Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Bosser dans le jeu vidéo
JiHeM
Membre 1183 msgs
C'était à jeuxvideo.com, après c'était en 2007–2010, depuis le site a changé de propriétaire, de ville et de rédacteur en chef, donc les conditions sont sans doute différentes aujourd'hui. D'autant que le métier a lui aussi changé, avec la supplantation de l'écrit par la vidéo notamment. Mais oui, la réalité est bien éloignée de l'image qu'on se fait du métier, qui est effectivement le deuxième meilleur métier du monde dans les sondages auprès des collégiens – derrière footballeur, faut pas déconner !

squintik a écrit :
Je pensais plus à des chercheurs qui font des thèses/études de socio / sciences éco mais basées sur des thèmes du jeu vidéo. C'est plutôt orienté socio en général, mais je connais pas très bien. Par exemple, je sais que des journalistes de Canard PC ont pas mal de liens avec ce collectif de chercheurs belges qui ont en commun de travailler sur le monde du jeu vidéo : http://labos.ulg.ac.be/liege-game-lab/

Tu peux aussi jeter un coup d'œil à ce que fait l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, ils sont à fond dans la socio-philosophico-branlette, avec des titres géniaux tels que "Immersion et intériorité - La métaphore du Moi-Peau dans Silent Hill 4", "Limites et incohérences des personnages non-joueurs de Ragnarök Online" ou encore "Quelle ethnométhodologie appliquer aux jeux vidéo multijoueurs persistants ?" :D
 
Rouge
Membre Factor
Membre 18 msgs
JiHeM a écrit :
Tu peux aussi jeter un coup d'œil à ce que fait l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, ils sont à fond dans la socio-philosophico-branlette, avec des titres géniaux tels que "Immersion et intériorité - La métaphore du Moi-Peau dans Silent Hill 4", "Limites et incohérences des personnages non-joueurs de Ragnarök Online" ou encore "Quelle ethnométhodologie appliquer aux jeux vidéo multijoueurs persistants ?" :D


OMG :') ! Ralalala les mecs, cette culture du pompeux, un vrai problème de la filière -_- . Ils ne savent plus quoi dire pour "scientificiser" le champ disciplinaire, la plupart doivent être des épistémologues, c'est les pires.. Dans le même genre "Le jeu vidéo comme dispositif d’instanciation. Du phénomène ludique aux avatars en réseau" ou encore "La figuration de la mort dans les jeux vidéo de rôles et d’aventures. De la fonction euphémisante de l’imaginaire". On pourrait en faire un top 10 ! (Cela dit le dernier texte est intéressant même s'il date un peu).

Du coup tu as switcher pour complétement autre chose ?
 
JiHeM
Membre 1183 msgs
Yep, je suis en train de finir une thèse de volcanologie, bientôt à moi la grande vie de chercheur ! (d'emploi)
 
Sir_carma
Fils de pute ©
Redac 1046 msgs
Hello à tous !

Pour répondre directement au premier post de Rouge, voici ma petite histoire de mon entrée dans le milieu.

Passioné de JV depuis mes 6 ans et l'arrivée de la NES dans notre salon, j'ai toujours rêvé de travailler dans le JV mais comme bcp de monde, sans réellement faire quoi que ce soit pour.
J'ai fait une école de commerce, travaillé 10 ans en agence web à faire du Web Marketing. Pas de background artistique même si j'ai un peu touché à tout: un peu de musique, sculpture, photo, dessin, 3D, etc. Mais j'ai jamais accroché à fond à aucun de ces hobbys. Toujours des périodes de 3 ou 4 mois où je suis à fond sur l'un d'eux, puis je me lasse ou progresse pas assez vite et je passe à autre chose.

Puis en 2015 j'ai vu une chouette image passer sur Twitter, une illustration en voxelart. Je n'avais jamais vu ça avant. Faite avec un software gratuit: Magica Voxel.
Je l'ai téléchargé pour essayer et... je l'ai jamais laché depuis.

