Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Unity est à vendre

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Début septembre, Venture Beat annonçait que Unity songeait à se faire racheter pour un prix compris entre un et deux milliards de dollars. Selon CNET, les choses se sont accélérées et les patrons de Unity ont commencé à rencontrer des acheteurs potentiels dont Google. C'est une mauvaise nouvelle pour les développeurs qui utilisent Unity car le rachat d'un moteur par une grosse boite signifie généralement sa mort. Il y a eu des précédents :
-Virtools racheté par Dassault Systèmes en 2005 : les architectes se sont barrés après le rachat et Dassault a fini par arrêter de le développer.
-RenderWare aquis par EA en 2004 lors du rachat de Criterion : durant la génération PS2/GC/Xbox, le RenderWare était le moteur de choix des jeux Rockstar, Konami et Midway. Les Burnout étaient sa vitrine technologique. Sur PS3 et 360, EA a laissé tomber le RenderWare laissant ainsi le champ libre à l'UE3.
-Id Tech : une des décisions de ZeniMax après le rachat d'id software en 2009 a été d'arrêter de vendre des licences pour l'utiliser uniquement en interne. Carmack et les autres architectes du moteur ont fini par se barrer d'id pour rejoindre Oculus.

La cinquième version d'Unity arrive à grand pas, ils se sont rapprochés un peu plus d'Oculus/Facebook, il y a trois millions de comptes Unity et la moitié des développeurs sur mobile utilisent le moteur. La consécration ultime est venue de Blizzard : le studio qui n'utilise d'habitude que des moteurs maisons a choisi Unity pour Hearthstone afin de pouvoir faire des prototypes rapidement. En clair, Unity est au sommet de sa forme.  Et c'est bien pour cela qu'ils veulent vendre car la concurrence commence à être rude.

La concurrence c'est l'Unreal Engine 4. Comprenant que les gros studios se tournent de plus en plus vers les moteurs internes, Epic a lancé une invasion massive sur les plates-bandes d'Unity : les studios indépendants. Ils ont commencé par proposer une version à bas coût de leur moteur. Pour 19 dollars par mois (et 5% des royalties), n'importe qui peut avoir accès à la version complète de l'Unreal Engine 4 y compris à l'intégralité des sources. Histoire d'habituer les développeurs au moteur quand ils sont encore à l'école, l'UE 4 est gratos pour les étudiants des écoles partenaires. Encore mieux : le moteur est intégré au Student Developer Pack de GitHub.

Au niveau des fonctionnalités, l'UE 4 permet de faire des prototypes aussi vite qu'avec Unity (voire plus) et permet de faire des jeux complets sans écrire la moindre ligne de code (ou plutôt sans se rendre compte qu'on écrit du code - on en reparlera dans un prochain article). Mais là où Epic frappe fort est au niveau des mises à jour. Il y a une mise à jour majeure du moteur tous les deux mois voir parfois tous les mois. La 4.1 est sortie fin avril et la 4.5 arrive à la fin du mois
Rechercher sur Factornews