Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Edito] Notes d'intention

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
Ces derniers mois, les vidéos d'actualité de la chaîne UnDropDansLaMare, intitulées "2 minutes pour convaincre", font pas mal parler d'elles, et pas seulement grâce à leur style vocal... heu... particulier, on va dire. Elles ont au moins le mérite de systématiquement replacer les polémiques récentes dans leurs contextes respectifs, souvent d'y apporter un éclairage différent, parfois de proposer des solutions intéressantes. Sur Factor, nous n'avons pas pour habitude d'évoquer publiquement ce qui se dit/s'écrit ailleurs, ne serait-ce que parce qu'on manque déjà de temps pour s'occuper de nos propres miches. Cela dit, le tout dernier "2 minutes pour convaincre" nous intéresse tout particulièrement, puisqu'il y est question de la notation des jeux vidéo.



Comme vous avez pu le constater, les notes ont disparu de Factornews. Cela s'est fait en deux temps : lors du passage à la vekat tout d'abord, les rédacteurs avaient à disposition des macarons "Nope", "Meh", "Okay" et "Indispensable". L'idée était que le testeur puisse donner son ressenti global sur le jeu pour les lecteurs pressés, avec dans l'idéal l'ajout ultérieur de nouveaux macarons pour sortir de la graduation qualitative. Mais ce n'était pas, et n'est toujours pas dans la liste des modifs prioritaires de la vekat. Dans un second temps, face aux dissonances d'interprétation des macarons (voir notre test de Thief), comme l'outil de rédaction permet de ne pas ajouter de macaron et suite à un lobbying intensif de certains rédacteurs (dont moi), nous avons purement et simplement décidé de supprimer la notation.

Cependant, nous ne prenons pas pour nous l'affirmation d'UnDropDansLaMare qu'il faut absolument noter les jeux. Simplement, nous ne nous sentons pas spécialement concerné. Que jeuxvideo.com ou Gamekult soient en partie des guides d'achat pour leur audience, sans doute, mais entre nous, qui achète un jeu après avoir lu son test à la bourre sur Factornews ? Ce qui ne veut pas dire que nous n'avons pas un minimum d'exigence. Nous attendons de nous-mêmes un peu plus que de collectionner les billets de blogs, et les limbes de l'outil de rédaction sont remplies d'articles plus ou moins longs que nous considérons impubliables. Nous nous rangeons du côté de la "critique" subjective des jeux, mais exigeons qu'elle s'appuie sur ce qu'est le jeu, ce que vous pourrez concrètement découvrir en y jouant.

On pourrait développer le sujet encore longtemps, mais il s'agissait surtout ici de rebondir sur la proposition de notation alternative évoquée à la fin de la vidéo. Certes, rappeler qu'un jeu sort dans un contexte et qu'il faut le noter par rapport aux standards de son époque est intéressant, car il introduit la notion de variabilité dans le temps des critères de notation. Néanmoins, ce système de barre et de curseur reste une notation chiffrée : il suffit d'ajouter des graduations sur la barre, et on retombe sur une notation classique. Sans compter, et c'est le plus délicat, que le choix des critères et leurs évaluations risquent de faire oublier ce qu'est réellement le jeu. Pour reprendre leur exemple de Fahrenheit : oui, le fait que les développeurs aient eu de grosses ambitions narratives est notable, et fait que le jeu propose plus sur ce point que le standard des autres productions. Mais ça revient à noter les intentions de réalisation, et ça ne garantit en rien la qualité du résultat final.

Dont acte.


Your browser does not support the video tag.
Rechercher sur Factornews