Si je n'ai jamais laché ce hobby du voxelart, je crois (en plus du plaisir évident à en faire) que c'est principalement grace à Twitter.
J'ai posté ma 1ère image, j'avais genre 100 followers, et j'ai eu genre une dizaine de like (gros ratio ! :p).
Du coup ça m'a motivé à en faire une deuxième: 20 likes. Puis une 3ème etc etc.
Ca parait donc très égocentrique et révélateur d'un besoin de reconnaissance, mais je pense que c'est très humain.
Ca m'a juste donné ce petit plus nécessaire en motivation pour continuer à maitriser un domaine.

J'ai fait ça pendant 2 ans, sur mon temps libre, soir et weekend. J'en faisais BEAUCOUP (chanceux d'avoir une compagne qui me laissait du temps pour mes hobbys).
Et mon compte Twitter n'a fait que grandir, pour passer de 100 à genre 30K followers en 2 ans.

Je recevais pas mal de propositions. Majoritairement de petits projets ou dévs solos qui cherchaient un artiste. Quelques propositions un peu plus sérieuse genre refaire Cave Story en voxelart.
Mais j'habitais Paris, j'avais une situation confortable, une bonne carrière dans mon taf (et j'aimais mon boulot et ma boite), j'avais 34 ans, j'allais pas tout lacher pour un truc bancal, pas ultra safe.

Ryan, boss de ma boite actuelle (Brace Yourself Games) m'a trouvé via Twitter et m'a demandé si je pouvais faire des concepts arts pour son prochain jeu. Ca ne m'engageait pas à grand chose, ca faisait un peu d'argent, et je n'avais que de bons échos de ce mec et sa boite.
J'ai du en faire 4 sur un an, tous les 3 mois, et à chaque fois il me demandait "T'es sur que tu veux pas venir nous rejoindre à Vancouver pour un taf à plein temps ?". Et à chaque fois je disais non pour les raisons citées ci-dessus mais aussi car mon père avait un cancer. Pas question de partir où que ce soit durant cette période.

Puis fin 2016 mon papa est décédé. Cela coincidait à une dernière commande de Ryan.
Me demandant une ultime fois "Promis je te demande plus après, mais t'es sûr tu veux pas bosser chez nous?".
Et là j'ai dit oui. Après le décès de mon père, j'avais besoin de changement, d'une nouvelle aventure, de positif. C'était aussi ma première perte de quelqu'un que j'aimais. Le "on ne vit qu'une fois" est très fort dans cette période là.

Bref, 3 mois après, j'étais à Vancouver avec ma compagne, et ça fait maintenant 3 ans & demi qu'on y est.
Je suis arrivé en tant que Lead Artist, je suis maintenant Directeur Artistique sur Industries of Titan et je bosse aussi sur nos futurs jeux en ce moment.
Tout ça à 34 ans Rouge, rien n'est impossible ! :)

Si je résumais en quelques points:
- y'a des posts marketing, RH, prod etc qui sont vraiment atteignables, si le souhait principal est de bosser dans le JV. C'est une industrie encore très jeune, y'a beaucoup à faire.
- pour des postes artistiques, à 34 ans sans background, c'est difficile je pense. J'ai eu je pense une chance inouie de trouver une niche, et de bosser, bosser, bosser pour la maitriser (j'ai fait vraiment que ça de mon temps libre pendant 2 ans...).
- le moyen le plus safe selon moi c'est d'être programmeur. Y'a toujours de la demande.
- un poste que tout le monde s'arrache car y'en a pas beaucoup de spécialistes c'est VFX Artist. Encore mieux (mais plus dur) c'est Tech Artist (mais là faut être bon en prog et en art...)
- bosser dans le JV n'est pas le rêve que tu peux t'imaginer gamin. Ca reste un taf, avec des gens. C'est une industries très jeune comme dit plus haut, les process sont souvent nuls, le management également, peu professionnels sur tous les aspects humains, bref c'est pas tout rose.
Je répète souvent que ce qui rend heureux au boulot c'est les gens avec qui tu travailles, pas forcément le boulot en lui même (dans une certaine mesure bien sur).
Perso je regrette parfois d'avoir vu l'envers du décor.
Je pense que je préférais l'équilbre que j'avais avant.
Un boulot sympa avec des gens que j'adorais et mon passe temps JV/art sur mon temps libre qui m'épanouissait.
Là j'ai fait de ma passion mon métier et la balance est cassée.

