Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Un faux drame

CBL par CBL, d'après Afjv  email  @CBL_Factor
 
Après 24 ans de bons et loyaux services, Bruno Bonnell vient de se faire éjecter par le conseil d'administration de l'entreprise qu'il avait fondée : Infogrames. Il avait compris avant EA que la meilleure façon de faire des jeux rentables était de s'appuyer sur des licences connues (Infogrames a édité à ses débuts de nombreuses adaptations des succès de la BD franco-belge) et de pondre des suites de jeux à succès. Néanmoins, ils ont sorti quelques très bons titres comme Shadow Of The Comet.

Bruno Bonnell a réussi entre autres à se fâcher avec Frédérick Raynal et l'équipe du premier Alone In The Dark et à transformer un survival horror inspiré de l'univers de Lovecraft en une série de jeux d'action avec des pirates et des cow-boys. Il a multiplié les achats de studios et d'éditeurs (Ocean Software, Gremlin, Accolade, GT Interactive, Paradigm, Shiny Entertainment...) en couvrant Infogrames de dettes. Ces studios ont rarement sorti quelque chose de bon après leur rachat. Pour redorer le blason de l'éditeur, Infogrames a changé de nom pour devenir Atari après avoir obtenu la marque lors du rachat d'Hasbro Interactive.

Bruno Bonnell, c'est surtout un homme d'affaires surmédiatisé qui se balade en jet privé, qui possède des parts de l'OL et qui aime les déclarations fracassantes. Il est remplacé par Patrick Leleu, ex-DG de Bouygues Telecom et ex-PDG de Noos, un gars qui connaît bien le milieu des jeux vidéo donc.

Dans le jeu de Go, un groupe est en situation d'Atari quand il n'a plus qu'une seule liberté et qu'on peut le capturer au tour d'après.
Rechercher sur Factornews