Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Acheter un PC de joueur en 2020 - Première partie

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Plus le temps passe et plus le PC continue d'accumuler les avantages. Il est temps de passer à la caisse. L'idée n'est pas de proposer un guide d'achat complet mais simplement une série de cas de figures avec un budget associé. On mettra cet article à jour de temps à autre histoire de suivre l'actualité. Enfin, la gamme de prix proposée repose sur le fait que vous allez prendre un PC fixe dans une tour classique. Commençons par lister certains des avantages du PC.
  • Entre les freewares, les jeux gratuits, les bundles, les soldes... il est devenu très simple de jouer à plein de bons jeux pour pas un rond ou presque
  • Les mods, les packs de texture, les shaders customs... donnent une deuxième vie aux jeux
  • Le multi est gratuit et vous êtes souvent libres d'héberger vos propres serveurs dédiés
  • La réalité virtuelle est une réalité. Pour 400 euros, vous ajoutez une toute nouvelle dimension à vos jeux
  • Le support des écrans larges (21/9 voire 32/9), des périphériques exotiques, de fréquences de raffraichissement d'écrans limite débiles (300 Hz !)
  • Avec le Remote Play, votre PC peut rester dans la chambre ou le bureau mais vos jeux peuvent vous suivre partout aussi bien chez vous (salon, cuisine, chiottes...) que chez vos parents à condition d'avoir une bonne connexion Internet
  • Avec le Remote Play Together ou Parsec, n'importe quel jeu jouable en multi local peut désormais se jouer en ligne à condition encore d'avoir une bonne connexion Internet
Mais comme il y a de grandes chances que je prêche des convertis, passons directement à la partie intéressante de l'article. Acheter un PC : oui, mais lequel? Et combien il coûte?
 

Premier cas de figure : la mise à jour à moins de 520 euros. Cible : 1080p

On part ici de l'hypothèse que vous avez déjà un PC avec des composants haut de gamme pour l'époque. Malgré les progrès récents, rares sont les jeux modernes qui utilisent pleinement plus de quatre coeurs. Donc un CPU quad core Intel relativement ancien tient encore sacrément bien la route de nos jours à condition que sa fréquence d'horloge soit élevée. Un i7-3700K de 2012 pète la forme en 2020. Si vous avez un CPU de ce type, on vous recommande donc les mises à jour suivantes:
  • RAM : Passer à 16 Go ne fera pas de mal si vous n'en avez que 8. Imaginons donc que vous preniez un deuxième stick de 8 Go de DDR3 (même marque/modèle que le premier) histoire de profiter du dual channel - 55 euros
  • Carte graphique : Une GeForce GTX 1660 Ti fera l'affaire et ne mettra pas votre alimentation à rude épreuve. Il existe même des versions compactes -  325 euros
  • Stockage : il est temps de passer au SSD donc on vote pour 1 To en SATA 3 - 140 euros
Avec une config' pareille, vous pourrez jouer sans broncher au jeux récents en 1080p détails à fond. Ce sera par contre un peu juste pour tout ce qui est VR.

Bonus:
  • Si votre CPU est overclockable (chez Intel, le K dans le modèle indique qu'il l'est), il est temps d'en profiter pleinement. Démontez le ventirad actuel, nettoyez la patte thermique existante, appliquez une couche de patte thermique moderne type Artic Silver 5 et collez un ventilo haut de gamme (Noctua ou Cooler Master)
  • Profitez du tout pour filer un coup de bombe dépoussiérante
  • Ce serait quand même triste de brancher le tout sur un écran de 2012. Pour 200 euros, vous pouvez taper un 24 pouces IPS avec un temps de réponse et un raffraichissement béton. N'oubliez pas de la connecter en DisplayPort pour profiter du G-Sync.
Mais il y a de nombreuses raisons de se faire une bécane toute neuve. L'une d'entre elle est qu'elle est peut être trop vieille et qu'elle va prendre sa retraite en temps que machine d'appoint (serveur PLEX, bécane d'émulation...). Vous pouvez aussi la filer à votre petit neveu ou la revendre sur Ebay pour acheter quelque chose qui sont bon le plastique chaud. Soyons fous : c'est peut être votre premier PC.

Second cas de figure : 1440p pour 1080 euros

Ici on part dans l'hypothèse que votre budget est limité mais que vous ne visez de toute façon pas la machine de jeux ultime. Vous avez tellement de retard sur les jeux de cette génération que la génération d'après ne vous attire pas tellement.
  • Carte mère : Gigabyte B450M DS3H - 90 euros
  • CPU : AMD Ryzen 3 3300X. 4 Coeurs/8 Threads - 150 euros. 
  • Ventilo : Celui inclus avec le CPU
  • RAM : 2x8 Go DDR4 @ 3200 MHz CL16 - 100 euros
  • Carte graphique : GeForce RTX 2060 Super - 500 euros
  • Stockage : Crucial MX500 1 To - 140 euros
  • Alim : Corsair CV550 - 550W - 60 euros
  • Boitier : Antec VSK-3000B - USB 3.0 Edition - 40 euros
Le tout devrait vous permettre de jouer en 1440p sans broncher ou en 1080p avec un framerate élevé (100+ images par seconde). Là encore on reste sur du 4 coeurs car il y a rarement besoin de plus. Le 3300X dévore les jeux utilisant le CPU de manière intense. Pensez juste à ne pas avoir 36 trucs qui tournent en fond de tâche. Quasiment la moitié du pognon part dans la carte graphique et c'est voulu. En plus d'être une bête de course, la RTX 2060 Super comporte les fameux tensor cores aux multiples usages. Enfin ses 8 Go de mémoire vidéo pourront gober sans problème des textures haute résolution. Accessoirement, en plus du jeu classique vous serez tranquille pour la VR

Bonus:
  • Le ventilo fourni avec le 3300X n'est pas fantastique donc si vous comptez overclocker prenez un Be Quiet Pure Rock Slim
  • Si vous n'êtes pas pressés, attendez la sortie du chipset B550. Les cartes mères l'embarquant devraient arriver fin Juin à un prix similaire que les B450 tout en proposant le support du PCIe 4.0
Rendez-vous prochainement pour la seconde partie pour le haut de gamme et l'au-delà.
Rechercher sur Factornews