Après, le plaisir de créer quelque chose est plus fort que le reste donc je pense continuer dans ce domaine. Avec un probable retour en France l'an prochain cela dit (les amis et la famille ça compte).

Hésite pas si t'as des questions !
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 384 msgs
Visiblement le code c'est pas ton truc, c'est donc une très bonne chose, ça va m'éviter de te conseiller de partir très vite en courant de ce milieu pour un taf classique, chiant, dans lequel tu gagneras mieux ta vie et avec lequel tu pourras consommer ta passion parce que tu auras la tune et le temps qu'il faut pour l'utiliser :D
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 5191 msgs
Sebultura a écrit :
Visiblement le code c'est pas ton truc, c'est donc une très bonne chose, ça va m'éviter de te conseiller de partir très vite en courant de ce milieu pour un taf classique, chiant, dans lequel tu gagneras mieux ta vie et avec lequel tu pourras consommer ta passion parce que tu auras la tune et le temps qu'il faut pour l'utiliser :D



Bordel faut vraiment que t'arrête d'être aussi brutal dans les vérités... on dirait moi.
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 384 msgs
BeatKitano a écrit :
Sebultura a écrit :
Visiblement le code c'est pas ton truc, c'est donc une très bonne chose, ça va m'éviter de te conseiller de partir très vite en courant de ce milieu pour un taf classique, chiant, dans lequel tu gagneras mieux ta vie et avec lequel tu pourras consommer ta passion parce que tu auras la tune et le temps qu'il faut pour l'utiliser :D



Bordel faut vraiment que t'arrête d'être aussi brutal dans les vérités... on dirait moi.

Ah ben ça s'invente pas :D
 
Rouge
Membre Factor
Membre 18 msgs
JiHeM a écrit :
Yep, je suis en train de finir une thèse de volcanologie, bientôt à moi la grande vie de chercheur ! (d'emploi)


Ahaha effectivement rien à voir !! Trop bien la volcanologie, si jamais tu ne trouves pas de poste dans le supérieur en tant que chercheur, ou dans le privé (il doit quand même y avoir pas mal de passerelles dans la construction ou la prospection minière non ?), je ne peux que t'inviter à passer l'agreg de géo et enseigner dans le secondaire, c'est cool :)

@Sir_carma : ton post est une mine d'inspiration ! Je trouve vos parcours passionnants et franchement, vous déchirez de vous prêter au jeu. Que ce soit vos récits de parcours ou vos avis et points de vues c'est TROP bien. J'ai pas des masses de personnes dans mon entourage aussi intéressés que moi par le sujet ou ayant déjà un pied dedans. A part mon frère mais qui a abandonné son IUT d'informatique (pour des raisons assez proches que celles que vous évoquez d'ailleurs (passion/travail). Du coup c'est super précieux pour moi.

Tu dis que tu sens le déséquilibre et que tu regrette presque d'être passer de l'autre côté, qu'est-ce qui te pousse à "rester" dans cette branche en revenant en France plutôt que retrouver ton ancien boulot du coup ?

@Sebultura : Ahahaha :') merde... tu m'as tué ... A ce point là ? ... Pour en revenir au fond de ton post, y a un truc que j'arrive pas très bien à saisir, en fait tu codes, c'est ça ? donc ton boulot c'est programmeur ? tout le monde passe par coder à un moment ou à un autre ? j'avais cru comprendre qu'il y avait différents taf genre une branche plutôt artiste/designer comme Sir_carma et _MaX_, une autre plutôt codeur/ programmeur (genre toi et Le vertueux (je dis ça au pif, mais le côté "je suis une machine" m'y fait penser)) etc. Je me trompe ? Est-ce qu'il y a pas des domaines qui sont justement plus exigeant (ou valorisant, ou "mécaniques", ou diversifiés, 'fin vous voyez ce que je veux dire) ? (mon frère a arrêté son IUT entre-autre parce qu'il pouvait plus supporter de coder) ton ressenti est propre au taf en lui-même où à la boite ?

Et en ce qui concerne la rémunération j'avais lu un commentaire de CBL(de mémoire, je me trompe peut-être) où il avait l'air de dire que financièrement c'était plutôt confortable (il parlait aussi du coût de la vie aux USA et du coût des opérateurs etc.). Pareil, ça c'est ultra opaque, quelqu'un aurait un site fiable sur lequel je pourrais m'appuyer pour me faire une idée des niveaux de rémunération ? (en France, parce que si j'annonce a ma femme qu'on doit déménager à l'autre bout du monde, je pense que ce sera tout seul)

Et tant que j'y suis, cette histoire de syndicat dans le jeu vidéo français, ça avance ? parce que pour le coup, c'est un domaine dans lequel j'ai des bonnes bases (maintenant, difficile d'être représentant syndical quand tu bosses pas toi-même dans le domaine, mais bon ça c'est une autre histoire...), quitte à reprendre des études, le droit me parait plus accessible que le code !(surtout après ton message Sebultura ;).


Edit : Rien à voir, mais quand même, en relisant, vous y êtes tous entré par "passion" dans ce domaine, et je peux pas m'empecher de faire un parallèle avec les infirmières et leurs conditions de travail. Dans vos collègues, ils y sont aussi tous entré par "passion" ?
 
JiHeM
Membre 1183 msgs
Rouge a écrit :
JiHeM a écrit :
Yep, je suis en train de finir une thèse de volcanologie, bientôt à moi la grande vie de chercheur ! (d'emploi)


Ahaha effectivement rien à voir !! Trop bien la volcanologie, si jamais tu ne trouves pas de poste dans le supérieur en tant que chercheur, ou dans le privé (il doit quand même y avoir pas mal de passerelles dans la construction ou la prospection minière non ?), je ne peux que t'inviter à passer l'agreg de géo et enseigner dans le secondaire, c'est cool :)

Malheureusement il n'y a pas d'agrégation de géologie, le concours regroupe sciences de la vie et de la terre et je n'y connais rien en bio, faudrait que je refasse (encore) des études... Et puis autant enseigner à des étudiants ça me dirait bien, autant les lycéens bof. Si je trouve rien je me re-reconvertis en ouvrant un camping naturiste en Auvergne. ^^

Pour les salaires du milieu en France, regarde sur le site de l'AFJV, il y a des fiches métiers (faut scroller pour voir les autres) plutôt complètes avec description d'une vingtaine de postes différents de l'industrie.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1507 msgs
@Rouge:
Edit : Rien à voir, mais quand même, en relisant, vous y êtes tous entré par "passion" dans ce domaine, et je peux pas m'empêcher de faire un parallèle avec les infirmières et leurs conditions de travail. Dans vos collègues, ils y sont aussi tous entré par "passion" ? ".

Pas directement, de base je suis/j'étais dans le design objet/espace, territoire de marque dans le secteur cosmétique.
Fin 2017 je me suis dit qu'il était temps de changer d'environnement, ne supportant plus du tout mon entourage professionnel.
Ne voulant absolument pas monter sur Paris, avec femme et enfant et la quarantaine approchant, je me suis interrogé sur quelles étaient mes portes de sortie. J'ai regardé ce que je "pouvais faire" avec mon background d'alors et également à quels endroits.
J'ai fait quelques recherches et je me suis arrêté sur 3 axes : JV, communication & design objet et dans quelles régions : Lyon, Montréal Bordeaux et si vraiment j'avais pas le choix : Paris.

Je ne te cache pas que j'avais commencé à faire mes homeworks pour la solution 1, en absorbant tout ce qui se faisait au niveau du rendu, modélisation 3D, sculpt, shader, moteur, illustration.... au bout de quelques mois, j'ai posté quelques créations sur Artstation, reddit , twitter..
Mi-2018, un entrepreneur local m'a contacté pour bosser sur quelques visuels/illustrations pour un "concept VR".
De quelques visuels on est passé quasiment à la création d'une POC (fin 2018), qui s'est soldé par la création d'une startup dans un "incubateur" (mi 2019-???). Expérience sympathique bien que fatigante. Malgré les avances de "M. startup", j'ai préferré décliner ses offres. L'univers "startup kikoolol" n'étant vraiment pas ma tasse de thé.

Étant toujours salarié dans ma boite, je continuais parallèlement à postuler à différentes offres sur "AFJV" ou autres. Après quelques refus, j'ai finalement postulé aux journées du Québec (début décembre 2018) sur Paris où j'ai décroché 2 entretiens. J'ai raté l'un et réussi le second mais je n'ai absolument pas senti le recruteur du studio, et surtout soyons honnête j'avais peur de partir... de pas avoir le niveau, de galérer et de retourner en France avec ma femme et mon gosse avec des cailloux dans les poches. Dans le milieu on parle du syndrome de l'imposteur et c'etait clairement ça.

Durant le laps de temps d'attente des retours Québecois, j'avais également postulé sur une boite de JV qui venait d'ouvrir son recrutement et ce à 45min de chez moi. J'ai reçu la réponse fin décembre quasiment au retour des Québecois. J'ai décliné les caribous et accepté les seconds.
Et depuis début 2019 je suis chez eux. Alors je ne saurais dire si c'est le studio de ma vie mais en tout cas c'est diversifié au niveau des projets, l'ambiance est excellente et j'apprends. Donc j'ai moins cette impression de voler le taff de quelqu'un ou de ne pas etre au niveau (meme si quelque fois c'est le cas).
 
CBL
L.A.mming
Admin 16017 msgs
Je viens ajouter mon grain de sel en parlant de mon expérience. Ca fait plus de 12 ans que je suis développeur dans le marketing interactif. Ca consiste à développer des applis en tout genre pour aider les grosses boites à vendre leur came. J'ai vendu des voitures, des missiles, des cigarettes, des médicaments, des bateaux, des jouets, des canettes de coca, des téléphones portables, de la nourriture pour chien, des avions, des meubles, des fenêtres, des lunettes, des serveurs, des happy meal...

Pour faire cela, j'ai développé toutes sortes d'applications : web, mobile, AR (beaucoup), VR, écrans géants, écrans tactiles, écrans transparents... S'il y a un écran et un CPU, y'a de grand chance que j'ai bossé dessus. J'ai connu les débuts des smartphones, les débuts des lunettes de réalité augmentée, la fin de Flash, les débuts du HTML 5... Si j'en parle, c'est que le boulot est assez similaire au développement de jeux vidéo. On trouve d'ailleurs souvent pas mal d'anciens du JV. On utilise les mêmes outils (moteurs 3D maison et/ou commerciaux type Unity ou Unreal), on emploie les mêmes compétences et j'ai du développer pas mal de mini-jeux promotionnels. Sauf qu'il faut tout réapprendre tous les six mois. Tu viens à peine de te familiariser avec le SDK de machin et bidule sort son nouveau casque. Ou tu passes quelques années à bosser sur UE4 quand tu es forcé de faire du web car un virus vient de détruire les salons. J'ai utilisé des SDK tellement en alpha que j'ai du écrire la doc moi-même voir parfois les pilotes. C'est bien simple : si j'apprends l'existence d'une nouvelle techno le lundi, les créa avec qui je bosse vont espérer avoir un proto le mercredi pour la refourguer le vendredi.

Les délais sont toujours serrés et le crunch est régulier mais le boulot est sympa car tu fais rarement deux fois le même truc et les projets sont courts (moins de trois mois en général) donc il n'y a pas le temps de s'ennuyer ou de trainasser. Il faut être pointu sur tous les sujets donc j'ai du me renseigner à fond sur des trucs aussi divers que les signaux et codecs vidéos, la retouche d'image, l'importance de ne pas dépasser 2 puissance 16 sommets sur des vieux Androids, l'impédance des cables HDMI et tout ce qui touche de près ou de loin à l'IT et au cloud. J'ai pu voyager pas mal, faire de l'évênementiel et rencontrer plein de gens marrants et curieux. Imaginez un croisement improbable entre Mad Men et une startup de jeux vidéo. Je n'ai jamais bossé dans un environnement normal. Dans mon monde, les plannings existent principalement pour rassurer les producteurs et les clients s'attendent à un produit fini quand tu leur présentes une alpha. Les équipes sont petites, la concurrence est rude, les projets disparaissent aussi rapidement qu'ils apparaissent et la sécurité de l'emploi est tout sauf garantie. Et pourtant en 12 ans de métier, à part quelques rares exceptions, j'ai toujours livré à l'heure et quasiment sans bug. Le projet dont je suis le plus fier fait le tour du monde depuis 5 ans. Le taf que je fais est tellement niche que je ne serais jamais remplacé par des indiens ou des IA.

