Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
C'est soirée retro chez Steam
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Cthulhu Saves the World vient de sortir sur Steam au prix ridicule de 1.74€. Pour ce prix vous héritez d'un RPG plein d'humour reprenant tous les codes du J-RPG à son compte, mais aussi Breath of Death VII, le précédent titre du développeur lui aussi parodiant le genre tout en en respectant les codes.

Dans le même temps sort Dungeons of Dredmor pour à peine 3 fois plus cher, un roguelike développé par Gaslamp Games qui tente le triple challenge de réaliser un roguelike digne de ce nom mais accessible aux novices du genre avec une interface remaniée insiprée des point & click et d'y apporter une touche visuelle et sonore attirante et un brin d'humour dans un genre où l'ASCII reste le shader à la mode et où le joueur est incarné par un @.

Lire la suite sur le site : C'est soirée retro chez Steam.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4681 msgs
Il faudrait que l'on me paye cher pour jouer à un jeu reprenant les codes du j-rpg surtout si c'est "comique", par contre l'autre jeu pourquoi pas, je vais peut être le prendre.
 
Valanthyr
Membre Factor
Redac 1099 msgs
Ceci dit le roguelike est lui aussi (censé être) comique, d'après les video reviews qu'on peut voir sur YouTube.
 
Vahron
Membre Factor
Membre 580 msgs
J'ai l'impression d'avoir payé pour un jeu RPG Maker. Je... Je me sens sale.
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
l'article de RPS au sujet de Chtuhlu est assez intéressant. C'est une parodie qui réussit plus ou moins à corriger aux défauts récurrents du genre (rencontres aléatoires en boucle infinie) tout en trouvant dans l'humour des moyens de contourner ou justifier les stéréotypes du genre (le héros aidant on sait pas trop pour quoi tout le monde devient un Chtuhlu ayant perdu ses pouvoirs dont le seul but devient d'aider tout le monde pour récupérer ses pouvoirs pour enfin pouvoir détruire le monde). le test de RPS laisse croire que malgré quelques défauts le jeu est bourré de qualités, d'une quantité de monstres gigantesque, etc...

J'ai l'impression qu'il y a ce même décalage et auto-dérision qu'il y a dans un Dragon Quest IX, que j'ai vraiment adoré moi qui suis pourtant assez réfractaires aux JRPGs, sauf exceptions comme ce DQIX ou Anachronox. J'ai pas encore pris Chtuhlu, mais ça viendra ptet tôt ou tard.

Le Dungeon of Dredmor, ça fait un bail que je le reluque. J'adore les roguelikes quand ils sont pas trop "hardcores" (j'ai écumé Powder sur DS et Legends of Yore et Dweller sur Android). J'espère qu'il vaut le coup, je l'ai pris les yeux fermés...
 
vasquaal
Dumber
Membre 2822 msgs
Pour le prix de deux baguettes de pain, et pour les souvenirs des jrpg de mon enfance, je me suis pris Cthulhu part en vacances au pays des fraises magiques.
Ca a intérêt à être drôle.
 
Vahron
Membre Factor
Membre 580 msgs
Je viens de passer une heure et demie en compagnie de Dungeons of Dredmor : c'est excellent... A condition d'aimer les roguelike, bien sûr, et les jeux vraiment hardcore. Son gros ajout au genre, c'est évidemment sa prise en main hyper intuitive, ses graphismes mignons et colorés, et son tutorial qui permet de partir à l'aventure en sachant au moins maîtriser les commandes (mais sans tout savoir sur le jeu non plus). Rien que le fait d'avoir un vrai roguelike où les donjons ressemblent à des donjons, et où on peut faire plein de trucs sans pour autant devoir mémoriser 56 raccourcis du genre Ctrl+D->K pour donner un coup de pied, ça fait un bien fou. A côté de ça il n'offre pas autant de possibilités qu'un Nethack, évidemment, mais il y a quand même l'air d'y avoir assez d'items, de pièges, de baguettes et de crafting tordu pour avoir de quoi explorer.

Mais c'est vraiment, vraiment hardcore. Dweller n'est rien comparé à ce niveau de difficulté. Mon premier personnage n'a pas survécu à son premier combat... Mes deux suivants n'ont pas dépassé trois salles. Un seul a réussi à descendre au 2e étage, pour le moment.

Je suis accro.
 
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Putain, tu viens de concrétiser pas mal des espérances que j'avais placé dans ce jeu. \o/
 
Vahron
Membre Factor
Membre 580 msgs
J'ai oublié de préciser que le jeu ne comporte pas de classe à proprement parler, mais on choisit 7 talents parmi une trentaine en début de partie qui orientent le personnage plus ou moins vers un archétype (guerrier, voleur, mage). A chaque level up, on dépense un point d'aptitude dans un de ces 7 talents afin d'obtenir de nouvelles compétences, sorts ou capacités. Le choix des talents de départ permet donc d'orienter complètement le personnage dans le sens qu'on veut, tout en ayant une marge pour rattraper les erreurs par la suite (notamment à travers l'équipement et les buffs).
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4681 msgs
Je l'ai pris hier donjon of machin, bon je n'ai fait que quelques tutos, apparemment on peut quand même choisir le niveau de difficulté et choisir si notre personnage ressuscite ou pas.
 
C'est soirée retro chez Steam
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews