Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

XCOM fait des petits

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Suite au succès du reboot d'XCOM, on aurait pu penser qu'une vague de clones allait déferler. Cela n'a pas été le cas tout de suite. La vague en question arrive cette année avec une foule de jeux plus ou moins prometteurs.

Commençons par Mutant Year Zero: Road to Eden vu qu'il vient d'être annoncé. Le jeu est développé à l'aide de l'Unreal Engine 4 par The Bearded Ladies, un nouveau studio fondé par David Skarin, lead designer du reboot d'Hitman, et Ulf Andersson, co-fondateur d'Overkill Software et lead designer de Payday. A la base, Mutant Year Zero est un RPG post-apo fondé sur un jeu de rôle papier suédois sorti en 1984, Mutant. Le jeu est centré autour d'Ark, une ville sanctuaire qu'on améliore au cours du jeu, et dans laquelle vivent en harmonie les humains et les mutants, des croisements étranges entre humains et animaux (pensez Howard the Duck ou BoJack Horseman).

A l'extérieur d'Ark se trouve la Zone qu'il faut explorer pour trouver des ressources et recruter des copains, chacun ayant une histoire. Les déplacements dans la zone se font en temps réel, on peut améliorer ses personnages en leur attribuant des nouvelles compétences, un meilleur équipement et des nouvelles mutations. Les mutations sont un peu les pouvoirs magiques du jeu et sont de trois types : passives, mineures et majeures. Un des personnages peut par exemple faire pousser des ailes et voler. Pour les combats, on passe au tour par tour et c'est du XCOM pur jus aussi bien au niveau du gameplay que des mouvements de caméras. Il est question de mettre l'accent sur l'infiltration. La sortie est prévue cette année sur PC et PS4 et c'est Funcom qui publie.



Continuons avec Phoenix Point dont on vous avait déjà parlé. Le jeu de Julian Gollop se porte bien et une première beta du jeu va se retrouver le 30 avril entre les mains de ceux qui l'ont soutenu sur Fig. C'est aussi du post-apo dans lequel ce qui reste de l'humanité affronte des bestioles sorties tout droit des cauchemars de Lovecraft et de John Carpenter. Les différentes factions du jeu ne sont pas d'accord sur la méthode à employer pour se débarasser de la vermine. Le jeu tente de se démarquer de la concurrence de deux manières différentes. La première est la présence de boss massifs à affronter. La seconde est la promesse que les ennemis vont évoluer et muter en fonction de nos attaques pour mieux se défendre. Le jeu sortira en fin d'année sur PC, Mac et Linux.



Forcément il y a un jeu Warhammer 40 000 dans le lot. Il s'appelle Warhammer 40 000: Mechanicus et est développé par les français de Bulwark Studios. En bon XCOM qui se respecte, il s'agira de gérer des ressources, développer des nouvelles technologies et de buter tous les ennemis de l'Empereur. On incarnera l'Adeptus Mechanicus, la secte de doux-dingues qui vénèrent les machines et qui forment les techos de l'Imperium. Ils vont affronter les Necrons, les morts-vivants de l'univers. Graphiquement, le jeu ne vend pas du rêve mais on nous explique qu'il faudra prendre des décisions importantes et qu'il y aura plusieurs fins. La sortie est prévue sur PC courant 2018.



Xenonauts premier du nom était sorti en 2014 et proposait un quasi-remake d'X-COM/UFO. Le vieux. Celui de 1994 développé par Julian Gollop et son frère. Histoire de rester fidèle à l'original, Xenonauts proposait une interface vieillotte et de la 3D iso, un niveau de difficulté et de complexité bien plus élevé que le reboot de Firaxis. Pour Xenonauts 2, Goldhawk Interactive ne veut pas radicallement changer la formule mais simplement l'améliorer en corrigeant ce qui ne fonctionnait pas dans le premier opus et en adoptant Unity histoire de proposer des graphismes en troidé temps réel. On peut déjà chopper une pré-alpha sur les GoG. Un Kickstarter puis une sortie en Early Access sont prévus.



Avec Phantom Doctrine, on oublie les monstres, les mutants, les aliens et les morts-vivants pour prendre le contrôle de la Cabale, une organisation secrète qui tente d'empécher les superpuissances de notre bonne vieille Terre de se mettre sur la tronche. C'est un jeu d'espionnage pendant la Guerre Froide qui place le joueur au milieu des conflits CIA/KGB. L'infiltration et la discrétion seront de rigueur ainsi que la reconnaissance. Entre deux bastons, il faudra recruter de nouveaux agents, mener son enquête... On nous promet une campagne semi-dynamique avec une dose de génération aléatoire et une histoire prenante. C'est développé par CreativeForge Games (Hard West) et cela sortira en 2018 sur PC.



En attendant tout cela, on rappelle que la meilleure alternative à XCOM reste XCOM 2 surtout depuis la sortie de son extension War Of The Chosen. Pour les possesseurs de Switch, jetez vous sur Mario + The Lapins Crétins. Le jeu de base était une petite merveille et Ubisoft a ajouté depuis un mode Versus (gratos) et une série de DLCs payant ajoutant des nouveaux persos et des nouveaux défis.
Rechercher sur Factornews