Peut être qu'un jour je ferais du JV pour de bon mais en attendant je m'amuse bien.
 
Nicouse
Membre Factor
Membre 59 msgs
JiHeM a écrit :
Yep, je suis en train de finir une thèse de volcanologie, bientôt à moi la grande vie de chercheur ! (d'emploi)


C'est pas Captain Obvious de Jv.com qui était parti sur un cursus voisin également ?

En tout cas, tout comme lui, tes tests avec Franck lors des Gaming Live c'était vraiment un chouette rendez-vous.
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 384 msgs
Rouge a écrit :
@Sebultura : Ahahaha :') merde... tu m'as tué ... A ce point là ? ... Pour en revenir au fond de ton post, y a un truc que j'arrive pas très bien à saisir, en fait tu codes, c'est ça ? donc ton boulot c'est programmeur ? tout le monde passe par coder à un moment ou à un autre ? j'avais cru comprendre qu'il y avait différents taf genre une branche plutôt artiste/designer comme Sir_carma et _MaX_, une autre plutôt codeur/ programmeur (genre toi et Le vertueux (je dis ça au pif, mais le côté "je suis une machine" m'y fait penser)) etc. Je me trompe ? Est-ce qu'il y a pas des domaines qui sont justement plus exigeant (ou valorisant, ou "mécaniques", ou diversifiés, 'fin vous voyez ce que je veux dire) ? (mon frère a arrêté son IUT entre-autre parce qu'il pouvait plus supporter de coder) ton ressenti est propre au taf en lui-même où à la boite ?


Alors c'est effectivement un métier à part entière: mon taf, c'est effectivement programmeur, plus particulièrement programmeur système (langages C et C++ principalement). En gros je passe mes journées à:
- taper du code (=des commandes, du texte) dans des fichiers qui sont ensuite transformés en fichiers compréhensibles par la machine (applications/librairies, ou encore scripts), ces fichiers se chargeant de prendre en compte tout ce que les artistes ont pondu en gros.
- décortiquer du code déjà existant pour comprendre le fonctionnement d'un système si aucune doc n'existe
- modifier du code existant
- débugguer le code produit dans le cadre de demandes clients ou retours de qualif (une équipe qui fait que du test)
- faire de la documentation

Rouge a écrit :
Et en ce qui concerne la rémunération j'avais lu un commentaire de CBL(de mémoire, je me trompe peut-être) où il avait l'air de dire que financièrement c'était plutôt confortable (il parlait aussi du coût de la vie aux USA et du coût des opérateurs etc.). Pareil, ça c'est ultra opaque, quelqu'un aurait un site fiable sur lequel je pourrais m'appuyer pour me faire une idée des niveaux de rémunération ? (en France, parce que si j'annonce a ma femme qu'on doit déménager à l'autre bout du monde, je pense que ce sera tout seul)


C'est comme dans tous les métiers, tu vas trouver tous les salaires possibles et imaginables. Je te donne des exemples hors jeux vidéo, hors de toute grosse ville (en net), sachant que j'ai officiellement un BTS Informatique industrielle, mais que j'ai fait 2 années supplémentaires de formation non reconnues par l'état (réseau, base de données et prog en plus de ma formation en BTS): 1850€/mois en tant que salarié de base pour avoir bossé dans une entreprise industrielle dans le trou du cul du monde local, 1800€/mois dans une SSII en tant que cadre pour une banque (enfumage total) et présentement 2500€/mois en tant que cadre dans une ancienne startup devenue filiale de la branche numérique d'un célèbre distributeur de courrier français (:P).

Rouge a écrit :
Et tant que j'y suis, cette histoire de syndicat dans le jeu vidéo français, ça avance ? parce que pour le coup, c'est un domaine dans lequel j'ai des bonnes bases (maintenant, difficile d'être représentant syndical quand tu bosses pas toi-même dans le domaine, mais bon ça c'est une autre histoire...), quitte à reprendre des études, le droit me parait plus accessible que le code !(surtout après ton message Sebultura ;).


Le code, c'est pas très compliqué si tu n'as pas de problème avec l'anglais en général, mais ça implique d'aimer se creuser la cervelle, parfois pour pas grand chose et c'est assez ingrat point de vue retour de taf. Par exemple, t'es artiste, tu pètes un super concept art ou autre, tu obtiens un "produit fini" que tu peux montrer directement et tout le monde peut apprécier le résultat. Quand t'es programmeur, tu peux faire tous les systèmes de fou les plus magnifiques/performants possibles, généralement on ne se rend compte que des choses qui vont pas (ça bug, ça va passe assez vite, ça prend trop de mémoire, etc...), la somme de travail est moins perceptible pour une personne lambda, faut faire avec.

Rouge a écrit :
Edit : Rien à voir, mais quand même, en relisant, vous y êtes tous entré par "passion" dans ce domaine, et je peux pas m'empecher de faire un parallèle avec les infirmières et leurs conditions de travail. Dans vos collègues, ils y sont aussi tous entré par "passion" ?


C'est exact en ce qui me concerne également: la passion en premier et puis tu arrives à un moment dans ta vie où tu te dis que tu aimerais faire un métier qui te permet de travailler sur une passion en particulier, alors t'as l'opportunité ou pas. Dans mon cas, ça ne s'est pas fait et je ne cherche franchement plus à le faire. J'ai gardé une certaine rancœur vis-à-vis de certaines boîtes, de l'industrie en général et aussi de la mentalité française, à savoir que si t'es pas ingénieur, alors soit tu vas te faire exploiter, soit tu seras de toute façon pas bien considéré en tant que programmeur (ce qui est une grosse connerie, mais c'est comme ça!), sachant que même les ingénieurs se font enfler de toute manière...
 
JiHeM
Membre 1183 msgs
Nicouse a écrit :
JiHeM a écrit :
Yep, je suis en train de finir une thèse de volcanologie, bientôt à moi la grande vie de chercheur ! (d'emploi)


C'est pas Captain Obvious de Jv.com qui était parti sur un cursus voisin également ?

En fait c'est moi : quand je suis arrivé à JV.com, il y avait déjà un Jihem (le Jihem !), du coup j'ai dû trouver un autre pseudo pour le site (CptObvious), mais j'ai gardé JiHeM partout ailleurs, ce qui nous a valu beaucoup de confusions ! Lui s'est reconvertit dans un domaine voisin : il newse et test des jeux de société sur Extralife.

En tout cas, tout comme lui, tes tests avec Franck lors des Gaming Live c'était vraiment un chouette rendez-vous.

Merci ! :)
 
CBL
L.A.mming
Admin 16017 msgs
Pour rebondir sur le message de Sebultura, un truc bien quand on est développeur est qu'on peut changer de branche. Programmer des outils pour le jeu vidéo n'est pas si différent que de pondre du code pour une banque, un éditeur de logiciels ou une centrale électrique. Tu as souvent des codeurs qui font la transition entre les milieux professionnels "classiques" et le JV, dans un sens comme dans un autre. Typiquement avant de faire mumuse dans les moteurs 3D j'ai fait des bases de données dans un labo de recherche sismique et de la sécurité dans une banque.
 
Sebultura
Membre Factor
Membre 384 msgs
Exact, ah et j'ai oublié un truc: tu peux trouver des boîtes où en tant qu'artiste, il va falloir que tu fasses du script: ça reste du code, même si tu n'es pas forcément programmeur à la base.
 
M.I.B
Membre Factor
Membre 540 msgs
Le milieu vous paraît bouché ou pas? J'ai l'impression (peut être fausse) que "tout le monde" se met à faire ça. Les places risquent d'être difficiles à obtenir pour ceux ou celles qui ne sont pas des vieux routiers de la vie comme vous non?
 
CBL
L.A.mming
Admin 16017 msgs
Ca dépend de ce que tu fais.
Si tu es "animateur 3D junior", tu vas probablement lutter.
Si tu es "développeur C++ Unreal Engine 4", les employeurs vont te jeter du pognon à la gueule.

Un conseil : si vous faites des études dans ce métier, ne choisissez pas juste game designer. Devenez plutot programmeur. Le bon game design s'apprend en jouant et en implémentant soit-même son game design.

Pareil pour la 3D. Comme dit plus haut, les technical artists sont très recherchés. Ce sont des artistes 3D qui peuvent aussi coder. Pas forcément des trucs compliqués mais suffisamment pour implémenter des animations, des scripts voir des petits éléments de gameplay. Sur Unreal par exemple, les artistes 3D qui savent scripter avec le langage maison sont très recherchés...

Oh et si vous n'avez pas d'expérience, un CV ne vaut pas grand chose. Par contre un portfolio bien rempli vous ouvrira des portes. Participez à des game jams, créez des jeux, publiez les sur Steam, mettez votre code sur GitHub...
 
Soren
Membre Factor
Membre 94 msgs
Salut salut, pour faire vite, perso je suis senior prog 3C C++ dans un studio AAA. En gros je m'occupe du personnage principale, camera / character / controller, avec designer et animateur.
J'ai fais une école d'ingé auparavant, et pour ton cas tu as deja très bien été renseigné ici, mais la seule chose que je voudrais rajouter, c'est de pas hésiter à t'exporter.

1. Ca fait voyager, c'est le fun.
2. Même si tu deviens assez bon, tu seras toujours freiné par le marché du travail en France, et le manque de studio et le manque de support à ces derniers.

Je suis sur que ton profil singulier va intéresser quelqu'un, mais vu que ce sont des jobs disont exotiques, la probabilité que ce soit à coté de chez toi est très faible.

Si tu veux pas faire le pas du grand internationale, ce qui peut se comprendre, il y pas un gros vivier de studio au UK par exemple, et ils cherchent beaucoup à recruter à cause de la fuite de personnel avec le Brexit. Tu as la scandinavie aussi.

Mais vu que tu enseignes l'économie, as-tu regardé coté pole marketing et pole data analyst ? Une petite respécialisation par dessus serait sans doute nécessaire, ce n'est pas mon domaine.

Mais si tu veux être plus "sur" le jeu, tu as des jobs comme economy designers. Tout les jeux ont une economy à créer et à balancer, que ce soit Uncharted, Wow ou Clash of Clan. Et particulièrement les jeux basé sur l'ARM (acquisition, rétention, monétisation).
Quand je dis economy du jeu ca inclue marchands, objets, skills, character level etc, et donc directement les équations de progression du joueur.
Pour te donner une idée, j'ai assisté il y a quelques années à un talk passionnant du lead designer de Witcher 3 qui expliquait qu'il a balanced tout le jeu non pas à la main, marchand après marchand, par essaie-erreur, car le world était bien trop gros et ca lui aurait pris des années. Mais en partant directement des équations qui déterminaient les courbes des différentes progressions, ou le x est le level déterminé du player quand il arrive dans une zone et le y l'inflation de la zone. Avec un script, il a balanced automatiquement tout son monde, ce qui normalement lui aurait pris 2 ans sans compter les changements de level design. (Bon tu vas dire qu'il y a des problèmes de balancing dans W3, certe c'est un autre débat ^^.)

Et la, imagine le design économique d'un jeu paradox interactive comme Crusader Kings 3 :))). Tout ces beaux tableaux excels.
Pour avoir codé l'économie de plusieurs jeux, dont un tactical rpg, c'est passionnant et c'est très compliqué coté design :)

Donc oui clairement tu pourrais avoir une double spécialisation très forte, et avec de la seniorité, recherchée. Mais encore une fois, ca m'étonnerait extrêmement fortement que ce soit en France. Fais toi un book et va cogner au porte des studios de dev de Paradoxe par exemple. Tu perds rien :)

En tout cas, hésites pas et fonces, tu ne regretteras jamais d'essayer :)

PS: perds pas trop ton temps dans les formations de design etc. 1 an / 6 mois pas plus, le temps de faire ton book. Tu sais deja travailler, meme si c'est pas dans le même domaine, tu vas vite apprendre en milieu pro.
 
Bosser dans le jeu vidéo

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews