré sur un jeu sans trop de prétention ça m'aurait motivé.
Au final je l'ai acheté sur base du trailer et pas des notes moyennes... Je m'amuse vachement plus que sur New Super Mario Bros U qui a obtenu de meilleures notes partout.

Edit : Pendant que j'y pense, j'aime bien les fausses notes de Canard PC avec "honteux/10", "Trop choupinou/10" ou 18/10. Je préfère l'enthousiasme d'un rédacteur critique qu'un listing de features...
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Sur grid2 l'interface de tous les menus est absolument imbitable, j'ai laissé tomber et je regrette mon achat même si ça ne m'a pas couté cher.
Aucun test ne parle jamais de l'ergonomie des menus...
Payday 1&2 se met en pause quand un joueur rejoint la partie, est-ce qu'un seul test l'a mentionné ? Non, aucun.
Sur Natural Selection 2 vous pourrez admirer l'écran de chargement durant 10mn avant de pouvoir jouer, je vous défie de citer un seul test qui l'indique.

Pourtant ça, à mon sens, ce serait du test objectif.
 
Niko
Nostrach !
Admin 14102 msgs
Tergat > informer, c'est choisir. Le fait de ne pas mentionner qu'un menu est anti ergonomique, c'est dommage, mais c'est probablement parce que le tester a estimé que cela ne nuisait pas à l'expérience de jeu.
 
kimo
Reporter de terrain
Redac 844 msgs
J'ai toujours été d'avis que malgré son caractère scientifique (haaa, les chiffres), la note est ce qu'il y a de plus subjectif dans un texte. Plus c'est court, plus c'est péremptoire, plus c'est subjectif.

Comme pas mal de monde, je ne suis pas fanas des tests qui servent à mettre l'impression de leur auteur en avant. Ça nous en apprend finalement plus sur celui qui écrit que sur le jeu. Cependant, quand je vois les très bonne réactions concernant le dernier test de Nicaulas (qui ressemble plus à une expression écrite qu'à un test), je me dis que pas mal de gens aiment les trucs complétement subjectifs.

Pour moi, l'important est toujours examiner les mécanismes d'un jeu, et leur bon fonctionnement les uns avec les autres. Ce qui fait qu'il n'y a pas de jugement absolu d'un jeu par rapport à un autre, mais qu'un jeu est toujours jugé en fonction de sa cohérence. Un mécanisme affreux dans un jeu peut devenir utile à un autre. Donc, un test de Captain Toad peut très bien préciser qu'il est impossible de sauter mais que le jeu est pensé pour ça, comme un jeu de caisse où il est impossible de tourner à droite serait aberrant, sauf si ça faisait parti d'un système de jeu génial (on peut rêver), ou un autre avec un excellent comportement mais des circuits de merde ne serait pas forcément un bon jeu.

Je suis d'accord avec D-Kalcke et ceux qui veulent des précisions factuels sur le fonctionnement du jeu, sur ce qu'il a à offrir. Ce qui sous entend évidemment que le travail ne se limite pas à faire la liste de ce qu'il est possible de faire, mais de les mettre à l'épreuve pour voir ce qu'il est possible d'en faire (ou pas).

Reste que si je préfère ce type de texte, l'appréciation d'un jeu est tellement variable d'une personne à l'autre (et même d'une partie à l'autre chez la lmême personne) que toute idée d'un texte définitif est à exclure : la diversité des avis (et des types de texte) est à mon sens le meilleur moyen pour se faire une idée d'un jeu (sans y jouer). Donc notes ou pas notes, mieux vaut qu'il existe plusieurs moyens d'évaluations.
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
J’apprécierais que les tests contrebalancent les articles-relais des communiqués éditeurs/développeurs, en mentionnant explicitement les vices cachés. Mais apparemment, c'est trop demander.
 
Hell Pé
Membre Factor
Redac 553 msgs
kimo a écrit :
Donc, un test de Captain Toad peut très bien préciser qu'il est impossible de sauter mais que le jeu est pensé pour ça, comme un jeu de caisse où il est impossible de tourner à droite serait aberrant, sauf si ça faisait parti d'un système de jeu génial (on peut rêver), ou un autre avec un excellent comportement mais des circuits de merde ne serait pas forcément un bon jeu.


Ça me rappelle le test de Mario Kart Double Dash dans Joypad, il y a onze ans de cela. À l'époque, Angel Davila avait noté dans ses "mauvais points" : "pas de pièces" et "pas de saut". J'aimerais retrouver le papier original pour comparer avec la critique assassine d'Edge parue au même moment. Mais je n'ai jamais été convaincu que l'absence de pièces ou de sauts étaient les plus gros problèmes de ce jeu, ni à la lecture du test d'Angel, ni après avoir joué au jeu.

En gros, comme le dit kimo, les caractéristiques factuelles d'un jeu, seules, ne servent pas à grand-chose pour évaluer un jeu vidéo, sauf à déférer le travail d'appréciation à l'imagination du lecteur (et le résultat est grotesque, voyez vous-même). De toute façon, le travail du rédacteur le plus soucieux d'"objectivité" revient systématiquement à adopter un angle, à chercher une cohérence dans ses propos. À mon sens, c'est cette cohérence, cette solidité du raisonnement, qui fait une bonne critique, davantage que la capacité du rédacteur à ne pas me raconter sa vie (et pourquoi ne me la raconterait-il pas, si cela sert à appuyer son point de vue ?)

Et pour répondre à tergat : sans avoir vérifié tes dires à propos des Payday ou de GRID, il me semble que la plupart des testeurs ne se privent généralement pas d'évoquer les problèmes techniques de tel ou tel jeu (en tout cas, je les ai beaucoup vu parler de framerate ces derniers temps). S'ils ne le font pas, c'est que ces détails ne leur paraissent pas importants. SI tu attends d'un "test" qu'il soulève ces points systématiquement, cela ne revient-il pas à réclamer... une approche critique de la technique d'un jeu ? Là encore, tout cela me parait être une question de subjectivité.
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1513 msgs
Les notes en elle-même sont insignifiantes.. Mais je fais partie des joueurs qui utiliseraient les tendances des notes données par la presse ou les reviews de joueurs comme un faisceau d'indices sur les choses à surveiller et les choses à éviter. Guide d'achat ? peut-être. (et ça ne concerne pas que le jeu vidéo, médium sur lequel je passe beaucoup trop de temps à décortiquer des choses inutiles par ex.)
 
M0rb
Prof de math
Redac 2665 msgs
Un drop dans la marre... ou plutôt un coup d'épée dans l'eau.
Curseur ou note, quelle différence ?

Un bon papier c'est une part d'objectivité (description des mécaniques, graphismes, etc...), et une part de critique.
Les questions auxquelles ont doit tenter de répondre sont "Le jeu est-il à la hauteur de son intention ?" et dans une certaine mesure "Le jeu est-il à la hauteur des attentes du publique".
 
Niko
Nostrach !
Admin 14102 msgs
tergat a écrit :
J’apprécierais que les tests contrebalancent les articles-relais des communiqués éditeurs/développeurs, en mentionnant explicitement les vices cachés. Mais apparemment, c'est trop demander.
Je n'ai pas dit le contraire, je suis même tout à fait d'accord sur ce point, mais le fait est que quand on écrit un test, il est impossible de parler de tous les aspects du jeu. Tu choisis donc ceux qui sont, selon toi, les plus pertinents. L'ergonomie des menus, à moins qu'elle vraiment à la rue au point de rendre le jeu inutilisable, ne fait généralement pas partie de la sélection.

Je te conseille d'essayer par toi-même : essaye de pondre un test sur un jeu qui soit intéressant à lire pour les autres. Donc un test pas trop long, avec un bon rythme et bien articulé, qui dispense les informations importantes sur le jeu. Normalement, tu vas te rendre compte que tu laisse de coté certains éléments intentionnellement.
 
kmplt242
Membre Factor
Membre 3070 msgs
J'ai arrêté la vidéo après "Les jeux vidéos modernes sont incompatibles avec le systeme de notation actuel" sans qu'il y ai aucune explication. En quoi ils sont différents d'avant ?
 
Fougère
Membre Factor
Redac 548 msgs
C'est surtout barbant. Pour tester un jeu et en faire un compte rendu lisible, comme le dis Niko, il faut forcément en laisser une partie de côté. Si on devait à chaque fois parler de l'ergonomie dans le détails, de la réalisation technique, ect, ce serait trop long et aride à lire.

Pour répondre à M0rb : l'attente de quel public ? Celui que le jeu cible ? Ou ceux qui ont acheté le jeu ? L'avantage de la comparer à l'intention, comme je l'ai dis plus haut, c'est que tu restes dans le même référentiel. L'attente du public étant généré par la communication et les éditeurs, c'est carrément plus compliqué. Même au sein de la rédac, si CBL et moi on écrivait un test sur le même jeu, y'a de bonne chance pour qu'on dise pas la même chose (encore heureux), parce qu'on fait pas partie du même public.

Exemple pratique : Wildstar. Durant tout son développement, le jeu à clairement affiché ses intentions Hardcore. Il était fait pour plaire aux gros joueurs de MMO, ce qui écumaient WoW il y'a 10 ans. Sur ce point il se sont complètement planté, mais si tu compare le jeu à son intention, c'est déjà plus réussis. Tout ce qui a été annoncé est présent (Housing, PvP, BEAUCOUP de quêtes, ect), ce qui a permis à une frange plus "casus" d'apprécier le jeu.

Et sinon je suis d'accord avec LeGreg. Avant d'être rédac, j'avais 2 indicateurs qui me permettaient de savoir si un jeu dont je n'avais jamais entendu parler était digne d’intérêt : Si Factor et CPC en causait. Après je voyais la note comme un conseil d'achat. Au même titre que je conseille mes colocs quand ils me demandent des suggestions.

Faut pas trop s'attacher à la valeurs de la représentation graphique d'une opinion (sous forme de note ou whatever). C'est un résumé de l'opinion, pas l'opinion elle même.
 
divide
Membre Factor
Redac 1710 msgs
Et si cette réflexion s'étendais également au système scolaire, qui veut absolument se débarrasser des notes mais ne sait pas comment y arriver ? Des lettres, des smileys, des étoiles, ça reste des notes. Par contre, 2 ou 3 lignes de commentaires du professeur à la fin du devoir ça donnerait une bonne idée à l'élève de la réussite ou non de son devoir, et ce qu'il doit améliorer, tout en rendant difficile la compétition entre élèves, il n'y aurait plus d'échelle absolue du "meilleur" au "pire" élève.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews